Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
L?Etablissement, un partenaire privilégié du développement local
Établissement
LP Saint Brieuc
Description du projet
Faire du lycée, un acteur du développement local
Le département 22, très rural, cherche à diversifier ses activités, accueillir de nouvelles populations, valoriser ses potentialités patrimoniales, sociales, économiques et culturelles.
Le lycée doit être acteur de cette démarche en développant des projets, des actions avec divers partenaires, et en adaptant ses formations aux besoins du territoire.
Thématique principale
Développement local et péri-urbain
Thématique secondaire
Développement des territoires

Identification

Centre constitutif concerné
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
3 rue du Vau Gicquel BP 57050 22070 SAINT-BRIEUC CEDEX 3
Nom du responsable du dossier
Gilbert RANNOU, proviseur
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Lycée professionnel Jean Moulin 3, rue du Vau Gicquel BP 57050 22070 SAINT-BRIEUC CEDEX 3
Nom du chargé de projet
Florence CAILLE, enseignante titulaire PLP Education socioculturelle. Coordinatrice de formation, pilote du M11 et du M53 du BTS SER.
Fonction du chargé de projet
PLP ESC
Coordonnées du chargé de projet
Lycée professionnel Jean Moulin 3, rue du Vau Gicquel BP 57050 22070 Saint-Brieuc Cedex 3 Téléphone : 02 96 75 12 30

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
1- Rendre plus concrètes les formations en renforçant ses partenariats et en s'ouvrant à l'Europe
Contacts noués avec l’asso Warmie-Mazurie pour organiser une intervention auprès des élèves et réfléchir sur des partenariats avec la Pologne.
Contacts établis avec la Soil Association en Angleterre et le Higbury Collège (mise en place d'échanges de savoirs et savoir-faire trans-manche).
2- Oeuvrer pour une meilleure prise en compte des problématiques ville-campagne, en particulier au travers d'un temps fort annuel dans le lycée :
Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale deux grandes actions ont été mises en place :
- Organisation d'un marché-forum : accueil des courants réprésentatifs des circuits courts et des habitants du quartier et d'ailleurs (partenariat avec le secteur associatif).
- Deux projections/débat dans le cadre du Festival Alimenterre
3- Représenter l'établissement dans des instances et contribuer au Réseau rural régional breton
Représentation du lycée à des réunions, et participation aux réflexions engagées dans le cadre du groupe de travail "services à la population". Rencontre de nouveaux acteurs, nouvelles pistes de stages pour les élèves et nouveaux intervenants potentiels.
Partenariat avec le CG 22 et la CMA 22 dans le cadre du projet DEAL (développement économique par l'alimentation locale).
4- Renforcer la communication sur les actions et projets mis en oeuvre et notamment les liens enseignement agricole et éducation nationale.
Actions non prévues réalisées
- Rendre plus concrètes les formations en renforçant ses partenariats et en s'ouvrant à l'Europe
Différentes démarches ont été effectuées afin d'être à même de compléter le formulaire de candidature à la Charte Universitaire Erasmus et de le déposer.

- Représenter l'établissement dans certaines instances et contribuer au Réseau rural régional breton
L'association Familles Rurales, en partenariat avec l’UBAPAR, porte un projet de formation-action à destination des acteurs des services à la population sur les territoires ruraux. Souhaitant se rapprocher des acteurs du milieu rural dans le cadre de ses formations Services et notamment son BTS « Services en espace rural », le lycée a intégré ce projet. Sur 9 territoires dont 3 territoires costarmoricains, des temps de rencontres d'acteurs des services sont mis en place et en fonction des problématiques retenues des temps de réfléxion/formation/action seront proposés.
Participation du lycée à des ateliers initiés par le conseiller relais en développement durable de l'Education Nationale.
Actions à réaliser
La participation du lycée aux différentes réunions du Réseau Rural Régional Breton va se poursuivre et le projet inscrit dans ce cadre va également se décliner sur l'année prochaine. L'établissement sera également représenté dans un nouveau groupe de travail.
Le partenariat avec le Conseil Général 22, la Chambre des métiers et de l'artisanat des Côtes d'Armor, et la Cité du Goût de Ploufragan va vraiment démarrer de façon concrète à la rentrée scolaire prochaine. Le calendrier de ce projet est d'octobre 2012 à oct 2015.
En outre, des projets seront développés avec d'autres établissements en Europe et des déplacements exploratoires sont à envisager.
Partenaires
La mise en place des principaux partenariats (projets en commun) implique des temps de coordinations conséquents et réguliers. De plus, elle nécessite la rédaction de supports de communication divers.
Les partenaires associés aux différents projets et actions mis en oeuvre permettent aux équipes enseignantes de bénéficier de supports pédagogiques riches et ancrés sur la réalité des territoires et du milieu professionnel. De nouvelles pistes de stages s'offrent également à nos élèves.
Ces partenaires sont à la fois institutionnels (DRAAF, Collectivités terrotoriales, Chambre des métiers et de l'artisanat, Chambre de l'Agriculture, CG 22, Centre social...) associatifs (asso de quartiers, CIVAM, ARIC, les jardins familiaux, Familles Rurales,l'UBAPAR, la CPCA, association de producteurs...) et divers (producteurs...).


Indicateurs de suivi
L'établissement bénéficie d'une certaine promotion de ses formations au travers du projet de formation/action dans le cadre du Réseau rural sur plusieurs territoires.
Les temps forts de novembre rendent compte de la mission d'animation du territoire :
- Projection/débat dans le cadre du Festival Alimentaire
- Mise en place d'un marché forum.
La diversité des publics et des partenaires associés à ces opérations illustre cet ancrage de l'établissement sur son territoire.
Le projet développé en lien avec le CG 22 et la Chambre des métiers et de l'artisanat va permettre de développer une nouvelle dynamique autour des formations services.

Ces animations consacrent la transversalité des missions : formation, animation et valorisation des formations.
Résumé grand public
Le lycée professionnel Jean Moulin avec ses filières services souhaite réellement s’engager dans un mode de développement durable. Cette démarche partagée par de nombreux acteurs du territoire, doit lui permettre d’être un véritable protagoniste du développement local.
L’idée est de pouvoir mener de front des actions concrètes au sein de l’établissement qui concourent à faire évoluer son fonctionnement et en parallèle, d’ouvrir le lycée et ses apprenants sur l’extérieur (sur son territoire à l’échelle départementale mais également à l’Europe).
Au niveau de l’établissement en tant que tel :
- Réflexion engagée en partenariat avec la MAB (Maison de l’Agriculture Biologique) et le Conseil Régional de Bretagne pour développer l’approvisionnement de la restauration en circuits courts
- Organisation d’un temps fort sur le tri des déchets au self (souhait de l’instaurer de façon durable)
- Démarches engagées auprès du Conseil Régional pour mettre en place le compostage

Au niveau de son ouverture :
Sur l’Europe :
- Le formulaire de candidature à la Charte Universitaire Erasmus a été déposé.
- Des contacts avec l’association Warmie-Mazurie ont été pris et une réflexion engagée sur des partenariats avec un établissement dans cette région polonaise.
- De premiers contacts viennent d’être établis avec la Soil Association en Angleterre et le Highbury Collège pour mettre en place des échanges de savoirs et savoir-faire trans-manche.

Sur le territoire local :
- Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale deux grandes actions ont été mises en place :
Un marché-forum sur les circuits courts a été organisé dans l’établissement. Il a permis aux élèves :
de bénéficier d’une intervention très pédagogique du CG 22 et FRCIVAM sur les différents types de circuits courts,
de rencontrer des producteurs et d’échanger avec eux, des associations autour d’une dégustation.
Cela a également été l’occasion d’ouvrir le lycée sur son environnement et de développer des partenariats avec le Centre social du quartier, l’Association de quartier, association de commerce équitable, les jardins familiaux, la mairie, le RESIA, des producteurs et des associations de type AMAP et d’insertion.
Deux projections/débats ont été organisées à l'amphithéâtre dans le cadre du festival Alimenterre. L'une a été destinée aux élèves et l'autre a été proposée au public extérieur.
- Participation du lycée à des ateliers « développement durable » proposés par le conseiller relais de l’Education Nationale
Ces actions ont eu une suite puisqu’une classe a réalisé un questionnaire pour l’association « Les Jardins de Keribet » et une autre, un support de communication pour un producteur de pommes.

Sur les Côtes d’Armor et la Région Bretagne :
- Participation du lycée au Réseau Rural Régional Breton
Représentation du lycée à différentes réunions, et participation aux différentes réflexions engagées notamment dans le cadre du groupe de travail "services à la population". Rencontre avec de nouveaux acteurs du territoire et recherche de nouvelles pistes de stages pour les élèves, étudiants et de nouveaux intervenants.
Souhaitant se rapprocher des acteurs du milieu rural dans le cadre de ses formations Services et notamment de son BTS « Services en espace rural »/DATR "Développement et animation des territoires ruraux", le lycée a intégré le projet FEDER porté par l'association Familles Rurales, en partenariat avec l’UBAPAR. Il s’agit d’un projet de formation-action à destination des acteurs des services à la population sur neuf territoires ruraux bretons. Sur ces territoires dont 3 sont costarmoricains des temps de rencontres d'acteurs des services sont mis en place et en fonction des problématiques retenues des temps de réfléxion/formation/action seront proposés. Des élèves doivent être associés à cette seconde phase.

-Partenariat avec le Conseil Général 22, la Chambre des métiers et de l'artisanat des Côtes d'Armor, et la Cité du Goût de Ploufragan sur le thème des circuits alimentaires de proximité et des échanges de savoirs et savoir-faire trans-manche. Le calendrier de ce projet est d'octobre 2012 à octobre 2015.


Validation par le chef d'établissement
08/06/12
Vu par le chef d'établissement
08/06/12
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
● Ouverture du lycée sur l'Europe et +:
- Echanges avec l’asso Warmie-Mazurie (Pologne)
- Recherche de partenariats avec la Belgique.
- Accueil d’une délégation d’enseignants polonais (orga de visistes sur le thème de l'agrotourisme)
- Co-organisation d’une conférence/débat au CG 22 sur les circuits courts alimentaires du Brésil aux Côtes d’Armor avec des acteurs brésiliens.
● Problématiques ville-campagne:
- Salon Agrobio 35 à Guichen : étude des projets dans le cadre du concours d’entreprises innovantes (prix spécial jeunes décerné par les BTS).
- Colloque « Festi-rural » organisé par le CG 22
Lors de la SSI :
- Accueil de l’exposition « Alimenterre »
- Projections/débats dans le cadre du Festival Alimenterre
Lors de la semaine DD et quinzaine du commerce équitable,
- Marché/forum : accueil de courants réprésentatifs des circuits courts et des habitants du quartier et d'ailleurs.
- Conférence/débat sur l’agriculture bio
- Repas bio et équitables
- Intervention dans 4 classes
● Représentation dans des instances et contribution au Réseau rural régional breton :
- Participation aux réunions/réflexions engagées dans le groupe de travail "services à la population".
- Participation à l’organisation du séminaire « Le monde ural innove!".
- Réalisation d’un diagnostic « Pratiques et attentes des artisans en matière de circuits alimentaires de proxim
● Communication EA/EN
- Participation aux ateliers DD de l'IA
- Projets "partagés" : ex 2 Flash mob avec des élèves de l'EA et EN
Actions non prévues réalisées
- Echanges avec la Chambre d’agriculture et le Pays de Saint-Brieuc pour participer à la construction d’un catalogue comprenant notamment des artisans de bouche susceptibles de répondre à des demandes de la restauration collective et travaillant en circuits courts (fiches sur les artisans à collecter à l’échelle du Pays).
- Participation au projet « Mobilisons-nous » porté par la DRAAF : organisation des rencontres/ interviews menées par les TSMR, d'acteurs de 9 structures de l’économie sociale et solidaire et de 9 agriculteurs engagés dans ces structures.
- Participation à des réunions du Collectif costarmoricain du commerce équitable et organisation d’interventions dans plusieurs classes. Travail avec le service de restauration du lycée et intégration de produits à certains repas.
Actions à réaliser

Participation à un projet de jardin partagé avec le foyer logement du quartier, le centre pour malentandants, l'asso de quartier, l'école primaire, la ville de Saint-Brieuc...

Poursuite de notre participation aux travaux du Réseau rural régional breton.

Poursuite de notre participation au projet DEAL du Conseil général 22.

Rédaction d'une nouvelle demande de Charte Erasmus.
Nous avons obtenu la Charte Erasmus pour 2013-2014 mais il faut maintenant reconstruire un projet et déposer un nouveau formulaire pour les années à venir. Compte tenu de la teneur du dossier, de nombreuses démarches et actions sont à réaliser en amont de la demande.

Construction du nouveau MIL BTS "Ingénierie de projet et développement international".



Partenaires
Des partenaires nombreux et divers sont mobilisés sur les différents projets et activités mis en place :
- des collectivités territoriales: communautés de communes, communes, Conseil général 22, Pays de Saint-Brieuc ...
- des associations : asso de producteurs, aasociations de solidarité et de coopération, associations culturelles (Itinéraires Bis, Familles Rurales, UBAPAR, CPCA, RESIA, RICH'ESS (pôle ESS de l'agglomération)
- chambres consulaires : Chambre des métiers et de l’artisanat, chambre d’agriculture
- le Réseau Rural Régional Breton.

Ces partenaires deviennent parfois de nouveaux lieux de stage très pertinents. Ils permettent de rendre certains cours plus concrets et ancrés sur les réalités du territoire.

Indicateurs de suivi
1- Impact sur les jeunes :
Il est évalué au travers de la fréquence et la pertinence de leur prise d'initiative; la recherche d'information; la qualité de la participation; la compréhension de certaines notions.
Les résultats obtenus portant sur les activités proposées montrent que cela permet aux étudiants d'améliorer leurs notes et d'appréhender les réalités du territoire.

Les lieux de stage se sont diversifiés et offrent de nouveaux champs d'activités.

La cohérence des activités proposées avec les référentiels de formation permet également d'évaluer la pertinence du projet.


2- Impact sur l'établissement :

Les projets proposés au niveau de l'établissement sont plus nombreux. Ils associent très souvent plusieurs disciplines mais également parfois des classes de l'enseignement agricole et de l'éducation nationale.


3- Impact sur les partenaires extérieurs :
Ce projet a un impact social de l'image de l'établissement dans le quartier et sur le territoire.
L'établissement bénéficie d'une certaine reconnaissance : certains acteurs le sollicitent pour proposer des terrains de stage et/ou des activités, projets.

Résumé grand public
Le lycée professionnel Jean Moulin s'est engagé dans le développement durable notamment au travers du thème de l'alimentation. Cette démarche partagée par de nombreux acteurs du territoire lui permet d'être reconnu en tant qu'acteur du développement local.

En interne, des actions concrètes concourent à faire évoluer son fonctionnement ( tri des déchets, développement de l'introduction de produits issus des circuits courts à la cantine, introduction de produits du commerce équitable, mise en place d'un compost...

En externe, la mission tiers-temps permet au lycée de s'ouvrir sur l'extérieur (à différentes échelles) et de participer à des projets territoriaux très intéressants.
● Ouverture du lycée sur l'Europe et +:
- Echanges avec l’association Warmie-Mazurie (Pologne) et avec la Belgique.
- Accueil d’une délégation d’enseignants polonais (organisation de visistes sur le thème de l'agrotourisme)
- Co-organisation d’une conférence/débat au CG 22 sur les circuits courts alimentaires du Brésil aux Côtes d’Armor avec des acteurs brésiliens.
● Problématiques ville-campagne:
- Salon Agrobio 35 à Guichen : étude des projets dans le cadre du concours d’entreprises innovantes "La terre est notre métier" (prix spécial jeunes décerné par les BTSA DATR).
- Participation au colloque « Festi-rural » organisé par le CG 22
Lors de la semaine de la solidarité internationale :
- Accueil au lycée de l’exposition « Alimenterre »
- Projections/débats organisés dans le cadre du Festival Alimenterre
Dans le cadre de la semaine de développement durable et de la quinzaine du commerce équitable :
- Marché/forum mis en place au lycée : accueil de courants réprésentatifs des circuits courts et des habitants du quartier et d'ailleurs.
- Conférence/débat sur l’agriculture biologique organisée pour des classes et des publics extérieurs
- Repas biologiques et équitables proposés au self de la cantine
- Interventions dans différentes classes
● Représentation dans des instances et contribution au Réseau rural régional breton :
- Participation aux réunions/réflexions engagées dans le groupe de travail "services à la population".
- Participation à l’organisation du séminaire du 3RB « Le monde ural innove!".
- Réalisation d’un diagnostic « Pratiques et attentes des artisans de bouche en matière de circuits alimentaires de proximité" sur le territoire costarmoricain dans le cadre du projet DEAL du CG 22.
● Développement de la communication et des actions entre l'enseignement agricole et l'éducation nationale
- Participation aux ateliers de développement durable organisés par le conseiller relais de l'inspection académique
- Projets "partagés" : ex 2 Flash mob avec des élèves de l'EA et EN
- Interventions/débat proposés à des classes de l'EN et de l'EA.

Validation par le chef d'établissement
04/06/13
Vu par le chef d'établissement
04/06/13
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
18/11/13
Vu par la DGER
18/11/13
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
Actions prévues réalisées ou en cours
● Ouverture du lycée sur l'Europe et +:
- Contacts établis avec une Université Polonaise
- Partenariat démarré avec le CEGEP de Saint-Félicien au Québec
- Présentation du dispositif Léonardo Jazz
● Problématiques ville-campagne et Nord-Sud :
- Partcipation au salon Agrobio 35 à Guichen
- Co-organisation du Festival alimenterre (3 jours) avec un collectif d'acteurs
Lors de la SSI:
- Organisation de deux projections débats en partenariat avec la CASI du film Sababou
- Marché/forum : accueil de courants réprésentatifs des circuits courts : organisation de temps d'échange et d'un marché pour les élèves et les extérieurs
Lors de la quinzaine du commerce équitable (actions menées en partenariat avec le collectif)
- Repas bio et équitables
- Interventions/sensibilisation dans 4 classes
- Partenariat avec le centre social dans le cadre de leur projet de solidarité alimentaire "O'P'tits légumes"
● Représentation dans des instances et contribution au Réseau rural régional breton :
- Participation aux réunions/réflexions engagées dans des groupes de travail "
- Participation à la journée bilan du Réseau
- Finalisation du diagnostic « Pratiques et attentes des artisans en matière de circuits alimentaires de proximité
● Communication EA/EN
- Participation aux ateliers DD de l'IA
- Interventions et projets partagés
Actions non prévues réalisées
- Notre participation à la création cette année d’un collectif d'acteurs des Côtes d'Armor (Solidarité Internationale de la Baie, Artisans du Monde, RESIA, Voisins de Paniers, Maison de l'Agriculture Biologique, Bretagne CENS, BIOCOOP et notre établissement), qui a organisé les 18, 19 et 20 octobre 2013, un festival Alimenterre, pour relayer la campagne nationale Alimentaire.
- Notre participation au réseau Canada de l'enseignement agricole :
Accueil sur trois jours d'une chargé de projets du CEGEP de Saint-Félicien au Québec
Echanges autour du référentiel du BTSA DATR et de la formation TRIPLEX tourisme
Accompagnement au départ de deux étudiants de BTSA DATR en août prochain pour le CEGEP.
Actions à réaliser
Certains partenariats restent à consolider.
Des actions de promotion et des animations autour du jeu "Quiz'Inn" sont à développer pour valoriser tout l'interêt de cet outil.
Partenaires
Les partenaires mobilisés sur les différents projets et activités mis en place restent nombreux et diverses :
- des collectivités territoriales: communautés de communes, communes, Conseil général 22, Pays de Saint-Brieuc ...
- des associations : asso de producteurs, aasociations de solidarité et de coopération, associations culturelles (Itinéraires Bis, Familles Rurales, UBAPAR, CPCA, RESIA, RICH'ESS (pôle ESS de l'agglomération)
- les centres sociaux
- chambres consulaires : Chambre des métiers et de l’artisanat, chambre d’agriculture
- le Réseau Rural Régional Breton.

Ces partenariats servent à la fois de support de cours et de terrain de stage.

Indicateurs de suivi
1- Impact sur les jeunes :
Il est évalué au travers de la fréquence et la pertinence de leur prise d'initiative; la recherche d'information; la qualité de la participation; la compréhension de certaines notions.
Les résultats obtenus portant sur les activités proposées montrent que cela permet aux étudiants d'améliorer leurs notes et d'appréhender les réalités du territoire.

Les lieux de stage se sont diversifiés et offrent de nouveaux champs d'activités.

La cohérence des activités proposées avec les référentiels de formation permet également d'évaluer la pertinence du projet.


2- Impact sur l'établissement :

Les projets proposés au niveau de l'établissement sont plus nombreux. Ils associent très souvent plusieurs disciplines mais également parfois des classes de l'enseignement agricole et de l'éducation nationale.


3- Impact sur les partenaires extérieurs :
Ce projet a un impact social de l'image de l'établissement dans le quartier et sur le territoire.
L'établissement bénéficie d'une certaine reconnaissance : certains acteurs le sollicitent pour proposer des terrains de stage et/ou des activités, projets.
Résumé grand public
L’établissement a choisi d’asseoir son engagement en matière de développement durable en mettant en cohérence l’éducation aux questions alimentaires et la restauration collective. Au-delà de la mise en place du tri sélectif, du compostage, de l’introduction de produits issus des circuits courts et/ou de l’agriculture biologique, le lycée a organisé un système innovant au self. Les élèves gèrent leurs rations au self et cela permet de réduire le gaspillage alimentaire.
Certaines formations "services" de l'établissement notamment CAPA SMR, Bac Pro SAPAT ont dans leur contenu des cours de nutrition, des TP cuisine et des modules d'éducation à la Santé et au développement durable qui peuvent intégrer et s'appuyer sur ces engagements. Il en va de même pour les formations TISF, DEAS, ASSP de l'Education nationale.
Le lycée vient d'intégrer le dispositif « Plaisirs à la cantine » piloté par le SRAL (DRAAF)
et souhaite mettre en place des éco-délégués dans le cadre du dispositif « éco-écoles ».
L'établissement est à l’origine de la création d’un jeu pédagogique « Quiz’Inn ». Ce jeu de société doit permettre d’échanger avec des groupes de jeunes de 14 à 24 ans autour du thème de l’alimentation. Ce projet est réalisé en partenariat avec le SRAL, l’ADIJ 22 (Association départementale information de la jeunesse) et le réseau thématique alimentation de la DGER. Sa commercialisation vient de commencer.
L’établissement s’est engagé dans plusieurs projets de territoire multi partenariaux qui sont en cours. Le 1/3 temps a permis une reconnaissance de l’implication de l’établissement et a permis de crédibiliser son engagement : il existe maintenant une attente des partenaires en particulier sur des projets de dimension départementale.
Le projet DEAL dont l’objectif est d’assurer un développement économique par l’alimentation locale tout en favorisant la coopération transfrontalière. Son lancement a eu lieu en juin 2013 avec le Conseil général 22 comme chef de file.
Le lycée participe à l’état des lieux et à la mise en place des outils de communication et de sensibilisation. Un partenariat a été créé avec le Conseil Général 22, la Chambre des métiers et de l'artisanat des Côtes d'Armor, la Cité du Goût de Ploufragan sur le thème des circuits alimentaires de proximité et des échanges de savoirs et savoir-faire transmanche. Les étudiants de BTSA DATR ont réalisé un diagnostic sur les pratiques et attentes des artisans de bouche en matière de circuits alimentaires de proximité.
C’est dans ce cadre également qu’a débuté un partenariat avec la Chambre d’agriculture et le Pays de Saint-Brieuc pour participer à la construction d’un guide sur l’offre en circuits courts des producteurs et artisans à destination des collectivités et à l’échelle du Pays.

- La création cette année d’un collectif d'acteurs des Côtes d'Armor (Solidarité Internationale de la Baie, Artisans du Monde, RESIA, Voisins de Paniers, Maison de l'Agriculture Biologique, Bretagne CENS, BIOCOOP et notre établissement), qui a organisé les 18, 19 et 20 octobre 2013, un festival Alimenterre, pour relayer la campagne nationale Alimentaire nécessite de pouvoir encore mieux intégrer des actions pédagogiques.
L’intégration récente de l’établissement au collectif du commerce équitable avec la volonté de mettre en place des actions de sensibilisation à différentes échelles s’appuyant en partie sur le lycée nécessite d’être consolidé.
Le lycée participe au projet « O’Ptis légumes » en partenariat avec le centre social : un petit marché bio avec deux producteurs vient d’être mis en place sur le quartier ouest de la ville. Nous souhaiterions le faire évoluer, permettre l’accès aux publics fragilisés et associer des élèves à des animations autour de ce marché.
Le lycée continue à participer aux différents travaux du 3RB.



Validation par le chef d'établissement
03/06/14
Vu par le chef d'établissement
03/06/14
Validation par la DRAAF
19/06/14
Vu par la DRAAF
19/06/14
Commentaire de la DRAAF
Projet extrêmement intéressant, initié et réalisé de façon exemplaire, qui a permis d'ouvrir l'établissement en interne et de l'ancrer parfaitement dans son territoire. C'est un projet soutenu par la DRAAF et qui s'inscrit dans le PNA.
La question de la pérennisation de la démarche entreprise et des actions mises en oeuvre reste toutefois ouverte.
Validation nationale
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER