Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Approfondir les problématiques environnementales et aquacoles propres aux milieux aquatiques locaux.
Établissement
LPA Guérande
Description du projet
Depuis quelques années, une dynamique s'est installée dans la région des Pays de Loire autour de groupements de professionnels et de collectivités locales pour restaurer, protéger et gérer ses milieux aquatiques afin d'en tirer durablement des ressources. Le LP de Guérande souhaite devenir un acteur à part entière de cette dynamique régionale en s'y associant avec le LP de Chateau-Gontier.
Thématique principale
Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France
Thématique secondaire

Identification

Centre constitutif concerné
1120
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
12 rue de la fauvette 44350 GUERANDE
Nom du responsable du dossier
Borie Frédéric
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Lp de Guérande. O-Guichard 12 rue de la fauvette 44350 GUERANDE
Nom du chargé de projet
BORIE Frédéric
Fonction du chargé de projet
IAE enseignant
Coordonnées du chargé de projet

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
Durant ces 4 années en interne à l’établissement ou au niveau local, de nombreuses actions ont été réalisées, certaines faisant l’objet de conventions reconduites chaque année :
- Intégration du développement durable dans le projet d’établissement, avec création d’un comité de suivi composé d’enseignants, de personnels administratifs, de santé et de services, auxquels sont associés des élèves éco-délégués volontaires. Une démarche animée par l’IAE tiers temps de l’établissement qui a aboutie à la double labellisation de l’établissement comme lycée éco-responsable au niveau régional et comme éco-école au niveau national.
- Réalisation comme coordinateur du projet européen Comenius « Aquaesus » autour de l’enseignement du développement durable en aquaculture, avec les lycées de Trebon (République Tchèque) et de Skjervoy (Norvège).
- Mise en place de chantiers éco-volontaires avec le Parc Naturel Régional (PNR) de Brière, la Communauté d’Agglomérations de Cap Atlantique et le Groupement des paludiers du marais du Mes, pour lutter contre les espèces végétales invasives (Jussie, Baccharis et Ailante du Japon) des zones humides remarquables (marais de Brière, marais salants et zone Natura 2000 de Pen-bron).
- Mise en place d’une expérimentation de phyto-épuration sur étangs avec le Syndicat Mixte pour le Développement de l’Aquaculture en Pays de Loire (SMIDAP) et le lycée aquacole du Haut Anjou de Château-Gontier.
Actions non prévues réalisées
- Signature d’une convention avec le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE Loire-Océan) sur la valorisation des circuits courts dans la restauration professionnelle et collective. Collaboration qui a conduit à l’organisation d’une manifestation regroupant des producteurs locaux, des restaurateurs de la presqu’île Guérandaise et les professeurs et élèves du lycée, avec comme objectifs, la reconnaissance de chacun et la réalisation de menus à partir des produits locaux proposés sur un marché interne dans l’établissement.

- Participation avec le Conseil Régional et le SMIDAP aux programmes COPEDELEAUD 1 et 2 (Conditions de pérennité et de développement de la pisciculture d’eau douce en Pays de la Loire) sur l’état de la filière piscicole régionale et ses possibilités de diversification et de valorisation de ses produits.
Actions à réaliser
- Donner une dimension nationale au projet en intégrant le Réseau Mixte Technologique « Elevages et environnement » en appui d’organismes professionnels, de recherche et de technologie spécialisés en aquaculture (INRA, ITAVI).

- En parallèle, chercher à intégrer le projet APIVA (AquaPonie, Innovation Végétale en Aquaculture) qui fait l’objet d’un CASDAR en 2012, en partenariat avec le lycée aquacole de La Canourgue (Lozère), le CIRAD, l’ARDA de la Réunion…

- Participation à la mise en place d’un Groupement de Défenses Sanitaires (GDS) aquacole en Pays de Loire, en partenariat avec le SMIDAP, le Groupement des Aquaculteurs d’eau douce régional (GAED) et l’Ecole Nationale de Vétérinaires de Nantes.

Partenaires
Avec la plupart des partenaires précités, nous avons travaillé en réseaux.
En effet, le PNR de Brière avec qui nous travaillons depuis 15 ans maintenant, nous a intégrés dans son réseau local, ce qui a permis de développer des partenariats avec la communauté de communes de Cap Atlantique, ainsi que le groupement des paludiers Guérandais ou le CPIE Loire Océane.
De même, le SMIDAP avec qui nous menons des actions depuis pratiquement 20 ans, nous a permis de rencontrer des partenaires privilégiés pour développer des actions régionales comme le GAED, l’ENV de Nantes, l’IFREMER ou l’association des pêcheurs professionnels de Loire.
Le réseau thématique aquacole du Ministère de l’Agriculture a également fortement contribué au développement des actions menées dans l’établissement en servant de relais au niveau national dans les intenses professionnelles, de recherche et de développement (CIPA, FFA, ITAVI, INRA, RMT…).
Indicateurs de suivi
De part ses labellisations en tant qu’éco-école et établissement éco-responsable, le lycée de Guérande est souvent cité comme référence par les partenaires territoriaux ou diverses associations locales. La mise en place d’un sentier pédagogique autour des étangs et de la zone d’éco-pastoralisme, permet notamment l’accueil de nombreux groupes ou de classes vertes accompagnées par les animateurs environnementaux du PNR de Brière.

