Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Systèmes de culture alternatifs désherbage mécanique et certification environnementale
Établissement
EPL Vesoul
Description du projet
- Conduite d'essais systèmes de culture et désherbage mécanique pour l'alimentation des travaux menés dans le cadre des RMT système de culture innovant et Gestion de la flore adventice.
- Participation aux travaux de synthèse et de transfert vers l'enseignement et la profession.
- Suivi et mise en oeuvre du système de management environnemental de l'exploitation de Port-sur-Sâone.
Thématique principale
Agriculture et agro-écologie
Thématique secondaire
Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France

Identification

Centre constitutif concerné
5000000003059
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
le grand Montmarin 16, rue Edouard BELIN BP 363 70014 VESOUL Cedex
Nom du responsable du dossier
Franck CONSTANTIN
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Franck CONSTANTIN Directeur de l'EPEFPA de VESOUL 16, rue Edouard BELIN BP 363 70014 VESOUL Cedex 03.84.96.85.00
Nom du chargé de projet
Luc-Olivier WALDMEYER
Fonction du chargé de projet
IAE enseignant d'agronomie
Coordonnées du chargé de projet
Luc-Olivier WALDMEYER 16, rue Edourard BELIN BP 363 70014 VESOUL Cedex 03.84.96.85.00 03.84.91.66.69

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
Les actions prévues dans le cadre du RMT et de l'action 16 du plan Ecophyto 2018 ont globalement été menées comme prévu :
- le suivi du dispositif continue en partenariat avec la pédagogie.
- les rapports d'étape demandés par les différents partenaires ont été délivrés.
- le transfert vers les apprenants et les professionnels a été amorcé notamment par la participation à une journée technique organisée par la commune de BESANCON le 22 mars 2011 et par la co-organisation avec les étudiants en CQP d'une journée technique le 24 mars 2011 sur le site de Port-sur-Saône. Enfin les travaux entrepris ont été présentés lors de 2 sessions de Certiphyto. Le total cumulé des professionnels informés est estimé à une centaine.

Le suivi des essais de désherbage alternatif se poursuit.

Le travail de prolongement de la démarche ISO 14001 est en cours et consiste à mettre en oeuvre les moyens permettant d'obtenir une certification HVE de niveau III.
Actions non prévues réalisées
Le titulaire du tiers-temps a récemment suivi une formation au logiciel Dia'terre dans une démarche complémentaire au dispositif HVE. Cette compétence est maintenant à mettre en oeuvre sur site avant d'envisager une démultiplication en région.

Un partenariat d'expérimentation a été conclu entre l'entreprise Quivogne et l'EPL. Dans ce cadre, le titulaire du tiers-temps a pris en charge la rédaction de protocoles d'expérimentation et a participé aux premiers essais machine sur le site de Port-sur-Saône. Si cette démarche semble à première vue sortir du cadre des objectifs opérationnels, elle reste largement en accord avec la démarche car :
- les protocoles proposés s'inscrivent entre autre dans une démarche de comparaison de systèmes de culture.
- le suivi des essais est réalisé en tout ou partie avec des apprenants en fonction du caractère public ou confidentiel de l'essai.
Actions à réaliser
La synthèse et la publication de la globalité des résultats accumulés au cours des années dans le cadre des essais de désherbage alternatif n' ont pas encore été réalisées.

De même la synthèse des 4 premières années (2 x 2 ans sur 2 sites différents) de conduite de systèmes de cultures alternatifs n'est pas effectuée à ce jour.
Cependant elles restent d'actualité.

Le travail de transfert pédagogique au sein du RMT n'en est qu'à ses débuts : à ce jour seule une réunion de travail a eu lieu sur cette thématique. L'implication de l'EPL dans cette démarche est donc toujours d'actualité et se polongera au delà de l'année écoulée.
Partenaires
Les projets sont conduits dans le cadre de nombreux partenariats.

Localement :
- l'équipe de l'exploitation prend en charge la réalisation des opérations culturales en fonction des protocoles mais aussi des contraintes organisationnelles inhérentes au fonctionnement de l'exploitation.
- les enseignants et formateurs participent au travaux sur la base du volontariat et à partir des besoins présentés lors du comité de pilotage. La répartition des taches se fait généralement de manière informelle. Le chargé d'expérimentation centralise les données et propose les interventions.

Les travaux s'inscrivent dans le cadre de réseaux comme le RMT SdCi ou l'action 16 de la DGER :
A ce titre l'EPL peut accéder à certains outils et est en lien avec des personnes ressources. Les partenaires des réseaux sont aussi commanditaires de résultats et fixent les grandes lignes de la conduite des projets (contenu, échéancier...). Des réunions de travail périodiques sont organisées afin de faire avancer les dossiers dépassant l'échelle du site.
Indicateurs de suivi
De nombreux professionnels ont été informés des travaux menés et des résultats obtenus.

Le partenariat historique avec la chambre d'agriculture a été confirmé lors de la journée technique du 24 mars pour laquelle les professionnels de la chambre d'agriculture ont réalisé une publicité efficace.

Par ailleurs, la sollicitation de l'EPL pour des interventions tant dans le cadre du RMT SdCi, que par les communes de BESANCON (22 mars 2011) et de NOIDANS LES VESOUL (à l'occasion de la semaine du développement durable : projet finalement reporté), semble prouver l'intérêt de certains professionnels pour le travail effectué.

D'une manière générale, la présentation des démarches en session Certiphyto a été bien accueillie.

Résumé grand public
L'EPL de Vesoul travaille depuis plusieurs années sur la thématique du développement durable au travers de plusieurs axes :

- Le développement d'un désherbage alternatif :
Les nombreuses années d'expérimentation menées sur le site ont montré la faisabilité d'une réduction conséquente du recours aux herbicides en système conventionnel grâce à la combinaison du désherbage mécanique et du désherbage chimique sur de nombreuses cultures. Selon les systèmes considérés, le recours à cette technique permet une diminution de l'IFT de 20 à 50 % sans perte économique significative. En revanche, l'experience montre aussi qu'il est difficile de s'affranchir totalement des herbicides en raison de la variabilité interannuelle de l'efficacité du désherbage mécanique (climat). Pour autant l'expérience acquise au cours des années d'expérimentation a permis une nette progression du désherbage mécanique sur les parcelles exploitées.

- La conduite de systèmes de cultures "bas-intrants".
L'exploitation conduit depuis 2 ans, 3 parcelles en comparaison. L'une en agriculture biologique, l'autre en conventionnelle et la dernière en intégrée. L'objectif de cette comparaison est de concevoir et de mettre en oeuvre des systèmes à très faible niveau d'intrant (phytosanitaires en priorité) qui restent compétitifs vis-à-vis de l'agriculture conventionnelle. Les premiers résultats sont encourageants : on ne note pas de différence économique significative entre les conduites sur la première année malgré des niveau d'intrants très différents. Il faudra en revanche confirmer cette tendance dans les années à venir.

- La certification environnementale :
La maîtrise des fertilisants, du fuel et des phytosanitaires n'englobe pas tous les impacts environnementaux des exploiations agricoles. C'est pourquoi l'exploitation a expérimenté une certification ISO 14001 de 2007 à 2010. Au terme de cette expérience, de nombreux impacts ont été pris en compte, tel la gestion des déchets, les consommations électriques, l'aménagement des locaux...
Néanmoins, il apparaît que la Norme ISO 14001 reste très lourde à porter pour une exploitation privée. L'EPL se tourne donc désormais vers un modèle plus accessible aux agriculteurs : la certification HVE niveau III. Cette démarche permettra de sensibiliser les apprenants et de transférer la démarche vers la profession.

- Le partenariat avec des professionnels de l'agroéquipement :
L'EPL s'est engagé à tester les outils de l'entreprise Quivogne afin d'en évaluer les performances physiques, ergonomiques mais aussi agronomiques. Une parcelle de 10 ha a été mise à disposition de l'entreprise qui sollicite les formateurs et enseignants d'agroéquipement et d'agronomie pour parfaire la qualité de ses outils.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
24/06/11
Vu par la DRAAF
24/06/11
Commentaire de la DRAAF
Cette année de reconduction du projet sur les systèmes de cultures économes en intrants et la certification environnementale a été pleinement valorisée. Elle a notamment permis de poursuivre les travaux engagés dans le cadre de l'action 16 du plan Ecophyto 2018 et du RMT SdCi. Elle a également permis de valoriser les actions conduites, auprès des apprenants d'EPL et des professionnels agricoles.

Les travaux menés dans le cadre du 1/3 temps ont également conduit l'établissement à se rapprocher de l'entreprise Quivogne pour conduire des essais sur les relations agroéquipement et agronomie. L'année 2011-2012 sera donc une année de transition et de calage par rapport à cette nouvelle thématique, qui devrait conduire à déposer un nouveau projet 1/3 temps en 2012.
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
Actions non prévues réalisées
Actions à réaliser
Partenaires
Indicateurs de suivi
Résumé grand public
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
Actions non prévues réalisées
Actions à réaliser
Partenaires
Indicateurs de suivi
Résumé grand public
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
18/11/13
Vu par la DGER
18/11/13
Commentaire de la DGER