Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Systèmes de Cultures Innovants économes en intrants: élaboration de références sur le bassin versant
Établissement
EPL Brie Comte Robert
Description du projet
Tester sur l?exploitation, située sur un territoire à fort enjeu sur la qualité de l?eau, des systèmes de cultures dont les performances permettent d?assurer la durabilité de l?exploitation agricole. Elle créera des références pour faire évoluer les pratiques des agriculteurs du territoire dans le cadre du Plan ECOPHYTO 2018 et utilisables par les enseignants de l?EPL dans le cadre de leurs activi
Thématique principale
Programme national pour l'alimentation
Thématique secondaire
Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France

Identification

Centre constitutif concerné
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
EPLEFPA BOUGAINVILLE 77170 BRIE COMTE ROBERT RD 319 01 60 62 33 00 Fax 01 60 62 33 20
Nom du responsable du dossier
Tounis AOUDJALI-TAHIR
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Directeur d'exploitation agricole tounis.aoudjali-tahir@educagri.fr 01 60 62 33 01 06 73 68 50 38
Nom du chargé de projet
Samuel QUINTON
Fonction du chargé de projet
Professeur PLP (ingénieur)
Coordonnées du chargé de projet
Chargé de projet Tiers temps samuel.quinton@educagri.fr

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
L'année scolaire 2010 - 2011 est la première année de projet. Elle a essentiellement pour objectif de réaliser un diagnostic technique et pédagogique des pratiques existantes sur l'EPL. Au cours de cette année, trois grands types d'action ont été mises en ?uvre :

- La réalisation d'une enquête sur les pratiques pédagogiques des enseignants et formateurs de l'EPL. Cette enquête entreprise depuis le début de l'année scolaire a concerné 23 enseignants sur les 59 que compte le lycée et 3 formateurs du CFPPA. Les résultats obtenus lors des entretiens individuels ont été consignés dans un tableur.

- L'analyse de l'évolution des techniques. Cette analyse s'est basée sur les fiches parcellaires récapitulant l'ensemble des opérations culturales réalisées sur les parcelles de l'exploitation depuis la campagne 2000. Les indicateurs utilisés pour analyser ces itinéraires ont été discutés au cours du premier comité de pilotage du 22/10/10. L'analyse de l'évolution des charges opérationnelles et des rendements est terminée. L'analyse de l'évolution de la fertilisation azotée et de la qualité des récolte est en cours.

- La participation à des formations tout au long de l'année scolaire. L'objectif était d'avoir de nouvelles idées pour faire évoluer les systèmes de cultures de l'exploitation agricole et les pratiques pédagogiques sur l'EPL.
Actions non prévues réalisées
Les trois actions non prévues et réalisées sont les suivantes :

- L'animation d'un groupe de travail sur l'axe 4 du projet d'établissement. Cet axe, intitulé "des actions liées au territoire, des partenariats forts", a pour objectif de définir le territoire et les partenaires de l'EPL, de renforcer les liens avec les partenaires privilégiés de l'EPL et de valoriser les actions d'animation du territoire, d'expérimentation et d'insertion professionnelle.

- La réalisation de la semaine santé et développement durable avec les élèves de première année de Bac Pro CGEA Option PA. La réalisation de la semaine santé et développement durable avec les élèves de première année de Bac Pro CGEA Option PA. Prévue dans le nouveau référentiel, cette semaine a été organisée en collaboration avec deux autres enseignants de la filière : une enseignante de biologie-écologie, et un enseignant d?Éducation Socio-Culturelle. Le thème choisi par l'équipe pédagogique était l'eau.

- La réalisation d'une intervention sur le thème de l'alimentation et de la santé auprès d'un groupe d'une dizaine de personnes. Cette intervention a été organisée à l'initiative de l'association « Terre et avenir », structure créée en 2007 qui a pour objectif de concevoir et d'animer des actions d?éducation au développement durable et de diffuser la culture scientifique et technique.
Actions à réaliser
Plusieurs actions restent à mener :

- La rédaction d'une synthèse complète de l'analyse effectuée sur l'évolution des pratiques agricoles sur l'EPL depuis les dix dernières campagnes et sur les enseignements tirés de l'enquête effectuée auprès des enseignants et des formateurs de l'EPL.

- La réalisation d'actions de communication sur l'évolution de nos pratiques agricoles auprès de l'extérieur. Plusieurs actions sont à prévoir :

- L'organisation d'une campagne de communication par les élèves de BTSA SER sur la réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires réalisée sur l'exploitation du lycée agricole de Brie-Comte-Robert .

- La communication auprès du grand public des résultats obtenus sur l'exploitation agricole de l'EPL.

- La communication auprès des agriculteurs voisins de l'exploitation agricole.

- L'organisation d'une réflexion autour de l'évolution des systèmes de cultures de l'exploitation agricole. Il s'agit d'une action à long terme qui doit être menée avec les membres de l'exploitation et l'équipe pédagogique.
Partenaires
Les partenaires impliqués sont :

- des personnes extérieures à l'EPL :
- Sébastien PIAUD de la Chambre d'agriculture de Seine-et-Marne ;
- Judith MALLET du conseil général de Seine-et-Marne ;
- Mathieur ROUY de l'Agence de l'eau Seine-Normandie ;
- Karine RACHI de l'association Aqui'Brie ;
- Laurence GUICHARD de l'INRA de Grignon.

- des membres de l'EPL. La composition de l'équipe projet est la même que celle présentée dans la description du projet.
Indicateurs de suivi
Les actions entreprises ont concerné essentiellement le grand public au travers de l'intervention réalisée en partenariat avec l'association "Terres et Avenir" et de l'exposition menée par les élèves de Bac Pro CGEA Option PA dans le cadre de la semaine "Santé et Développement Durable".

Les impacts prévus sur le territoire au cours des deux prochaines années concerneront :

- le grand public. Il sera informé des innovations mises en place sur l'EPL via au moins deux manifestations : le festival de la Terre et le Salon de l'agriculture.

- les agriculteurs du secteur. Les résultats techniques obtenus devront être communiqués auprès des agriculteurs voisins. L'ensemble du dispositif est entièrement à mettre en ?uvre au cours des deux prochaines années.
Résumé grand public
La première année consacrée au projet "Systèmes de Cultures Innovants économes en intrants : élaboration de références sur le bassin versant de l?Yerres." avait pour objectif de faire un état des lieux des connaissances techniques acquises sur l'exploitation ainsi qu'un état des lieux des pratiques pédagogiques.

Deux actions principales ont été principalement réalisées cette année :

- L'analyse de l'évolution des techniques agricoles sur l'exploitation depuis 10 ans. Cette analyse s'est basée sur les fiches parcellaires récapitulant l'ensemble des opérations culturales réalisées sur les parcelles de l'exploitation depuis la campagne 2000. Les indicateurs utilisés pour analyser ces itinéraires ont été discutés au cours du premier comité de pilotage du 22/10/10 et sont les rendements des différentes productions végétales, les critères de qualité de ces productions (calibrage et teneur en protéines pour l'orge de printemps, PS et teneur en protéine pour le blé tendre d'hiver et grains bruchés pour la féverole de printemps), l'évolution des charges opérationnelles (engrais, semences, produits phytosanitaires...) ainsi que l'évolution de la fertilisation azotée. Pour chaque campagne, les fiches parcellaires ont été numérisées et synthétisées dans un tableur. L'analyse de l'évolution des charges opérationnelles et des rendements est terminée. L'analyse de l'évolution de la fertilisation azotée et de la qualité des récolte est en cours.

- La réalisation d'une enquête sur les pratiques pédagogiques des enseignants et formateurs de l'EPL. L'objectif de cette enquête était à la fois d'analyser l'utilisation de l'exploitation agricole de l'EPL par les enseignants et formateurs et de dégager des pistes de réflexions pour intégrer les problématiques liées à ECOPHYTO 2018 dans les enseignements de l'EPL. Cette enquête entreprise depuis le début de l'année scolaire a concerné 23 enseignants sur les 59 que compte le lycée et 3 formateurs du CFPPA. Les enseignants ont été choisis suivant la matière enseignée et les formateurs interrogés ont été recommandés par la direction du CFPPA. Chaque enseignant a été interrogé au cours d'un entretien individuel qui débutait par la question suivante : "Comment utilisez-vous l'exploitation agricole de l'EPL dans votre enseignement ?". Suivant la matière enseignée, l'entretien s'orientait ensuite autour des pratiques pédagogiques mises en ?uvre en lien avec les problématiques soulevées par le programme ECOPHYTO 2018. La durée d'un entretien variait de une à deux heures suivant l'enseignant interrogé. Les résultats obtenus lors des entretiens individuels ont été consignés dans un tableur.

Les résultats obtenus montrent que :

- L'exploitation agricole est en pointe sur la réduction de l'utilisation des produits sanitaires. En effet, le travail réalisé sur l'exploitation agricole depuis ces dix dernières années fournit des références pour atteindre les objectifs du plan ECOPHYTO 2018 qui est de réduire l'utilisation de produits phytosanitaires de 50% à horizon 2018. Ces résultats sont maintenant à diffuser le plus largement possible auprès du grand public et des agriculteurs de la petite région agricole. Il faut également approfondir la réflexion de l'EPL sur les nouvelles innovations à développer.

- Il existe des besoins spécifiques à la filière aménagement et au BTSA SER. L'enquête réalisée auprès des enseignants et des formateurs a en effet montré les besoins en filière aménagement d'infrastructures agroécologiques (haies, bandes enherbées...) spécifiques. Elle a également montré une faible implication du BTSA SER sur l'exploitation agricole alors que les besoins en communication de celle-ci sont majeurs.

Les actions à entreprendre pour l'année prochaine sont de :

- rédiger une synthèse complète de l'analyse de l'évolution des pratiques agricoles depuis les dix dernières campagnes sur l'exploitation de l'EPL et des résultats de l'enquête effectuée auprès des enseignants et des formateurs de l'EPL.
réaliser des actions de communication sur l'évolution de nos pratiques agricoles auprès de l'extérieur à travers une campagne de communication menée par les élèves de BTSA SER sur la réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires sur l'exploitation du lycée agricole de Brie-Comte-Robert.

- organiser une réflexion autour de l'évolution des systèmes de cultures de l'exploitation agricole. Il s'agit d'une action à long terme qui doit être menée avec les membres de l'exploitation et l'équipe pédagogique. Deux thèmes de réflexions doivent être étudiés prioritairement : le développement d'infrastructures agroécologiques sur l'exploitation et l'évolution des systèmes de cultures de l'exploitation vers une agriculture de conservation.
Validation par le chef d'établissement
30/06/11
Vu par le chef d'établissement
30/06/11
Validation par la DRAAF
28/06/11
Vu par la DRAAF
28/06/11
Commentaire de la DRAAF
Le projet a pour objectifs d'éléborer des références afin de faire évoluer les partiques agricoles. Il s'inscrit dans le cadre du plan ecophyto 2018 tout en visant l'animation des territoires et la valorisation pédagogique des références de systèmes de cultures innovants économes en intrant.
La phase de démarrage correspond à un travail important d'anquêtes permettant d'etablir des diagnostics et d'analyser l'évolution des techniques de l'exploitation. Des résultats en terme de communication à destination de l'équipe pédagogique, des professionnels et du grand public sont maintenant attendues. Le lien avec la pédagogie reste à renforcer.
Ce projet, dont les enjeux concernent le DD et l'EDD doit se poursuivre. Il s'inscrit pleinement dans le projet d 'établissement ainsi que dans le PREA
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
L'année scolaire 2011-2012 est la seconde année du projet. L'objectif principal de cette année était de créer des actions de communications vers l'extérieur sur les initiatives prises par l'exploitation agricole du lycée pour limiter le recours aux intrants.

Pour atteindre cet objectif, la classe de deuxième année de BTS Service en Espace Rural a été mobilisée dans le cadre du module M55 : conception d'un projet de service en espace rural, comme prévu à la fin de l'année scolaire 2010-2011.

Une enseignante d'ESC, une enseignante d'économie gestion et le chargé de projet tiers-temps ont encadré ce travail qui s'est déroulé entre le mois de novembre 2011 et le mois de mars 2012.

Les étudiants ont proposé de réaliser une action de communication intitulée "Balades au bord de l'Yerres". Cette animation visait le grand public en lui proposant de réaliser deux randonnées présentant les initiatives prises par l'exploitation agricole pour limiter l'impact de ses pratiques sur l'environnement. Celle-ci s'est déroulée le samedi 31 mars 2012. Un pique-nique solidaire était organisé au cours de cette journée.

Pour organiser cette journée, le travail a été réparti entre 3 groupes composés de 3 à 4 étudiants. Le premier groupe a créé le contenu de la journée d'animation, le second a élaboré une stratégie de communication pour faire venir le grand public à cette journée et le troisième a réalisé des panneaux utilisés par le premier groupe le 31 mars 2012.
Actions non prévues réalisées
Quatre étudiants de BTS Analyse et Conduite des Systèmes d'Exploitation ont décidé dans le cadre de leur Projet d'Initiative et de Communication de réaliser une animation sur le désherbage mécanique. Celle-ci s'est déroulée lors de la journée porte ouverte du lycée le samedi 10 mars 2012.

Une enseignante d'éducation socio-culturelle et le chargé de projet tiers-temps ont encadré les apprenants au cours de l'année scolaire.

Afin de préparer cette journée, les étudiants ont réalisé un dépliant présentant :
- les différentes techniques agronomiques permettant de réduire le recours aux herbicides ;
- les différents outils de matériels de désherbage mécanique existant ;
- les principaux résultats techniques et économiques obtenus sur l'exploitation du lycée pour les itinéraires techniques ayant recours au désherbage mécanique ;
- les principaux ateliers de production de l'exploitation agricole du lycée.

Ce dépliant a été réalisé en partenariat avec la chambre d'agriculture de Seine-et-Marne et le Service Régional de la Formation et du Développement d'Ile-de-France.

Lors de cette journée, les étudiants ont présenté au public présent les trois types de matériel de désherbage existant (herse étrille, houe rotative, bineuse). L'exploitation ne possédant pas de bineuse, les étudiants ont emprunté ce matériel à un agriculteur voisin. Cette présentation s'est faite sur le site de l'exploitation agricole. Le dépliant préparé en amont a été distribué aux participants.
Actions à réaliser
Trois actions principales restent à réaliser :

- la réalisation d'actions de communication vis-à-vis des professionnels du territoire. En effet, les actions réalisées lors de cette année scolaire ont uniquement ciblé le grand public. Ceci s'explique par la difficulté pour les étudiants (qu'ils soient issus des filières techniques ou non) à s'approprier les concepts agronomiques utilisés sur l'exploitation agricole pour réduire le recours aux intrants.

- la rédaction d'une synthèse complète de l'analyse de l'évolution des pratiques agricoles depuis les dix dernières campagnes sur l'exploitation de l'EPL et des résultats de l'enquête effectuée auprès des enseignants et des formateurs de l'EPL. Cette synthèse devra également être accompagné d'une présentation modélisée des systèmes de culture de l'exploitation agricole du lycée ainsi que d'une évaluation des forces et des faiblesses de ces systèmes de culture. Cette action, prévue l'année dernière, n'a pas pu être finalisée cette année par manque de temps et car la réflexion sur les indicateurs pertinents à utiliser pour analyser les forces et les faiblesses d'un système de culture n'était pas aboutie.

- l'organisation d'une réflexion autour de l'évolution des systèmes de cultures de l'exploitation agricole. Il s'agit d'une action à long terme qui doit être menée avec les membres de l'exploitation et l'équipe pédagogique. Cette action a tout juste été démarrée cette année.
Partenaires
Deux partenaires ont été sollicités au cours de cette année scolaire :

- le Service Régional de la Formation et du Développement. Georges FOUILLEUX a été tenu informé par mails des avancés du projet. Il a également contribué à son développement par ses critiques constructives. Enfin, il a fourni aux étudiants des plaquettes d'informations sur ECOPHYTO 2018 pour illustrer de manière plus large les initiatives prises par le ministère de l'agriculture pour réduire le recours aux intrants.

- la chambre d'agriculture de Seine-et-Marne. Sébastien PIAUD a aidé à la réalisation du dépliant sur le désherbage mécanique en fournissant les informations collectées et analysées sur la parcelle "Systèmes de culture innovants" gérée en partenariat entre la chambre d'agriculture de Seine-et-Marne et l'exploitation du lycée agricole. Il l'a également relu avec attention ce qui a permis de le rendre plus pertinent.
Indicateurs de suivi
Les deux projets de communication ont eu des impacts très différents sur le territoire de l'EPL :

- l'animation "Balades au bord de l'Yerres" a rassemblé un nombre limité de personnes lors de la journée du 31 mars 2012, puisque seulement 5 participants sont venus à cette animation. Cependant, les actions menées par l'exploitation agricole ont pu être connues plus largement du grand public grâce à trois articles de presse parus dans le Parisien et la république de Seine-et-Marne pour présenter cette journée.

- l'animation autour du désherbage mécanique a été vue par environ 50 visiteurs lors de la journée porte ouverte. Néanmoins, le message porté par les étudiants n'a été que très partiellement reçu par les participants qui venaient avant tout au lycée pour découvrir les formations.
Résumé grand public
L'année scolaire 2011-2012 est la seconde année du projet. L'objectif principal de cette année était de créer des actions de communications vers l'extérieur sur les initiatives prises par l'exploitation agricole du lycée pour limiter le recours aux intrants.

Pour atteindre cet objectif, deux classes de l'EPL bougainville à Brie-Comte-Robert ont été mobilisée :

- les BTS SER. Une enseignante d'ESC, une enseignante d'économie gestion et le chargé de projet tiers-temps ont encadré ce travail qui s'est déroulé entre le mois de novembre 2011 et le mois de mars 2012 sur une partie de leurs heures de cours. Les étudiants ont proposé de réaliser une action de communication intitulée "Balades au bord de l'Yerres". Cette animation visait le grand public en lui proposant de réaliser deux randonnées présentant les initiatives prises par l'exploitation agricole pour limiter l'impact de ses pratiques sur l'environnement. Celle-ci s'est déroulée le samedi 31 mars 2012. Un pique-nique solidaire était organisé au cours de cette journée.

- 4 étudiants de BTS ACSE ont décidé dans le cadre de leur PIC de réaliser une animation sur le désherbage mécanique. Une enseignante d'éducation socio-culturelle et le chargé de projet tiers-temps ont encadré les élèves au cours de l'année scolaire. Afin de préparer cette journée, les étudiants ont réalisé un dépliant sur ce thème en partenariat avec la chambre d'agriculture de Seine-et-Marne et le Service Régional de la Formation et du Développement d'Ile-de-France. Lors de cette animation, réalisée sur le site de l'exploitation de l'EPL, les étudiants ont présenté au public présent les trois types de matériel de désherbage existant (herse étrille, houe rotative, bineuse). Le dépliant préparé en amont a été distribué aux participants. L'animation s'est déroulée lors de la journée porte ouverte du lycée le samedi 10 mars 2012.

Les deux projets de communication ont eu des impacts très différents sur le territoire de l'EPL :

- l'animation "Balades au bord de l'Yerres" a rassemblé un nombre limité de personnes lors de la journée du 31 mars 2012, puisque seulement 5 participants sont venus à cette animation. Cependant, les actions menées par l'exploitation agricole ont pu être connues plus largement du grand public grâce à trois articles de presse parus dans le Parisien et la république de Seine-et-Marne pour présenter cette journée.

- l'animation autour du désherbage mécanique a été vue par environ 50 visiteurs lors de la journée porte ouverte. Néanmoins, le message porté par les étudiants n'a été que très partiellement reçu par les participants qui venaient avant tout au lycée pour découvrir les formations.

Les principales difficultés rencontrées avec ces deux initiatives sont :

- la difficulté pour des étudiants de s'approprier cette thématique qui reste complexe. Ceci est particulièrement vrai pour les étudiants de BTS SER qui n'ont pas de cours de techniques agricoles dans leur formation.

- la pérennisation de ce type d'action. La dynamique de projet est porteuse auprès des étudiants. On peut néanmoins s'interroger sur la manière de poursuivre ces actions au cours des prochaines années. Il faudra dans l'année qui suit engager cette réflexion.

- la demande importante en temps de ce type d'initiative. Ceci a considérablement diminué le temps consacré à la réflexion technique.

Trois actions principales restent à réaliser :

- la réalisation d'actions de communication vis-à-vis des professionnels du territoire. En effet, les actions réalisées lors de cette année scolaire ont uniquement ciblé le grand public. Ceci s'explique par la difficulté pour les étudiants (qu'ils soient issus des filières techniques ou non) à s'approprier les concepts agronomiques utilisés sur l'exploitation agricole pour réduire le recours aux intrants.

- la rédaction d'une synthèse complète de l'analyse de l'évolution des pratiques agricoles depuis les dix dernières campagnes sur l'exploitation de l'EPL et des résultats de l'enquête effectuée auprès des enseignants et des formateurs de l'EPL. Cette synthèse devra également être accompagné d'une présentation modélisée des systèmes de culture de l'exploitation agricole du lycée ainsi que d'une évaluation des forces et des faiblesses de ces systèmes de culture. Cette action, prévue l'année dernière, n'a pas pu être finalisée cette année par manque de temps et car la réflexion sur les indicateurs pertinents à utiliser pour analyser les forces et les faiblesses d'un système de culture n'était pas aboutie.

- l'organisation d'une réflexion autour de l'évolution des systèmes de cultures de l'exploitation agricole. Il s'agit d'une action à long terme qui doit être menée avec les membres de l'exploitation et l'équipe pédagogique. Cette action a tout juste démarrée cette année.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
30/06/11
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
28/06/11
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
L'année scolaire 2012-2013 est la dernière année du projet. Les trois objectifs pour cette période étaient de :

- Réaliser une synthèse des principales innovations techniques mises en place sur l'exploitation agricole du lycée Bougainville pour réduire l'utilisation des produits phytosanitaires. Cette réflexion a abouti à la rédaction d'un document identifiant les principaux systèmes de culture de l'exploitation, aux choix, aux calculs et à l'analyse de la performance de ces systèmes de culture et à une proposition d'évolution pour les prochaines campagnes.

- Poursuivre le travail de transfert pédagogique des résultats obtenus auprès des élèves et des enseignants de l'EPL. Les élèves de première Bac Pro ont appris dans le cadre de l'EIE les enjeux de la maîtrise des produits phytosanitaires sur le territoire de l'Yerres. Les élèves de Bac STAV ont été initiés à la notion de systèmes de culture dans le cadre du module M8. Les élèves de Terminale Bac Pro ont étudié les résultats obtenus sur l'essai "systèmes de culture innovants" géré par la chambre d'agriculture de Seine-et-Marne.

- Poursuivre le transfert des résultats obtenus auprès des partenaires extérieures de l'EPL. Le travail réalisé au sein du groupe action 16 "Grandes cultures" s'est poursuivi. Lors des rencontres des directeurs d'exploitations agricoles à Obernai, les innovations techniques et pédagogiques développées grâce au partenariat avec la chambre d'agriculture de Seine-et-Marne ont été mises en évidence.
Actions non prévues réalisées
Le projet se trouvant dans sa dernière année, aucune action imprévue n'a été réalisée.
Actions à réaliser
Deux actions restent à réaliser :

- L'évolution des systèmes de culture de l'exploitation est à étudier de manière plus approfondie afin de pouvoir réellement la mettre en place. Cette évolution doit également se raisonner dans le cadre de la poursuite ou non du dispositif MAE "Eau" dans lequel l'exploitation s'est engagée en 2009.

- Le transfert des résultats obtenus doit davantage se faire en direction des agriculteurs du secteur de l'Yerres. Les conditions actuelles de marché des productions végétales incitent relativement peu ces producteurs à s'engager dans une démarche de réduction d'intrants. De nouvelles mesures réglementaires plus contraignantes pour ce territoire pourraient cependant rendre les innovations mises en place sur l'exploitation agricole plus attractives.
Partenaires
Quatre partenaires ont été particulièrement sollicités au cours de cette année scolaire :

- la DRIIAF Ile-de-France. Georges FOUILLEUX et Christian DRON ont contribué à la réflexion sur le choix des indicateurs pour évaluer les performances des systèmes de culture de l'exploitation agricole de Brie-Comte-Robert.

- la chambre d'agriculture de Seine-et-Marne. Sébastien PIAUD par sa participation au comité de pilotage et son implication dans le suivi de l'essai "systèmes de culture innovant" a permis de faire à avancer la réflexion sur l'identification et l'évaluation des systèmes de culture de l'exploitation agricole de Brie-Comte-Robert.

- la chambre d'agriculture de Bourgogne. Marie-Sophie PETIT en organisant une table ronde lors des rencontres des directeurs d'exploitation à Obernai a permis de faire connaître les innovations techniques et pédagogiques construites autour des systèmes de cultures innovants sur l'EPL de Brie-Comte-Robert.

- le groupe action 16 "Grandes cultures". Animés par Gil MELIN et Maud BEREL, ce groupe composé de chefs d'exploitation spécialisée en Grandes Cultures et de tiers-temps a permis d'échanger sur les innovations techniques et pédagogiques et sur les moyens de les évaluer.
Indicateurs de suivi
Lors de cette année scolaire, le projet a permis de :

- transférer les résultats issus des innovations agronomiques développées sur l'exploitation à 60 élèves. Les élèves concernés appartiennent au classe de première et terminale Bac Pro CCGEA Option "Systèmes à dominante élevage" et terminale Bac Techno STAV Option "Production agricole". Des séances de pluridisciplinarité ont eu lieu avec un enseignant d'agroéquipement, une enseignante de biologie-écologie, une enseignante d'économie et une enseignante d'agronomie.

- communiquer sur les innovations pédaogiques auprès des partenaires de l'EPL. Cette communication s'est faite lors de 4 rencontres : la rencontre des directeurs d'exploitation agricole ayant eu lieu à Obernai le 16 avril 2013, les rencontres du groupe action 16 ayant eu lieu à Grignon le 2 octobre 2012 et à Arras le 26 mars 2013 et le comité de pilotage du projet ayant eu lieu le 12 octobre 2012 . 4 partenaires ont été impliqués dans ces actions : la chambre d'agriculture de Seine-et-Marne, le réseau mixe de recherche technologique "Systèmes de culture innovants", le CEZ Rambouillet - département 3 DFI et la DRIAAF "Ile-de-France".
Résumé grand public
L'année scolaire 2012-2013 est la dernière année du projet. Les trois objectifs pour cette période étaient de :

1- Réaliser une synthèse des principales innovations techniques mises en place sur l'exploitation agricole du lycée Bougainville pour réduire l'utilisation des produits phytosanitaires. Cette réflexion a abouti à la rédaction d'un document identifiant les principaux systèmes de culture de l'exploitation, aux choix, aux calculs et à l'analyse de la performance de ces systèmes de culture et à une proposition d'évolution pour les prochaines campagnes. Les principaux systèmes de culture ont été clairement décrits. Les modalités de leur évaluation ont été discutées et validées par le comité de pilotage. Des perspectives d'évolution de ces systèmes de cultures ont été proposées

2- Poursuivre le travail de transfert pédagogique des résultats obtenus auprès des élèves et des enseignants de l'EPL.

Au cours de l'année scolaire 2012-2013, trois classes ont travaillé sur la thématique "systèmes de culture innovants" :

- la première Bac Pro CGEA Option "Systèmes à dominante élevage". Dans le cadre de l'Enseignement à l'Initiative de L'Etablissement, les 20 élèves de la classe ont travaillé sur la réalisation du désherbage mécanique en pluridisciplinarité avec l'enseignant d'agroéquipement. Cette séquence pédagogique a été l'occasion d'initier les élèves à la notion d'IFT.

- la terminale Bac Pro CGEA Option "Systèmes à dominante élevage". Dans le cadre du module MG4 en pluridisciplinarité avec l'enseignante de biologie-écologie, le dispositif MAE a été présenté au 16 élèves de la classe. Dans le Module d'Adaptation Professionnel : agriculture durable, une réflexion sur l'évaluation des performances économiques et environnementales a été engagée auprès des élèves en leur faisant calculer des marges brutes et des IFT au niveau des itinéraires techniques et du système de cultures et en comparant ces résultats aux pratiques moyennes du secteur.

- la terminale STAV Option "Production agricole". Dans le cadre du module M8 : gestion intégrée d'une ressource, les 24 élèves de cette classe ont été initiés à la démarche permettant d'identifier et évaluer les systèmes de culture d'une exploitation agricole. L'exemple traité portait sur l'exploitation agricole du lycée Bougainville. Ce travail leur a permis de remobiliser des connaissances acquises précédemment en agronomie.

3- Poursuivre le transfert des résultats obtenus auprès des partenaires extérieures de l'EPL. Le travail réalisé au sein du groupe action 16 "Grandes cultures" s'est poursuivi. Lors des rencontres des directeurs d'exploitations agricoles à Obernai, les innovations techniques et pédagogiques développées grâce au partenariat avec la chambre d'agriculture de Seine-et-Marne ont été mises en évidence.

Quatre partenaires ont été particulièrement sollicités au cours de cette année scolaire :

- la DRIIAF Ile-de-France. Georges FOUILLEUX et Christian DRON ont contribué à la réflexion sur le choix des indicateurs pour évaluer les performances des systèmes de culture de l'exploitation agricole de Brie-Comte-Robert.

- la chambre d'agriculture de Seine-et-Marne. Sébastien PIAUD par sa participation au comité de pilotage et son implication dans le suivi de l'essai "systèmes de culture innovant" a permis de faire à avancer la réflexion sur l'identification et l'évaluation des systèmes de culture de l'exploitation agricole de Brie-Comte-Robert.

- la chambre d'agriculture de Bourgogne. Marie-Sophie PETIT en organisant une table ronde lors des rencontres des directeurs d'exploitation à Obernai a permis de faire connaître les innovations techniques et pédagogiques construites autour des systèmes de cultures innovants sur l'EPL de Brie-Comte-Robert.

- le groupe action 16 "Grandes cultures". Animés par Gil MELIN et Maud BEREL, ce groupe composé de chefs d'exploitation spécialisée en Grandes Cultures et de tiers-temps a permis d'échanger sur les innovations techniques et pédagogiques et sur les moyens de les évaluer.

Concernant la partie technique, le travail à réaliser concerne essentiellement les évolutions des systèmes de cultures. Les propositions faites cette année sont à étudier. Leur éventuelle validation dépendra de l'évolution du contexte réglementaire pour l'exploitation agricole de Brie-Comte-Robert.

Concernant la partie pédagogie, les principales situations pédagogiques utilisables pour transférer les résultats obtenus sur l'exploitation ont été testées. Une formalisation de ces situations est nécessaire pour permettre aux collègues de se les réapproprier et de les utiliser par la suite.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
30/06/11
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
28/06/11
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
18/11/13
Vu par la DGER
18/11/13
Commentaire de la DGER