Résumé grand public
Depuis quatre ans maintenant (3 ans de projet + 1 an de prolongation), le lycée de Guérande s’est lancé dans une démarche de développement durable animée par l’ingénieur 1/3 temps, avec comme premier objectif, un développement en interne et au niveau local.

En interne, un comité de suivi composé d’enseignants, de personnels administratifs, de personnels de santé et de service, a été mis en place pour définir les grands axes du projet, lancer les diagnostics, proposer les actions à mener, évaluer les résultats et communiquer sur la démarche. Des élèves éco-délégués volontaires ont également été associés à ce projet qui a aboutie au niveau national à une labellisation « éco-école », et au niveau régional à une reconnaissance de l’école comme « établissement éco-responsable ». Ce principe a été inscrit au niveau du projet d’établissement pour 5 ans, avec une thématique principale d’étude chaque année (alimentation, déchets, biodiversité, solidarité et énergie). De plus, un programme européen de type Comenius a été réalisé de 2009 à 2011, sur le thème de l’enseignement du développement durable en aquaculture, en partenariat avec un lycée Tchèque (Trebon) et un lycée norvégien (Skjervoy). La réussite de cette démarche a créé un dynamisme dans l’établissement autour de l’ouverture à l’étranger et à la coopération internationale.

Au niveau local, de nombreuses conventions autour du développement durable, de la protection et de la valorisation des zones humides de la région, ont été signées avec des partenaires institutionnels ou autres (Parc Naturel Régional de Brière, Communauté d’agglomération de Cap Atlantique, Groupement des paludiers du marais du Mes, Syndicat Mixte pour le Développement de l’Aquaculture en Pays de Loire, Groupement des Aquaculteurs d’Eau Douce des Pays de Loire, Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement des Korrigans, lycée aquacole du Haut-Anjou et LEGTA de Nantes St Herblain, associations diverses…). Des actions entre autres, de phyto-épuration, d’éco-pastoralisme ou d’éradication d’espèces invasives ont été mises en place et reconduites sur ces 4 années de projets.

Restait en fin de projet à donner une dimension nationale à cette démarche. Nous avons été sollicités par l’intermédiaire du réseau des formations aquacoles du ministère, pour intégrer le Réseau Mixte Technologique « Elevages et environnement » en appui d’organismes professionnels, de recherche et de technologie spécialisés en aquaculture (INRA, ITAVI). Nous avons proposé au RMT d’intervenir au niveau des actions de transferts, en mettant à disposition nos outils et notre savoir faire en termes de formation, de conseil, d’expertise et d’animation. Cette proposition a été retenue et nous devrions intégrer le RMT à la prochaine rentrée scolaire (objet d’une demande d’un nouveau dossier tiers temps auprès du Ministère). En parallèle, nous avons émis le souhait d’intégrer le projet APIVA (AquaPonie, Innovation Végétale en Aquaculture) qui fait l’objet d’un CASDAR en 2012. Nous avons en effet comme objectif de réaliser un outil expérimental en partenariat avec les formations horticoles de notre établissement, permettant de valoriser les effluents d’élevages des poissons pour la production de végétaux d’ornement ou de consommation en hors sol (principe de l’hydroponie).
Validation par le chef d'établissement
25/06/12
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
29/06/12
Vu par la DRAAF
29/06/12
Commentaire de la DRAAF
La reconduction du poste de tiers temps a permis de finaliser un certain nombre de projets autour de démarches de développement durable cohérentes avec le projet d'établissement et en lien partenarial fort:
- partenariat avec le PNR de Brière
- ouverture à l'international
- renforcement des liens avec la R/D piscicole régionale et en lien avec l'EPL de Château Gontier
- mise en place d'un comité de pilotage DD actif au sein de l'établissement

Il est dommage que ce poste ne soit pas reconduit car les perspectives de dynamiques de projet dégagées par le travail de ces 4 années sont très intéressantes (intégration RMT « Elevages et Environnement » , participation au projet CASDAR APIVA) mais elles nécessitent une mise à disposition de ressources humaines compétentes.

Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
Actions non prévues réalisées
Actions à réaliser
Partenaires
Indicateurs de suivi
Résumé grand public
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
18/11/13
Vu par la DGER
18/11/13
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
Actions non prévues réalisées
Actions à réaliser
Partenaires
Indicateurs de suivi
Résumé grand public
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER