Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Circuits courts & territoires - Valorisation de la production bovine -
Établissement
EPL Saint Hilaire du Harcouët
Description du projet
L'exploitation agricole se réoriente sur une production "bovins viande" pour mars 2012 avec une valorisation des produits en circuits courts. L'objectif à terme est de faire bénéficier les acteurs du territoire de cette expérience par :
la communication de réfences technico-économiques
la proposition d'accompagnement dans un processus d'installation ou de restructuration adaptée
Thématique principale
Thématique secondaire
Agriculture et agro-écologie

Identification

Centre constitutif concerné
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
Route de Fougères 50600 Saint Hilaire du Harcouët Téléphone : 02 33 91 02 20
Nom du responsable du dossier
Nadia Conty-Directrice de l'EPLEFPA
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Adresse : EPLEFPA de la Baie du Mont Saint Michel, route de fougères 50600 saint Hiliare du harcouët Boite mail : nadia.conty@educagri.fr
Nom du chargé de projet
Luc Lecarpentier-enseignant
Fonction du chargé de projet
PLPA productions végétales
Coordonnées du chargé de projet
M. Lecarpentier Luc Lycée agricole de la Baie du Mont Saint Michel Route de Fougères 50600 Saint Hilaire du Harcouët tél : 02 33 91 20 20

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
- Constitution du comité de pilotage en octobre 2011, 4 réunions ont eu lieu aucours de l'année 2011/12 (coordination du projet, suivi des actions, planification...)
- Etude de marché réalisée sur le bassin de saint Hilaire par les BTSA ACSE et présentée lors du comité de pilotage du 20/01/12
- Création d'un site internet dédiée à la vente pour l'exploitation agricole et d'une rubrique sur le site internet de l'EPL pour le suivi du projet et la communication des données recueillies (étude de marché, données économiques...)
- Journée d'information réalisée lors de la journée "portes ouvertes", le 10 mars 2012. Accueil des différents partenaires (Président du conseil régional de Basse Normandie, élus locaux, professionnels...) par les 1er bac pro SDE, visite de l'exploitation et présentation du troupeau allaitant et du projet, dégustation du premier bovin valorisé en circuits courts
- L'activité à démarrer sur le troupeau allaitant, 3 animaux valorisés en vente directe et constitution d'un fichier client (100 clients actuellement)
- Création du parc stabilisé hivernal
- Partenariat avec l'abbatoir et l'entreprise TEBA établit
- Formation des salariés et du chef de projet
Maitrise de son projet de commercialisation de proximité dans un projet collectif
- Implication active dans le projet de plateforme de produits locaux impulsé par le Pays de la Baie du Mont saint Michel
Actions non prévues réalisées
- Participation aux ventes organisées par le Conseil Régional de Basse Normandie des produits issus des exploitations de l'enseignement agricole. La région Basse normandie souhaite valoriser les produits de l'enseignement agricole à travers une commmunication commune (étiquette).
- Participation au salon de l'agriculture sur le stand de l'APREFA (stand commun avec l'ANEFA) à travers une journée "spéciale Basse Normandie".
- Travail avec les éleveurs d'allaitantes du sud Manche et la chambre d"agricultutre.
Actions à réaliser
- Organisation d'un séminaire sur l'exploitation en partenariat avec la chambre d'agriculture et le crédit agricole de Basse Normandie sur les circuits courts (programmé en septembre/octobre 2012)
- Réalisation des fiches technico-économiques afin d'alimenter la rubrique projet du site internet de l'établissement
- Etablir une stratégie de communication : Affiche (3X4), plaquette, dérouleur (pour participation à des salons), article de presse pour faire découvrir notre site internet dédié à la vente
- Organisation de journée "portes ouvertes" sur l'exploitation pour faire découvrir l'élevage et ses caractéristiques...
Partenaires
- Cette année nous avons surtout travaillé avec la chambre d'agriculture (stages, journées d'information) et elle accompagne la reflexion sur la mise en place de la plate forme du pays de la baie.
- le CRDA de la baie, son président est présent aux réunions du comité de pilotage et il informe le pays de la baie sur l'avancement du projet.
- le CRBN a permis de faire connaitre les produits du lycée par l'organisation d'une journée de vente des produits des lycées agricoles à Caen. Il suit le projet avec beaucoup d"attention.
- le crédit agricole nouveau partenaires pour l'an prochain souhaite nous aider sur l'aspect communication à travers le site internet "pleinchamps.com".
- MR Amant éleveur, représentant de la FDSEA et vice président du CA au lycée. Présent au comité de pilotage et conseiller technique sur la conduite de l'élevage.
- les 7 producteurs engagés sur la mise en place de plate forme.
Indicateurs de suivi
- Le projet a permis de faire connaitre l'exploitation du lycée grâce à la vente de trois animaux cette année (73 caissettes).
- Avec un salarié de l'exploitation nous avons participé à un stage organisé par la chambre d'agriculture 50 sur "la maitrise de son projet de commercialisation de proximité dans un projet collectif".Dans ce cadre nous sommes engagés avec des producteurs sur une réflexion pour la mise en place d'une plate forme de commercialisation des produits fermiers locaux sur le territoire du pays de la baie du mont st Michel.
- Nous avons participé toujours avec la chambre d"agriculture et un groupe d'éleveurs d'allaitants à des journées de travail et d'information sur la commercialisation des produits en vente directe.
- Présentation du projet aux portes ouvertes.


Résumé grand public
Le projet d'établissement de l'EPLEFPA et plus particulèrement le volet concernant l'exploitation agricole est une réorientation affichée "bovins viande/équins". En effet, l'établissement est fortement identifié "cheval". L'objectif est de proposer aux différents apprenants de l'établissement un outil représentatif d'une installation réussie bovins/équins (élevage bovins associé à un élevage équins). De plus ce projet s'inscrit dans le schéma d'évolution des exploitations et ateliers technologiques impulsés par le Conseil Régional de Basse Normandie. Le souhait du conseil régional est d'afficher une cohérence dans les pôles de compétences et une complémentarité des 6 EPLEFPA.
Pour l'établissement cela doit permettre de mettre en cohérence l'exploitation et l'atelier technologique hippique pour le développement de l'élevage équin. Il doit aussi permettre de faire prendre conscience aux élèves de la filiére équine de l'importance d'associer l'élevage bovin et équin sur une structure.

Valoriser la viande bovine en circuits courts a plusieurs objectifs pour l'établissement :
- stabiliser financièrement l'exploitation agricole afin de pouvoir arrêter l'activité laitière à moyen terme (à 3 ou 4 ans)
- remettre l'exploitation au coeur des formations dispensées sur l'EPLEFPA, il est plus facile aux apprenants de la filière cheval d'appréhender une installation en bovins viande assocxié à un élevage équins (pas de contrainte de traite)
- s'impliquer dans les projets du territoire
- impliquer les élèves et étudiants dans la mise en place, le suivi afin qu'ils puissent développer ce type de valorisation dans leur projet d'installation

Cette année ce projet a permis de resituer l'exploitatiion agricole au centre des formations et de la faire connaitre à l'extérieur grâce à la vente des produits et à l'implication dans la mise en place d'une plateforme des produits locaux sur le territoire. De nouveau, l'établissement est reconnu non seulement pour sa filière cheval mais aussi comme acteur de son territoire à travers son exploitation agricole.

L'ensemble de l'équipe pédagogique a suivi avec intérêt l'évolution du projet tout au long de l'annnée, ainsi que l'équipe de l'exploitation et les informaticiens qui se sont impliqués pour la mise en place du site internet. Ce projet a fédéré les différentes équipes et remobilisé les salariés de l'exploitation. Il a permis d'échanger, de mutualiser avec l'atelier technologique hippique et le lycée. En effet, les agents des lycées, les agents de maintenance et l'équipe restauration se sont associés pour certains travaux.

Cela a aussi permis aux élèves et étudiants de réaliser des actions concrètes sur l'établissement et sur le territoire. Ces actions en cohérence avec leur référentiel de formation ont permis qu'ils acquièrent des compétences et utilisent des outils utiles dans un projet d'installation :
- Mise en place d'une étude de marché par les BTSA ACSE (réalisation des questionnaires, dépouillement, analyse et présentation à la profession)
- Organisation d'une journée "portes ouvertes" sur l'exploitation par les bac pro SDE, présentation de l'élevage et de ses caractéristiques, des installations (création du parc stabilisé hivernale, pourquoi, avantages et inconvénients) et valorisation de la viande bovine en circuits courts, pourquoi ?. Les élèves du Bac Pro SDE ont du s'adresser pendant une grande partie de cette journée au Président du Conseil Régional de Basse Normandie et à la profession agricole et équine. Un exercice qui peut paraître facile mais qui s'avère compliquer pour des élèves un filière professionnelle.

De plus, le mise en place d'un projet "bovins viande/équins" a contribué à resserer les liens avec la profession agricole, équine et des partenaires comme le crédit agricole.
L'exploitation et le lycée sont supports de différentes actions, journées d'information, formations pour la profession : chambre d'agriculture, conseil ,des chevaux, groupement de producteurs....
De nouveau la profession identifie l'établissement "bovins/équins. L'établissement souffrait d'une forte identité "cheval".















Validation par le chef d'établissement
07/06/12
Vu par le chef d'établissement
07/06/12
Validation par la DRAAF
20/06/12
Vu par la DRAAF
20/06/12
Commentaire de la DRAAF
La plupart des objectifs sont atteints ou quasiment atteints. Il reste à impulser la dynamique des circuits courts en partenariat avec l'Education Nationale et à conforter le projet d'implantation d'une plateforme de vente des produits " de la Baie".
La DRAAF est attentive à la valorisation de la viande bovine produite sur l'exploitation de l'EPL de Saint Hilaire.
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
0rganisation d'un séminaire "circuits courts et restauration collective, quand les producteurs s'organisent" le 12 février 2013 par les étudiants du BTSA ACSE. Programme
- Ouverture du séminaire par le Vice président du conseil régional de Basse normandie en charge de l'agriculture
- Approche des circuits courts par la chambre d'agriculture
- Témoignages de producteurs
- La restauration collective et les circuits courts, intervention d'un technicien restauration du conseil régional
- Témoignages d'établissements impliqués dans la démarche
2 tables rondes, débat avec la salle
Une 100 de partenaires, producteurs présents lors de ce séminaire

Création de support de communication propre à l'EA et à l'activité de vente directe : 2 dérouleurs (pour participation à des salons), article de presse pour faire découvrir notre site internet dédié à la vente

6 bovins ont été mis en marché en circuits courst en 2012 (environ 170 caissettes de 10 à 12 kg) pour une plus value de 600 à 800 €/bovin

le fichier client est contitué de 100 familles actuellement (personnels, parents d'élèves, particuliers)

2 ventes au Conseil Régional de Basse Normandie

Poursuite de l'implication active dans le projet de plateforme virtuelle de vente de produits initié par une dizaine de producteurs dont le l'établissement, association "goutez fermier".

Organisation de journée "portes ouvertes" sur l'exploitation pour faire découvrir l'élevage et ses caractéristiques avec les 1er bac Pro CGEA et Amélis.

Actions non prévues réalisées
Suite au séminaire, convention de partenariat établit avec le Lycée Claude Lehec (éducation nationale) pour la vente de lait "cru", 40l/jour + ponctuellement achat de viande bovine ( bourguignon).

Participation au salon de l'agriculture sur le stand de l'APREFA (stand commun avec l'ANEFA) à travers une journée "spéciale Basse Normandie" et au SPACE de Rennes en septembre 2013.

Valorisation du verger en produisant des compotes et jus de pommes avec le hall technologique du Lycée Agricole de Saint Lô (en petite quantité afin de trouver le bon assemblage de variétés). L'expérience étant positive, rencontre prévue avec l'exploitation du Lycée agricole de SEES pour une production de jus de pommes + importante (SEES étant labellisé Bio comme l'EA de Saint Hilaire).

Réflexion avec Amélis sur la normandisation du troupeau laitier . En effet, afin de commercialiser 1 bovin tout les 2 mois, il est nécessaire d'accroître le nombre d'allaitantes. Cet accroissement doit être raisonné en fonction du parcellaire disponible. C'est pourquoi, nous menons avec Amélis une simulation technico-économique de normandisation du troupeau laitier. Celle-ci sera présenté lors du prochain conseil de l'EA le 7 juin 2013. La normandisation du troupeau permettrait de stabiliser le nombre d'allaitantes, de libérer du parcellaire (la normande valorsiant mieux l'herbe) et d'avoir un autre produit vainde, la normande étant mixte

Le comité de pilotage a décidé la production de boeuf, entre 2 et 3 animaux/an.
Actions à réaliser
Réalisation des fiches technico-économiques afin d'alimenter la rubrique projet du site internet de l'établissement reste entièrement à créer.

Programme d'accueil des professionnels et autres EPL sur le site de l'exploitation. Même si la profession ré-utilise le site de l'EA comme support, l'exploitation doit développer un programme d'accueil, journée à thème : exemple découverte du génotypage....

Mise en place du CdR. La nécessité d'un CdR doit être réfléchi en se posant les bonnes questions : pour qui, quels documents, ouverture.....

Etude prospective des besoins en formation. Le CFPPA en concertation avec le l'exploitation agricole et le chef de projet doivent impérativement travailler à cette étude prospective. Il est prévu d'y associer le BTSA ACSE : élaboration de l'enquête, dépouillement, présentation des résultats au comité de pilotage. L'objectif étant de proposer des formations courtes pour la profession.

2013/14 sera consacrée à la mise en place d'un point d'accueil des clients dédiés à la vente (point d'accueil identifié, chambre froide propre à l'EA...). Le choix du siège de l'EPLEFPA a été acté en comité de pilotage. Le chef de projet travaille actuellement le directeur de l'EA à l'agencement de celui-ci : budghet prévisionnel des insvestissement à réaliser (travaux, acquisition de matériel, communication).

L'année 2013/14 sera aussi consacrée à l'accompagnement de l'association "goutez fermier" dans son projet de plateforme virtuelle et Drive fermier.
Partenaires
Les partenaires impliqués dans le projet n'ont pas changé

Le conseil régional de basse normandie suit le projet avec attention ainsi que l'évolution de l'exploitation agricole. En effet, le projet bovin viande viande (valorissation en circuits courts) est stratégique pour l'établissement. C'est pourquoi comme indiqué précédemment, une réflexion est menée actuellement sur la normandisation du troupeau laitierb afin de rendre notre projet lisible et cohérent

La chambre d'agriculture de la manche ainsi que le CRDA de la baie activement participent au comité de pilotage et nous invite réguliérement à des journées de formation sur les circuits courts et la conduite des troupeaux allaitants.

Le partenariat avec le crédit agricole reste à conforter par des actions communes lors de la prochaine journée portes ouvertes

Nous avons créé avec 10 producteurs une association "GOUTEZ FERMIER" afin de mettre en place la vente de produits locaux et fermiers. Nous envisageons la mise en place d'un "drive fermier" pour l'an prochain et une visite est programmée au Lycée Agricole de Chambray les Tours afin d'échanger sur la mise en place de la hall pédagogique "la charette"

Le partenariat avec Amélis a été renforcé. Une convention est actuellement à la réflexion, partenariat pédagogique et accompagnement dans la normandisation du troupeau laitier

Le séminaire organisé par le BTSA ACSE nous a permis de valoriser d'autres produits de l'EA en circuits courts et de travailler EPLE
Indicateurs de suivi
L'année 2012/13 a été marquée par 3 moments forts (indicateurs)

- La journée "portes ouvertes" de l'établissement avec un accent particulier sur la visite de l'exploitation agricole.
implication des BTSA ACSE et Bac pro SDE avec la profession sur la réalisation d'animation et une présentation des expérimentations réalisées sur l'EA
70 visites de familles en 2013 contre 3 en 2011

- le séminaire sur "Circuits courts et restauration collective" organisé par le BTSA ACSE
100 participants (professionnels, lycées et producteurs)

- la participation pour la première fois au "Trophée des lycées" avec la présentation au salon de l'agriculture d'une vache de race normande avec la classe de Terminale Bac pro SDE. Cette action a permis de mobiliser la profession autour d'un projet de communication nationale et à inciter les 1er bac pro SDE support équin (pas d'élève bovin sur cette classe) à s'inscrire dans ce projet l'an prochain.


330 heures de travaux dirigés ont été réalisées sur l'EA parv le Bac Pro SDE support bovin/équin

De plus, la profession réutilise l'exploitation en tant que support pour de formations et d'expérimentation à destination des producteurs et/ou professionnels :
7 actions d'expérimentation et de démonstration ont été réalisées sur l'EA.
4 actions innovantes réalisées
1 action de formation réalsiée par le CFPPA

Il est nécessaire pour l'année 2013/14 d'affiner certains indicateurs.
nombre d'heuires de formations développées par le CFPPA
Résumé grand public
Dans un contexte agricole difficile, le principale enjeu du territoire est d'apporter aux producteurs des réponses ou des pistes de diversification. L'exploitation de l'EPL est au coeur de ses interrogations et s'intérroge sur son devenir en tant qu'exploitation mais aussi en tant que lieu de formation et d'expériementation.

Le projet de valorisation de la viande bovine en circuits courts a permis :
- de structurer le projet entre l'exploitation agricole et l'atelier technologique hippique
- d'impliquer les élèves et étudiants dans une dynamique de projet
- d'afficher un projet cohérent au regard de nos filières de formation dispensées sur le lycée, volonté du Conseil Régional de Basse Normandie
- de remettre ces 2 ateliers au coeur des formations de l'EPL, l'exploitation agricole est de nouveau un lieu de formation utilisé pour la pédagogie et l'expérimentation
- d'accroître les revenus de l'exploitation agricole (tendre vers l'équilibre financier)
- de développer de nouveaux paretenariats avec la profession agricole, l'établissement souffrait de sa forte identité cheval
- de travailler en cohérence avec les autres EPLEFPA Bas Normands
- d'être un acteur du territoire connu et reconnu

Conscients que le chemin qui reste à parcourir est long pour offrir au territoire, à la profession, aux élèves et étudiants de l'établissement un outil réactif, dynamique, lieu d'expérimentation et force de proposition, il nous semble important de poursuivre afin de répondre aux enjeux agricoles de demain.

C'est pourquoi l'année 2013/14 sera consacrée à asseoir le projet d'évolution de l'exploitation agricole et de l'atelier tehnologique hippique par une présentation au Conseil régional de Basse Normandie (axe fort du projet d'établissement qui est actuellement à la réécriture).

Il s'agit pour l'EA en s'appuyant sur ce qui a été vu précedemment de repenser le système de production présent afin de :
- d'illustrer la complémentarité, parfois nécessaire, des bovins et des équins traditionnellement présents sur le territoire Bas Normands.
- de répondre aux nouveaux enjeux du monde agricole en :
améliorant la productivité des ateliers présents
diversifiant les productions issues de l'EA
développant l'autonomie de l'exploiattion notamment vis à vis des intrants
mettant en place une politique de gestion des effluents cohérents.

Pour cela les voies d'améliorations proposées sont les suivantes :

- Poursuivre le développement de la vente directe des produits de l'EA
ventes des produits issus de l'atelier allaitant ou laitier (viande, lait ou génisses élevées génotypées)
produits du verger, plateforme de vente, mise en place d'un magasin ou hall pédagogique

- renforcer la complémentarité entre l'EA et l'ATH et la lisibilité sur le territoire
développer des partenariats de l'exploitation avec des orgaismes professionnelles agricoles et les acteurs du territoire
Impliquation pédagogiques des élèves de la formation dans les actions réalisées avec les cheptels présents sur l'exploitation et l'ATH
Maintien des échanges entre cheptel équin et bovin, valorisation des surfaces...

- Asseoir la constitution et la conduite d'un troupeau allaitant performant
Elevage d'une vingtaine de mères avec un débouché privilégié pour la boucherie

- Maintenir le lait avec un atelier s'inscrivant dans la démarche gloable de l'exploiation
Produire le maximun de veaux femelles à potentiel laitiers mais aussi viande selon leur orientation future
Sélection rigoureuse des génisses laitières (génotypages) et une normandisation du troupeau pour bénéficier de l'éffét mixte de la race (orientation vers de la génisse viande si besoin en complément des produits du troupeau alliatant)

- Favoriser l'élevage de génisses à des fins commerciales sur les 2 ateliers
Vente de génisse de boucherie (haute quailté en viande directe) ou femelles en lait sur l'atelier lait avec arrêt progressif de l'atelier taurillon pour libérer des sufarces en bâtiments et en fourrages réutilisées pour loger de façon adéquate les lots de génisse en hiver et alimenter ses génisses de façon plus extensive (aualiteé de la viande)

Cette dynamique s'inscrit dans 2 axes du futur projet d'établissement :

AXE 1 : EPL et son territoire
AXE 2 : Complémentarité des deux ateliers bovin/équin







Validation par le chef d'établissement
03/06/14
Vu par le chef d'établissement
03/06/14
Validation par la DRAAF
30/10/13
Vu par la DRAAF
30/10/13
Commentaire de la DRAAF
Ce projet qui montre bien l'implication des apprenants est intimement lié à celui del'EPL. La plupart des objectifs sont atteints, les résultats restent à confirmer.
Il faut encourager le développement des formations courtes par les dispositifs FAFSEA et VIVEA en s'appuyant sur le CFPPA.
Validation nationale
18/11/13
Vu par la DGER
18/11/13
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
Monter en charge de la vente directe, objectifs :
- 1 bovin/mois de septembre à juin en 2015
- Fichier de 250 clients
- Proposition d'autres produits : jus de pommes BIO
- poursuivre la mise en marché de lait cru (actuellement 1 lycée)

L'établissement a favorisé la mise en place d'un drive fermier avec les producteurs de la Baie du Mont St Michel, association "goutez fermier". Le premier point de retrait est au sein du lycée. L'ouverture a eu lieu en octobre puis 2 autres ouvertures de points de retraits sur Avranches en Janvier. L'établissement est prestataire pour l'association dans la gestion du site internet de réservation et de vente du drive (gestion informatique).

Organisation avec les BTSA ACSE, la chambre d'agriculture, d'une journée technique sur la conduite des troupeaux allaitants et leur valorisation.
Actions non prévues réalisées
Mise en place du drive fermier ( goutez fermier ). Depuis sa création en 2012, l'établissement fait partie de l'association "Goutez fermier", à l'origine du projet de Drive. Après une période de réflexion sur la mise en place d'une plateforme de vente directe similaire à celle visitée en Picardie, une orientation "Drive fermier" s'est imposée en 2013. L'établissement s'est impliqué pour que ce projet se réalise. Aujourd'hui, l'établissement est prestataire pour l'association dans la gestion du site internet de vente.

L'exploitation agricole possède un verger de 5 ha, labellisé Bio depuis 2 ans maintenant. Aucune réflexion n'avait été menée sur la possibilité de produire du jus pommes en quantité suffisante pour une mise en marché. Quelques essais avaient été réalisés avec le hall technologique du lycée agricole de Saint Lô Thère. Cette année, nous avons fait le choix de réaliser du jus de pommes en plus grande quantité (1 tonne de pommes) dans le cadre d'un partenariat avec l'atelier cidricole du lycée agricole de SEES. De plus, dans une démarche d'optimisation du verger, le nouveau directeur de l'exploitation s'est attaché à trouver un débouché "Bio" à la production. En effet, la production s'écoulait toujours en conventionnelle.

Actions à réaliser
La réalisation de fiches technico-économiques afin d'alimenter la rubrique projet du site internet de l'établissement reste entièrement à créer. Ces fiches technico-économiques doivent être associées à l'élaboration d'un programme d'accueil sur l'EA.

Dans le projet initial, nous avions envisagé la création d'un programme d'accueil des professionnels et autres EPL sur le site de l'exploitation. Cette action n'a pas été réalisée à ce jour, même si la profession ré-utilise le site de l'EA comme support, l'exploitation doit développer un programme d'accueil, journée à thème : exemple découverte du génotypage, parage des bovins, circuits courts....En concertation avec la profession, l'EA et l'équipe pédagogique, cette thématique sera évoquée lors du prochain conseil de l'exploitation de juin 2014.

Etude prospective des besoins en formation. Le CFPPA en concertation avec le directeur de l'exploitation agricole n'a pas pris le temps de travailler sur cette thématique. le changement de DEA n'a pas favorisé. En effet, le nouveau DEa est arrivé en octobre 2013. L'objectif de proposer des formations courtes pour la profession reste une thématique de travail pour 2014/2015.

Afin d'étendre le panel de nos clients, nous avons fait le choix en fin d'année de travailler avec les techniciens de la chambre d'agriculture sur une étude de marché "vente ", avec une photographie précise du potentiel en restauration collective, restaurants.

Mise en place d'un point de vente sur le lycée.
Partenaires
Les partenaires impliqués dans le projet n'ont pas changé.

Le conseil régional de Basse Normandie suit le projet avec attention ainsi que l'évolution de l'exploitation agricole. En effet, le projet bovin viande (valorisation en circuits courts) est stratégique pour l'établissement. C'est pourquoi comme indiqué précédemment, une réflexion est menée actuellement sur la normandisation du troupeau laitier afin de rendre notre projet lisible et cohérent

La chambre d'agriculture de la manche ainsi que le CRDA participent au comité de pilotage et nous invitent réguliérement à des journées de formation sur les circuits courts et la conduite des troupeaux allaitants.

Le partenariat avec le crédit agricole reste à conforter par des actions communes lors de la prochaine journée portes ouvertes.

L'association "GOUTEZ FERMIER" reste un partenaire privilégié qui a permis la mise en place d'un "drive fermier".

Le partenariat avec Amélis a été renforcé. Une convention est toujours en réflexion, partenariat pédagogique et accompagnement dans la normandisation du troupeau laitier. Celle ci a été retardée par l'arrivée d'un nouveau DEA et les travaux liés au projet de l'EA.

Les séminaires organisés par les étudiants du BTSA ACSE nous ont permis de valoriser d'autres produits de l'EA en circuits courts et de renouer activement avec la profession.
Indicateurs de suivi
L'année 2013/2014 a été marquée par 3 moments forts (indicateurs)

- La journée "portes ouvertes" de l'établissement avec un accent particulier sur la visite de l'exploitation agricole. Implication des Bac pro SDE avec la profession sur l'animation de la visite des différents partenaires (conseil régional, élus, chambre d'agriculture...). Accueil avec un brunch autour de la viande bovine de l'EA associés à des produits de l'enseignement agrciole (vin du lycée agricole d'Amboise)

- le séminaire sur "consuite et valorisation du troupeau allaitant" organisé par le BTSA ACSE, une centaine de participants (professionnels, lycées et producteurs)

- la participation pour la deuxième fois au "Trophée des lycées" avec la présentation au salon de l'agriculture d'une vache de race normande avec la classe de Terminale Bac pro SDE. Cette action a permis de mobiliser la profession autour d'un projet de communication nationale. De plsu, cette année les partenaires professionnelles ont tenu à soutenir financièrement le projet (2500 € de sponsors sur un budget de 4000 €). Des nouveaux partenaires, le crédit mutuel qui jusqu'a présent n'était pas partenaire du lycée souhaite s'impliquer dans les projets de l'EA.

En moyenne, 400 heures de travaux dirigés ont été réalisées sur l'EA parv le Bac Pro SDE support bovin/équin

De plus, la profession réutilise l'exploitation en tant que support pour de formations et d'expérimentation à destination des producteurs et/ou professionnels.
Résumé grand public
A l'aube de l'arrêt des quotas laitiers et de la mise en place de la nouvelle Politique Agricole Commune, le principale enjeu du territoire est d'apporter aux producteurs des réponses ou d'accompagnement dans le changement. L'exploitation de l'EPL est au coeur de ses interrogations et s'intérroge sur son devenir en tant qu'exploitation mais aussi en tant que lieu de formation et d'expériementation.

Le projet a permis de relancer la dynamique entre l'équipe pédagogique, la profession et l'explotation agricole de l'établissement. Dynamique qui aujourd'hui se traduit par un réel investissement des élèves et des deux équipes pédagogiques sur des projets et activités liés à l'exploitation.

Ces 3 années ont aussi permis :

- de structurer le projet de l'exploitation agricole et l'atelier technologique hippique à travers l'axe 4 du projet d'établissement (réécriture) / Conforter le développement des ateliers technologiques de l'EPLEFPA (Atelier Technologique Hippique, Exploitation Agricole et Atelier Maréchal Ferrant), reflet de l'identité Bas Normandes.

- de présenter le 19 juin 2014 au Conseil régioanl de Basse Normandie le projet de réorientation de l'exploitation agricole (Etude technico-économiques, bâtiments, investissements, pédagogiques...) sur une spécialisation laitière en normandisant le troupeau afin de garder un produit viande pour la vente directe.

- d'impliquer les élèves et étudiants dans une dynamique de projet et de relations privilégiées avec la Chambre (apprendre à travailler, échanger avec les techniciens de la chambre df'agriculture)

- d'afficher une cohérence au regard de nos filières de formation dispensées sur le lycée (bovins/équins)

- de remettre ces 2 ateliers au coeur des formations de l'EPL, l'exploitation agricole est de nouveau un lieu de formation utilisé pour la pédagogie et l'expérimentation

- de finaliser le diagnostic économiques de l'exploitation en mettant en place une compatbilité dite "privé" qui nous permet aujourd'hui da'voir des données fiables pour une prise de décision collective sur l'orientation de celle-ci, partie intégrante du plan de redressement financier de l'EPLEFPA.

- de développer de nouveaux paretenariats avec la profession agricole, l'établissement souffrait de sa forte identité cheval.

- de travailler en cohérence avec les autres EPLEFPA Bas Normands

- d'être un acteur du territoire connu et reconnu

Conscients que le chemin qui reste à parcourir est long pour offrir au territoire, à la profession, aux élèves et étudiants de l'établissement un outil réactif, dynamique, lieu d'expérimentation et force de proposition, il nous semble important de poursuivre afin de répondre aux enjeux agricoles de demain.

C'est pourquoi l'année 2014/2015 sera consacrée :
Asseoir le projet de réorientation de l'exploitation sur une spécialisation laitière avec normandisation du troupeau pour garder un produit "viande". De faire des choix avec le Conseil Régionalde Basse Normandie sur le système de traite à mettre en place : conventionnel ou robot de traite. La deuxième solution apportant à l'établissement une attractivité supplémentaire. En effet, aucune des 6 exploitations de l'enseignement agricole n'est doté d'un tel équipement.

Répondre aux nouveaux enjeux du monde agricole en :
- présentant aux élèves et étudiants un modèle technico-économique viable
- développant l'autonomie de l'exploitation notamment vis à vis des intrants
- mettant en place une politique de gestion des effluents cohérents
- inscrivant le projet de l'EA dans la politique du Ministère de l'agriculture "Enseigner à produire autrement"

Poursuivre le développement de la vente directe des produits de l'EA

Renforcer la complémentarité entre l'EA, l'ATH et le nouvel atelier maréchal ferrant et accroître la lisibilité sur le territoire

Poursuivre l'impliquation pédagogique des élèves dans les actions réalisées avec les cheptels présents sur l'exploitation et l'ATH.

Intensifier les échanges entre les 3 ateliers pédagogiques (valorisation des surfaces, participation des maréchaux au parrage bovins....)...

Globalement, ces 3 années ont données du sens et créés une cohésion qui faisait défaut à l'exploitation agricole.
Validation par le chef d'établissement
06/06/14
Vu par le chef d'établissement
06/06/14
Validation par la DRAAF
10/06/14
Vu par la DRAAF
10/06/14
Commentaire de la DRAAF
Les objectifs du projet ont été partiellement atteints. L'EPL est désormais inscrit comme acteur de la valorisation et de la commercialisation de la viande bovine sur le territoire .
Cet objectif de valorisation des produits de l'exploitation a également permis de développer une nouvelle stratégie sur les produits cidricoles de ce centre .
Toutefois le changement de DEA à la rentrée dernière et les orientations récentes du cheptel et du projet de l'exploitation n'ont pas permis de constituer à ce jour un lieu de références technico-économiques en système allaitant.
Le dynamisme du nouveau DEA en place et la constitution d'un partenariat solide avec les acteurs de la filière bovine devraient aider à l'atteinte de cet objectif.
Validation nationale
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER