Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Systèmes de cultures innovants en grandes cultures susceptibles de préserver la qualité de l'eau.
Établissement
EPL Clermont Ferrand
Description du projet
Dans le contexte de réduction de l'utilisation des phytosanitaires et face à des références locales insuffisantes et dispersées, un partenariat fédère l'ensemble des compétences tecghniques locales afin de :
- réfléchir aux possibilités d'adaptation des systèmes de culture en Limagne,
- mettre en place et valider des itinéraires innovants,
- assurer la valorisation des résultats et leur diffusion.
Thématique principale
Thématique secondaire

Identification

Centre constitutif concerné
1291
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
Marmilhat Site de Marmilhat BP 116 - 63370 Lempdes
Nom du responsable du dossier
GERMOT Alain
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Directeur de l'EPL Clermont Ferrand Marmilhat Site de Marmilhat BP 116 - 63370 Lempdes
Nom du chargé de projet
FOURNIER Jérôme
Fonction du chargé de projet
PLPA2 (ITA de formation)
Coordonnées du chargé de projet

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
Actions réalisées
- 2008/2009 : réponse à l'appel à projet Régional ;
- structuration du partenariat en GIS ;
- bilbliographie et prospection ;
- réunions du comité technique pour définir le dispositif et le protocole.

Actions en cours :
- élaboration du protocole ;
- définition du dispositif expérimental.
Actions non prévues réalisées
Révision du dispositif expérimental initialement envisagé
Actions à réaliser
- 2009/2010 : Mise en place du dispositif expérimental à la parcelle ;
- 2010 : réalisation de prélèvement d'étalonnage du dispositif ; analyses ; enregistrements ; traitements des données ; communication des résultats ;
- 2011 : premièrs résultats collectés et traités. journée technique annuelle ; révision du protocole et de la méthodologie si besoin.
Partenaires
Conseil Régional d'Auvergne, ENITA Clermont-Ferrand, Chambre d'Agriculture 63, Chambre Régionale d'Agriculture, INRA, Arvalis-Institut du végétal, Université Blaise Pascal, Sucrerie Bourdon, SRAL Auvergne, Limagrain, Cemagref.
Indicateurs de suivi
Comptes-rendus des réunions de l'année écoulée.
Résumé grand public
Systèmes de grandes cultures innovants susceptibles de préserver la qualité de l'eau

Mise en place de 3 parcelles expérimentales (1 témoin, 1 prospectif, 1 innovant) avec prélèvements d'eau et de terre au champ pour analyses (phytosanitaires et fertilisants).

Enjeux et objectifs :
- anticipation des évolutions réglementaires en matière d'intrants (fertilisants, produits phytosanitaires) afin de proposer des conduites limitant l'impact sur la qualité de l'eau ;
- création d'un groupe de réflexion, d'actions, d'évaluation et de diffusion, comprenant les partenaires de la profession agricole, de l'enseignement, de la recherche et du développement ;
- conception de systèmes de cultures innovants pour l'acquisition de références technico-économiques en Limagne.

Valorisation :
- valorisation pédagogique ;
- communication professionnelle et grand public.

Etapes de l'action :
- 2008/2009 : réponse à l'appel à projet Régional, strucuration du groupe et élaboration du protocole ;
- 2009/2010 : mise en place au champ et étalonnage du dispositif expérimental ;
- 2010 : premières mesures expérimentales
- engagement sur 10 ans au minimum, selon financement ultérieur (contractualisé sur 3 ans).

Partenaires : Conseil Régional d'Auvergne, ENITA Clermont-Ferrand, Chambre d'Agriculture 63, Chambre Régionale d'Agriculture, INRA, Arvalis, Université Blaise Pascal, Sucrerie Bourdon, SRAL Auvergne, Limagrain, Cemagref.
Validation par le chef d'établissement
06/07/09
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
08/06/09
Vu par la DRAAF
06/07/09
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
29/03/10
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
L'année 2010 a été consacrée à la compréhension du fonctionnement hydrologique de la parcelle et à son instrumentation. Ce travail réalisé en collaboration avec un hydrogéologue de l'université a été complété par deux séries d'analyses (conductivité, nitrates, élèments trace métalliques, majeurs et produits phytosanitaires). Un nivellement topographique de la parcelle est en cours pour permettre un suivi plus fin du niveau de la nappe d'eau souterraine sous la parcelle expérimentale.



Les premiers résultats montrent :

- des concentratations en nitrates très inférieures à la norme de potabilité et en particulier sur les collecteurs venant des futures parcelles suivies

- la non détection de 353 substances actives recherchées

- l'identification quasi sûre des flux d'eau exogène à la parcelle.



Le conseil de groupement du 30 avril 2010 a réuni l'ensemble des partenaires. Le travail engagé dans l'établissement ont été validés et le partenariat scientifique universitaire renforcé. Il a été décidé l'implication du G.I.S. dans deux projets de recherche fondamentale et recherche appliquée :



* "Devenir et impact des produits phytosaniatires en Limagne : pour une aide à la décision" porté par l'Université Blaise Pascal ;

* Impact du plan Ecophyto 2018 sur les exploitations de grandes cultures de Limagne et conséquences sur la production régionales et les filières" porté par les professionnels agricoles et le pôle de compétitivité Céréales Vallée.

Actions non prévues réalisées
Actions réalisées non prévues initialement :

- Recherche et découverte de trois regards de drainage dans la parcelle ;

- Mise en oeuvre des moyens hydrologiques pour comprendre le fonctionnement hydraulique de la parcelle support de l'expérimentation ;

- Nivellement topographique de la parcelle

- Elargissement du partenariat à 5 laboratoires scientiques de l'U.B.P et au pôle de compétitivité Céréales Vallées
Actions à réaliser
Actions prévues :

- poursuite de l'instrumentation de la parcelle (cases lysimétriques, piézomètres)

- mise en oeuvre de différents itinéraires techniques dès l'automne sur blé dans la parcelle

- implication du G.I.S. dans le projet Systèmes de cultures porté par le pôle de compétitivité Céréales Vallée.

Partenaires
Le partenariat actuel regroupe :

- L'enseignement secondaire et supérieur : E.P.L.E.F.P.A de Marmilhat, Vetagro Sup, U.B.P. (Université Blaise Pascal) ;

- La recherche : I.N.R.A. et laboratoires universitaires ;

- Les professionnels agricoles : Chambres départementale et régionale d'Agriculture, coopératives Limagrain et sucrerie Bourdon, CETA Limagne ;

- Institut techniques : ARVALIS Institut du Végétal ;

- Pôle de Compétivité : Céréales Vallée ;

- Services de l'état : D.R.A.A.F et D.R.E.A.L.
Indicateurs de suivi
Comptes-rendus des réunions de l'année écoulée.
Résumé grand public
Depuis 1986 un partenariat scientifique technique et professionnel s?est structuré autour d?un G.I.S. piloté par le Lycée agricole Louis Pasteur de Marmilhat. Les précédents travaux ont d?abord porté sur l?étude de la dynamique de l?azote en terres noires (entre 1986 et 2003) pour aboutir à une meilleure évaluation des risques de lixiviation des nitrates puis sur le calage d?un modèle informatique (STICS).

Le G.I.S. a été relancé suite à la réponse à un appel à projet du conseil régional d?Auvergne déposé en mai 2008 portant sur la gestion quantitative et qualitative de la ressource en eau en zone de grandes cultures plus particulièrement sous terres noires de Limagne avec pour thème :

« Identification et validation de systèmes de culture innovants en grandes cultures susceptibles de préserver la qualité de l?eau »

Le partenariat actuel regroupe:

- L?enseignement secondaire et supérieur: E.P.L.E.F.P.A. de Marmilhat, Vetagro Sup, U.B.P. (Université Blaise Pascal)

- La recherche : I.N.R.A. et laboratoires universitaires

- Les professionnels : Chambres départementale et régionale d?agriculture, coopératives Limagrain et sucrerie Bourdon, CETA Limagne

- Institut technique : Arvalis Institut du végétal

- Pôle de compétitivité : Céréales Vallée

- Services de l?état : D.R.A.A.F. et D.R.E.A.L.


Un travail d?expertise réalisé en 2009 portant sur les systèmes de culture innovants (travail bibliographique, visite d?un dispositif expérimental, participation à différents colloques?) a débouché sur la proposition d?un dispositif expérimental en grande parcelle (environ 10 ha) comprenant 3 systèmes (classique, innovant, prospectif) de culture différents.

L?année 2010 est consacrée à la compréhension du fonctionnement hydrologique de la parcelle et à son instrumentation. Ce travail réalisé en collaboration avec un chercheur hydrogéologue de l?université a été complété par une première série d?analyses (conductivité, nitrates, ETM, majeurs, produits phytosanitaires?).



Le conseil de groupement du 30 avril dernier a réuni l?ensemble des partenaires. Le travail engagé dans l?établissement suscite de l?intérêt au-delà de nos espérances. Les travaux engagés ont été validés et le partenariat scientifique universitaire renforcé. Ainsi, il a été décidé, après délibération à l?unanimité du conseil, l?implication du G.I.S dans deux projets de recherche fondamentale et recherche appliquée :



- « Devenir et impact des produits phytosanitaires en Limagne : pour une aide à la décision » porté par l?Université Blaise Pascal (dans le cadre d?un CER de 3 ans) qui doit permettre d?avoir une meilleure compréhension du comportement des substances actives et de leurs métabolites dans le continuum Sol Plante Atmosphère et plus particulièrement dans les différentes phases et fraction du sol des terres noires de Limagne ;

- « Impact du plan Ecophyto 2018 sur les exploitations de grandes cultures de Limagne et conséquences sur la production régionale et les filières » porté par les professionnels agricoles et conduit par le pôle de compétitivité Céréales Vallée. Le travail engagé devra prendre en considération les nouveaux concepts de production tout en prenant en compte les filières hautes qualité en productions végétales dans une région au tissu économique fragile.



Investissements:

1. Moyens humains : actuellement un complément de service d?enseignement équivalent à un tiers temps ingénieur.



2. Moyens techniques : la mise en place d?un dispositif expérimental robuste en grande parcelle permettant d?évaluer l?impact des pratiques sur l?environnement et l?équipement d?un laboratoire de collecte et de mesure. L?acquisition de matériels spécifiques permettant une alternative à la lutte chimique.



3. Financement : le budget global s?élève à 349710 ? pour la période 2008-2018 avec un financement du conseil régional de 137000 ? pour les 3 premières années. L?état a mis à disposition un tiers temps ingénieur, la logistique (bureau, matériels, secrétariat, salariés, parcelle?) est assurée par l?exploitation agricole et les laboratoires de l?UBP et Vetagro Sup. Les partenaires professionnels sont sollicités dans le cadre de réunions techniques régulières.

Validation par le chef d'établissement
16/06/10
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
25/06/10
Vu par la DRAAF
25/06/10
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
01/02/11
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
L'année 2011 a été consacrée à l?instrumentation de la parcelle expérimentale, la mise en place des différents systèmes de culture (raisonné, innovant et prospectif), le suivi qualitatif des eaux souterraines et l?implication du dispositif dans la réflexion régionale dans le plan Ecophyto 2018.

L?instrumentation a consisté :
- à la mise en place de quatre cases lysimétriques à 75 cm de profondeur afin de collecter les éventuelles eaux de drainage afin de quantifier et d?analyser ces eaux (azote et produits phytosanitaires)
- à créer un dispositif de 12 parcelles élémentaires de 0,45 ha (trois modalités et deux répétitions)
Les résultats des analyses montrent :
- une origine exogène des eaux circulant dans le réseau de drainage de la parcelle
- une contamination de ces eaux par les réseaux d?assainissements présents (des analyses bactériologiques ont confirmé l?origine organique de l?azote mesuré dans ces certains collecteurs).

Les engagements actés au conseil de groupement du 30 avril 2010 (participation au projet de recherche CPER de l?Université Blaise Pascal et implication du GIS dans le plan régional Ecophyto 2018) ont été appliqués en 2011.
Concernant le CPER, la plate-forme sert de support technique aux prélèvements des laboratoires de l?Université dans le cadre du suivi de molécules phytosanitaires.
Pour le plan Ecophyto 2018, le travail réalisé en partenariat avec Céréales Vallée a été proposé mais n?a pas pu être concrétisé suite au désengagement du porteur de pro
Actions non prévues réalisées
Les actions décidées par le conseil de groupement ont toutes été mises en ?uvre durant l?année 2011.
Une réunion plénière du GIS est prévue le 01 juillet prochain.
Actions à réaliser
Trois raisons limitent la poursuite du travail engagé :
- le financement du conseil régional arrive à échéance
- la demande de chef de projet n?a pas été retenue et le tiers temps fonctionnaire n?a pas été reconduit
- l?impact des pratiques phytosanitaires sur la qualité des eaux souterraines n?a pas été mesuré compte tenu de l?absence de drainage.
Partenaires
Le partenariat actuel regroupe :

- L'enseignement secondaire et supérieur : E.P.L.E.F.P.A de Marmilhat, Vetagro Sup, U.B.P. (Université Blaise Pascal) ;

- La recherche : I.N.R.A. et laboratoires universitaires ;

- Les professionnels agricoles : Chambres départementale et régionale d'Agriculture, coopératives Limagrain et sucrerie Bourdon, CETA Limagne ;

- Institut techniques : ARVALIS Institut du Végétal ;

- Pôle de Compétivité : Céréales Vallée ;

- Services de l'état : D.R.A.A.F et D.R.E.A.L.
Indicateurs de suivi
Le travail engagé sur cette plate forme est intégré depuis 2010 dans le cadre du réseau fermes de référence du plan régional Ecophyto 2018.
La parcelle sert de support logistique pour le développement de méthodes alternatives notamment en matière de désherbage, de choix de variétés et pratique de rotations longues.
Résumé grand public
Depuis 1986 un partenariat scientifique technique et professionnel s?est structuré autour d?un G.I.S. piloté par le Lycée agricole Louis Pasteur de Marmilhat. Les précédents travaux ont d?abord porté sur l?étude de la dynamique de l?azote en terres noires (entre 1986 et 2003) pour aboutir à une meilleure évaluation des risques de lixiviation des nitrates puis sur le calage d?un modèle informatique (STICS).

Le G.I.S. a été relancé suite à la réponse à un appel à projet du conseil régional d?Auvergne déposé en mai 2008 portant sur la gestion quantitative et qualitative de la ressource en eau en zone de grandes cultures plus particulièrement sous terres noires de Limagne avec pour thème :

« Identification et validation de systèmes de culture innovants en grandes cultures susceptibles de préserver la qualité de l?eau »

Le partenariat actuel regroupe:

- L?enseignement secondaire et supérieur: E.P.L.E.F.P.A. de Marmilhat, Vetagro Sup, U.B.P. (Université Blaise Pascal)

- La recherche : I.N.R.A. et laboratoires universitaires

- Les professionnels : Chambres départementale et régionale d?agriculture, coopératives Limagrain et sucrerie Bourdon, CETA Limagne

- Institut technique : Arvalis Institut du végétal

- Pôle de compétitivité : Céréales Vallée

- Services de l?état : D.R.A.A.F. et D.R.E.A.L.

Un travail d?expertise réalisé en 2009 portant sur les systèmes de culture innovants (travail bibliographique, visite d?un dispositif expérimental, participation à différents colloques?) a débouché sur la proposition d?un dispositif expérimental en grande parcelle (environ 5 ha) comprenant 3 systèmes (classique, innovant, prospectif) de culture différents.

L?année 2010 a été consacrée à la compréhension du fonctionnement hydrologique de la parcelle et à son instrumentation. Ce travail réalisé en collaboration avec un chercheur hydrogéologue de l?université a été complété par une première série d?analyses (conductivité, nitrates, ETM, majeurs, produits phytosanitaires?).

L?instrumentation de la parcelle a été poursuivie en 2011 avec l'installation de cases lysimètriques, la mise en place des différents systèmes de culture (raisonné, innovant et prospectif), le suivi qualitatif des eaux souterraines et l?implication du dispositif dans la réflexion régionale dans le plan Ecophyto 2018.

A l'issue de ces trois années de travaux, il est possible de mettre en avant les résultats suivants :
- absence de drainage malgré l'abondance des précipitations automnales en 2010
- une contamination du réseau de drainage par des eaux d'assainissement urbain
- un volume conséquent d'eau souterraine dont l'origine supposée profonde reste à confirmer.

L'évaluation des systèmes de culture mis en place sur la parcelle et leurs incidences sur la qualité de l'eau ne peuvent être faites sur une échéance aussi courte.
Les comptages réalisés sur les parcelles notamment en malherbologie ne sont pas représentatifs compte tenu de l'année climatique exceptionnelle. L'effet des pratiques sur le rendement des productions ne peuvent à ce jour être donné.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
28/06/11
Vu par la DRAAF
28/06/11
Commentaire de la DRAAF
Travail rigoureux et fidèle au cahier des charges. Les partenariats ont bien fonctionné. L'enjeu est important pour la région Auvergne en terme d'environnement et d'emploi. Les résultats attendus ne pourront être obtenus qu'à long terme. Faute d'avoir été pourvu d'un poste de "chef de projet", ce partenariat devra s'inscrire dans un nouveau cadre institutionnel qui reste à trouver.
Validation nationale
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER