Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

La transition agro-écologique

L’engagement des exploitations et ateliers technologiques de l’enseignement agricole dans la construction et la diffusion de pratiques agricoles plus autonomes et résilientes a été encouragé dès 2008 par la circulaire DGER/SDRIDIC/C2008-2009 du 27 juin 2008 qui définissait d’une part, des thématiques prioritaires d’action et d’autre part, des objectifs quantifiés en termes de réduction des intrants, de conversion à l’agriculture biologique, d’autonomie énergétique.

Depuis cette date, les exploitations de l’enseignement agricole se sont donc engagées dans des pratiques agricoles innovantes dans des domaines très variés (préservation de la biodiversité, réduction des intrants, mise en œuvre de la transition énergétique, conduite d’ateliers en agriculture biologique, préservation de la qualité des eaux, mise en conformité avec les normes HVE).

Il convient cependant d’amplifier et d’encourager la transition d’un plus grand nombre d’entre elles vers des systèmes de production agro-écologiques, préfigurant la refondation de l’agriculture française.

Les programmes régionaux de l'enseignement agricole pour la transition agro-écologique

Ces programme doivent permettre de renforcer le rôle de ces établissements et de leurs exploitations agricoles (et ateliers technologiques) comme outils de démonstration, d'expérimentation et également comme outils pédagogiques pour accompagner la transition agro-écologique.

Ils concernent toutes les exploitations des établissements d’enseignement agricoles publics et, sur la base du volontariat, les exploitations des établissements privés et des établissements d'enseignement supérieur.

Pour en savoir plus...

Note de service DGER/SDRICI/2014-237 du 27 mars 2014 : Elaboration d'un programme régional de l'enseignement agricole pour la transition agro-écologique et de mobilisation à cet effet des exploitations agricoles et des ateliers technologiques.

Note de service DGER/SDRICI/2015-138 du 16 février 2015 : Mobilisation pour la transition agro-écologique des exploitations agricoles et des ateliers technologiques de l'enseignement agricole.

L'agroécologie, des définitions variées, des principes communs - Noémie Schaller, Centre d'études et de prospective 

"Pour réduire les phytos : mettre l’agronomie au centre de notre système de culture"

Depuis 2009, l'exploitation du lycée agricole de Saint-Paul, à la Réunion suit une démarche de préservation de l’environnement dans le cadre du plan Ecophyto.

"Pour réduire les intrants, nous avons d’abord souhaité remettre l’agronomie au centre de notre système de culture", explique Xavier Desmulier, le chef d'exploitation. Ainsi, l’enherbement est entré dans les pratiques. Qu’il soit disposé sous forme de paillage ou d’enherbement spontané grâce à des plantes de couverture, il est géré mécaniquement ou par l’éco-pâturage, à l’aide de moutons. La technique de l’enherbement permet, en les couvrant, d’assainir les sols et de limiter la propagation d’agents pathogènes.

Xavier Desmuliers et les élèves ont mis en place sur l’exploitation de l’école un système de haies de façon à valoriser la biodiversité fonctionnelle, c’est-à-dire assurer l’équilibre entre présence des ravageurs et d’auxiliaires sur la parcelle.

"Nous ouvrons régulièrement l’exploitation lors de journées de démonstration, ajoute  Xavier Desmuliers, afin de mettre en avant nos techniques alternatives et d’inciter les agriculteurs de l’île à se pencher sur la question."