Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Les plantes aromatiques, une piste de diversification partielle pour les viticulteurs roussillonnais
Établissement
EPL Perpignan Roussillon
Description du projet
Notre étude vise à démontrer la pertinence économique, écologique et sociale de la production de plantes aromatiques comme voie de diversification partielle pour les viticulteurs du nord-Roussillon, très sévèrement touchés par la crise viticole.
L'exploitation agricole de l'EPL a ainsi mis en culture à la fin du printemps 2009 une parcelle expérimentale de 1 ha de romarin sauvage des Corbières.
Thématique principale
Diversification-installation en agriculture
Thématique secondaire
Agriculture et agro-écologie

Identification

Centre constitutif concerné
5000000002954
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
Site de Rivesaltes 4, rue Pasteur 66 602 RIVESALTES
Nom du responsable du dossier
Mme Fanny PAYET
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Proviseur du LPA Claude Simon RIVESALTES Directrice-adjointe EPL Perpignan Roussillon 4, rue Pasteur BP 100 66602 RIVESALTES CEDEX
Nom du chargé de projet
Mathias MONZIE
Fonction du chargé de projet
Coordonnées du chargé de projet

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
Actions non prévues réalisées
Actions à réaliser
Partenaires
Indicateurs de suivi
Résumé grand public
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
Cette seconde année a permis le début de la phase opérationnelle de notre projet.

- Plus de 5000 boutures de romarin sauvage des Corbières ont été prélevées et mises en culture en serre, puis repiquées, par les apprenants de l'EPL (octobre à décembre 2008), et plus de 2000 graines de romarin ont été mises à germer (avril 2009).

- 3500 plants de romarin pyramidal bio ont été commandés (septembre 2008) et livrées (courant mai 2009).

- 40 ares de romarin ont été plantés sur la parcelle expérimentale par les apprenants de l'EPL, représentant 3 blocs de romarin pyramidal, et un bloc de romarin des Corbières (mai-juin 2009).

- 20 ares seront plantés courant septembre 2009 (1 bloc de romarin des Corbières et 1 bloc de romarin officinal), le solde (30 ares) sera planté ensuite progessivement.

- de nombreux arrosages sont planifiés pour les mois d'été pour favoriser la reprise et l'enracinement des jeunes plants à la parcelle.

- le projet a été présenté en salle et commenté aux apprenants de niveau IV en formation production sur l'établissement (LPA + CFPPA). Les classes concernées ont été associées à toutes les étapes de la phase opérationnelle.

- Un groupe d'étudiantes de SUPAGRO Montpellier est venu enrichir notre équipe pour développer le volet "perspectives de commercialisation" en conduisant une étude de filière.

- Un partenariat scientifique et technique est en cours de contractualisation avec une société de transformation et l'Université de Perpignan (Phytopharmacie)
Actions non prévues réalisées
- Un document papier (intermédiaire) de 20 pages a été réalisé.
Ce rapport grand public rappelle le contexte, les objectifs, la méthodologie du projet, les résultats attendus. Il présente un calendrier prévisionnel de l'action, liste les partenaires et détaille le dispositif expérimental.
Il est complété par une étude de filière (régionale et locale) sur les plantes aromatiques et par un rappel du budget prévisionnel de l'essai.
Il rappelle enfin les principaux documents réalisés au cours de l'étude et est illustré de photos des réalisations pratiques.
Ce document est pédagogique et synthétique, à destination du grand public. Il a déjà été diffusé en nombre.

- Notre action a été intégrée dans le mouvement de structuration de la filière régionale des Plantes Aromatiques et Médicinales. Ceci a été acté le 02 décembre 2008 lors du colloque fondateur à Montpellier.

- Le partenariat avec la commune de Latour de France
Mme VERDAGUER, adjointe à l'agriculture à la mairie de Latour, a envisagé associer la commune à notre projet.
Plusieurs viticulteurs de la commune sont en effet à la recherche de pistes de diversification pertinentes.
La commune de Latour a donc été retenue comme exemple support pour notre étude.
Une information générale sur le projet a été réalisée auprès des agriculteurs de la commune (article dans la gazette communale).
Les viticulteurs intéressés par notre initiative (6 aujourd'hui) seront des partenaires privilégiés.
Actions à réaliser
- Toujours des recherches de financeurs !
Bien que notre action puisse quasi-fonctionner en l'état, des sources de financement complémentaires permettraient notamment d'investir dans du matériel d'entretien du sol et de récolte mécanique de la production.
Les principales pistes sont le Conseil Général des Pyrénées Orientales et les crédits OSEO. Les dossiers de demande de financement sont en cours de montage.

NB : le Conseil Général s'est déjà engagé dans notre action en fournissant gracieusement 3500 pieds de romarin officinal.

- Les modalités pratiques des partenariats avec l'enseignement supérieur (Université de Perpignan) doivent encore être affinées concernant le suivi scientifique de l'essai (analyses chromatographiques de l'huile essentielle obtenue par HPLC : paramètres étudiés, nombre de traitements, nombre de répétitions, fréquence ...)

- Il reste encore plus de la moitié (60 ares) de la parcelle à installer, et notamment les trois modalités de romarin officinal (non disponible pour l'instant auprès de la pépinière du Conseil Général). L'installation et les premiers soins de la parcelle représentent un gros travail pratique (plantation, arrosages, entretien du sol).
Partenaires
Les partenaires institutionnels et techniques :

- L'EPL Perpignan Roussillon et le Domaine Pédagogique de l'établissement
- Le Conseil Général des Pyrénées Orientales
- La Chambre d'Agriculture du Roussillon
- Le CIVAM Bio 66
- L'Université de Perpignan Via Domitia : Laboratoire de Chimie des Biomolécules et de l'Environnement
- SUPAGRO Montpellier (Projets Elèves Ingénieurs)
- La Plate Forme Technologique des Pyrénées Orientales
- Le Pays de la Vallée de l'Agly
- Le Syndicat des Vignerons du Roussillon
- La commune de Latour de France
- L'ITEIPMAI : Institut Technique des Plantes Aromatiques
- L'ONIPPAM : Office Interprofessionnel des Plantes Aromatiques
- Le CNPMAI : Conservatoire National des PAM

Les partenaires privés :

- Plusieurs sociétés de transformation, distribution de produits issus d?huiles essentielles de plantes aromatiques ou de plantes sèches : PHYTOTAGANTE (66), GOLGEMMA (11), ARCADIE (30).
- La société AKINAO (66) (en incubation) : Valorisation de produits naturels

NB : Des conventions de partenariat existent, ou sont en cours de finalisation, avec de nombreux partenaires cités ci-dessus.
Indicateurs de suivi
Pour les réalisations de l'année 2 :

- Nombre de réunions du groupe de travail :
Plus de 10 réunions de travail
- Nombre de points d'étape :
3 points d'étape dont un devant l'équipe de direction EPL
- Nombre de partenaires impliqués (institutionnels, techniques, professionnels ...) :
17 organismes ou structures impliquées dans le projet
- Nombre de conventions passées avec les partenaires pour la mise en oeuvre de partenariats :
8 partenariats fermes formalisés ou en cours (CG 66, CA 66, CIVAM Bio, Fac, privés ...)
- Nombre de connexions sur le blog consacré au projet :
8700 connexions au 16/06/09
- Nombre de documents techniques élaborés :
7 documents écrits de synthèse + diaporamas de présentation + blog + dossier sur le site web du Lycée
- Nombre de réunions de présentation grand public :
3 réunions (viticulteurs d'une commune + apprenants de l'EPL)
- Taux de satisfaction (partenaires, équipe de direction, vignerons ...) sur la conduite et l'état d'avancement du projet : Non évalué en année 2
- Nombre d'apprenants de l'EPL impliqués dans la mise en oeuvre technique de l'action :
3 classes de niveau IV et V (CAPA, BP et Bac Pro) soit 44 élèves
- Elaboration d'un document de synthèse de l'action : papier et/ou multimédia :
Réalisation d'un document grand public d'information générale sur le projet (20 pages), qui sera actualisé et étoffé périodiquement.
Résumé grand public
La production de romarin des Corbières,
une voie de diversification partielle pour les viticulteurs roussillonnais (?)

Le Lycée Agricole de Rivesaltes conduit depuis fin 2007 une étude visant à proposer des perspectives de diversification pour les viticulteurs du nord du département, très sévèrement touchés par la crise viticole.

De nombreux arguments d'ordre technique, économique et environnemental, ont orienté cette étude vers la production de plantes aromatiques, et notamment de romarin sauvage des Corbières.
Cette espèce végétale est en effet particulièrement adaptée au terroir du nord Roussillon, aisée à cultiver, nécessite peu d'investissement pour sa mise en culture, et devrait permettre une rémunération correcte à court terme. (Il existe en effet un marché en développement sur le romarin sauvage, pour la production d'huile essentielle ainsi que de feuilles séchées pour le mélange "herbes de Provence").
De plus, cette culture peut être conduite en « bio ».

Le Lycée Agricole de Rivesaltes va conduire une expérimentation pour vérifier la pertinence technique et économique de cette production. L'expérimentation consiste à mettre en culture une parcelle de 1 ha de romarin, en « bio », en étudiant rigoureusement les coûts et le prix de vente de la production afin de démontrer la rentabilité économique de cette culture.
Si celle-ci est vérifiée, le Lycée pourra assurer un rôle de vitrine et de conseil auprès des viticulteurs locaux tentés par l'expérience de la diversification. Certains suivent déjà de près notre projet ...

Par ailleurs, l'essai conduit au Lycée Agricole doit permettre de comparer la composition chimique et la typicité du romarin sauvage des Corbières avec celle d'une variété de romarin sélectionné du commerce, le romarin pyramidal, ainsi qu'avec une essence de romarin "standard" de référence : le romarin officinal.
En effet, ces trois « modalités » de romarin vont être implantées sur la parcelle, et on pourra, après avoir suivi le même itinéraire technique, étudier la composition de l'huile essentielle obtenue pour chacune des modalités.
L'objectif est bien évidemment de mettre en évidence la typicité aromatique du romarin sauvage des Corbières, afin de la valoriser.

Aujourd'hui, la plantation des différentes modalités de romarin sur la parcelle d'essai a commencé.
A ce jour (mi-juin 2009), 40 ares de romarin sont installés sur la parcelle.
Ils représentent 3 blocs de romarin pyramidal et 1 bloc de romarin sauvage des Corbières.
Courant septembre 2009, un second bloc de romarin sauvage sera installé, ainsi que le premier bloc de romarin officinal.
Les derniers blocs seront ensuite implantés progressivement jusqu'en septembre 2010.

La première cuillette sur la parcelle est planifiée pour juin 2010, en conversion bio. La première production labellisée "bio" pourra être obtenue en septembre 2011.

Ce projet donne lieu à de nombreux partenariats avec des collectivités territoriales, des organismes professionnels agricoles et de développement, des entreprises privées, des établissements d'enseignement supérieur et des professionnels agricoles.

Dans sa partie opérationnelle, il constitue également un support pédagogique de choix pour les apprenants de l'Etablissement Public de Formation des Pyrénées Orientales (Théza et Rivesaltes). Trois classes en formation sur l'établissement ont été associées dès cette année à la mise en place et à l'entretien de la culture, représentant plus de quarante élèves.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
07/07/09
Vu par la DRAAF
07/07/09
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
29/03/10
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
Actions non prévues réalisées
Actions à réaliser
Partenaires
Indicateurs de suivi
Résumé grand public
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
01/02/11
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER