Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Faire un modèle de production en développement durable
Établissement
EPL Metz Courcelles Chaussy
Description du projet
Acteur du développement durable depuis de nombreuses années, l'EPLEFPA est la référence lorraine écophyto (Axe 2, action 16) et du maraîchage bio. Il prépare sa conversion tout en conservant des grandes cultures "conventionnelles". Démarche en appui au territoire et support de formation des apprenants, l'installation en agriculture reposant sur de l'expérimentation et de la démonstration.
Thématique principale
Agriculture et agro-écologie
Thématique secondaire
Agriculture et agro-écologie

Identification

Centre constitutif concerné
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
1 avenue d'Urville 57530 COURCELLES-CHAUSSY Tél : 03 87 64 00 17 Fax : 03 87 64 15 25
Nom du responsable du dossier
M. SANTIMARIA, Directeur
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
M. SANTIMARIA Antoine, Directeur
Nom du chargé de projet
Mme RIDOLFI Michèle
Fonction du chargé de projet
Enseignante
Coordonnées du chargé de projet
M. SANTIMARIA Antoine, Directeur

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
Acquisition de références techniques sur l'AB dans le contexte lorrain
- Enquête agriculteurs : BTS2 APV (adventices et compostage)
- Supports pédagogiques : la pratique du compostage étant une question récurrente des agriculteurs, un partenariat a été signé avec les chambres d'agriculture lorraine, le CGA et l'INRA afin de créer des outils de formation.
Mise en place d'une Collection de semences paysannes
Réduction des produits phytosanitaires en mettant en œuvre des leviers agronomiques sur un site expérimental composé de quatre parcelles, deux d’entre elles sont conduites avec un itinéraire raisonné et deux autres sont conduites de façon conventionnel.
Ces parcelles, situées sur le parcellaire de l’exploitation sont drainées individuellement et permettent de recueillir les eaux de drainage afin de les analyser et permettre l’acquisition de références technico-économiques et hydrologiques sur le site.
Etude sur la réalisation d’une zone tampon ayant pour objectif d’épurer les produits phytosanitaires des eaux de drainage avant leurs rejets dans le milieu naturel.

Participation à l’observatoire de la biodiversité pour acquérir des références en milieu agricole et pour connaître l’incidence de nos pratiques sur la biodiversité.
Actions non prévues réalisées
Les échanges en interne facilités par ce tiers temps, et l'intérêt du nouveau DAE ont permis d'accélerer notre démarche :
1. évaluer la capacité des fumiers de la ferme des Ménils à être compostés grâce au suivi de la température,
2. réflexion pour conduire une parcelle grandes cultures (6 ha) en AB suite au séminaire Rot'AB le 22/11/11 à Paris,
3. partenariat licence pro ABCD.
Participation à l’action 14 axe 2 du plan Ecophyto 2018, qui correspond au réseau ferme DEPHY.

Le site expérimental a été visité avec des apprenants de l’établissement ainsi que par d’autres lycées agricoles. L’Association Française d’Agronomie, l’Agence de l’Eau Rhin Meuse et la CRAL ont également effectués une visite avec différents acteurs professionnels sur le site de Courcelles-Chaussy. Cette visite s’inscrivait dans le cadre d’une journée dédiée à la qualité des eaux en lorraine.

Inscription de l’établissement à cette association
Actions à réaliser
Sur la partie agriculture biologique
-Finaliser la formation "compostage" (diaporama, cahier technique)
- Traiter les références sur la gestion des adventices
- Poursuivre la collecte de références techniques
- Conduite d'une parcelle grande culture en AB dans le cadre d'une conversion partielle et/ou système céréalier
- Mise en place de la licence pro ABCD
- Evaluer l'opportunité d'un certificat de spécialisation en AB

Sur la partie réduction des produits phytosanitaires
Mettre en pratique les leviers agronomiques pour la campagne suivante
Poursuivre l’acquisition
- des références techniques, hydrologiques et économiques
- des références sur la biodiversité

Poursuivre les observations sur les parcelles par le biais du Bulletin de Santé du végétal.

Réaliser la zone tampon sur le site expérimental
Partenaires
Sur la partie AB
Partenaires : Chambres d'agriculture et CRAL, CGA, GAB 57, INRA Mirecourt, CFPPA Obernai
- Réunions techniques
- Mise à disposition des coordonnées des agriculteurs par le CGA
- Le Pôle conversion du CGA répertorie les actions menées en Lorraine
- Fiche projet rédigée pour formaliser le travail sur le compostage avec les différents partenaires
- Signature d'un partenariat pour la licence pro ABCD

Partenaires impliqués sur la thématique « réductions des produits phytosanitaires »
Agence de l’eau Rhin Meuse
La chambre Départementale d’Agriculture de Moselle
La chambre Régionale d’Agriculture de Lorraine
Arvalis Institut du Végétal
ARAA (Association pour la Relance Agronomique d’Alsace)
DRAAF
DGPAAT
Les Lycées Agricoles faisant partis du réseau national « Agronomie- Ecophyto 2018 » Axe 2 Action 16 du plan Ecophyto 2018
La Bergerie Nationale Rambouillet
COOP de France
Indicateurs de suivi
Le point fort de ce tiers temps est d'avoir intégré l'établissement dans le réseau des acteurs sur l'AB qui nous offrent :
- un appui technique et réglementaire de l'AB en Lorraine,
- un lien avec les agriculteurs en AB.
En retour, les expérimentations sur le compost et une parcelle de 6 ha complétent le réseau d'expérimentation lorrain pour l'acquisition de références techniques sur les grandes cultures coordonné par la CRAL.
Le site expérimental fait parti d’un mini bassin versant d’une superficie de 160 ha dont 120 ha sont recouvert par des forêts. Les parcelles agricoles sont toutes drainées, les eaux de drainage convergent vers une cabane où les eaux sont recueillies, prélevées puis analysées.
Ce site est un atout sur le territoire car il est unique en lorraine.
Résumé grand public
L'établissement de Courcelles Chaussy développe des enseignements et des expérimentations afin de
concillier pratiques agricoles et préservation de l'environnement dans le contexte pédoclimatique lorrain. Deux axes de travail ont été retenus.

1) Appui au développement de l'agriculture biologique

Notre premier objectif est l'acquisition de références technico-économiques sur la conduite des productions végétales en AB. Dans cet optique :
- une collaboration a été initiée avec les acteurs du territoire : chambres d'agriculture, CGA, GAB, INRA de Mirecourt ; tant pour diffuser les acquis techniques lorrains que pour être à l'écoute des attentes de la profession,
- une collection de semences paysannes est implantée chaque année sur l'exploitation de l'EPL,
- une enquête agriculteurs a été réalisée par les étudiants de BTSA Agronomie et Productions Végétales sur les thèmes de la gestion des adventices et du compostage des fumiers. Cette étude souligne les deux points suivants.

* Il existe de multiples pratiques de compostage des fumiers qui ne s'accompagnent pas systématiquement d'une montée en température nécessaire à l'hygiénisation du produit. Cette absence de montée en température peut provenir de plusieurs facteurs, parmi lesquels : un produit initial non adapté (fumier de raclage), un temps de dépôt avant compostage trop long, etc.. La pratique du compostage étant une question récurrente des agriculteurs, un partenariat (Chambres d'Agriculture, CGA, INRA) a été signé afin de créer des outils de formation sur ce thème. Ce travail s'appuie sur :
- une synthèse des données existantes en lorraine,
- l'enquête agriculteurs
- un suivi des températures des fumiers compostés sur l'exploitation de l'EPL.

* Les systèmes céréaliers représentent un frein à la conversion des exploitations à l'AB. En effet, deux difficultés sont liées à l'absence d'un atelier animal :
- comment valoriser une prairie temporaire, clé de voute des rotations en AB pour la gestion des adventices et la fertilité des sols ?
- l'absence d'engrais de ferme.
Les solutions pour une exploitation céréalière, qui ne souhaite pas réintégrer un atelier d'élevage, sont dans la complémentarité des systèmes de productions lorrains :
- un échange d'assolement avec une exploitation d'élevage ou la vente de fourrage,
- un échange paille-fumier avec une exploitation d'élevage.
La question d'utiliser la prairie temporaire comme engrais vert est également posée.
A la rentrée 2012, trois systèmes de culture comprenant chacun une prairie temporaire seront testés sur une parcelle de 6 ha conduite en AB :
- échange paille fumier,
- pailles restituées,
- prairie temporaire en engrais verts.
Cette étude servira de support pédagogique et complétera le réseau d'expérimentation lorrain pour l'acquisition de références techniques sur les grandes cultures coordonné par la CRAL.
Enfin, la création du site Grand Est de la licence pro AB-CD en partenariat avec le CFPPA d'Obernai et l'université de Clermont Ferrand complète l'offre de formation sur l'AB.

2) Réduction des produits phytosanitaires en système conventionnel

Les leviers agronomiques étant communs à ces deux axes, une journée technique intitulée "Grandes cultures aux Ménils" a été organisée le 15 mai 2012 pour informer les filières agricoles de notre établissement ainsi que les agriculteurs et les professionnels du territoire, et sera renouvellée chaque année.
Validation par le chef d'établissement
20/06/12
Vu par le chef d'établissement
20/06/12
Validation par la DRAAF
25/06/12
Vu par la DRAAF
25/06/12
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
AB :
- Enquête agriculteurs : Identifier les règles de décision pour la conduite des grandes cultures en système céréalier,
- Plaquette technique : Une élève ingénieur de l’ENSAIA réalise des plaquettes techniques destinées aux agriculteurs bio, dont une à partir des données sur le compostage acquises la première année du tiers temps,
-Acquisition de références sur le désherbage mécanique
- Conduite d’une parcelle grande culture (blé & avoine)
- Réalisation d’une fiche réglementaire et technique sur la mixité agriculture biologique & agriculture conventionnelle au sein d’une exploitation.

Réduction des produits phyto en mettant en œuvre des leviers agronomiques sur un site expérimental drainé situé sur le parcellaire de l’exploitation ,composé de parcelles en itinéraire raisonné et conventionnel.
-Recueil et analyse des eaux de drainage et acquisitions de références technico-économiques et hydrologiques sur le site.
-Acquisitions de références technico-économiques.
-Rédaction de compte rendus techniques, pédagogique annuels.
-Participation et animation de réunion et comité de pilotage.
-Participation au bulletin de santé du végétal. -
-Etude sur la réalisation d’une zone tampon ayant pour objectif d’épurer les produits phytosanitaires des eaux de drainage avant leurs rejets dans le milieu naturel notamment tester dans un premier temps le pouvoir épurateur de plantes en laboratoire.
-Participation à l’observatoire de la biodiversité avec la chambre d'agriculture
Actions non prévues réalisées

Les échanges en interne facilités par ce tiers temps ont permis l’ouverture du certificat de spécialisation « conduite de productions en agriculture biologique et commercialisation » pour la rentrée 2013.

Projet de mettre un certificat individuel phytosanitaire spécialisé en AB

Réduction des produits phytosanitaires en mettant en œuvre des leviers agronomiques sur l’ensemble du parcellaire. (Actions 14 (réseau ferme DEPHY) et 16 axe 2 du plan écophyto 2018)

Identification des systèmes de culture présents sur l’exploitation et élaboration des schémas de décisions.

Rédaction d’un 4 pages

Visite du site expérimental drainé par des apprenants de d’autres lycées agricoles et par des personnels de la DDT.
Actions à réaliser
AB :
- Poursuivre la collecte de références techniques pour la conduite des grandes cultures, notamment en système céréalier,
- Etude de conversion à l’agriculture biologique
- Mise en place du certificat de spécialisation en AB pour la rentrée 2013

- acuqisition d'un système de guidage afin d'optimiser le semi de précision et le binage sur l'exploitation de l'établissement

- Mettre en pratique les leviers agronomiques pour la campagne suivante

Poursuivre l’acquisition
- des références techniques, hydrologiques et économiques ;
- des références sur la biodiversité

Poursuivre les observations sur les parcelles par le biais du Bulletin de Santé du végétal.

Tester les plantes épuratrice en produits phytosanitaires en laboratoire .Réaliser par la suite la zone tampon sur le site expérimental.
Partenaires
Partenaires : Chambres d'agriculture et CRAL, CGA, GAB 57, Coopérative Probiolor, INRA Mirecourt, CFPPA Obernai
- Réunions techniques
- Mise à disposition des coordonnées des agriculteurs par le CGA
- Mise à disposition des résultats d’enquête aux différents partenaires
- Intégration de l’EPL au Pôle conversion et participation au « mois de la conversion en octobre 2013 »
- Signature d'un partenariat pour la licence pro ABCD
Partenaires impliqués sur la thématique réductions des produits phytosanitaires
Agence de l’eau Rhin Meuse
La chambre Départementale d’Agriculture de Moselle
La chambre Régionale d’Agriculture de Lorraine
Arvalis Institut du Végétal
ARAA (Association pour la Relance Agronomique d’Alsace)
DRAAF
DGPAAT
Les Lycées Agricoles faisant partis du réseau national « Agronomie- Ecophyto 2018 » Axe 2 Action 16 du plan Ecophyto 2018
La Bergerie Nationale Rambouillet
COOP de France
Indicateurs de suivi
AB :

"Notre objectif de développer les enseignements sur l'AB se concrétise avec :
- une journée technique AB ouverte à l'ensemble des apprenants de l'EPL,
- l'ouverture de deux formations spécifiques à l'AB (licence pro ABCD et CS AB)
- la créations de supports pédagogiques : plaquettes techniques et 6,3 ha de grandes cultures conduites en AB."

Réductions produits phytosanitaires:
à ce jour, une réduction d’environ 30 % des IFT Herbicides a été possible, des analyses d’eau de drainage sont également effectuer pour quantifier les matières actives présentes dans les eaux de drainage.
Résumé grand public
L'établissement de Courcelles Chaussy développe des enseignements et des expérimentations afin de concilier pratiques agricoles et préservation de l'environnement dans le contexte pédoclimatique lorrain. Deux axes de travail ont été retenus.

1) Appui au développement de l'agriculture biologique

L’Agriculture Biologique préserve la ressource en eau d’une pollution par les engrais azotés de synthèse et les produits phytosanitaires. Cependant, ce mode de production ne représente que 3,25 % des exploitations agricoles lorraines ; et les systèmes céréaliers représentent un frein à la conversion des exploitations à l’AB, avec 7 exploitations céréalières recensées en janvier 2013 pour la Lorraine. L’acquisition de références technico-économiques et le développement de formations spécifiques à l’AB sont des prérequis pour le développement de l’AB en Lorraine. C’est dans cette optique que l’établissement public de Courcelles-Chaussy a converti à l’AB 11,5 ha en décembre 2008.

Notre appui au développement de l'agriculture biologique repose sur deux approches complémentaires.

1. Expérimentation & Démonstration

La deuxième année de ce tiers temps ingénieur fût consacrée à la mise en place d’une plate-forme de démonstration en système grandes cultures biologiques sur la parcelle Ménil 1 de 6,3 ha.

- Plaquettes techniques : Le compostage ; Mixité agriculture conventionnelle – agriculture biologique sur un atelier de productions végétales,
- Enquête agriculteurs : Identifier les règles de décision pour la conduite des grandes cultures en système céréalier,
- Conduite d’une parcelle grande culture (blé & avoine), et acquisition de références technico-économiques des cultures en place.
- utilisation des agroéquipements afin de réduire l'utilisation des produits phytosanitaires

2. Développer les formation sur l’AB

- Intégration de l'AB dans le MIL 2 du BTSA
- Journée technique à l’INRA de Mirecourt regroupant étudiants de BTSA APV et adultes en FOAD AB,
- La conduite des cultures (choix et réalisation des interventions) fût assurée en partie par les étudiants de BTSA Agronomie Productions Végétales,
- Les interventions et le suivi des cultures sont à disposition des enseignants et formateurs de l’EPL grâce à la conférence « Exploitation des Ménils »,
- Partenariat avec le CFPPA d'Obernai et l'université de Clermont Ferrand pour la création du site Grand Est de la licence pro ABCD.
- Ouverture du certificat de spécialisation « conduite de productions en agriculture biologique et commercialisation » à la rentrée 2013,
- Journée technique le 15 mai 2013 en collaboration avec la CRAL :
1) Le contexte lorrain de l’AB
2) Les systèmes de culture lorrains
3) Résultats du réseau d’expérimentation
4) Les systèmes céréaliers



Ce travail s’appuie sur une collaboration avec les acteurs du territoire : chambres d'agriculture, CGA, GAB 57, INRA de Mirecourt, Coopérative Probiolor.

Réduction des produits phytosanitaires en système conventionnel
Le second axe de travail concerne la réduction des produits phytosanitaires. En effet l’exploitation de l’établissement mène depuis quelques années des expérimentations, essais et actions de démonstration sur la réduction des produits phytosanitaire en partenariat avec des professionnels comme l’Agence de l’eau Rhin Meuse, les coopératives, les chambres d’agriculture sur le parcellaire de l’exploitation.

L’exploitation s’est engagé dans le plan écophyto 2018 et met en oeuvre des leviers agronomiques et des méthodes alternatives tels que le choix de la variété, la date de semis et densité de semis, le désherbage mécanique, mixte, écartement inter rang…pour réduire l’utilisation de produits phytosanitaires.

Un site expérimental drainé est également sur le parcellaire de l’exploitation, il se compose de 4 parcelles drainées sur un bassin versant, toutes les eaux de ces parcelles convergent vers un exutoire appelé le site qualité des eaux de drainage, où les eaux sont recueillies et analysées pour connaître la concentration des produits phytosanitaires et donc l’impact de nos pratiques sur la qualité des eaux.

Toutes ces actions menées servent de supports pédagogiques. En effet les apprenants peuvent participer par exemple au bulletin de santé du végétal (BSV) : chaque semaine, ils vont observer les maladies et bio agresseurs sur les parcelles, ils tiennent compte de leurs observations pour diagnostiquer ou non une intervention.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
18/11/13
Vu par la DGER
18/11/13
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
AB :
- Enquête agriculteurs : Identifier les règles de décision pour la conduite des grandes cultures en système céréalier,
- Fiches techniques : Taupin, Mixité
- Expérimentation système céréalier (parcelle 6,3 ha) :
2012-2013, Blé tendre de printemps, et Avoine de printemps
2013-2014, Epeautre, et Triticale/Pois
Réduction des produits phytosanitaires :
Mise en œuvre des leviers agronomiques, mécaniques
- sur un site expérimental drainé situé sur le parcellaire de l’exploitation, composé de parcelles en itinéraire technique raisonné et conventionnel
- et sur l’ensemble du parcellaire de l’exploitation, car engagée dans l’action 14 (réseau ferme DEPHY) et action 16 axe 2 du plan Ecophyto 2018)

Recueil et analyse des eaux de drainage sur le site expérimental.

Acquisitions de références technico-économiques et hydrologiques
Identification des systèmes de culture présents sur l’exploitation et élaboration des schémas de décisions
Actions non prévues réalisées
AB :
Les échanges en interne facilités par ce tiers temps ont permis l’ouverture du certificat de spécialisation « conduite de productions en agriculture biologique et commercialisation ».
Projection-Débat « La Belle Bio » sur la problématique conversion le 6 nov 2013 dans le cadre du mois de la bio en Lorraine.

Réduction des produits phytosanitaires :
Organisation d’une journée portes ouvertes Ecophyto 2018 sur les Grandes Cultures

Etude d’indicateurs énergétiques (outil EGES) du système de culture conventionnel et raisonné
Actions à réaliser
AB :
- Poursuivre la collecte de références techniques pour la conduite des grandes cultures, notamment en système céréalier,
- Etude de conversion à l’agriculture biologique.

Réduction des produits phytosanitaires :
Poursuivre la mise en pratique de leviers agronomiques pour réduire l’utilisation de produits phytosanitaires
Poursuivre l’acquisition
- des références techniques, hydrologiques et économiques ;
- des références sur la biodiversité

Poursuivre et renforcer les valorisations pédagogiques en lien avec la réduction des produits phytosanitaires au sein de l’établissement

Poursuivre les observations sur les parcelles par le biais du Bulletin de Santé du végétal.

Poursuivre les tests sur les plantes épuratrices en produits phytosanitaires en laboratoire et réaliser par la suite la zone tampon sur le site expérimental.

S’approprier les outils et méthodes ( MASK, CRITER) qui vont permettre d’évaluer les performances économiques, environnementales et sociales des systèmes de culture

Partenaires
AB :
Partenaires : Chambres d'agriculture et CRAL, CGA, GAB 57, Coopérative Probiolor, INRA Mirecourt, CFPPA Obernai
- Réunions techniques
- Mise à disposition des coordonnées des agriculteurs par le CGA
- Mise à disposition des résultats d’enquête aux différents partenaires
- Intégration de l’EPL au Pôle conversion de Lorraine
- Signature d'un partenariat pour la licence pro ABCD

Réduction des produits phytosanitaires
Partenaires impliqués sur la thématique réductions des produits phytosanitaires
Agence de l’eau Rhin Meuse
La chambre Départementale d’Agriculture de Moselle
La chambre Régionale d’Agriculture de Lorraine
Arvalis Institut du Végétal
ARAA (Association pour la Relance Agronomique d’Alsace)
DRAAF
DGPAAT
Les Lycées Agricoles faisant partis du réseau national « Agronomie- Ecophyto 2018 » Axe 2 Action 16 du plan Ecophyto 2018
La Bergerie Nationale Rambouillet
COOP de France

Ces partenaires
- Participent aux comités de pilotage (2 fois /an)
- Fournissent un appui technique, mettent à disposition des ressources et des références techniques, des outils pédagogiques, des matériels
- Aident à l’élaboration de rapports annuels.
- Attribuent des aides financières
- Interviennent auprès des apprenants

Indicateurs de suivi
AB :
Le point fort de ce tiers temps est d'avoir intégré l'établissement dans le réseau des acteurs de l'AB qui nous offre :
- un appui technique et réglementaire de l'AB en Lorraine,
- un lien avec les agriculteurs en AB.
En retour, les résultats des enquêtes et des expérimentations sont valorisés par nos partenaires.
Enfin cette dynamique a permis à l’EPL d’obtenir une Bourse d’Innovation-Formation de la Région pour 2012-2013

Réduction des produits phytosanitaire :
Le site expérimental fait parti d’un mini bassin versant d’une superficie de 160 ha dont 120 ha sont recouverts par des forêts, il est drainé et toutes les eaux de drainage convergent vers une cabane où les eaux de drainage sont recueillies.
Ce site drainé est un atout sur le territoire car il est unique en lorraine. Il existe depuis 1986 et il a été équipé de nouveaux préleveurs.
Ces projets nous permettent de travailler avec des partenaires techniques et financiers
du territoire local, départemental et régional très diverses.

Résumé grand public
L'établissement de Courcelles Chaussy développe des enseignements et des expérimentations afin de concilier pratiques agricoles et préservation de l'environnement dans le contexte pédoclimatique lorrain. Deux axes de travail ont été retenus.

1) Appui au développement de l'agriculture biologique

L’Agriculture Biologique préserve la ressource en eau d’une pollution par les engrais azotés de synthèse et les produits phytosanitaires. Cependant, ce mode de production ne représente que 3,9 % des exploitations agricoles lorraines ; et les systèmes céréaliers représentent un frein à la conversion des exploitations à l’AB, avec 7 exploitations céréalières recensées en janvier 2013 pour la Lorraine. L’acquisition de références technico-économiques et le développement de formations spécifiques à l’AB sont des prérequis pour le développement de l’AB en Lorraine. C’est dans cette optique que l’établissement public de Courcelles-Chaussy a converti à l’AB 11,5 ha en décembre 2008.

Notre appui au développement de l'agriculture biologique repose sur deux approches complémentaires.

1. Expérimentation & Démonstration

La deuxième et troisième année de ce tiers temps ingénieur fût consacrée à la mise en place d’une plate-forme de démonstration en système grandes cultures biologiques sur la parcelle Ménil 1 de 6,3 ha.

- Plaquettes techniques Mixité agriculture conventionnelle – agriculture biologique sur un atelier de productions végétales, Taupin,
- Enquête agriculteurs : Identifier les règles de décision pour la conduite des grandes cultures en système céréalier,
- Conduite d’une parcelle grande culture, et acquisition de références technico-économiques des cultures en place.

2. Développer les formation sur l’AB

- Intégration de l'AB dans le MIL 2 du BTSA
- Journée technique à l’INRA de Mirecourt regroupant étudiants de BTSA APV et adultes en FOAD AB,
- La conduite des cultures (choix et réalisation des interventions) fût assurée en partie par les étudiants de BTSA Agronomie Productions Végétales,
- Les interventions et le suivi des cultures sont à disposition des enseignants et formateurs de l’EPL grâce à la conférence « Exploitation des Ménils »,
- Partenariat avec le CFPPA d'Obernai et l'université de Clermont Ferrand pour la création du site Grand Est de la licence pro ABCD.
- Ouverture du certificat de spécialisation « conduite de productions en agriculture biologique et commercialisation »,
- Journée technique

Ce travail s’appuie sur une collaboration avec les acteurs du territoire : chambres d'agriculture, CGA, GAB 57, INRA de Mirecourt, Coopérative Probiolor.

2) Réduction des produits phytosanitaires en système conventionnel

La réduction des produits phytosanitaires est mise en œuvre des leviers agronomiques, ou mécaniques :
- sur un site expérimental drainé situé sur le parcellaire de l’exploitation, composé de parcelles en itinéraire technique raisonné et conventionnel
- et sur l’ensemble du parcellaire de l’exploitation, car engagée dans l’action 14 (réseau ferme DEPHY) et action 16 axe 2 du plan Ecophyto 2018)

Les eaux de drainage sont analysées sur le site expérimental.

Acquisitions de références technico-économiques et hydrologiques.

Identification des systèmes de culture présents sur l’exploitation et élaboration des schémas de décisions.


La thématique réduction des produits phytosanitaires a évolué au fil du temps, cette réduction de s’applique plus simplement au site expérimental drainé mais à l’ensemble du parcellaire de l’exploitation, donc une beaucoup plus grande superficie, ce qui induit un suivi (observations, ..) plus conséquent.
Cette thématique reste d’actualité dans l’établissement, des conventions ont été signées avec des partenaires jusqu’en 2015.

Une conférence exploitation a été crée, et elle est accessible pour informer, mutualiser et archiver les données acquises et permettre leurs valorisations en pédagogie.

Des analyses d’eau effectuées par laboratoire habilité, qui permettent de quantifier les matières actives présentes dans les eaux de drainage,sont de plus en plus onéreuses, et financées seulement en partie par les partenaires, le reste étant à la charge de l’établissement.

Une synthèse des données expérimentales en région lorraine en lien avec les productions végétales des exploitations des lycées agricoles a été réalisée, celle-ci devrait permettre de créer des réseaux.


Validation par le chef d'établissement
03/06/14
Vu par le chef d'établissement
03/06/14
Validation par la DRAAF
Vu par la DRAAF
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER