Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Projet de mise en place d'une couveuse d'activités agricoles dans le Lauragais audois

Etablissement

EPL Castelnaudary

Description du projet

Celui-ci a pour but de positionner l'EPL comme acteur fort au niveau de son territoire sur la thématique de l'installation agricole. Pour cela, nous projetons de créer une couveuse d'activité agricole implantée sur les surfaces de l'exploitation de l'EPL. Les partenariats avec la profession et les collectivités sont déjà acquis, il reste à présent à mettre en place la structure et son financement. Ce projet de couveuse d'activité agricole à pour but de mettre en place dans le Lauragais un nouvel outil pour favoriser de nouvelles installations agricoles sur ce territoire.
Il doit ainsi permettre d'offrir un espace de test "à taille réelle" à des personnes ayant un projet d'installation pour acquérir une confiance et démontrer la viabilité de leur projet et ainsi avoir un meilleur accès au foncier. Ce dispositif sera d'abord déstiné à favoriser l'installation des "hors cadre famillial" sur des production de type maraîchage en filière courte.
Cette couveuse permettra également un travail (expérimentation, formation, accompagnement) sur la thèmatique des productions de semences, qui est une voie de diversification portée par la profession pour favoriser l'installation dans la région.
Ce projet a comme objectif d'affirmer le rôle d'acteur local de l'EPL dans la politique d'installation agricole du Nord-Ouest audois. Cet espace-test agricole sera donc un nouvel outil pour favoriser l'installation de jeunes agriculteurs dans le Lauragais.

Ce projet permettra de completer le dispositif de formation et d'accompagnement vers l'installation en agriculture de l'EPL. En effet la carte de formation de l'établissement propose deux Bac Pro permettant d'obtenir la capacité agricole (Bac Pro CGEA et Bac Pro Agroéquipement). De son coté, le CFPPA du Lauragais propose une formation BPREA et est membre du CEPPP du département. L'espace-test pourrait ainsi completer les besoins pré-installation des apprenants de l'établissement. Il est malgré tout important de préciser ici que l'espace test ne sera pas réservé aux personnes ayant suivi une formation au sein de l'EPL.

L'objectif de cet espace test sera donc d'acceullir plusieurs "couvés" pour leur permettre de tester leur projet d'activité agricole dans un cadre sécurisé, avant de prendre le statut d'agriculteur. Cela leur permettra ainsi de valider la faisabilité de leur projet. L'objectif est également d'accompagner ces "couvés", en facilitant leur intégration de le monde agricole local, notamment auprès des institutions et organisations professionelles agricoles.

A cette date, l'espace test pourrait acceuillir deux type de profil de "couvé" :
- Un premier site, situé sur un foncier mis à disposition par le Conseil Régional LR, permettrait d'acceuillir 2 couvés ayant un projet d'installation en diversification par la production de semence. Déjà, les contacts avec les partenaires de la filière semence locale ont été pris, et ceux-ci se sont engagés à être partenaires du projet.

- un second site sur l'exploitation de l'EPL permettra d'acceuillir un autre "couvé" ayant un profil d'installation hors cadre famillial sur de la production maraîchère bio. Le travail de recherche de partenaires locaux sur ce type de production est en cours.
Que ce soit les productions de semence, ou la production maraîchère en agriculture biologique, ce sont là 2 productions qui aujourd'hui sont traitées dans plusieurs formations de l'établissement, mais qui n'ont pas vraiment au niveau de l'exploitation agricole de l'EPL de support concret. L'espace test sera ainsi également un outil pédagogique permattant d'enrichir le contenu des formations dispensées sur l'EPL. En effet ,ce serons , comme les autres atelier de l'exploitation de l'EPL, des ateliers ouverts aux enseigants et apprenants de l'établissement.
Il y a de nombreux projets d'espace-test ageicoles qui voient le jour en France ces derniers mois, certains sont déjà opérationnels. La grande majorité de ces projets sont liés à du maraîchage en AB. Le projet de l'espace-test agricole du Lauragais présente donc un aspect innovant sur sa partie liée à la production de semence. Le Lauragais est une région où la filière semence est implantée depuis longtemps. Malgré tout, elle a encore des possibilités de développement. C'est pourquoi que les acteurs de cette filière sont particulièrement interessés pour participer à une action favorisant l'installation dans ce domaine.

Pour l'autre volet de la couveuse, la production maraîchère bio correspond elle a un besoin en approvisonnement localement identifié, notamment par les collectivités.

Thématique principale

Diversification-installation en agriculture

Thématique secondaire

Développement local et péri-urbain

Identification

Centre constitutif concerné

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

935 avenue du Docteur Laënnec BP 1101 11 491 Castelnaudary CEDEX

Nom du responsable du dossier

M LORETTE Olivier

Fonction du responsable du dossier

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

935 avenue du Docteur Laënnec BP 1101 11 491 Castelnaudary CEDEX

Nom du chargé de projet

M JEHANNO Vincent

Fonction du chargé de projet

IAE, enseignant en agronomie

Coordonnées du chargé de projet

935 avenue du Docteur Laënnec BP 1101 11 491 Castelnaudary CEDEX

Projet rédigé


Rapport

Résumé grand public

Concernant la première phase du projet prévue pour cette 1ere année du tiers-temps, le travail de définition du cadre de fonctionnement de l'espace-test a bien été défini dans son cadre général. Il restera à définir les conditions d'accueil spécifiques aux projets des personnes qui seront acceullies sur l'espace-test lorsque ceux-ci seront identifiés.
Ce cadre général présente donc le portage de cet espace-test par l'EPL du Lauragais, notamment par l'exploitation agricole de l'établissement. Il prévoit un accueil des porteurs de projet sous contrat CAPE. Il prévoit également une animation du dispositif dans un premier temps par l'équipe porteuse du projet (notamment le tiers-temps), puis par une personne employée pour la gestion administrative du fonctionnement de l'espace-test , et pour l'animation du dispositif d'accompagnement vers l'installation tel que prévu dans le fonctionnement de l'espace-test. Un financement sera alors nécessaire pour permettre la mise en place de cet emploi, ceci n'étant pas encore assuré à ce jour. L'objectif est de pouvoir mettre en place cet emploi d'ici la fin du tiers-temps, pour assurer la continuité du projet après la fin de cette décharge.

En début d'année scolaire, un évenement imprévu a fortement fragilisé le projet initial. En effet, nous avons appris que le terrain identifié pour porter le projet d'accueil de couvés pour la partie "installation en diversification par la production de semence" ne serait plus disponible jusqu'à une date indéterminée. Ceci a donc stoppé la partie du projet la plus aboutie à ce moment.
Il a donc alors été nécessaire de réorienter le travail sur ce projet. Il a ainsi été décidé de travailler sur le dispositif d'accompagnement des porteurs de projets avant leur passage sur l'espace-test. En parralèlle, le constat a été fait que les élèves et stagiaires de l'établissement n'étaient alors pas assez intégrés dans ce projet de couveuse. Au cours de cette année scolaire un travail de mise au point d'un parcours d'accompagnement vers l'installation agricole a ainsi été mené. Ce dispositif sera proposé à tout les élèves des classes de "production" du lycée et aux stagiaires du BPREA pour les accompagner dans leur démarches de professionnalisation. Ce parcours d'accompagnement permettra également pour l'espace-test d'identifier les candidats ayant un projet d'installation où le passage en phase de test sur la couveuse pourrait être intéressant. Ce dispositif, qui sera opérationnel l'année scolaire prochaine, va donc permettre de trouver les futurs couvés en les identifiants d'abords parmi les apprenants de l'EPL.

Par rapport aux objectifs et au calendrier fixés au démarrage du projet, la seconde année du projet va donc, comme prévu, etre consacrée à la mise en place effective de l'espace-test et donc à l'accueil des premiers couvés au printemps 2014.
Par contre, le projet initial prévoyait l'acceuil dans un premier temps de 1 ou 2 couvés sur le domaine des productions de semences. Malheureusement, tant que le problème de la disponibilité du foncier réservé pour cette partie du projet ne sera pas réglé, ceci ne pourra pas démarrer. Une solution est en cours de discussion avec la profession agricole. Nous esperons que cet élément de blocage sera alors levé au plus vite, mais il est très difficile actuellement de donner une échéance.
Le premier couvé accueilli sera donc certainement une personne ayant un projet orienté vers la production maraîchère biologique. Aujourd'hui, le foncier nécessaire pour son accueil est identifié et disponible (sur les terres de l'exploitation du lycée). la mise en place du parcours d'accompagnement prévu à la rentrée prochaine devrait permettre d'identifier le porteur de projet souhaitant intégrer l'espace-test.
Cette seconde année devra également permettre de préciser le montage financier pouvant permettre le fonctionnement de l'espace-test, et donc de trouver les financements nécessaires. L'objectif le plus ambitieux étant de trouver suffisamment de financement pour envisager la création de l'emploi d'animateur sur la durée.

En résumé, si la soudaine indisponibilité du foncier à la rentré dernière est apparue comme un élément bloquant sur le moment, avec du recul, ceci apparaît comme un élément "bénéfique".
En effet, il a permis de faire le point sur le contenu et le positionnement du projet. Celui-ci était très ancré dans son territoire, mais paraissait éloigné du fonctionnement interne de l'établissement. Un recentrage à donc été éffectué avec la mise en place de ce parcours d'accompagnement à destination des élèves et stagiaires de l'EPL. Malgré tout, ce dispositif d'accompagnement ne sera pas réservé exclusivement aux apprenants de l'établissement. Toute personne extérieure au lycée intéressée par la démarche pourra l'intégrer.


Rapport

Résumé grand public


Rapport

Résumé grand public

Ce projet a beaucoup évolué au cours des trois dernières années. En bilan, on retiendra que le résultat du travail sur cette période a aboutit à la mise en place d'une dynamique qui n'était pas celle prévue au départ.
Ainsi, il était prévu pour ce tiers-temps la mise en place sur l'exploitation agricole de l'établissement d'un espace-test agricole permettant d'offrir localement un outil innovant pour favoriser l'installation agricole dans le Lauragais. Devant les difficultés mises en valeur et les prises de risques financières et administratives que représentait le portage de ce genre de structure par un EPL, il a été choisi de réorienter le projet en accord avec les partenaires du projet.

Ce nouveau projet s'est concrétisé par la création d'une "plateforme innovation" mettant en synergie l'exploitation agricole de l'EPL et les deux fermes expérimentales de la coopérative locale ARTERRIS, tout ceci en partenariat étroit avec la chambre d'agriculture de l'Aude. Nous avons ainsi signé avec la CA11 et Arterris une convention de partenariat en décembre 2014 officialisant la mise en place de cette plateforme et fixant ses axes majeurs de travail. Cette plateforme a pour objectif de mettre en commun le travail de ces différentes structures pour participer aux actions locales correspondants aux enjeux majeurs de l'agriculture de l'Ouest-Audois (qualité de l'eau, diversification...).

Cette convention de partenariat fixe les grands axes de développement de cette plateforme innovation. Concrètement, un premier travail a été enclenché pour faire vivre cette plateforme. Il s'agit de la mise en place sur une partie de l'exploitation agricole de l'EPL d'un site pilote "pratiques agricoles et amélioration de la qualité de l'eau du Tréboul". Le Tréboul est un cours d'eau bordant une partie des terres de l'exploitation de l'EPL. La recherche de financement pour la mise en place de ce site pilote est en cours auprès notamment de l'Agence de l'Eau RMC et de la DGER.
D'autres pistes de travail sont en cours d'étude avec nos partenaires, notamment sur la question de la formation et de l'accompagnement des professionnels souhaitant développer les productions de semences.

Le fonctionnement de cette plateforme innovation a été dès le début prévu pour enrichir les supports de formation des apprenants de l'EPL. Ce travail de partenarait avec les acteurs locaux de la profession agricole a déjà permis d'offrir de nouveaux supports de formation aux élèves. On peut citer par exemple :
- les élèves (notamment la classe de terminal bac pro agroéquiepemnt) ont été associés à la refléxion sur la mise en place du site pilote.
- Ce site pilote permettra aux élèves et stagiaires de l'établissement de bénéficier de nouvelles pratiques sur l'exploitation de l'EPL, permettant d'avoir des support concrets sur la réflexion autour du "Produire Autrement"
- Depuis cette année, l'exploitation développe la production de maïs semence et envisage le développemnet d'un atelier de production de semences potagères. C'est ici aussi un nouveau support de formation à disposition des apprenants de l'établissement.

Ce projet, et sa concrétisation, est né d'un fort partenariat entre l'EPL et la profession agricole locale. Aujourd'hui, grâce à la mise en place de cette plateforme innovation, l'exploitation agricole de l'EPL est devenue un acteur local important du développemnt agricole de l'Ouest Audois.
Ce travail de partenariat va permettre dès à présent de travailler en collaboration pour trouver des solutions locales aux enjeux majeurs de l'agriculture du Lauragais. Il sera alors question de tester les possibles adaptations locales aux innovations que le monde agricole actuel propose.