Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Mise en place de la nouvelle certification HVE sur le site de l'EPLEFPA d'Angers le Fresne
Établissement
EPL Angers Le Fresne
Description du projet
L'exploitation horticole et agricole de l'EPL est engagée depuis plusieurs années dans une démarche de production durable . La mise en oeuvre sur la période 2010-2014 des appels à projet BiodivEA et Ecophyto et d'une plate forme régionale d'innovation dans le cadre de Végépolys permettent d'envisager la nouvelle certification HVE. Apprenants et acteurs du territoire participeront à cette démarche.
Thématique principale
Agriculture et agro-écologie
Thématique secondaire
Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France

Identification

Centre constitutif concerné
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
BP43627 49036 ANGERS cedex 01 Tél 02 41 68 60 00
Nom du responsable du dossier
Frank BLACHERE Directeur EPL
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
frank.bachere@educagri.fr
Nom du chargé de projet
Marie-Paule DROILLARD
Fonction du chargé de projet
PCEA STAEPV
Coordonnées du chargé de projet
Legta angers le Fresne BP 43627 49 036 Angers Cedex 01 02 41 68 60 00

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
La fin de l’année 2011 a vu se concrétiser les premières propositions issues du projet BIODIVEA, avec la finalisation du diagnostic de biodiversité et paysager (IBIS) et l’implantation des premiers aménagements paysagers dans la parcelle en cours de conversion maraîchage biologique. L’objectif poursuivi est l’amélioration de la connectivité écologique avec la plantation de haies associant des espèces arbustives favorisant la nidification des oiseaux, servant de refuge pour l’entomofaune auxiliaire et pollinisatrice. Lors de cette phase, plusieurs partenaires ont été sollicités pour conseil et orientation de l’action.
Dans la continuité de ces premiers aménagements, une expérimentation avec pour objectif de tester l’attractivité de bandes fleuries auprès de la biodiversité fonctionnelle des cultures maraîchères a été mise en place. Cette étude permet, aujourd’hui, l’accueil d’un stagiaire de licence pro AB de l’IUT d’Angers, Alexandre Belouzard (de mars à fin août).
Depuis peu, l’exploitation a entamé une démarche de collaboration avec la Chambre d’agriculture 49 conduisant son intégration dans le réseau ARBRE (LPO, Chambre d’agriculture, et fédération des chasseurs).
Une autre finalité du projet est l’obtention de la certification environnementale HVE de l’exploitation. Après une phase de diagnostic, l'audit par l'organisme agrée a été réalisé et les deux certifications (HVE et plante bleue) devraient être confirmées par la commission nationale au début de l'été.
Actions non prévues réalisées
Afin de diminuer l'emploi de produits phytosanitaires sur les parcelles céréalières de l'exploitation, une réflexion plus globale sur le système cultural actuel a été menée. Bénéficiant d’une filière de plantes de santé (PPAM)très organisée sur le territoire et d’opportunité de production avec une entreprise, une culture de thym (production de thuyanol pour aromathérapie), espèce rustique demandant peu d'eau et peu d'intrants est envisagée sur deux hectare à la fin de l’été 2012. Ce projet a nécessité au préalable :
- d’une étude de la faisabilité de cette nouvelle culture dans la région angevine,
- de réfléchir techniquement la mise en œuvre de la culture avec la production de plants (boutures), réflexion sur l’itinéraire technique avec notamment le choix des parcelles (rotation la plus pertinente), la faisabilité et développement possible du désherbage mécanique (préparation de la parcelle et choix du matériel) et enfin la conduite d’irrigation adaptée.
Les objectifs poursuivis sont de deux ordres : l’introduction dans notre système, des productions « haute valeur ajoutée » permettant de valoriser au mieux le potentiel de fertilité du milieu avec des terres assez pauvres mais néanmoins bien exposés et la reconnaissance de l’EPL auprès d’une filière très ancrée et organisée dans le territoire.
Actions à réaliser
Les premières actions réalisées, il s'agit aujourd'hui de développer la diffusion des connaissances produites et l'animation du projet. Les cibles visées sont de plusieurs natures:
- les organismes de recherche, les instituts techniques et professionnels. Un renforcement des collaborations avec les organismes de recherche (AGROCAMPUS) et instituts techniques (CTIFL et ITEPMAI) est à développer. Les différentes actions conduites jusqu’alors nous ont permis de nous faire connaître, nouer un contact, mais ceci reste à consolider avec une volonté de participer à des projets de recherche appliquée futurs.
- les EPL Pays de Loire, notamment concernant notre démarche de certification HVE
- les apprenants et les équipes d'enseignants de l'EPL avec le partage numérique des ressources produites.
- les usagers du site avec un panneautage et circuit pédagogique montrant les actions en place pour une production durable (HVE, Ecophyto 2018, biodiversité.
L’élaboration et l’édition d’un bulletin d’information ainsi qu’une mise à jour plus régulière du site internet de l’exploitation sont déjà à l’étude.
Deux autres points méritent d'être approfondis:
- la valorisation en circuit court des productions maraîchères, issues de la parcelle de l’exploitation en conversion bio, pour la consommation au niveau du service restauration du Lycée,
- le développement des SIGS pour l'identification et suivi de la biodiversité.
Partenaires
La mise en place des expérimentations en cultures maraîchères est réalisée grâce au partenariat avec Novaflore (entreprise de semences 49), Florinsectes (bureau d’études) et le LEGTA de la Roche surYon (convention signée pour l’accueil d’un stagiaire de licence pro AB). Au niveau recherche, nous sollicitons régulièrement les équipes « écologie du paysage » d’Agrocampus Ouest pour une expertise scientifique de ces expérimentations « aménagements parcellaires et biodiversité fonctionnelle ». Cette collaboration se prolonge aujourd’hui avec la participation de l’établissement à un nouvel appel à projet, URBIO, portant sur l’étude de la biodiversité en zone péri-urbaine. D’autres instituts et organismes professionnels ont été interpellés : le CTIFL de Carquefou, la Chambre d’agriculture pour lesquels la thématique de la biodiversité fonctionnelle en cultures de maraîchage est déjà travaillée depuis de nombreuses années.
La certification « plante bleue » permet de consolider le partenariat avec Valhor avec la volonté de placer l’exploitation horticole en position de démonstration.
Le développement des productions de plantes de santé sur le site a été possible grâce au partenariat avec Promoplantes, entreprise de production de plantes médicinales du 49. Le développement d’ITK plus spécifiques demandera à terme un travail en collaboration plus étroite avec l’ITEPMAI station de Chemillé (49).
Indicateurs de suivi
Cette première année a été centrée sur la recherche de nouveaux partenariats entre le territoire et l’exploitation. Ainsi, des contacts ont été établis dans le domaine des cultures maraîchères et des cultures de plantes de santé. Ces partenariats (NOVAFLORE, FLORINSECTES, l'EPL 85, PROMOPLANTES) permettent à l’exploitation de développer des expérimentations en direction des producteurs angevins : tests de bandes fleuries et protection contre des ravageurs en cultures légumières, mise au point d’itinéraires techniques de nouvelles cultures médicinales pour lesquelles peu de références techniques existent. Enfin, suite à l'intégration dans le réseau ARBRE(CA49), de nouvelles actions sont à l'étude: sauvegarde de variétés fruitières locales et restauration du peuplier noir dans les BVA.
Résumé grand public
Située à l’articulation d’un site naturel remarquable (Basses Vallées Angevines) et d’une vaste zone horticole (commune de Sainte Gemme sur Loire), l'exploitation horticole et agricole de l'EPL est engagée depuis plusieurs années dans une démarche de production durable et reconnue comme structure de référence sur les métiers de l'horticulture et du paysage. A ce titre, elle a su tisser des liens étroits avec les acteurs majeurs du territoire: profession horticole, station de recherche horticole AREXHOR (station de recherche horticole), Agrocampus -Ouest, INRA VALCAMPUS réseau angevin unique en France d'établissements de formation sur le végétal spécialisé, avec des partenariats forts sur l'expérimentation et l'innovation.
Dans la continuité des projets menés jusqu’alors, il a été rapidement envisagé la mise en place de la certification HVE inscrite dans le Grenelle 1 (juillet 2009). Le référentiel relatif à cette certification environnementale (Décret n° 2011-694 du 20 juin 2011) comporte 4 principales catégories de critères ou indicateurs portant sur la biodiversité, les stratégies sanitaires, la gestion de la fertilisation, et la gestion de la ressource en eau. A l’aube de ce projet, trois sur les quatre volets de la certification restaient à évaluer, la gestion de la ressource en eau étant une problématique déjà explorée lors de projets antérieurs. Ce travail débuté ces deux dernières années a porté : 1) pour le volet biodiversité, sur la mise en œuvre du projet BIODIVEA (début, septembre 2010) avec un bilan qui comporte un diagnostic de biodiversité (IBIS) finalisé avec plusieurs propositions d’actions, la réalisation de premiers aménagements paysagers en faveur de la biodiversité (plantation de haies et mise en place de bandes fleuries dans le cadre d’essais ayant pour objectifs de mesurer la biodiversité fonctionnelle recherchée en parcelle de maraîchage) et enfin un suivi agronomique et mesures d’ indicateurs de biodiversité agricole proposés par le MNHN sur deux parcelles (en conversion biologique et conventionnelle), 2) pour le volet stratégie phytosanitaire, la participation de l’établissement au projet Ecophyto Action 16 avec la mise en place et suivi d’expérimentations utilisant des plantes pièges comme solution alternative à la lutte chimique contre les ravageurs des productions ornementales sous serres, 3) pour le volet gestion de la fertilisation, une recherche de diversification et nouveaux débouchés (production de plantes de santé et bien être) en lien avec le territoire, pour une meilleure gestion du potentiel de fertilité des sols.
Ces travaux qui s’appuient avant tout sur des compétences internes, techniques et professionnelles, recouvrent trois axes principaux :
1)- au niveau de l’exploitation, avec la mise en place de la certification HVE par un organisme certificateur (OCACIA), phase précédée par la réalisation d’ auto- diagnostics au niveau de la globalité de l’exploitation avec la prise en compte de la diversité des systèmes de productions végétales (horticoles et agricoles). Ce travail fut facilité par l’utilisation d’outils de diagnostics déjà développés et en partenariat avec différents interlocuteurs techniques (VALHOR, réseau national d’animation),
2)- au niveau de la formation, avec la sensibilisation des apprenants et équipes pédagogiques au mode de production plus durables en utilisant les projets en cours BIODIVEA et Ecophyto action 16 pour illustrer les nouveaux référentiels de formation (technologique, professionnelle, générale avec le module EATDD et BADD). Les points d’illustration sont nombreux, de l’étude de la biodiversité et de son intérêt pour l’agriculture aux techniques de Système d’Information Géographique ou SIG, sans oublier l’étude du développement des techniques de lutte alternatives pour la baisse effective de l’utilisation des produits phytosanitaires chimiques. Dans ce cadre, il s’agit de proposer des outils méthodologiques pour la mise en œuvre de séquences pédagogiques : protocoles MNHN, inventaire d’auxiliaires, TP SIG, expérimentations et analyse de données. Une coordination au niveau des différentes équipes est nécessaire pour permettre l’implication de toutes les formations afin que les retombées (vécus techniques et professionnels) de ces projets concernent l’ensemble des apprenants de l’EPL,
3)- au niveau de la communication sur la démarche HVE et tous les projets de l’exploitation qui lui sont associés avec au sein de l’établissement, la mise à jour du site internet de l’exploitation, la conception d’outils numériques permettant le partage des ressources collectées et la rédaction de bulletins de communication ; vers d’autres établissements de formation agricole et horticole (région) sous forme de communications , de bulletins, visites et démonstrations et enfin vers les instituts de recherche, organismes techniques et professionnels locaux avec la diffusion de résultats, des échanges sur l' évolution du projet.
Validation par le chef d'établissement
07/06/12
Vu par le chef d'établissement
07/06/12
Validation par la DRAAF
20/06/12
Vu par la DRAAF
20/06/12
Commentaire de la DRAAF
Cette première année de projet a atteint pleinement ses objectifs : prise en compte de la biodiversité sur l'EPL qui va se concrétiser par la délivrance de 2 labels à l'exploitation :
- certificat de Haute Valeur Environnementale (niveau 3)
- label Plante Bleue
Les équipes pédagogiques et les apprenants se sont fortement impliqués depuis les CAPA TP jusqu'aux BTSA.
Les partenariats avec la recherche et la profession horticole ont été confortés notamment en ouvrant l'établissement vers les cultures maraîchères et les plantes aromatiques et de santé. L'EPL d'Angers est ansi devenu un partenaire reconnu et recherché en matière d'innovations dans le domaine horticole.
La cohérence du poste est également assurée par les liens forts avec les projets BiodivEA et action 16 du plan Ecophyto.
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
Auditée en mai 2012, l’exploitation de l’EPL a obtenu les certifications environnementales, HVE et Plante Bleue au cours de l’été 2012. Même si l’objectif initial est atteint, l’EPL développe actions et projets permettant d’améliorer la biodiversité sur le site et de diminuer l’utilisation de phytosanitaires au travers la mise en place des systèmes de cultures horticoles innovants. Ceci s’est traduit fin 2012-2013 par:
- une deuxième expérimentation en maraîchage permettant l’étude de l’influence des structures paysagères sur le maintien des auxiliaires,
- la poursuite des essais testant des techniques alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires : plantes pièges et paillage,
- la diversification du secteur grandes cultures avec la mise en place de cultures de santé, beauté et bien –être,
- la mise en œuvre d’aménagements pour la conservation d’espèces végétales locales : peuplier noir ligérien et pomoïdés.
Actions non prévues réalisées
Le projet initial portait principalement sur les espaces productifs de l’EPL. Fin 2012- 2013, l’agglomération angevine (Angers Loire Métropole) s’est engagée dans la mise en œuvre d’un plan d’actions « Biodiversité » dans le cadre de l’Agenda 21. L’EPL a été ainsi invité à réfléchir à ce programme et participe aujourd’hui à l’élaboration de ce plan pour une mise en œuvre en 2014. De façon concomittante, l’EPL est aussi partenaire d’un programme régional, « URBIO » portés par Agocampus Ouest Angers, Ecole Centrale de Nantes et ESA. Cette étude d’une durée de quatre ans se propose d’étudier, en particulier, l’état et l’évolution de la biodiversité en zone périurbaine, avec comme finalités des préconisations pour une meilleure gestion de ces espaces, en péréquation avec les objectifs des trames vertes et bleues du Grenelle de l’environnement.




Actions à réaliser
Conformément à l’axe DD du projet de l’établissement, et plus spécifiquement en lien avec les actions favorables à la biodiversité, un plan de gestion écologique de l’ensemble du site est en cours de réflexion, impliquant l’ensemble de l’équipe éducative. Pour mener à bien ce projet, un diagnostic global de biodiversité sera réalisé sur tout le site avec utilisation d’indicateurs paysagers (SIG) et indicateur biologique (MNHN).Ce travail permettrait à terme d’envisager l’obtention du label éco-jardin de Plantes et Cité.
L’organisation de la communication autour de ces actions doit être confortée par : - la mise à jour de l’ENT régional e-lyco,
- la concrétisation d’un sentier pédagogique sur le site valorisant toutes les actions menées par l’établissement et
- la participation active de l’EPL à de l’évènementiel local organisé autour des thématiques « biodiversité » et « végétal spécialisé ».
Partenaires
Pour BIODIVEA :
- les essais « maraîchage et biodiversité fonctionnelle », avec deux entreprises de maraîchage voisines, l’équipe PBI d’ Agrocampus-Ouest (ACO) Angers, Florinsectes, Novaflore, les lycées agricoles et horticoles de la Roche sur Yon, Lomme et Niort, et l’institut technique fruits et légumes (CTIFL),
- le diagnostic global biodiversité de l’exploitation de l’EPL avec la Chambre d’agriculture 49, le Conservatoire de ressources forestières 44, et les croqueurs de pommes 49, LPO
- le plan de gestion écologique du site, avec Plantes et Cité, ACO Angers et Angers- Loire Métropole
Pour Ecophyto action 16 pour :
- l’étude de techniques alternatives en horticulture, avec la station expérimentale horticole des Pays de Loire (AREXHOR)
- le développement de cultures PPAM et expérimentation « paillage », avec l’institut technique des plantes aromatiques, à parfum et médicinales (ITEIPMAI), l’entreprise PROMOPLANTES.
Indicateurs de suivi
Depuis la rentrée scolaire 2012, les filières de l’EPL qui ont pu participer aux actions dans le cadre du projet sont les filière horticole (bac pro et BTS), filière aménagement (bac pro et bac STAV), filière générale S.
La communication a été réalisé au travers plusieurs modalités :
. Journée biodiversité et agriculture organisée par la chambre d’agriculture régionale, CPIE loire et Mauges et l’EPL du Fresne ; Journée éco-citoyenne des lycées organisée par le Conseil Régional; Journée régionale Ecophyto organisé par la DRAAF ; Journée thématique organisée par la Société Nationale Horticulture de France (SNHF) ; présentation du projet « exploitation et biodiversité » lors des journées « Made In Angers » organisée par Angers Loire Métropole.
. Articles de presse non spécialisée (ouest France régional, bulletin d’Angers Loire métropole) ; Articles presse professionnelle (lien horticole)
. Posters (journée rencontre DEA ; CTIFL).
Résumé grand public
Délimité à l’ouest par la Maine, l’EPL d’Angers le Fresne est situé à l’articulation d’un environnement de grande qualité paysagère, avec un espace sensible, les Basses vallées Angevines, aux multiples classements (RAMSAR, Natura 2000, ZNIEFF et ZICO), et d’une zone périurbaine de l’agglomération d’Angers (3kms du centre). L’établissement a mesuré depuis longtemps les enjeux environnementaux lié à ce contexte et inscrit ces actions au niveau d’un projet d’établissement sur le développement durable, avec deux axes forts sur les thématiques de la biodiversité et de l’eau. L’exploitation horticole de l’EPL comprend une SAU totale de 28 ha, située sur la commune de Sainte Gemme sur Loire, importante commune horticole française avec 500 ha de SAU (2/3 de la surface cultivé en « hors-sol »). Dans ce contexte territorial, le système de production de l’exploitation repose en grande partie sur des productions horticoles avec 3 ha de pépinière (hors sol) et 5500 m2 de productions florales (serres verres). Le solde des surfaces est occupé, par des cultures annuelles (principalement de céréales d’hiver) et des prairies naturelles (4 ha) situées en zone humide bénéficiant de mesures agro-environnementales pour la protection des oiseaux, notamment le Râle du Genêt. Depuis 2011, l’exploitation loue une parcelle de 3ha à une société privée « le panier d’Antan », pour une production de maraîchage biologique valorisée en circuit court par le biais de deux AMAPs. Même si la production de cette surface ne concerne plus directement l’EPL, cette parcelle appartient néanmoins au dispositif pédagogique avec de nombreuses observations et expérimentations menées par les formations et classes de l’établissement. En 2012, une démarche pour l’obtention de la certification environnementale a été initiée et concrétisée par l’obtention de l’HVE (niveau 3), pour l’ensemble de l’exploitation et de la certification Plante Bleue (niveau 2) pour le secteur de la production horticole. L’obtention du niveau 3 de Plante Bleue est envisagée fin 2013- début 2014. Cette certification récompense le travail et les efforts entrepris par l’exploitation, depuis ces dix dernières années sur le volet environnemental et permet de poursuivre les initiatives sur (1)la thématique de la biodiversité, avec le développement des actions en faveur du développement et maintien de la biodiversité dans le cadre de l’opération BiodivEA initiée par les ministères de l’agriculture et de l’environnement. Trois axes à ce projet avec l’étude du paysage du site et son lien avec la biodiversité ordinaire voire fonctionnelle (partenariat avec Agrocampus Angers et Flor’insectes), le maintien mais aussi la restauration de certaines ressources génétiques végétales associées au territoire (avec le conservatoire des ressources forestières pays de Loire et INRA Angers) et enfin le suivi de la biodiversité agricole en lien avec les pratiques culturales (avec le MNHN et l’OPVT);(2) la thématique de la stratégie phytosanitaire avec la participation de l’exploitation à des expérimentations dans le cadre de l’action 16 d’Ecophyto 2018 pour le développement de techniques de lutte alternatives contre les principaux bioagresseurs rencontrés en productions de cultures horticoles hors-sol, en partenariat avec la profession (AREXHOR);(3) la thématique de la gestion de fertilisation avec une diversification des cultures plein champ. Ainsi, afin de réduire l’emploi des engrais azotés, herbicides et fongicides et pour améliorer la qualité biologique des sols, une réflexion sur l’utilisation des parcelles de céréales a conduit l’établissement à se rapprocher de la filière « plantes Santé, Beauté et de Bien Etre (ou Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales), opportunité assez facile dans un contexte territorial marqué historiquement par la production de plantes médicinales (Chemillois) pour des débouchés vers les industries pharmaceutiques. La diversité des actions menées dans le cadre de ces projets est telle que tous les centres de l’EPL et toutes les filières (générales, technologiques et professionnelles) bénéficient de retombées pédagogiques (MIL, Stage collectifs, pluri et TP).
Etablissement de formations en horticulture et paysage, l’EPL et son exploitation ont toujours su faire évoluer les projets en lien avec les besoins pédagogiques. Ainsi, l’orientation forte en matière d’agro-écologie du ministère de l’agriculture et agro-alimentaire ainsi que les enjeux de biodiversité pris en compte dans la mise en place de la trame verte et bleue en zone péri-urbaine appuient les projets en cours: développement de système horticoles durables et innovants ; évaluation précise du réseau écologique sur tout le site avec identification des IAE, mesure du niveau de connectivité et de la diversité associée. Ce travail permettra à terme d’orienter les décisions pour l’amélioration et la gestion de ces surfaces en faveur de la biodiversité et de ses services écosystémiques (vers le label ecojardin).
Validation par le chef d'établissement
04/06/13
Vu par le chef d'établissement
04/06/13
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
18/11/13
Vu par la DGER
18/11/13
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
L’exploitation engagée depuis une dizaine d’années dans de nombreuses actions favorisant des pratiques respectueuses de l’environnement fut rapidement certifiée (juillet 2012), après une phase de diagnostic initiée par Ecophyto action 16 et l’opération BIODIVEA. Ainsi, l’exploitation a été support de choix pour ces activités en lien avec l’agroécologie se traduisant par: (1) une réflexion sur les structures paysagères nécessaires pour un contrôle biologique des bioagresseurs par conservation des habitats, en lien avec un programme de recherche dans lequel Agrocampus Ouest Angers était engagée, (2) la réduction de l'usage des produits phytosanitaires dans les systèmes de cultures horticoles qui fut abordée au travers l’action 16 du plan Ecophyto avec l’AREXHOR, (3) et le développement d’un secteur de production de PPAM avec l’ITEIPMAI et la filière grand Ouest représentée par Phytolia.




Actions non prévues réalisées
Au-delà des actions pré-citées, l’établissement a tissé des partenariats plus locaux : (1) le projet de restauration du Populus nigra, menacé dans les Basses vallées Angevines a rapproché l’EPL du Conservatoire des ressources forestières de Guemené Penfao et l’INRA d’Orléans, permettant de positionner l’établissement auprès de filières en construction de productions de plants (marque « flore Locale »), (2) la sensibilisation à la conservation de ressources génétiques est menée en partenariat avec l’association des croqueurs de pommes de l’Anjou, l’IRHS et Terre des sciences, permettant de développer une approche plus scientifique de la biodiversité, (3) la participation de l’établissement à l’élaboration du plan d’actions biodiversité Agenda 21 d’Angers Loire Métropole, (5) enfin, l’EPL développe des liens avec l’unité paysage d’Agrocampus Ouest et Plante et Cité autour de l’élaboration d’un plan de gestion écologique.
Actions à réaliser
Le contexte actuel horticole fragilisé par une forte concurrence et un coût en hausse de l’énergie demande à l’exploitation de développer de nouvelles productions spécialisées pour de nouveaux supports pédagogiques : (1) 2014 verra un développement important des productions PPAM au détriment des rotations céréalières et leur introduction en itinéraire bio sous serre pour certains acteurs locaux. Ce développement s’accompagne d’un important volet expérimental avec la filière grand ouest PHYTOLIA, de stations d’expérimentation ITEIPMAI AREXHOR, (2) l’expérimentation en maraîchage biologique est amené à se poursuivre au travers des partenariats mis en place (Agrocampus, CTIFL, ARELPAL) ; (3) une approche de la thématique de la biodiversité dans les milieux urbains est développée au travers un partenariat avec Plante et Cité et l’Unité paysage d’Agrocampus-Ouest pour une gestion écologique des espaces péri-urbains.
Partenaires
Pour le volet expérimental : (1) stations expérimentales pour les végétaux d’ornement avec l’AREXHOR Centre Bretagne et Pays de Loire), (2) pour les PPAM avec l’ITEIPMAI et PHYTOLIA, (3) CTIFL, l’ARELPAL et lycée Nature de la Roche sur Yon pour le maraîchage biologique ; (4) Agrocampus- ouest Angers au travers des programmes de recherche Peerless (projet ANR) et URBIO (projet régional).
Pour la sensibilisation aux enjeux de biodiversité et supports en pédagogie : (1) réseau ARBRE (CA 49 et CPIE), pour la participation à l’observatoire agricole de la biodiversité), (2) ONF et INRA Orléans pour la sauvegarde d’espèces forestières en milieu naturel, (3) Terre des Sciences, IRHS et Les croqueurs de pommes pour la conservation des ressources génétiques, et (4) Angers Loire Métropole dans le cadre du plan biodiversité (pratiques de production et d’aménagements favorables à la biodiversité sur le territoire angevin).
Indicateurs de suivi
L’ensemble des filières de l’EPL ont participé aux actions dans le cadre du projet : la filière horticole (bac pro et BTS), filière aménagement (bac pro TP, bac STAV et BTS AMP), filière générale S (EATDD, et ATC).
La communication a été réalisée au travers plusieurs modalités :
. Journée ARBRE, par la chambre d’agriculture régionale, CPIE loire et Mauges et l’ESA;
. Journées BiodivEA à Angers, nov 2013
. Journée Ecophyto action 16 à Paris, déc. 2013
. Participation au film réalisé par la bergerie nationale « Paysage et Biodiversité », janv 2014
. Articles de presse non spécialisée (ouest France régional, bulletin d’Angers Loire métropole) ; Articles presse professionnelle
. Journées « Made In Angers » (Angers Loire métropole)
. Posters (CTIFL, juin 22013 et journée horti-paysage, févr 2014).
Résumé grand public
Délimité à l’ouest par la Maine, l’EPL d’Angers le Fresne est situé à l’articulation d’un environnement de grande qualité paysagère, avec un espace sensible, les Basses vallées Angevines ou BVA, aux multiples classements (RAMSAR, Natura 2000, ZNIEFF et ZICO), et d’une zone périurbaine de l’agglomération d’Angers (3kms du centre). L’établissement a mesuré depuis longtemps les enjeux environnementaux lié à ce contexte et inscrit ces actions au niveau d’un projet d’établissement sur le développement durable, avec deux axes forts sur les thématiques de la biodiversité et de l’eau. L’exploitation horticole de l’EPL comprend une SAU totale de 28 ha, située sur la commune de Sainte Gemme sur Loire, importante commune horticole française avec 500 ha de SAU (2/3 de la surface est cultivé en « hors-sol », pépinière et serres). Dans ce contexte territorial, le système de production de l’exploitation repose en grande partie sur des productions horticoles avec 3 ha de pépinière (hors sol) et 5500 m2 de productions florales (serres verres). Le solde des surfaces est occupé, par des cultures annuelles (céréales d’hiver) et des prairies naturelles (4 ha) situées en zone humide et qui bénéficient de mesures agro-environnementales (MAET BVA) pour la protection des oiseaux, notamment le Râle du Genêt. Depuis 2011, l’exploitation loue une parcelle de 3ha à une société privée « le panier d’Antan », pour une production de maraîchage biologique valorisée en circuit court par le biais de deux AMAPs. Même si la production de cette surface ne concerne plus directement l’EPL, cette parcelle appartient néanmoins au dispositif pédagogique avec de nombreuses observations et expérimentations menées par les formations et classes de l’établissement. En 2012, une démarche pour l’obtention de la certification environnementale a été initiée et concrétisée par l’obtention de l’HVE (niveau 3), pour l’ensemble de l’exploitation et de la certification Plante Bleue (niveau 2) pour le secteur de la production horticole. Cette certification récompense le travail et les efforts entrepris par l’exploitation, depuis ces dix dernières années sur le volet environnemental et a permis de poursuivre les initiatives sur : (1) la thématique de la biodiversité, avec le développement des actions en faveur du développement et maintien de la biodiversité dans le cadre de l’opération BiodivEA. Trois actions sont associées à ce projetavec l’étude du paysage du site et son lien avec la biodiversité ordinaire voire fonctionnelle (avec Agrocampus Angers et Flor’insectes), le maintien mais aussi la restauration de certaines ressources génétiques végétales associées au territoire (avec le conservatoire des ressources forestières pays de Loire) et enfin le suivi de la biodiversité agricole en lien avec les pratiques culturales (avec le MNHN et l’OPVT) ; (2) la thématique de la stratégie phytosanitaire avec la participation de l’exploitation à des expérimentations dans le cadre de l’action 16 d’Ecophyto 2018 pour le développement de techniques de lutte alternatives contre les principaux bioagresseurs rencontrés en productions de cultures horticoles hors-sol, en partenariat avec la profession (AREXHOR) ; (3) la thématique de la gestion de fertilisation avec une diversification des cultures plein champ. Ainsi, afin de réduire l’emploi des engrais azotés, herbicides et fongicides et pour améliorer la qualité biologique des sols, une réflexion sur l’utilisation des parcelles de céréales a conduit l’établissement à se rapprocher de la filière « plantes Santé, Beauté et de Bien Etre (ou Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales), opportunité assez facile dans un contexte territorial marqué historiquement par la production de plantes médicinales (Chemillois) pour des débouchés vers les industries pharmaceutiques. La diversité des actions menées dans le cadre de ces projets est telle que tous les centres de l’EPL et toutes les filières (générales, technologiques et professionnelles) bénéficient de retombées pédagogiques (MIL, Stage collectifs, pluri et TP).
Etablissement de formations en horticulture et paysage, l’EPL et son exploitation ont toujours su faire évoluer les projets en lien avec les besoins pédagogiques. Ainsi, l’orientation forte en matière d’agro-écologie du ministère de l’agriculture et agro-alimentaire ainsi que les enjeux de biodiversité pris en compte dans la mise en place de la trame verte et bleue en zone péri-urbaine appuient les projets en cours : (1) développement de système horticoles durables et innovants notamment en matière de protection des cultures avec la mise au point de techniques alternatives contre adventices et bioagresseurs (paillage, contrôle biologique par conservation des habitats et utilisation de plantes pièges et plantes compagnes), (2) élaboration d’un plan de gestion écologique avec une évaluation plus précise du réseau écologique sur l’ensemble du site (y compris les espaces-verts et péri-urbains);
Validation par le chef d'établissement
03/06/14
Vu par le chef d'établissement
03/06/14
Validation par la DRAAF
12/06/14
Vu par la DRAAF
12/06/14
Commentaire de la DRAAF
Le projet a atteint totalement ses objectifs : prise en compte de la biodiversité sur l'EPL avec la délivrance de 2 labels à l'exploitation : certificat de Haute Valeur Environnementale (niveau 3) et label Plante Bleue.
Les partenariats avec la recherche, la profession horticole et agricole sont constants avec une diversification vers les cultures maraîchères et les plantes aromatiques et de santé. L'EPL d'Angers est ansi devenu une référence en matière d'innovations dans le domaine horticole.
La cohérence du poste a été également assurée par les liens forts avec les projets BiodivEA et action 16 du plan Ecophyto. La pédagogie a été fortement dynamisée sur les thématiques de l'horticulture durable.
Il est dommage que la demande de prolongation n'ait pas reçu un accueil favorable de la DGER
Validation nationale
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER