Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Participation à une dynamique locale : structurer et développer la filière horticole
Établissement
EPL Tarbes
Description du projet
Alors que la demande locale de production légumière, notamment biologique, ne cesse de progresser, le nombre d?exploitants diminue. Le projet vise à aider à développer la filière à partir de deux démarches. La première issue d?une demande territoriale de création d?une couveuse d?activités et la seconde émanant de l?EPL de Tarbes visant à élaborer un diagnostic partagé pour réaliser des actions
Thématique principale
Thématique secondaire

Identification

Centre constitutif concerné
1441
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
59, route de Pau 65000 TARBES Tel : 05 62 93 07 32 Fax : 05 62 93 74 13 Mail : lpa.tarbes@educagri.fr
Nom du responsable du dossier
J.Louis GRIFFON Directeur EPL
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
- 59, route de Pau 65000 TARBES Tel : 05 62 93 07 32 Fax : 05 62 93 74 13 Mail : lpa.tarbes@educagri.fr
Nom du chargé de projet
Marc BEILLOT
Fonction du chargé de projet
Coordonnées du chargé de projet

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
Le projet de création d?une couveuse d?activités légumière bio termine sa phase d?étude de faisabilité. Le lycée a été associé à toutes les étapes de cette procédure : comités de pilotage et technique, groupe de sélection à l?appel d?offre. Il a assuré le secrétariat des réunions.
Le diagnostic sur la situation de la filière légumière bio dans le 65 a été rédigé (55 personnes ont été contactées). Sa présentation a été reportée à la fin de l?année scolaire pour des raisons de calendrier d?actions.
Actions non prévues réalisées
Les rapprochements d?acteurs sur cette problématique de la dynamique territoriale visant à développer la filière maraîchère bio ont conduit à programmer une réunion consacrée à l?agriculture bio dans son ensemble le 23 juin. Elle se déroulera en deux temps. La matinée sera consacrée au démarrage de la rédaction d?un PAD Bio 65. L?après midi aura comme thème : nos territoires : un enjeu pour le développement de l?agriculture biologique dans le 65. Le lycée est coorganisateur avec la chambre d?agriculture et le GAB. Il assure l?organisation matérielle de cette journée qui se déroulera dans les locaux de l?établissement.
Actions à réaliser
Le programme prévu pour cette première année a été totalement réalisé. Maintenant la phase deux va devoir se mettre en place à partir de la rentrée scolaire prochaine. Pour la couveuse deux structures associatives se sont portées comme candidates pour porter la structure, pour sa part le lycée sera un partenaire du projet. Pour les actions à développer pour dynamiser la filière maraichère bio, les acteurs interrogés devront dégager des actions prioritaires à mettre en place.
Partenaires
Les partenaires appartiennent à l?Etat (DRAF, DDAE), aux collectivités territoriales (Conseil Régional, Conseil général, Communautés d?agglomération de Tarbes et communauté de communes du Val d?Adour, au milieu professionnel (Chambre d?agriculture, ADASEA, GAB 65), au secteur économique (biocoop), aux associations d?insertion et pépinière d?entreprise (villages accueillants, Crescendo) et à l?enseignement (IUT de Tarbes, Université de Pau, CFAA de St Gaudens, CFPPA Lannemezan). L?ensemble de ces partenaires sont intervenus dans l?étude de faisabilité de la couveuse. Les acteurs de la filière maraîchère bio et les acteurs territoriaux ont été rencontrés pour le diagnostic, ils participeront à la présentation et sa validation.
Indicateurs de suivi
- La participation aux comités de pilotage et technique du projet de couveuse a été effective et elle a été même au-delà, puisque l?EPL a été retenu comme expert pour le choix du cabinet qui a réalisé l?étude de faisabilité.
- La rédaction du diagnostic de filière dans un cadre territorialisé a été réalisée après avoir contactés divers acteurs de la filière et du territoire.
- Une journée départementale a été mise sur pied pour que les divers acteurs se rencontrent afin de réfléchir à des actions de développement de l?agriculture biologique (PAD bio, RHD etc .)
Résumé grand public
La production maraîchère biologique du département des Hautes Pyrénées est largement insuffisante par rapport à la demande qui ne cesse de progresser. La quasi-totalité de la production est commercialisée en vente directe. Le marché du demi gros est alimenté à moins de 10 % par la production départementale. Les nouvelles installations et les conversions sont insuffisantes.
L?EPL de Tarbes a voulu résolument s?impliquer dans une démarche de développement durable, notamment à travers un certains nombre d?actions réalisées avec ses élèves et en pratiquant des techniques respectueuses de l?environnement. Cela a valu à l?établissement d?obtenir le premier prix du développement durable des lycées de la Région Midi Pyrénées en 2009. Cet engagement a aussi conduit l?EPL à vouloir participer à la création d?une dynamique départementale capable de structurer et de développer la filière maraîchère bio.
L?EPL s?est engagé dans deux démarches. La première relève d?une demande territoriale formulée par la communauté de communes du Val d?Adour. Cette dernière possède une exploitation qu?elle souhaite valoriser en créant un pôle de compétence sur le maraichage bio. Pour cela elle désire, entre autre, créer une couveuse d?entreprise de maraichage bio, pour faciliter les installations. La deuxième émane de l?EPL et vise à faciliter l?émergence d?actions capables de créer une dynamique fédératrice pour développer la filière maraichère bio dans le département.
La première année a été consacrée à l?étude de faisabilité des deux projets. Pour celui de couveuse l?EPL est membre des comités technique et de pilote, et de la commission de choix de l?appel d?offre. Les conditions de faisabilité ont été déterminées, le conseil de développement va devoir définir le cahier des charges pour la couveuse. Deux associations se sont portées candidates pour gérer la structure. L?EPL sera un partenaire de la couveuse à travers le volet formation. Parallèlement, l?ensemble des partenaires de la filière maraichère bio et des acteurs territoriaux qui ont des liens avec elle, ont été contactés (55 personnes). Ces échanges ont permis d?élaborer un diagnostic qui sera soumis à l?ensemble des partenaires pour validation et pour servir de base de réflexion pour la mise en place d?actions qui pourraient démarrer au dernier trimestre 2009. Ces diverses réunions et contacts ont fait émerger le besoin de mettre sur pied sur le site du lycée une grande journée pour le développement de l?agriculture biologique dans le département des Hautes Pyrénées. Cette réunion est organisée conjointement par la chambre d?agriculture 65, Le GAB 65 et le lycée Adriana. Elle s?organisera autour de deux problématiques :
- Quel projet Agricole Départementale bio pour les Hautes Pyrénées ?
- Nos territoires : un enjeu pour le développement de l?agriculture biologique dans les Hautes Pyrénées ?
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
29/03/10
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
Les actions ont surtout porté sur de la formation: participation à des rendez vous techniques, et à un stage maraichers bio organisés par la chambre d'agriculture, une nouvelle UCARE bio en BPREA, des visites de lycéens sur des exploitations bio, des appuis à l'inatallation de 2 maraichers bio, et à diverses réunions sur le projet de couveuse d'activités.
Actions non prévues réalisées
Le diagnostic réalisé a faire apparaitre des besoins de terrains. Le lycée s'est impliqué dans la sollicitation de communes pour la recherche de terre disponible. Les contacts ont permis de faire naitre des besoins de compétences dans la gestion des espaces paysagers communaux. Ainsi avec le concours d'une agence de développement local (la SEMADOUR) un programme d'actions a été acté avec le fiancement de l'agence de l'eau Adour Garonne: 4 stages de formation des élus et personnels de collectivité, 6 diagnostics paysagers communaux, une expérimentation sur les vivaces sur l'exploitation horticole et une journée scientifique et technique le vendredi 4 juin 2010.
Actions à réaliser
Le développement de produits bio dans la restauration collective stagne. Il faut donc remobiliser les énergies sur cet enjeu.
La création de la couveuse d'activité malgré le soutien du Conseil Régional est au point mort.
Partenaires
De nombreux partenaires: Etat (DRAAF, DDAE), collectivités territoriales (Conseil Régional, Conseil Général,Communauté d'agglo de Tarbes, communauté de commnunes du Val d'Adour
professionnels: GAB65, ADASEA, chambre d'agriculture
associations d'inertion (Villages acceuillants), pépinière d'entreprises (Crescendo)
SEMADOUR
Agence de l'eau
enseignement : EPL de Vic en Bigorre et de St gaudens, université de Pau et IUT Tarbes
biocoop
Indicateurs de suivi
Développement de réunions techniques
agmentation du chiffre d'affaires de l'exploitation horticole notamment en bio (+14% 1er semestre 2010)
augmentation des sollicitations provenant des collectivités sur le thème du paysage
reconnaisance du territoire
Résumé grand public
La production maraichère biologique du département des Hautes-Pyrénées est largement insuffisante par rapport à une demande croissante. La quasi totalité est commercialisée en vente directe. Le marché de la restauration collective est donc à saisir. Le marché du demi fros est aliment par seulement 10% des produits du département.
L'EPL de Tarbes a voulu résolument s'impliquer dans une démarche de développement durable ce qui lui a valu le 1er prix du développement durable des établissments de formation de Midi-Pyrénées en 2009. Cet engagement la conduit à participer à une réflexion territoriale afin de structurer et de développer la filière du maraichage biologique. L'EPL est par conséquent engagé dans 2 démarches:
- La première relève d'une demande territoriale formulée par la communauté du Val d'Adour. Celle ci possède une exploitation maraichère biologique exploitée dans un cadre d'insertion par une association. L'objectif est d'associer un volet économique avec la mise en oeuvre d'une couveuse d'activités.
- La deuxième émane de l'EPL qui souhaite fédérer l'ensemble des acteurs pour encourager le développement de la filière "maraichage bio" à l'échelle du département.
Ces deux actions ont donné lieu à des résultats contrastés ce qui a conduit l'établissement, à partir des contacts avec les collectivités, d'entreprendre une nouvelle dynamique partenariale autour du volet "espaces paysagers" notamment la gestion différenciée. Cette nouvelle opportunité a été saisie grace à l'appui financier de l'agence de l'eau Adour Garonne et les compétences de la SEMADOUR.
Il s'agit maintenant de pérenniser ses actions et maintenir un esprit d'ouverture vers d'autres partenariats ou projets.
Validation par le chef d'établissement
11/06/10
Vu par le chef d'établissement
11/06/10
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
01/02/11
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
Actions non prévues réalisées
Actions à réaliser
Partenaires
Indicateurs de suivi
Résumé grand public
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER