Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Modernisation et création d'outils d'animation pour améliorer la gestion des espaces forestiers.
Établissement
EPL Roanne Chervé
Description du projet
Voici dix ans, le projet à l'école de la forêt a permis la création d'un sentier pédagogique autour de la forêt dans les Bois Noirs. Il est donc temps de réactualiser et moderniser cet outil pour répondre à l'évolution naturelle de la forêt. De plus la demande sociale a aussi évolué et les propriétaires souhaitent la création d'outils simples pour assurer la gestion quotidienne de leur patrimoine.
Thématique principale
Thématique secondaire
Développement local et péri-urbain

Identification

Centre constitutif concerné
1599
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
Perreux BP 23 42 124 LE COTEAU.
Nom du responsable du dossier
BASTIEN Frédéric
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Site forestier EPLEFPA Roanne Chervé Noirétable 37 rue de la république 42440 Noirétable.
Nom du chargé de projet
THOLLET Valérie
Fonction du chargé de projet
IAE, techniques forestières
Coordonnées du chargé de projet
Site forestier EPLEFPA Roanne Chervé Noirétable 37 rue de la république 42440 Noirétable.

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
Pour ce qui concerne l'action avec les CRPF Rhône Alpes et Auvergne :
La mise en place des placettes permanentes de démonstration portant sur les stations forestières est en cours de réalisation. Nous avons déterminé en accord avec le CRPF et les propriétaires une douzaine de placettes sur plusieurs forêts de typologie variable. Le balisage et l'interprêtation est en cours.
Les élèves de BTS, promotion 2008/2010 travaillent en PIC sur cette thématique.

Les deux martelloscopes sont en cours de réalisation, une côté Loire(Commune de Chausseterre, Col Saint Thomas, sur une futaie irrégulière de sapins) et une côté Puy de dome (Commune d'Arconsat, futaie régulière de douglas). Le choix des placettes est arrêté et les arbres référencés, la cartographie est en cours.

Il est à noter que le changement d'équipe au niveau de la communauté de communes du Pays d'Urfé, met le projet d'amélioration du sentier pédagogique de chausseterre au second plan, car les élus ont annulé le bugdet initial alloué par l'équipe précédente.

La démarche grand public pour le sentier botanique devrait être relancé en septembre 2009, nous avons quand même testé des outils de vulgarisation forestière pour des classes de primaire, en vue de le transposer à Chausseterre.

La partie technique du sentier et le travail avec le CRPF passe en objectif principal avec l'arrivée de nouveaux partenaires comme l'ONF, l'IDF qui ont des besoins pour l'animation des formations des agents.
Actions non prévues réalisées
Nous avons mis en place plus de placettes de référence qu'il en était prévu initialement.
Nous cherchons une parcelle pour un troisième martelloscope en lien avec le CPRF Rhône Alpes et l'IDF.
L'IDF et l'ONF réalisent la dernière semaine de juin 2009 une session de formation en utilisant en partie les placettes déjà créées.
Nous avons formalisé un partenariat avec l'ONF Rhône Alpes.
Actions à réaliser
Il faut finaliser les martellesocopes et les valider au niveau informatique.

Il faut mettre en forme les outils d'utilisation des placettes staionnelles pour les différents publics : un outil avec un objectif d'utilisation pour des professionnels, un autre pour des propriétaires et le dernier pour le grand public ou des scolaires.
Création de plaquettes papier à destination des différents publics en fonction du cahier des charges du CRPF.

Il faut envisager la modification du parcours du sentier botanique avec un objectif accueil du grand public, en fonction des nouveaux budgets.
Par la suite, il faudra mettre en ligne les outils créés, et créer les outils d'utilisation en autoformation.
Partenaires
CRPF Rhône Alpes.
CRPF Auvergne.
ONF
IDF
DDAF Loire
Propriétaires forestiers.
Communauté de communes du Pays d'Urfé.
Indicateurs de suivi
Une réunion a été faite le 4 juin avec les partenaires les plus impliqués pour faire le point sur l'avancée du projet. (CRPF IDF propriétaires).

Réalisation des comptes rendus semestriels au responsable du projet.

Les élèves de BTS s'impliquent dans leur PIC, avec leur enseignante Mme Petrucci.

Les partenaires semblent satisfaits de l'avancée du projet.
Résumé grand public
La forêt couvre 25 % du territoire français, pourtant elle reste mal connue par les usagers non professionnels.
Lors de différentes enquêtes, les français avouent se rendre régulièrement en forêt et ils estiment,à tort, que cet espace est public, donc que chacun peut en profiter sans avoir de compte à rendre. Pour eux, les forêts sont un patrimoine collectif à protéger.
Or la forêt est au 2/3 privée et on compte actuellement 3,5 millions de propriétaires forestiers en France. Bien souvent, les propriétaires forestiers eux-mêmes, héritent d'un patrimoine boisé sans avoir de connaissances sur cet écosystème.
De plus la filière forestière crée directement ou pas près de 500 00 emplois, il est donc fondamental de gérer les forêts pour approvisionner les entrerpsies qui transforment le bois.

Face à ces constats, il est important de créer des outils spécifiques pour les différents usagers des forêts pour leur permettre de mieux comprendre les mécanismes de la filière et mieux appréhender la gestion de cet espace naturel.
Dans le massif des Bois Noirs dans le Loire, et sur ue partie du Puy de Dôme, nous avons décidé de mettre en place des outils concrets et un réseau de placettes sur plusieurs forêts privées pour expliquer les mécanismes de fonctionnement des écosystèmes forestiers et de la gestion forestière.
Ce réseau est en cours de réalisation, mais pour plus d'informations vous pouvez contacter le centre de formations forestières de Noirétable, et nous nous ferons un plaisir de vous apporter plus d'explication ou de vous guider lors d'une visite.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
29/03/10
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
Le projet pour réactualiser le sentier pédagogique est définitivement arrêté dans la mesure où la convention entre la communauté de communes et le propriétaire n'a pas été reconduite. La communauté de communes recherche un site en forêt publique, mais ne compte pas allouer de moyens pour le moment compte tenu de la baisse de leur budget.

Les deux projets de martelloscope sont finalisés dans leur mise en place terrain et la prise de données. Nous avons réalisé une première version informatique sous excel pour le traitement des données, mais des problèmes persistent et l'informaticien du site forestier va devoir nous venir en aide. Les propriétaires ont donné leur accord pour le marquage définitif des arbres à la peinture et la visite de leurs forêts. Des élèves ont testé la première version informatique de traitement des données afin que nous puissions apporter les améliorations nécessaires.

Pour les placettes permanentes, les fosses sont réalisées, les données de terrain ont été validées par le CRPF Rhône Alpes lors d'une visite du technicien de secteur et de l'ingénieur écologue.
Un document de synthèse à destination des propriétaires a été réalisé avec le concours des BTS dans le cadre d'un PIC. Ce document est en cours de validation par le CRPF.
Des élèves en formation au lycée, des professionnels locaux et d'autres personnes en formation à distance qui ont eu connaissance de ce projet, ils sont en train de jouer les cobayes sur le dispositif.
Actions non prévues réalisées
Nous avons réalisé un inventaire en plein sur des parcelles proches du martelloscope en peuplement irrégulier ( Col Saint Thomas sentier botanique) afin de répondre à une demande du propriétaire et de l?IDF, qui après avoir mis en place une formation en 2009 sur une partie de notre dispositif, reconduit son action cette année en Juin 2010.

Nous avons réalisé un court questionnaire pour avoir des informations sur les testeurs du dispositif. Nous traitons les données pour essayer de l'améliorer.

Remarque : suite à la formation IDF/ONF de 2009, ces deux partenaires ont mis en place en 2010 un martelloscope en futaie irrégulière sur une parcelle voisine du notre, mais ce dernier est à un stade différent de celui que nous gérons afin d?avoir une complémentarité. Nous allons être amenés à comparer nos données et travailler en concertations régulières.
Actions à réaliser
Il est important de finaliser le traitement informatique des martelloscopes, et de travailler sur une possibilité de téléchargement des fiches terrains, voire d?une correction à distance.

Le document portant sur les placettes forestières sera retravaillé en fonction des retours et demandes du CRPF. Le CRPF compte déposer un dossier pour le financement du maquettage des supports.
Nous allons aussi travailler sur une version papier et informatique en autoformation pour des élèves en formation par correspondance. Ce travail servira aussi pour nos élèves en BTS et les groupes scolaires en formation forestière ou environnementale que nous accueillons régulièrement sur le site.
Le site forestier a été retenu dans une démarche expérimentale sur l?individualisation des parcours et la lutte contre le décrochage scolaire et ces travaux pourraient être de précieux outils.
Nous réfléchissons à d?autres types d?outils qui pourraient être utiles dans le cadre d?autoformation sur la technique forestière.
Un document simplifié grand public sera aussi réalisé et nous comptons travailler sur une version téléchargeable avec une correction accessible en ligne.
Partenaires
CRPF Rhône Alpes : martelloscope futaie irrégulière et placettes permanentes.
CRPF Auvergne : martelloscope futaie régulière.
ONF : Utilisation des outils, comparaison de leur martelloscope et de celui en forêt privée.
IDF : Utilisation du dispositif, testeurs des outils.
DDT de la Loire : partenaire technique.
Propriétaires forestiers : utilisateurs.
EDUTER AGRO SUP DIJON : partenaire pour le projet sur l?individualisation et le décrochage scolaire, qui va pouvoir nous aider sur les enquêtes et l?évaluation de ce type de démarche.
Indicateurs de suivi
Un bilan pour 2009 a été fait à chacun de nos différents partenaires.

Une réunion et une visite de terrain a été faite en Mars 2010 pour la validation des stations et pour faire le point sur le cahier des charges du CRPF.
Un point a été fait avec l?ONF et l?IDF sur leur besoin pour juin 2010.
Les élèves de BTS se sont impliqués dans leur PIC, avec leur enseignante Mme Petrucci. Les professionnels ont souligné leur sérieux et leur rigueur dans le travail.

Nous échangeons par mail ou en direct avec nos partenaires au moins une fois par semestre pour valider les avancées.
Les partenaires semblent satisfaits de l'avancée du projet.
Les testeurs extérieurs apportent des réflexions intéressantes par le biais du court questionnaire sur l?utilisation des placettes et du document joint.
10 personnes extérieures au lycée sont intervenues pour le moment avec un objectif de test et d?esprit critique.
Le questionnaire sera amélioré pour pouvoir être mieux traité.
Résumé grand public
La forêt intéresse de plus en plus, mais on a l?habitude de pointer du doigt la mauvaise gestion et l?exploitation abusive et peu respectueuse de la nature. Pour beaucoup, la référence reste les images de la déforestation en zone intertropicale, pourtant en France métropolitaine, les forêts sont bien gérées depuis des siècles.
Par contre nous devons reconnaître que les forestiers communiquent peu et souvent mal sur leurs savoir faire et leurs pratiques.
Les images de tempêtes ou autres catastrophes naturelles très médiatisées ne donnent pas une bonne image de la réalité des forêts françaises. De plus, moins de 5 % de la population sait que les 2/3 de la forêt française appartiennent à des propriétaires privées et que lors des sorties en forêt, nous entrons et récoltons, parfois des champignons par exemple, sur une propriété privée.
En effet, la filière forestière compte une spécificité dans le monde agricole, puisque les propriétaires ne vivent que rarement de leurs forêts. C?est le plus souvent un patrimoine familial que l?on a reçu en héritage. Une fois propriétaire, certains commencent à s?intéresser à la gestion possible mais peu ont des compétences techniques pour la réaliser seuls.
Des organismes de gestion et de conseils existent mais ils sont souvent méconnus, il est donc important de pouvoir proposer des activités en lien avec la gestion, voire l?exploitation forestière au plus grand nombre pour sensibiliser et faire évoluer les idées reçues tenaces sur la filière forestière.
Pour les professionnels de la filière, la forêt est leur outil de travail et chacun veille à sa préservation.

La création des martellescopes et du réseau de placettes ont étés, entre autres, étudiés pour les propriétaires mais aussi pour le grand public afin de rendre accessible la gestion forestière au plus grand nombre. Cela pourra aussi servir de support pour des élèves en formation et pour les professionnels désireux de découvrir la diversité d?un nouveau secteur de travail.

Ainsi, grâce au martellage fictif, on pourra expliquer que la récolte de bois est un acte réfléchi, qui répond à des codes et des exigences dans le respect des équilibres naturels. On marque un bois mûr, ou qui ne peut pas apporter plus à l?écosystème, dans une optique de gestion durable. On se forme sur ce type d?outils pour améliorer sa vision d?ensemble et éviter des erreurs qui prendraient des dizaines d?années à être rectifiées.

Une bonne connaissance de la flore locale et des sols permettent de pouvoir mieux adapter les essences aux potentialités des parcelles. On étudie le sol et le reste de la station pour dégager ses points forts et ses points faibles et faire un bilan afin de choisir les arbres les plus aptes à produire du bois de qualité et à se régénérer.

Il est important de réconcilier les forestiers et le reste de la population, puisque les attentes des deux parties sont communes, tous recherchent la gestion durable du patrimoine forestier.
L?économie et l?écologie en sont pas incompatibles, le plus souvent elles sont mêmes complémentaires. Ce type de projet donne les moyens de pouvoir informer la population sur une filière indispensable à l?économie de notre pays et sur ses pratiques.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
24/06/10
Vu par la DRAAF
24/06/10
Commentaire de la DRAAF
Réalisation en bonne voie en conservant les fondamentaux du projet ; il s'agit d'un réel projet au service du territoire sur le champ du développement touristique et des actions environnementales
Validation nationale
01/02/11
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
Le projet portait pour cette année sur la finalisation des martelloscopes et des placettes forestières pour la détermination des stations.

Les deux martellosocpes ont été testés par une centaine de personnes en tout, que ce soit des élèves, des apprentis, des adultes ou des professionnels. Mais il s'avère que celui sur la futaie régulière est beaucoup moins intéressant et pertinent que celui sur la futaie irrégulière de sapins. En conséquence, à l'avenir, seul le martelloscope en sapinière irrégulière devrait être utilisé régulièrement par les professionnels et les prorpiéatires.
Une seconde version informatique sous excel pour le traitement des données a été réalisée et semble bien fonctionner. Nous n'avons pas observé d'erreurs au cours des tests réalisés.

Pour les placettes permanentes,elles ont aussi été testées par des élèves et apprentis du centre de formation forestière de Noirétable, mais aussi par des personnes en formation courte sur le site.
Nous avons finalisé la forme et le contenu des fiches supports en accord avec le CRPF.
Afin de minimiser les coûts d'impression, il a été décidé de réaliser une pochette avec des fiches papiers sur chacune des placettes. Ainsi leur réactualisation sera plus simple. Une version en autoformation a aussi été faite pour l'usage des élèves en BTS.
Actions non prévues réalisées
Pour cette année, aucune autre action n'a été conduite.
Actions à réaliser
Pour les martelloscopes, nous pouvons encore travailler sur l'aspect convivial du traitement des données sous excel même si en l'état l'outil fonctionne.
Une remise à jour régulière sera nécessaire en fonction des coupes réalisées par le propriétaire.

La version papier des placettes forestières,avec un suage dans le cadre d'une formation animée par un technicien ou un enseignant technique, sont en cours de validation. Il faudra par la suite mettre en place des formations pour les utiliser régulièrement et surtout les remettre à jour en fonction des coupes réalisées sur les peuplements.
Une version papier en autoformation a été faite, mais la partie informatique a été abandonnée car il était peu pertinent d'amener un ordinateur sur le terrain pour renseigner des informations alors que le papier suffisait.
Par contre, nous allons poursuivre le travail sur une version téléchargeable avec une correction accessible en ligne. Il faut par contre obtenir l'autorisation des propriétaires pour un accès au public de leur parcelle sans encadrant référencé.
Partenaires
Nos partenaires sont restés fidèles au projet.

Les propriétaires forestiers qui ont accordé l'accès à leurs forêts.
CRPF Rhône Alpes : martelloscope futaie irrégulière et placettes permanentes.
CRPF Auvergne : martelloscope futaie régulière.
ONF : Utilisation des outils, comparaison de leur martelloscope et de celui en forêt privée.
IDF : Utilisation du dispositif, testeurs des outils.
DDT de la Loire : partenaire technique.
Propriétaires forestiers : utilisateurs.
EDUTER AGRO SUP DIJON : partenaire pour le projet sur l?individualisation et le décrochage scolaire, qui va pouvoir nous aider sur les enquêtes et l?évaluation de ce type de démarche.
AGRO SUP DIJON site de mArmilhat : utilisation des outils pour leurs apprenants.
Indicateurs de suivi
Ce travail a permis de créer des outils d'autoformation et des supports de travaux pratiques pour les personnes qui fréquentent l'établissement et pour les propriétaires forestiers qui suivent des formations avec le CRPF Rhône Alpes.
Cela a renforcé les liens du centre forestier avec ses partenaires locaux.
Nous avons grâce à ce projet créé un réseau de parcelles que nous allons suivre chaque année pour avoir des notions de croissance et de développement dans les monts du Forez. Ce suivi sera réalisé par les classes du centre formation forestière qui permet ainsi à ses apprenants de travailler sur des cas réels et concrets.
L'IDF est très intéressé par nos résultats car cela pourra apporter de nouvelles données sur le suivi des massfis forestiers dans leurs différents travaux en cours.
Résumé grand public
On demande aux forêts de remplir des rôles économiques dans le respect d'une gestion durable. Cela passe par une meilleure connaissance des mécanismes qui régissent les écosystèmes forestiers et la dynamique de croissance des peuplements.
Il existe en fait très peu d'outils permettant de répondre à ses attentes, et ceux mis en place dans le cadre de ce projet permettront un meilleur suivi des peuplements forestiers et une meilleure prise en compte des potentialités des forêts autour de Noirétable.

Ainsi les propriétaires et les futurs gestionnaires pourront réaliser des travaux pratiques virtuels pour optimiser leurs pratiques de gestion, lors des marquages des coupes et lors de la réalisation de travaux, notamment ceux en lien avec le reboisement. En effet, dans le cadre des documents de gestion, les propriétaires sont tenus de prendre en compte les atouts et les contraintes de leurs forêts pour mieux adapter les essences à chaque station. Il valorise ainsi leur patrimoine tout en respectant les équilibres des écosystèmes .

Les placettes d'entraînement ont été réalisées sur différentes forêts représentatives de ce qui peut exister dans les Bois Noirs. La palette des stations permettra donc aux propriétaires de cette région de retrouver des cas concrets qu'ils pourront facilement transposer à leur patrimoine forestier.

Ces dernières seront aussi utilisées dans les formations de BPA, de Bac pro et de BTS du lycée forestier de Noirétable pour que les apprenants aient une approche encore plus professionnelle de la gestion durable des forêts.
Les exercices pratiques portant sur l'analyse des stations et le marquage des coupe pourront être réalisés en groupe avec un encadrant ou en autoformation en fonction du niveau et des demandes des différents publics. Ce projet devrait contribuer à meilleure autonomie des futurs forestiers qui seront formés sur le site.

Les formations Bac pro et BTS sont amenés, dans le cadre de leur formation, à réaliser des projets d'animation et de promotion autour du milieu forestier. Ils pourront s'appuyer sur les outils mis en place pour avoir une approche plus concrète de ce que représente un écosystème forestier et de ce qu'implique la gestion forestière.
Une ouverture "grand public " pourrai aussi être envisagé lors des portes ouvertes du lycée ou lors de manifestations des acteurs locaux, dans lesquelles le lycée est partenaire.

Les forêts sont en constante évolution et les outils seront régulièrement remis à jour en fonction des interventions des propriétaires.




Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
23/06/11
Vu par la DRAAF
23/06/11
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER