Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Développement des ateliers technologiques au service de la pédagogie
Établissement
EPL Merdrignac
Description du projet
- travail de prospective (étude de faisabilité) autour du développement d'une production maraichère bio sur Merdrignac en lien avec le projet régional (chargé de mission)

- valorisation et développement des pratiques de bas intrans en horticulture conventionnelle

- production de références en hoticulture ornementale bio

- valorisation pédagogique dess nouvelles actions.
Thématique principale
Agriculture et agro-écologie
Thématique secondaire

Identification

Centre constitutif concerné
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
6 rue de Porhoët 22230 Merdrignac
Nom du responsable du dossier
Yannick Ermel
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
6 rue du Porhoët 22230 Merdrignac tél : 02 96 28 41 12 Fax : 02 96 28 42 84 email : yannick.ermel@educagri.fr
Nom du chargé de projet
Lenoir Virginie
Fonction du chargé de projet
IAE
Coordonnées du chargé de projet
6 rue du Porhoët 22230 Merdrignac tél : 02 96 28 41 12 Fax : 02 96 28 42 84 email : virginie.lenoir@educagri.fr

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
-Valoriser l'exploitation horticole et les métiers de l'horticulture : Amélioration de la présentation de l'EA sur le site du lycée, Réalisation de fiches métiers sur les métiers de la production horticole, Création d'un catalogue (en ligne et téléchargeable PDF) sur les productions de printemps de la serre du lycée
-Réalisation de l'état des lieux et de l'analyse de l'utilisation pédagogique (quantitatif + qualitatif) de l'exploitation, début du diagnostic en partenariat avec agrocampus ouest
-Nouvelles productions,
- Partciper au développement durable : mise en place d'une nouvelle production (plants potagers "bio" à destination des particuliers)
- Réflexion sur la mise place d'outils de gestion technico-éconimique
Actions non prévues réalisées
Travail d'enquête auprès de l'équipe enseignante sur l'utilisation des ateliers, points forts, points faibles, perspectives d'avenir
Actions à réaliser
- Continuer la réflexion (au niveau de l'équipe des serres et de l'équipe pédagogique) et mettre place des outils de gestion technico-éconimique
-Réflexion sur le projet de construction d'une nouvelle serre en partenariat avec l'entreprise GEOTEXIA
- Compléter le catalogue des serres pour la production automnale
-Continuer la réflexion sur la faisabilité et la mise en place de nouvelles productions
Partenaires
Travail sur le diagnostic de l'utilisation pédagogique de l'exploitation du lycée et de ses différents ateliers se fait depuis le mois d'avril en partenariat avec Agrocampus Ouest.
Diffusion des informations sur la mise en place d'un catalogue en ligne aux établissements horticoles intéressés.
Indicateurs de suivi
L'amélioration au niveau du site internet du lycée des pages concernant la production horticole a un impact positif sur l'image du lycée et sur celle de la prodduction horticole.
Le catalogue est consulté par les services techniques des communes clientes des serres mais aussi par dautres potentiellement intéressées par nos productions
Certains clients particuliers arrivent avec leurs listes de plantes vues sur le catalogue
Le catalogue (internet et tirage papier du PDF) est un outil d'aide à la vente.
Les statistiques concernat la fréquentation des différentes pages est en cours.
Forte augmentation du chiffre d'affaires des plants de légumes, notamment au niveau des écoles
Résumé grand public
Ce tiers-temps a pour thème principal « le développement des ateliers technologiques au service de la pédagogie ». Sa finailté est de proposer des ateliers technologiques crédibles d'un point de vue pédagogique, technique et économique, et de valoriser l'horticulture.

Les différentes missions de ce tiers-temps sont de :
- Valoriser les ateliers technologiques du lycée et l'horticulture en particulier, notamment en raison des problématiques de recrutement en filière production horticole et vente de produits horticoles.
- Faciliter et valoriser l'utilisation des ateliers technologiques au niveau pédagogique
- Faciliter la circulation des informations techniques, économiques, ...
- Développer des outils d'enregistrement au niveau de la production horticole
- Développer de nouvelles productions au niveau de l'exploitation horticole du lycée

Pour le premier bilan de l'année scolaire 2010/2011, on peut noter:
-L'amélioration de la présentation de l'exploitation horticole (présentation, photos, ?) sur le site du lycée
- La réalisation de « fiches métiers » sur les métiers de la production horticole. Ces fiches sont consultables sur le site internet du lycée.
- La création d'un catalogue en ligne (et téléchargeable en PDF) pour l'ensemble de la production des serres (plantes de printemps), avec photo + contenant + prix + descriptif pour chaque produit. Ce travail se réalise en collaboration étroite avec les étudiants de BTS technico-commercial jardin végétaux d'ornement dans le cadre d'un MIL. Ce catalogue est un outil à la fois pédagogique, commercial et de communication pour l'image du lycée
- La réalisation de l'état des lieux et de l'analyse de l'utilisation pédagogique de l'exploitation du lycée. Depuis avril 2011, ce travail est mené en partenariat avec Agrocampus Ouest. L'objectif est de mettre en valeur l'utilisation des différents ateliers, tant au niveau quantitatif (TP, ministage, mais aussi cours, EIE, pluri, ?) que qualitatif (très grande diversité des actions et des projets) A terme, cela doit permettre d'élaborer un projet pédagogique de l'exploitation, en cohérence avec la crédibilité techno-économique de l'exploitation horticole.
- La mise en place d'une nouvelle production de plants potagers bio à destination des particuliers (choix variétaux, communication, ...)
- une réflexion qui s'engage sur la mise en place d'outils d'enregistrement au niveau la production horticole afin d'obtenir des indicateurs technico-économiques pertinents sur les différents productions des serres du lycée.
- une réflexion sur le projet de construction d'un nouvel outil de production horticole en partenariat avec l'entreprise GEOTEXIA (estimation des surfaces, espèces à mettre en culture, commercialisation, valorisation pédagogique, ...)
Validation par le chef d'établissement
24/06/11
Vu par le chef d'établissement
24/06/11
Validation par la DRAAF
01/07/11
Vu par la DRAAF
01/07/11
Commentaire de la DRAAF
Le tiers temps s'est fortement investi pour sa première année à la fois sur la valorisation pédagogique, et la valorisation de la production de l'exploitation. Il a été un appui appréciable pour le nouveau DEA nommé en sep 2010.
Son travail sera valorisée en réseau l'an prochain auprès des autres exploitations horticoles.
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
Le travail sur le catalogue en ligne des productions des serres de l'établissement s'est poursuivi, avec la réalisation d'un catalogue des plantes d'automne. Le catalogue est maintenant complet (printemps, jardinières et automne). Il constitue une vitrine pour l'exploitation horticole, mais aussi pour l'établissement (12500 pages visitées depuis janvier 2012), et permet de valoriser les métiers liés à l'horticulture.
Un bilan sur l'occupation des serres du lycée a été réalisé. Le métrage précis des surfaces réellement disponibles pour les productions horticoles a été suivi par l'enregistrement de l'occupation annuelle de ces surfaces par les différentes cultures. L’analyse des calendriers a permis de mettre en évidence des sous-occupations, et doit déboucher sur une meilleure valorisation.
Actions non prévues réalisées
L'INRA de Ploudaniel a transféré en novembre 2011 sa collection de 850 espèces et variétés de Tulipes (dont environ 350 sont considérées comme rares) au lycée de Merdrignac. Ce projet a pour objectifs de : conserver le patrimoine génétique , sensibiliser à la l'importance de la biodiversité, renforcer l'image positive du végétal et des métiers liés au végétal, créer une opportunité de communication sur ces thèmes, expérimenter et promouvoir des itinéraires techniques bas intrants.
Cette collection a demandé un travail technique et de communication très important, impliquant de nombreuses filières de l'établissement. Outre le suivi et les enregistrements réalisés, un blog « tulipomania » a été mis en place, et un catalogue des variétés de tulipes est en construction.
Actions à réaliser
Le bilan sur l'occupation des serres doit se poursuivre et permettre de proposer de nouvelles cultures à introduire. Il devra s'intégrer dans la finalisation du diagnostic de l'exploitation avec Agrocampus Ouest, et la construction d'un projet pédagogique pour l'exploitation. Le travail sur la création d'outils d'enregistrement pour une meilleure gestion technico-économique des productions devrait permettre d’affiner les choix.
Le travail sur la collection de tulipe doit se poursuivre, afin d'affiner les techniques de production innovantes, de finaliser le catalogue des variétés, et de faire vivre le blog.
Le travail sur la création d'outils d'enregistrement pour une meilleure gestion technico-économique devrait permettre d’affiner les choix.
Partenaires
Le projet « tulipe » regroupe différents partenaires. L'INRA de Ploudaniel, qui intervient notamment en tant qu'expert, l'ASTREDOR qui est présente par le biais du CATE de St Pol de Léon, l'entreprise E. Turc, principal producteur de bulbes français et l'EPL de Merdrignac. Un comité technique et de pilotage a été mis en place, afin de définir les différentes stratégies techniques et de communication autour du projet. Ce comité s'est réuni en janvier 2012. Une prochaine réunion est prévue en septembre2012.
Indicateurs de suivi
Le travail de communication sur les productions des serres se traduit par une importante fréquentation du catalogue en ligne, tant par les services espaces verts des communes que par les clients particuliers du territoire de l'établissement.
La collection de tulipes a été pour la première fois ouverte au public dans le cadre de la fête des plantes organisée le 1er avril sur l'établissement. Le nombre important de visiteurs a permis de mettre en avant cette collection, les itinéraires bas-intrants, la biodiversité ainsi que l'importance de la conservation du patrimoine génétique.
Le blog Tulipomanaia est très visité (4500 pages en 3,5 mois d'existence).
Résumé grand public
Le développement de l'exploitation horticole au service de la pédagogie permet de mettre en place une grande diversité de projets pédagogiques, afin d'impliquer les différents acteurs de l'établissement.

Un projet pédagogique des serres du lycée est en cours de réalisation, intégrant notamment la communication par le biais du site des ateliers et la réalisation d'un catalogue en ligne par les BTS1 du lycée. L'analyse des plannings de culture et de l'occupation des abris va permettre de mettre en place de nouvelles cultures permettant une meilleure crédibilité économique de l'exploitation, mais aussi de développer de nouvelles situations d'enseignement.

La mise en place d'un projet basé sur la sauvegarde d'une collection de bulbes de tulipes a permis de mobiliser l'ensemble de l'établissement. En effet, l'INRA de Ploudaniel (Finistère) qui possédait depuis plusieurs dizaines d'années une collection de bulbes de tulipes, a souhaité s'en séparer. Le lycée du Mené y a vu un intérêt d'un point de vue pédagogique et expérimental mais aussi une opportunité de valoriser l'image du végétal et de s'engager encore plus dans la préservation de la biodiversité, et il s'est proposé pour reprendre l'intégralité des bulbes, aidé en cela par une subvention CASDAR.
Pour réduire les intrants (notamment les produits phytosanitaires) et rester en cohérence avec l'investissement de l'exploitation horticole dans le développement durable , le choix a été fait de cultiver ces tulipes en caisse avec du terreau sain pour s'affranchir des maladies telluriques, sous tunnel insect-proof pour limiter l'arrivée d'insectes ravageurs comme les pucerons, et d'installer un système d'irrigation au goutte-à-goutte afin d'économiser l'eau. L'arrivée d'environ 16000 bulbes a mobilisé les apprenants, les équipes pédagogiques des sections productions horticoles et aménagement paysager et les acteurs de l'exploitation, afin de poser la bâche hors-sol, d'aménager les abords du tunnel, de planter à raison de 2 variétés par caisse, d'étiqueter de façon méticuleuse, et de mettre cette précieuse collection en place. Un travail intense et très rigoureux !
Depuis le début du mois de février, les premières floraisons apparaissent, et le travail d'observation et d'enregistrement a commencé. En effet, chaque plante est observée afin d'éliminer celles qui sont atteintes de virus, mesurée, enregistrée afin de caractériser au mieux les variétés, et enfin photographiée afin de pouvoir dès cette année élaborer un catalogue.
Cette collection d'ampleur nationale ne doit pas rester confidentielle ! Les BTS TC du lycée s'investissent dans la communication par la création d'affiches et l'élaboration d'un blog spécialement dédié aux tulipes* car il faut faire connaître cette richesse génétique auprès du grand public (notamment lors de la fête des plantes organisée en avril par l'établissement, lors des visites de classes du primaire), mais aussi auprès des professionnels comme les maîtres de stage et d'apprentissage, les collectivités, les horticulteurs spécialisés... Tout cela pour communiquer sur l'importance de conserver le patrimoine génétique et promouvoir la biodiversité qu'elle soit naturelle ou domestique.

*http://blogs.lyceecfadumene.fr/tulipomania/  !!
Validation par le chef d'établissement
20/06/12
Vu par le chef d'établissement
20/06/12
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
Le travail sur l'utilisation pédagogique et la valorisation de l'exploitation horticole a continué cette année, dans le but de rédiger le projet pédagogique de l'exploitation.
Une collection de tulipes d'environ 830 espèces et variétés est présente sur l'exploitation du lycée de Merdrignac depuis l'automne 2011. Le travail ainsi que la communication sur cette importante collection d'ampleur nationale se sont poursuivis cette année. L'itinéraire « bas-intrants » et le mode de culture culture choisi (en caisse hors sol, sous tunnel insect proof) donnent de bons résultats. Le blog créé l'an dernier enregistre de très nombreuses visites, et le catalogue en ligne des 830 variétés est maintenant terminé. L'ouverture de la collection au public en avril 2013 a été un succès.
Actions non prévues réalisées
Les nombreuses photos réalisées sur la collection de tulipes dans le cadre de l'identification variétale ont permis de réaliser une expo photos, intitulée « hallucinantes tulipes » et axée sur les thèmes de la biodiversité et de la conservation du patrimoine génétique. Cette expo a été ouverte à la communauté éducative de l'EPL, aux apprenants mais aussi au grand public. Par ailleurs elle a été conçue pour être itinérante, et doit très prochainement être exposée à la DRAF Bretagne, à la DDTM de ST Brieuc, à l'école primaire de Merdrignac, dans d'autres établissements agricoles...
Actions à réaliser
Actuellement la collection est valorisée principalement auprès des collectivités, avec lesquelles travaille l'exploitation horticole, ainsi qu'auprès du grand public. Il serait intéressant de pouvoir aussi envisager une communication plus importante auprès des professionnels du monde horticole. D'autre part, nous ne connaissons pas la valeur réelle de cette collection constituée de 830 espèces et variétés en terme génétique (nombre de variétés classiques et diffusées largement, nombre d'espèces ou de variétés rares, …) Cette appréciation nous permettrait d’envisager un classement de cette collection comme « collection nationale » auprès du CCVS.
Partenaires
Le projet « tulipes » regroupe différents partenaires. L'INRA de Ploudaniel, qui intervient notamment en tant qu'expert, l'ASTREDOR qui est présente par le biais du CATE de St Pol de Léon, qui apporte un soutien technique, ainsi que le CREPA, le réseau des lycées agricoles bretons. L'entreprise E. Turc, principal producteur de bulbes en France, a aussi prouvé son intérêt pour ce projet, notamment lors de visites de la collection et en apportant son appui technique et sa connaissance du monde de la bulbiculture. Un comité technique et de pilotage réunissant les différents intervenants est mis en place, afin de définir les différentes stratégies techniques et de communication autour du projet.
Indicateurs de suivi
L'impact sur le territoire est important. L'ouverture de l'exposition photo au public du 14 février au 7 avril 2013 a permis de communiquer auprès de la population locale sur la biodiversité, l'importance de conserver un patrimoine génétique menacé et faire découvrir l’immense variété que présente le genre Tulipa. Par ailleurs l'ouverture de cette collection au public et le nombre important de visiteurs a permis de mettre en avant cette collection, les itinéraires bas-intrants et la lutte biologique.
Résumé grand public
La mise en place d'un projet basé sur la sauvegarde d'une collection de bulbes de tulipes a permis de mobiliser l'ensemble de l'établissement. En effet, l'INRA de Ploudaniel (Finistère) qui possédait depuis plusieurs dizaines d'années une collection de bulbes de tulipes, a souhaité s'en séparer. Le lycée du Mené y a vu un intérêt d'un point de vue pédagogique et expérimental mais aussi une opportunité de valoriser l'image du végétal et de s'engager encore plus dans la préservation de la biodiversité, et il s'est proposé pour reprendre l'intégralité des bulbes, aidé en cela par une subvention CASDAR et Écophyto.
Pour réduire les intrants (notamment les produits phytosanitaires) et rester en cohérence avec l'investissement de l'exploitation horticole dans le développement durable , le choix a été fait de cultiver ces tulipes en caisse avec du terreau sain pour s'affranchir des maladies telluriques, sous tunnel insect-proof pour limiter l'arrivée d'insectes ravageurs comme les pucerons, et d'installer un système d'irrigation au goutte-à-goutte afin d'économiser l'eau. Après deux années de travail sur la collection, on peut dès à présent affirmer que ce mode de culture bien particulier fonctionne bien. Il peut permettre la multiplication et le grossissement des bulbes, et assurer la conservation des différentes variétés de la collection. C'est une belle réussite car la bulbiculture était une activité nouvelle pour l'exploitation horticole, et il existe très peu de références sur la culture hors sol de bulbes de tulipes.
L'investissement dans la communication autour de cette biodiversité s'est traduit par la mise en ligne d'un blog spécialement dédié aux tulipes (http://blogs.lyceecfadumene.fr/tulipomania/), permettant de communiquer sur l'actualité de la collection, sur les techniques et choix culturaux, et de donner accès au plus grand nombre aux descriptifs des 830 variétés. Ce blog, très visité, connaît un succès important auprès des internautes. Des affiches, des journaux, et autres documents ont été créés. L'exposition photo « hallucinantes tulipes » organisée début 2013, a été très appréciée du public. Chacun a pu voter pour élire « sa tulipe préférée » ! Cette expo itinérante a quitté le lycée pour être mise en place dans d'autres lieux et ainsi profiter au plus grand nombre. La fête des plantes de l'établissement organisée tous les ans le premier dimanche d'avril permet à tout un chacun de profiter de cette exceptionnelle richesse en terme de biodiversité et de patrimoine génétique.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
18/11/13
Vu par la DGER
18/11/13
Commentaire de la DGER