Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
La réduction de l'utilisation d'intrants en viticulture: développement de méthodes alternatives.
Établissement
EPLEFPA de Bordeaux Gironde
Description du projet
L'EPL souhaite anticiper la disparition ou les restrictions d'usage de certaines matières actives en expérimentant des méthodes alternatives :

- utilisation de molécules de type Stimulateur de Défense Naturelle dans la stratégie de lutte phytosanitaire contre les maladies de la vigne,

- mise en place de la lutte biologique contre les tordeuses de la grappe,

- désherbage sélectif et travail du sol.
Thématique principale
Agriculture et agro-écologie
Thématique secondaire

Identification

Centre constitutif concerné
1274
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
EPLEFPA BORDEAUX GIRONDE SITE EVO LA TOUR BLANCHE 33210 Bommes 05 57 98 02 70
Nom du responsable du dossier
ALEX BARRAU
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
EVO LA TOUR BLANCHE 33210 BOMMES 05 57 98 02 70
Nom du chargé de projet
LAUNES
Fonction du chargé de projet
IAE
Coordonnées du chargé de projet
EVO LA TOUR BLANCHE 33210 BOMMES

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
Ont été mis en place les expérimentations suivantes :
- POD Mildium (1,10 ha) partenaire INRA,
- programme OPTIDOSE (0,70 ha) partenaire IFV,
ces 2 expérimentations concernent la réduction de l'usage des fongicdes anti mildiou et anti oïdium (nombre d'applications et dose).
- essai de Produits Naturels Peu Préoccupants : tisanes de plantes (armoise, menthe, saule, prêle) associées à une dose réduite de cuivre. En partenanriat avec l'IFV, il s'agit d'une expérimentation de produits alternatifs de lutte contre le mildiou.
- une parcelle de Sémillon et totalité des parcelles de rouges conduites en agriculture biologique (3,56 ha au total).
- programme de Gestion Intégrée des Adventices et de la Fertiité des Sols en partenariat avec la chambre d'agriculture : 3 parcelles (1,60 ha) bénéficient d'un itinéraire spécifique d'entretien des sols, établi notamment à partir de l'étude de fosses pédologiques.
Actions non prévues réalisées
Dans le cadre du projet réduction d'intrants:
Installation de 5 stations météorologiques sur le domaine en partenariat avec l'IFV et une société privée (Agriscope). Ces stations sont assorties de témoins de vignes non traités (bâchés) sur lesquels des observations hebdomadaires sont réalisées. Les données recueillies permettent de vérifier l'aptitude des modèles à déceler, à l'échelle du parcellaire, l'impact des variations climatiques sur le risque prévisionnel parasitaire (mildiou, oïdium). L'ojectif est donc d'améliorer l'appréciation des risques de développement épidémique à l'échelle de l'exploitation pour mieux adapter la stratégie de traitement à la pression parasitaire locale.

Hors projet:
plannification de la restructuration du vignoble en conformité avec le nouveau cahier des charges de l'appellation Sauternes (calendrier d'arrachage, plantation, complantation établi jusqu'en 2020).
Actions à réaliser
Néant par rapport à ce qui était prévu pour la 1ère année.
Partenaires
IFV Institut Français de la Vigne et du Vin de Bordeaux Aquitaine, 33290 Blanquefort.
Chambre d'Agriculture de la Gironde, service Vigne, 33294 Blanquefort cedex.
INRA UMR Santé végétale, 33883 Villenave d'Ornon.
Indicateurs de suivi
La réduction d'intrants sera évaluée par:
- le calcul de l'IFT (indice de Fréquence de Traitement),
- l'appréciation qualitative et quantitative de la récolte réalisée au moment des vendanges pour vérifier que les objectifs de production soient atteints.

Concernant les itinéraires spécifiques d'entretien des sols, un enregistrement des temps de travaux est effectué pour évaluer le coût de ces itinéraires alternatifs. L'appréciation qualitative de la récolte sera aussi réalisée sur ces parcelles (impact notamment sur la pourriture noble).
Résumé grand public
Le château La Tour Blanche, EPLEFPA Bordeaux Gironde, a mis en place sur son vignoble différentes expérimentations visant à réduire son empreinte écologique. Ainsi plusieurs protocoles sont développés à l'échelle parcellaire pour:
- réduire le nombre de traitements contre le mildiou et l'oïdium (MILDIUM),
- adapter la dose de produit utilisé à la pression parasitaire et à la surface de végétal à protéger (OPTIDOSE),
- développer des itinéraires d'entretien des sols sans herbicides (étude technico-économique, essai GIAF).
- des essais sont réalisés pour évaluer l'efficacité des applications de tisanes de plantes pour la lutte contre le mildiou (PNPP).
Ces programmes sont menés en partenariat avec l'IFV, l'INRA et la chambre d'agriculture de Bordeaux.
Une parcelle de sémillon, destinée à l'élaboration de vin liquoreux et des parcelles de rouges sont conduites en agriculture biologique ce qui permet l'acquisition de références technico-économiques sur ce mode de conduite.
Enfin, l'installation de stations météorologiques assorties de témoins non traités permet de participer au réseau de modélisation des risques parasitaires de l'IFV.
Validation par le chef d'établissement
08/06/10
Vu par le chef d'établissement
08/06/10
Validation par la DRAAF
25/06/10
Vu par la DRAAF
25/06/10
Commentaire de la DRAAF
Le projet avance et a déjà permis de conforter les relations avec les partenaires de l'établissement
Validation nationale
01/02/11
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
Les expérimentations visant à réduire l'utilisation des produits phytosanitaires se poursuivent :
- protocole MILDIUM développé par l'INRA,
- protocole OPTIDOSE développé par l'IFV,
- protocole GIAF gestion Intégrée des Adventices et de la Fertlité des sols mis en place avec la Chambre d'Agriculture,
- conduite en agriculture biologique (extension de la surface à 5,5 ha),
- spacialisation des données météorologiques avec l'IFV et la société Agriscope
et se développent :
- projet ECOVITI qui concerne la mise en place d'tinéraires bas intrants en intégrant l'ensemble des facteurs parcellaires (pédoclimatiques, végétal, parasitaires ...). Ce projet associe différents partenaires dont l'IFV, l'INRA, la chambre d'Agriculture.
- expérimentation menée avec le SRAL sur un désherbant biologique non encore homologué,
- expérimentation sur la lutte insecticide contre les tordeuses avec différentes spécialités (homologuées et non homologuées). Cet essai est conduit avec la chambre d'agriculture.
Actions non prévues réalisées
Actions à réaliser
Partenaires
Indicateurs de suivi
Résumé grand public
Depuis 2009 de nombreuses expérimentations visant à réduire l'utilisation des produits phytosanitaires en viticulture ont été mises en place sur l'exploitation avec succès.
Il s'agit de protocoles créés par les insituts techniques comme l'INRA, l'IFV...
Ces expérimentations ont permis de faire évoluer positivement les pratiques du château en matière de protection du vignoble et d'entretien des sols. La lutte phytosanitaire est fortement raisonnée grâce notamment, à l'accès aux données de modélisation et aux observations réalisées sur le vignoble. On peut dire que la château répond aux critères "ecophyto 2018".
La partie conventionnelle raisonnée a vu ses surfaces travaillées augmenter ce qui a réduit l'utilisation d'herbicides, en même temps l'IFT fongicide insecticide a diminué : il est égal à 8 pour 2010.
Les stratégies alternatives (condute bio, mildium, optidose) ont permis, en moyenne, une réduction de 33% de cet IFT en 2010 ce qui est très concluant.
Le château est désormais bien intégré auprès de l'ensemble des partenaires techniques comme la chambre d'agriculture, l'IFV, l'ADAR ... Il constitue un partenaire à part entière.
Tout ceci permet d'enrichir les formations proposées en montrant que des solutions existent pour répondre à la problématique actuelle de réduction des intrants pour une meilleure prise en compte de la dimension environnementale.
Validation par le chef d'établissement
10/06/11
Vu par le chef d'établissement
10/06/11
Validation par la DRAAF
14/06/11
Vu par la DRAAF
14/06/11
Commentaire de la DRAAF
la decharge horaire et l'energie de la chargée de mission ont permis de redynamiser les relations avec les parteniares de l'experimentation-developpement sur le site.
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
Les expérimentations visant à réduire l'utilisation des produits phytosanitaires se poursuivent :
- protocole MILDIUM développé par l'INRA, poursuivi en interne,
- protocole OPTIDOSE développé par l'IFV,
- protocole GIAF gestion Intégrée des Adventices et de la Fertlité des sols mis en place avec la Chambre d'Agriculture,
- conduite en agriculture biologique (extension de la surface à 5,5 ha),
- spacialisation des données météorologiques avec l'IFV et la société Agriscope
et se développent :
- projet ECOVITI qui concerne la mise en place d'tinéraires bas intrants en intégrant l'ensemble des facteurs parcellaires (pédoclimatiques, végétal, parasitaires ...). Ce projet associe différents partenaires dont l'IFV, l'INRA, la chambre d'Agriculture.
- expérimentation menée avec le SRAL sur un désherbant et un produit d'epamprage biologique non encore homologués,
- expérimentation pyrevert contre les tordeuses. Cet essai est conduit avec le SRAL.
- expérimentation sur les maladies du bois avec le Fredon.
- expérimentation sur l'erosion d'efficacite des produits phytosanitaire avec le Fredon.
- piegeage de drosophiles suzukii avec le SRAL.
- piegeage des tordeuses avec Fredon.
- Essai ENI avec le CSBT.
- Sensibilite des cépages au botrytis avec l'INRA.
Actions non prévues réalisées
Actions à réaliser
- Sensibilite des cépages au botrytis avec l'INRA prévu en septembre-octobre.
Partenaires
IFV Institut Français de la Vigne et du Vin de Bordeaux Aquitaine, 33290 Blanquefort.
Chambre d'Agriculture de la Gironde, service Vigne, 33294 Blanquefort cedex.
INRA UMR Santé végétale, 33883 Villenave d'Ornon.
FREDON Aquitaine, 33883 Villenave d'Ornon.
SRAL Aquitaine, 33077 Bordeaux Cedex
CSBT, 33000 BORDEAUX
Indicateurs de suivi
La réduction d'intrants sera évaluée par:
- le calcul de l'IFT (indice de Fréquence de Traitement),
- l'appréciation qualitative et quantitative de la récolte réalisée au moment des vendanges pour vérifier que les objectifs de production soient atteints.

Concernant les itinéraires spécifiques d'entretien des sols, un enregistrement des temps de travaux est effectué pour évaluer le coût de ces itinéraires alternatifs. L'appréciation qualitative de la récolte sera aussi réalisée sur ces parcelles (impact notamment sur la pourriture noble).
Résumé grand public
Les essais sur mildium et optidose ont donné en 2012 encore des résultats satisfaisants confirmant ceux des années précedentes, et sont donc des techniques qui permettent d'envisager de façon conséquente la réduction des pesticides en viticulture d'autant que les maladies ont été particuliérement agressives cette année.

Le château est désormais bien intégré auprès de l'ensemble des partenaires techniques comme la chambre d'agriculture, l'IFV, l'ADAR ... Il constitue un partenaire à part entière.

Tout ceci permet d'enrichir les formations proposées en montrant que des solutions existent pour répondre à la problématique actuelle de réduction des intrants pour une meilleure prise en compte de la dimension environnementale.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
12/09/12
Vu par la DRAAF
12/09/12
Commentaire de la DRAAF
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER