Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Participer à une mise en réseau régionale des actions concernant l?Agri. Bio. et la Biodiversité
Établissement
EPL Rochefort Montagne
Description du projet
Mise en réseau des initiatives concernant l?AB, au sein : - de l?enseignement agricole auvergnat (en interne à l?EPL, avec autres exploitations d?EPL en AB, le réseau Formabio, le RMT « Dév AB», la GRAF) - de la profession agricole (Chambre d?Agriculture, Bio63, AuvergneBio,?) - des organismes de recherche et d?enseignement supérieur (INRA, VetAgroSup, Pôle Scientifique Bio Massif Central)
Thématique principale
Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France
Thématique secondaire

Identification

Centre constitutif concerné
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
Le Marchedial 63 210 Rochefort Montagne 04 73 65 82 89
Nom du responsable du dossier
Sébastien Dambrun
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Gisèle Bauland Directrice EPL 04 73 65 98 77 06 07 76 50 41
Nom du chargé de projet
Emeline Batisse
Fonction du chargé de projet
IAE sortante
Coordonnées du chargé de projet
Jean-Claude Giraudet Directeur d'exploitation 06 08 21 98 68

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
Objectif 1 : Mise en réseau de l?exploitation du lycée avec l?enseignement agricole d'auvergne :

*Partage d?expériences durant les réunions trimestrielles des chefs d?exploitation et visites d?exploitation.

*Participation au réseau des lycées agricoles dans le programme « prairies AOP » : participation à la journée Inter-lycée 2011 avec des élèves de seconde pro. Réalisation d?un support PowerPoint et d?un poster sur le protocole d?expérimentation.

*Engagement dans le projet « Melibio » pour représenter le LPA de Rochefort mais aussi les autres lycées auvergnats. Ce projet est conduit par le Pôle Agriculture Biologique Massif Central et a fait l?objet d?une demande de subvention « Massif Central ».

Objectif 2 : Développement d?actions sur l'exploitation du lycée concernant l?AB et la biodiversité

*Adhésion du LPA de Rochefort-Montagne au Pole bio MC.

*Mise en ?uvre et suivi d?une expé. dans le cadre du programme « Prairies AOP » sur l'exploitation du lycée (influence des pratiques de fertilisation sur la diversité floristique).

*Diagnostic de biodiversité d?une partie de l?expl. dans le cadre de l?agenda 21, par les étudiants de BTS.

Objectif 3 : Mise en réseau de l'exploit auprès de la profession agricole

* Partenariats en cours sur la problématique de la fabrication fromagère.

* Partenariat avec la Chambre d?Agriculture du Puy-de-Dôme pour la mise en ?uvre du protocole d?expé. et son suivi.

* Accueil stagiaires IAE vetagroSUP sur la valorisation des effluents fromagerie

Actions non prévues réalisées
aucune
Actions à réaliser
Objectif 1

*Participation au projet Melibio (comité de pilotage, groupe de travail, suivi du travail d?enquêtes par des BTS du lycée de Brioude auprès de producteurs bio)

*Valoriser les références technico-économiques obtenues sur les exploitations agricoles AB des lycées auvergnats auprès des élèves, de la profession?

*Transférer les techniques bio aux systèmes conventionnels : alternatives aux traitements vétérinaires

*Circuits courts : Proposer des repas bio lors des journées techniques organisées dans les lycées à partir des productions agricoles bio de ces dernières.

Objectif 2

*Intégrer un réseau de valorisation des références technico-économiques des élevages laitiers

*Réalisation de panneaux didactiques sur l?AB, ses forces et ses faiblesses ? par les élèves ou un stagiaire

*Diagnostic de biodiversité à poursuivre sur l?intégralité de l?expl.

Objectif 3

*Formations auprès des agriculteurs locaux sur l?AB et la biodiversité (support Agenda 21)

*Valorisation de l?expé. en cours avec organisation de journées thématiques ouvertes aux agriculteurs locaux

* Participation au projet de valorisation de la filière lactosérum en Auvergne

* Implication dans le projet d?exploitation : produire plus de fromage pour alimenter la future coopérative d?affinage (projet sur le territoire), accompagner les transformations nécessaires à l?expl. et trouver des solutions innovantes sur les aspects environnemental, économique et social.

Partenaires
*Pole bio : Participation aux diverses réunions et AG. Partenariat pour le projet Melibio, Système, ?

*Chambre d?Agriculture du 63 : Mise en ?uvre et suivi de l?expérimentation

*Bio 63 : Participation à l?AG

*Pole fromager Massif Central : Gestion du programme « Prairies AOC », financement de nombreuses actions telles que les journées thématiques, l?expérimentation?

*FDGDON 15 et 63 : Organisation et intervention à une journée technique sur « la lutte contre les ravageurs des prairies permanentes AB »

* Maison des Paysans : réflexion autour d?un partenariat (formation des directeurs d?expl. aux soins vétérinaires alternatifs)

*PNRVA : Biodiversité ? Participation au Concours agricole des prairies fleuries 2011

*SRFD : participation à diverses réunions du PREA, appui dans la conduite du tiers temps

*INRA : Analyse des références technico-économiques de l?atelier ovin de l?expl. du lycée dans le cadre du projet SYSTEME du pôle bio. Valorisation des données auprès des étudiants

*PRA (et Gilles Dechambre) : réflexion sur le projet d'exploitation et la production de fromage supplémentaire, réflexion sur la valorisation de la filière lactosérum en Auvergne
Indicateurs de suivi
Cette année ont été organisées deux journées thématiques mobilisant 88 élèves. La première journée a regroupé 30 élèves et la deuxième 58. La partie pratique de ces journées a lieu sur l?expl. du LPA.

Une expérimentation a été lancée en partenariat avec la profession de façon à éviter toute redondance avec l?existant et a pour but de diffuser des résultats nécessaires aux agriculteurs du territoire pour améliorer leurs pratiques.

Une journée de présentation de l?AB à des nouveaux agents du MAAP a également eu lieu.

L?engagement du lycée dans la production fromagère est en enjeu territorial fort. La profession attend du lycée un engagement vers des pratiques et technologies innovantes. Les producteurs sont attentifs aux conseils fournis par T. Bapt.



Résumé grand public
Concernant la mise en réseau des exploits bio des lycées agricoles, peu d?actions ont aujourd?hui été mises en ?uvre, la majorité étant des projets. Cette 1e phase 1/3 tps s?est caractérisée par la rencontre des différents acteurs, la visite des exploitations agricoles, et l?émergence des principales idées d?actions à initier. Il semblait important que les DEA (en particulier ceux de Brioude, Lapalisse et Rochefort : les expl bio) soient eux même moteurs de la dynamique du réseau. Il serait intéressant que les avancées de ce réseau puissent servir aux exploit conventionnelles des lycées d?Auvergne. Les réunions trimestrielles mises en place par le chargé de mission DD du SRFD permettent de réunir régulièrement tous les DEA en un même lieu, d?échanger sur leurs pratiques, difficultés et avancées, et de partager ainsi leurs expériences, mais aussi de traiter de sujets d?actualité, comme l?AB (rencontre DEA de janvier 2011 et discussion sur les actions possibles en l?AB). Ces échanges ont permis de définir des axes de travail : transférer des techniques bio aux systèmes conventionnels (en travaillant sur les alternatives aux traitements vétérinaires), en valorisant les références technico-économiques des expl. des lycées, en s?engageant collectivement dans les circuits courts, en réalisant des panneaux didactiques pour les expl. bio expliquant ce qu?est la bio, quels sont ses atouts et ses inconvénients, le tout avec une approche ludique et pédagogique.

La participation du LPA au programme « Prairies AOC », à travers la mise en ?uvre d?une expérimentation, a permis de renforcer les échanges avec les autres établissements du Massif Central (Saint Flour, Aurillac, St Chély, Rodez). Ces derniers ne disposant pas automatiquement d?expl. agricole AB. Cette expérimentation a pour objectif de tester trois modalités de fertilisation organique sur la diversité floristique et la qualité fourragère de la prairie permanente AB. Cette expérimentation est en lien direct avec la thématique « biodiversité », l?expl. du lycée, étant investie dans une démarche de développement durable (Agenda 21), elle cherche à trouver un certain équilibre écologique en ajustant avec plus de finesse les pratiques agricoles. La valorisation de cette expérimentation est multiple, à CT comme à LT (engagement pour 5 ans). Cette année, les élèves de 2nde pro se sont rendus à Saint-Flour pour présenter, lors de la journée inter-lycée, le protocole de l?expérimentation devant une centaine de personnes (apprenants et enseignants). D?autres classes ont été mobilisées pour collecter et analyser les données. Pour cela, la chambre d?agriculture du Puy-de-Dôme a eu l?occasion, lors d?une journée thématique, de transférer aux jeunes des gestes et notions professionnelles. Elle participe également très activement au suivi et à la mise en ?uvre technique de cette expé.

Le Lycée a adhéré en 2011 au Pôle Agriculture Bio Massif Central. Le lycée se rapproche ainsi de la structure principale de R&D en AB d?Auvergne. L?agent responsable du 1/3 tps s?est également engagé dans le projet « Melibio » pour représenter les lycées agricoles auvergnats et solliciter ainsi dans le projet les apprenants auvergnats et les expl. bio des lycées. Ce projet a pour objectif de valoriser la diversité des espèces, des variétés fourragères et des pratiques culturales en AB pour sécuriser les systèmes d?alimentation des ruminants du Massif Central. La demande de subvention « Massif Central » a été déposé en janvier dernier après de multiples échanges entre les partenaires concernés (INRA, AVEM, Chambres d?agriculture, ITAB, Arvalis, Abiodoc, VetAgro Sup, LPA de Rochefort, SEDARB, Cemagref, EPL de Tulle-Naves). La réponse doit être donnée en juin 2011.

Les BTS GPN ont finalisé en mars 2011 le diagnostic de biodiversité de la plus grande partie de l?expl. du lycée, dans le cadre de la mise en ?uvre de l?Agenda 21 au LPA. Encadrés par leurs enseignants techniques, et en particulier par Sébastien Dambrun, leur présentation a touché avec succès un large public. Ce travail peut faire l?objet dans les années qui viennent, de formations auprès d?acteurs locaux, d?apprenants d?autres EPL, d?enseignants d?autres EPL?

Des partenariats se solidifient entre les producteurs locaux, la PRA et l?expl. du lycée pour avancer collectivement sur la thématique de la production de fourme de Rochefort et son affinage. L?agent en charge du 1/3 tps pourrait être sollicité par un projet émergent sur la valorisation de la filière lactosérum dans le territoire, et dans l?accompagnement des modifications engendrées sur l?expl. du lycée par l?augmentation de la production fromagère, le tout dans une démarche de développement durable et d?innovation.

D?autres actions plus ponctuelles, comme la participation au concours agricole des prairies fleuries organisé par le PNRVA ont également eu lieu cette année.

Le partenariat avec : CPIE, INRA, PNR, CA63, VetAgroSup, VolcaSancy, Pole Bio MC... reste prioritaire.
Validation par le chef d'établissement
15/06/11
Vu par le chef d'établissement
07/06/11
Validation par la DRAAF
28/06/11
Vu par la DRAAF
28/06/11
Commentaire de la DRAAF
Le travail réalisé pendant cette 1ère année a permis au chargé du 1/3 temps de s'insérer dans les différents réseaux existants en matière d'agribio et de développement durable, et de définir des axes de travail avec les exploitations et ateliers des EPL d'Auvergne.

Parallèlement le SRFD a animé une démarche de définition de pôles de compétences pour l'expérimentation et le transfert de références, dans le cadre de la révision du PREA. Pilote : Brioude; associés : Rochefort et Moulins.

Il serait intéressant que le chargé du 1/3 temps s'investisse en 2ème année sur l'animation de ce pôle, en étroite association avec le SRFD.
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
Objectif 1 : Mise en réseau de l’expl. du lycée avec l’EA d'auvergne :
1. Formalisation du pôle de transfert de compétences AB piloté par le SRFD et regroupant 3 EPL qui doit faciliter le transfert de références entre les organismes de R&D en AB et les apprenants, en s'appuyant des expl. et AT. des EPL auvergnats. Tiers-temps = appui au pilotage, coordination des projets.
2. Définition d’un projet commun pour ce pôle : construction d’outils de sensibilisation des jeunes à l’opérationnalité de l’AB pour les EPL Auvergnats sous la forme de kits pédagogiques innovants.
3. Participation au projet « Melibio » (projet sur les cultures fourragères annuelles et prairies multi-espèces). Projet piloté par le Pôle Bio MC, financement « Massif Central ». Des étudiants de Licence Pro ABCD sont sollicités pour mener un travail d’enquête.
4. Diffusion des informations/demandes des partenaires aux différents EPL.
Objectif 2 : Dévlpt d’actions sur l'expl. du lycée concernant l’AB et la biodiversité
1. Mise en œuvre et suivi d’une expé. dans le cadre du programme « Prairies AOP » (influence des pratiques de ferti. sur la diversité floristique)
2. Encadrement d’un projet pédagogique de valorisation de l’arboretum : création d’une mare (veille environnementale), hôtels à insectes, nichoirs.
Objectif 3 : Mise en réseau de l'expl. auprès de la profession agricole
1. Représentation du LA de Rochefort-Montagne au Pole Bio MC.
2. Ouverture à de nombreux partenaires via le projet Melibio
Actions non prévues réalisées
Les objectifs initiaux sont assez larges, ce qui explique que l’ensemble des actions ont pu évolué selon la demande et les évolutions du contexte.
Objectif 1 : Mise en réseau de l’expl. du lycée avec l’EA d'auvergne :
1. Encadrement d’étudiants de Licence Pro ABCD plutôt que d’étudiants de BTS pour des raisons techniques et pratiques (manque d’heures, qualité du travail différente, non adéquation entre calendrier des projets et calendriers pédagogiques…)
2. Construction d’un annuaire des acteurs investis dans l’AB en Auvergne (DEA/DAT, Enseignants, SRFD, …)
3. Préparation du Sommet de l’Elevage : présence d’un stand des expl. et ateliers techno. bios auvergnats, en partenariat avec Auvergne Biologique.
Objectif 2 : Dévlpt d’actions sur l'expl. du lycée concernant l’AB et la biodiversité
1. Interlocutrice privilégiée entre le DEA et les équipes pédagogiques
2. Appui au DEA lors de la réalisation du diagnostic de l’exploitation en vue de proposer des pistes d’orientation et de travail pour les années à venir. Construction de cartes thématiques avec Système d’Information Géographique.
3. Construction d’un répertoire des données technico-économiques de l’expl. bio accessibles aux enseignants
Objectif 3 : Mise en réseau de l'expl. auprès de la profession agricole
1.Discussion avec Auvergne Biologique du projet d’intégrer les expl. bios des lycées au réseau de fermes de démonstration en AB (objectif du Plan Régional du Développement de l’AB)
Actions à réaliser
Objectif 1
1 Développer l’outil de sensibilisation des jeunes à l’AB en reprenant le travail des étudiants (demande de financement, rédaction des fiches supplémentaires du Kit, campagne de com., enquête auprès des enseignants, préparation des journées de formation, répartition du travail entre apprenants, stagiaires, DEA/DAT, enseignants…)
2. Réflexion sur les pistes de formation AB des enseignants en partenariat avec Auvergne Biologique et Formabio
Objectif 2
1. Améliorer l’efficacité de la com. entre le DEA et les équipes pédagogiques en stimulant ces derniers
2. Rendre plus instinctive la consultation et l’utilisation des données AB de l’expl. par les enseignants
3. Initier un partenariat pédagogique avec le CPIE pour travailler sur la biodiversité de l’expl. et de son territoire avec les apprenants (Atlas biologique de la biodiversité, observatoire des amphibiens du Massif Central). Action plus facilement intégrée à mes cours de Bio-Eco
4. Participer au programme du MNHN de science participative visant à suivre l'évolution de la flore commune (Vigie-Flore), sur le territoire, en partenariat avec la DREAL Auvergne (David HAPPE)
5. Faciliter l’intégration de l’atelier laitier dans le projet « système » piloté par le Pôle Bio MC, réseau de valorisation des références technico-économiques des élevages
Objectif 3
1. Appui du DEA dans la conduite du projet d’expl.
2. Conforter et développer les partenariats
3. Communiquer (interne/externe) : articles, ...
Partenaires
1. Pôle Bio MC : Partenaire privilégié. Me sollicite pour diffuser des informations, des enquêtes aux EPL/EA/Enseigants… Collaboration dans le cadre du projet Melibio et Système.

2. Auvergne Biologique (+Bio 63) : Informations des avancées mutuelles, échanges d’informations, de documents, collaboration lors de l’organisation d’événementiels.

3. CR, SREFAT : partenaires financiers principalement.

4. INRA : Analyse des références technico-économiques de l’atelier ovin de l’expl. du lycée dans le cadre du projet SYSTEME du pôle bio. Valorisation des données auprès des étudiants. Partenariat également dans le cadre du projet Melibio.

5. Chambre d’Agriculture du 63 : Mise en œuvre et suivi de l’expérimentation « Prairie « AOP »

6. Pole fromager Massif Central : Gestion du programme « Prairies AOC », financement de nombreuses actions dont l’expérimentation …

7. PNRVA : Biodiversité – Invitation au Concours agricole des prairies fleuries (l’éloignement géographique pose problème cette année)

8. FORMABIO : Animateurs du réseau consultés en cas de difficulté, pour informations (appel à projets, rédaction d’articles…).
Indicateurs de suivi
Les partenaires ont bien identifié les missions du 1/3temps et sont favorables à une collaboration plus poussée. Il faut poursuivre ces efforts.
- Outil de sensibilisation à l’AB : sera développé auprès des agriculteurs du territoire à priori réticents à l’AB par une approche innovante et mettant l’accent sur les références technico-économique et en partenariat avec Auvergne Biologique. La sensibilisation des jeunes apprenants à l’AB aura un effet positif sur le territoire.
- Le projet d’expl. veille à dvlpper des filières adaptées au territoire et source d’innovation : atelier ovin (améliorer les performances technico-économiques, circuits courts), atelier bovin (adhérer à la coop. d’affinage-commercialisation, optimiser l’utilisation de l’atelier de transfo: apprenants/profession...)
Résumé grand public
Ce tiers-temps vise à mettre en réseau les initiatives concernant l’AB et la biodiversité au sein des EPL auvergnats, de la profession agricole et des organisme de R&D. Cette vaste mission se décline en trois grands objectifs.

Le premier objectif concerne la mise en réseau des EPL auvergnats en matière d’AB. Pour ce faire, un pôle de transfert de compétences AB a été crée suite aux réflexions menées lors du PREA (Projet Régional de l'Enseignement Agricole). Ce pôle, piloté par le SRFD doit faciliter le transfert de références entre les organismes de recherche et développement en AB et les apprenants, en s'appuyant des expl. agricoles et ateliers techno. des EPL auvergnats. Le tiers-temps apporte un appui au pilotage et une coordination des projets conduits dans ce pôle. Les EPL disposant d’une expl. ou d’un atelier bio sont partenaires et représentés par un référent (Rochefort-Mgne, Brioude, Saint-Flour). Pour concrétiser ce pôle, un projet a été défini et initié cette année : construire des outils de sensibilisation des jeunes à l’opérationnalité de l’AB pour les EPL Auvergnats sous la forme de kits pédagogiques innovants. Ce projet permettra de lutter contre les préjugés et idées reçues souvent négatives en AB, d’inciter les enseignant à utiliser nos expl. et ateliers techno bios, de valoriser les références en AB auprès des apprenants et de la profession. Des étudiants de Licence Pro ABCD ont été sollicités pour initier la démarche. Une demande de financement sera déposée (CR Auvergne, FEADER) et le travail sera poursuivi sur plusieurs années. En plus de l’animation de ce projet, le tiers-temps permet de satisfaire les attentes et demandes des partenaires de l’AB vis-à-vis de l’enseignement agricole en les diffusant auprès des personnes concernées.

Le second objectif vise à développer des actions sur l'exploitation du lycée concernant l’AB et la biodiversité.
Pour cela, l’agent intervient pour épauler le DEA dans l’exercice de ses fonctions (projet d’exploitation, pédagogie, échanges avec les partenaires, expérimentation).
Plusieurs actions ont été menés dans ce cadre, on peut notamment citer la mise en place d’une expérimentation ayant pour objectif de tester trois modalités de fertilisation organique sur la diversité floristique et la qualité fourragère de la prairie permanente AB. Elle s’inscrit dans le programme « Prairies AOP » et a donc fait l’objet de financements. Cette expérimentation est en lien direct avec la thématique « biodiversité ».
Le Lycée a adhéré au Pôle Bio Massif Central et l’agent en charge du 1/3temps représente la structure lors des assemblées. Le Lycée est engagé dans 2 projets. Le 1e projet est le projet SYSTEME, un réseau de valorisation des références technico-économiques des élevages bios. Le 2e projet, « Melibio », pour représenter les EPL auvergnats et solliciter ainsi les apprenants et les expl. bio des lycées si nécessaire. Ce projet a pour objectif de valoriser la diversité des espèces, des variétés fourragères et des pratiques culturales en AB pour sécuriser les systèmes d’alimentation des ruminants du Massif Central. Un financement « Massif Central » permet de dédommager les frais engagés à hauteur de 70%. Ce projet a également permit une reconnaissance par l’ensemble des partenaires (INRA, AVEM, Chambres d’agriculture, ITAB, Arvalis, Abiodoc, VetAgro Sup, LA de Rochefort, SEDARB, IRSTEA, EPL de Tulle-Naves).
Le besoin s’est fait sentir au niveau de l’EPL de fortifier l’utilisation pédagogique de l’exploitation et de ses données technico-économiques AB. L’agent en charge du tiers-temps se doit donc de renforcer les liens entre l’exploitation et les pratiques pédagogiques.
Enfin, l’agent épaule également le DEA dans la réflexion sur le projet d’exploitation : diagnostic, pistes, constitution des groupes de travail, sollicitation des équipes pédagogiques, …
D’autres actions sont menées sur l’exploitation (diagnostics de biodiversité, veille environnementale des zones humides…) mais sont encore à développer.

Enfin, le dernier objectif cherche à mettre en réseau l'exploit auprès de la profession agricole.
Des partenariats se solidifient d’année en année et d’autres restent à construire. Encore une fois, l’échelle est double : Massif Central ou Auvergne (Pôle Bio MC, inventaires biodiversité), et plus locale (INRA, Auvergne Biologique, PNR, CA63, VetagroSup,… : production, affinage et commercialisation de fromage, références techniques de l’atelier ovin). L’agent en charge du 1/3tps est sollicité dans l’accompagnement des démarches engagées sur le projet d’exploitation, le tout dans une démarche de développement durable et d’innovation.
La participation à des projets collectifs (Melibio, Système) facilite la prise de contact avec de nouveaux partenaires.
Une discussion est engagée avec Auvergne Biologique sur le projet d’intégrer les exploitations bios des lycées au réseau de fermes de démonstration en AB (objectif du Plan Régional du Développement de l’AB).
Validation par le chef d'établissement
12/07/12
Vu par le chef d'établissement
12/07/12
Validation par la DRAAF
13/07/12
Vu par la DRAAF
13/07/12
Commentaire de la DRAAF
Emeline Brulurut a bien consolidé son réseau de trois EPL (Rochefort, Brioude et St Flour), l'association Auvergne bio, le pôle bio Massif central, la livence pro ABSD de Veatgro Sup/EPL Brioude.

Elle a obtenu l'engagement concret et efficace de ses partenaires sur le projet de production d'outils didactiques destinés à mettre à faciliter les visites des exploitations agricoles bio de Rochefort et brioude, et de l'atelier de transformation de l'Epl de St Flour agréé pour la traçabilité bio. Ces outils, qui devraient être opérants fin 2012, permettront de lever les a priori de bien des jeunes et adultes sur l'agricuilture biologique, et permettre une rflexion juste et objective sur l'intérêt et les limites de cette façon de produire.

Bons sens du travail en équipe et rigueur d'analyse.
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
En raison d'un arrêt de travail suivi d'un congé maternité de 6 mois, les actions réalisées ont été réduites.
Objectif 1 : Mise en réseau de l’expl. du lycée avec l’EA d'auvergne :
1. Le projet de construction d’outils de sensibilisation des jeunes à l’opérationnalité de l’AB pour les EPL Auvergnats sous la forme de kit pédagogique innovant a fait l'objet de plusieurs réunions de travail. Des fiches pédagogiques sur l'AB ont été réalisées sur 3 sites bio. Elles portent sur des aspects technico-économiques, spécifiques au bio, visant à bousculer des idées reçues souvent négatives. Elles permettront d'apporter aux jeunes de nouvelles perspectives pour une installation réussie.2. Participation au projet « Melibio » (projet sur les cultures fourragères annuelles et prairies multi-espèces, piloté par le Pôle Bio Massif Central) sur l'année 2012 : analyse des enquêtes réalisées par les étudiants de Licence Pro ABCD pour une présentation à la journée technique "autonomie" (12/09/12 - Naves); incitation à participation aux expé auprès des expl. bio des EPL.
Objectif 2 : Dévlpt d’actions sur l'expl. du lycée concernant l’AB et la biodiversité
1.Participation au projet d'exploitation et appui au DEA (com, démarches administratives)
3. Renseignement d’un répertoire des données technico-économiques de l’expl. bio
Objectif 3 : Mise en réseau de l'expl. auprès de la profession agricole
Représentation du LPA de Rochefort au Pole Bio MC qui regroupe de nombreux professionnels agricoles
Actions non prévues réalisées
En raison d'un arrêt d'activité prolongé de l'animatrice, peu d'actions non prévues ont été réalisées.
Objectif 1 : Mise en réseau de l’expl. du lycée avec l’EA d'auvergne :
1. Analyse plus approfondie du travail d'enquêtes des étudiants de Licence Pro ABCD en raison de la non-conformité de leur travail avec les exigences des partenaires du projet Melibio.
2. Préparation du Sommet de l’Elevage : réalisation d'une plaquette de communication et de panneaux présentant l'AB dans les lycées agricoles auvergnats.
Actions à réaliser
Objectif 1
Développer l’outil de sensibilisation des jeunes à l’AB : rédaction de fiches pédagogiques supplémentaires selon les opportunités (à long terme), utilisation de l'enveloppe de 500€ pour imprimer des panneaux support d'accueil des jeunes (d'ici la rentrée 2013), campagne de communication auprès des autres EPL auvergnats (prévu pour la rentrée 2013). Un article sera également publié dans le bulletin des exploitations et ateliers technologiques des lycées.
Objectif 2
Améliorer l’efficacité de la com. entre le DEA et les équipes pédagogiques en facilitant l'accès aux informations
Objectif 3
Conforter et développer les partenariats, notamment celui d'Auvergne Biologique (réseau de ferme de démonstration AB); ainsi que les partenariats tissés lors de la réflexion sur le projet d'exploitation (INRA, PNRVA, EDE Ovins, Copagno, CIVAM, Fédération Nationale Ovine, ODG St Nectaire; Chambre d'agriculture 63, la Fourmontoise, ENIL d'Aurillac, producteurs locaux…)
Partenaires
1. Exploitation agricole de Brioude et enseignants techniques de cet EPL, atelier technologique de Saint-Flour : participation à la création d'une mallette pédagogique de sensibilisation à l'AB pour les jeunes souhaitant s'installer principalement.
2. SRFD: partenaires financiers. L'agent en charge des exploitations agricoles et du développement durable participe aux échanges sur la création d'une mallette pédagogique. Il apporte en particulier un appui méthodologique.
3. Pôle Bio MC : diffusion des informations, des enquêtes aux EPL/EA/Enseignants… Collaboration dans le cadre du projet Melibio et Système.
4. FORMABIO : Animateurs du réseau consultés en cas de difficultés et pour informations
5. Auvergne Biologique : Informations des avancées mutuelles, échanges d’informations, de documents, collaboration lors de l’organisation d’événementiels.
6. INRA, PNRVA, EDE Ovins, Copagno, CIVAM, Fédération Nationale Ovine, ODG St Nectaire; Chambre d'agriculture 63, la Fourmontoise, ENIL d'Aurillac, producteurs locaux … : participation aux réflexions menées autour du projet d'exploitation
Indicateurs de suivi
En raison d'une absence prolongée de l'animatrice, les partenariats ont peu évolués pour la mission régionale.
1.En ce qui concerne l'exploitation du lycée de Rochefort, le projet d'exploitation s'est poursuivi et le travail mené par le Directeur d'exploitation et le Directeur d'établissement a conduit à la confortation de multiples partenariats. Il s'agit de professionnels compétents dans le domaine de l'élevage ovin viande ou bovin lait susceptibles d'apporter leur expérience et leur avis sur l'évolution de l'exploitation du lycée.
2. La sensibilisation des jeunes apprenants à l’AB aura un effet positif sur le territoire. En effet, ces derniers pourront à leur tour véhiculer des exemples d'exploitations bio qui fonctionnent bien.
Résumé grand public
Ce tiers-temps vise à mettre en réseau les initiatives concernant l’AB et la biodiversité au sein des EPL auvergnats, de la profession agricole et des organisme de R&D. Cette vaste mission se décline en trois grands objectifs.
Le premier objectif concerne la mise en réseau des EPL auvergnats en matière d’AB. Pour ce faire, un pôle de transfert de compétences AB a été crée. Le tiers-temps apporte un appui au pilotage et une coordination des projets conduits dans ce pôle. Les EPL disposant d’une expl. ou d’un atelier bio sont partenaires (Rochefort-Mgne, Brioude, Saint-Flour). Le projet initié consiste à proposer un outil de sensibilisation des jeunes à l’opérationnalité de l’AB pour les EPL Auvergnats sous la forme de kit pédagogique. Ce projet permettra de lutter contre les préjugés et idées reçues souvent négatives en AB, d’inciter les enseignants à utiliser nos expl. et ateliers techno bios, de valoriser les références en AB auprès des apprenants et de la profession. Ainsi, des thèmes spécifiques à chacun des 3 sites ont été définis collectivement et font l'objet de fiches pédagogiques (Ex : fiche technico-économique de l'atelier volailles, fiche sanitaire du troupeau ovin, la composition et l'étiquetage d'un produit bio, l'alimentation d'un troupeau ovin bio…). Ces fiches seront réactualisées régulièrement et d'autres seront proposées au gré des opportunités et bonnes volonté des membres du groupe de travail ou autres personnes intéressées. Un soutien financier de 500€ de la part du SRFD permettra d'illustrer la logique de l'agriculture bio sur chaque site de visite. Toujours dans le cadre de ce premier objectif, la participation au projet « Melibio », permet de représenter les EPL auvergnats dans un projet de recherche visant à valoriser la diversité des espèces, des variétés fourragères et des pratiques culturales en AB pour sécuriser les systèmes d’alimentation des ruminants du Massif Central. Les apprenants et les expl. bio des lycées sont alors facilement sollicités. Un financement « Massif Central » permet de dédommager les frais engagés à hauteur de 70%. Ce projet a également permis une reconnaissance par l’ensemble des partenaires (INRA, AVEM, Chambres d’agriculture, ITAB, Arvalis, Abiodoc, VetAgro Sup, SEDARB, IRSTEA, EPL de Tulle-Naves).
Le second objectif vise à développer des actions sur l'exploitation du lycée concernant l’AB et la biodiversité. Pour cela, l’agent intervient pour épauler le DEA dans l’exercice de ses fonctions (projet d’exploitation, pédagogie, échanges avec les partenaires, expérimentation). De plus, le besoin s’est fait sentir au niveau de l’EPL de fortifier l’utilisation pédagogique de l’exploitation et de ses données technico-économiques AB. L’agent en charge du tiers-temps se doit donc de renforcer les liens entre l’exploitation et les pratiques pédagogiques. Enfin, l’agent épaule le DEA dans la réflexion sur le projet d’exploitation, en particulier celle visant à rechercher de nouveaux débouchés pour la transformation laitière (yaourts, lait pasteurisé…).
Enfin, le dernier objectif cherche à mettre en réseau l'exploitation auprès de la profession agricole. Des partenariats se solidifient d’années en années et d’autres restent à construire. Encore une fois, l’échelle est double : Massif Central (Pôle Bio MC), et plus locale (INRA, Auvergne Biologique, PNR, CA63, VetagroSup, Fédération nationale ovine, EDE Ovins, Copagno, CIVAM, ODG St Nectaire, la Fourmontoise, ENIL d'Aurillac, producteurs locaux… ). Ces partenaires plus "locaux" interviennent dans le projet d'exploitation afin de faire évoluer celle-ci vers un système adapté au territoire, innovant et reproductible (en matière de production d'agneaux bio et de transformation laitière). L’agent en charge du 1/3tps est sollicité dans l’accompagnement des démarches engagées sur le projet d’exploitation, le tout dans une perspective de durabilité et d’innovation.La participation à des projets collectifs (Melibio, Système) facilite la prise de contact avec de nombreux professionnels.
Validation par le chef d'établissement
11/06/13
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
09/07/13
Vu par la DRAAF
09/07/13
Commentaire de la DRAAF
Durant le congé maternité de 6 mois de l'ingénieur tiers temps, le projet a continué d'avancer, grâce au groupe de travail constitué à partir des EPL de Rochefort Montagne, Brioude et St Flour.
Le produit final, mallette pédagogique à destination des enseignants et formateurs amenant des groupes sur les exploitations agricoles et l'atelier de transformation de ces établissements, devrait être opérationnel à l'automne. Le suivi de l'outil et la communication seront assurés par ce groupe régional.
Validation nationale
18/11/13
Vu par la DGER
18/11/13
Commentaire de la DGER