Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

La Coopération internationale, outil de désenclavement socio-territorial des régions fragiles

Etablissement

EPLEFPA Edgard Pisani - Tulle Naves

Description du projet

Coopération entre territoires ruraux fragiles de l'Union Européenne, liant développement agricole, rural et culturel, par l'animation d'un réseau de formateurs, professionnels, associations et établissements d'enseignement agricole, établi en Hongrie, Belgique et Limousin et amorcé dans d'autres pays. Modalités : stages professionnels, comparaison de pratiques, projets de territoires. Se confronter à des réalités différentes, s?enrichir d?autres expériences, et échanger à partir de regards croisés? Ces éléments favorisent le développement économique. Par ailleurs, pour des sujets difficiles ou sensibles comme certains enjeux de l?objectif « terre 2020 », il peut être très pertinent et plus «facile» d?échanger, dans une logique de «regards croisés» avec des acteurs différents qui envisagent autrement enjeux locaux?
Cette approche favorise l?accompagnement de certaines évolutions culturelles et touristiques dont la nécessité croît à mesure que le territoire accueille de nouveaux acteurs, et que la part relative de l?activité agricole «traditionnelle» diminue.
Globalement elle favorise l?intégration européenne. Localement, elle facilite le « vivre ensemble ».
Modalités, axes d'étude, objectifs opérationnels et perspectives intermédiaires formulés en coopération entre territoires ruraux fragiles de l'UE, liant développement agricole, rural et culturel, par l'animation et la professionnalisation d'un réseau de formateurs, professionnels, associations et EPLEFA, en Hongrie, Belgique et Limousin.

Modalités : comparaison de pratiques, stages professionnels, projets de territoires, modules de formation professionnelle.

Axes principaux déterminés avec nos partenaires :
*transformation de produits de la ferme
*vente directe et circuits courts
*agritourisme
*Agriculture Biologique.
Axes secondaires :
*métiers de bouche
*valorisation du cheval
*valorisation du patrimoine (histoire et nature).

Objectifs opérationnels à terme :
-renforcer et valoriser les actions menées en valorisant des programmes européens (Comenius Erasmus ECVET LEADER),
-intégrer davantage nos partenaires professionnels locaux à ces actions,
-insérer l’international à l’écriture de formations (MIL, EIE, UCAR),
-structurer un réseau de régions intermédiaires,
-développer la dimension culturelle des échanges.

Perspective intermédiaire principale :
diagnostics territoriaux stratégiques partagés sur les territoires partenaires, aboutissant :
1 au repérage et à l’échange de bonnes pratiques,
2 à des actions de professionnalisation : formation, stages européens, pour apprenants, formateurs et professionnels,
3 à des actions visibles communes.

Phase diagnostique dirigée en quatre temps en France par D.Christophe (1/3 tps) et M.Lie (stagiaire licence pro en alternance) en concertation avec N.Ouvrard (ingénieur-projet), et L.Davidovics en Hongrie, projetée en quatre temps :
1 collecte d'informations, sur la base d'outils conçus en Corrèze (entretiens de terrain et enquêtes directives) ;
2 exploitation des données collectées ;
3 réalisation de fiches descriptives évaluatives (structures, fiches action, fiches de lieux de stages) ;
4 diffusion et valorisation des fiches dans les territoires ruraux européens partenaires, auprès des élus, décideurs et acteurs. Ce projet implique de axes de professionnalisation spécifiques pour les apprenants. Depuis 2008, le lien entre développement rural et coopération internationale est inscrit de manière forte dans nos formations. La professionnalisation sur les thèmes développés passe aussi par les outils de formation émanant de l'EPL:
- stages Leonardo dans les territoires hongrois et belges pour tous nos élèves de bac pro (5ème promo en Services, 3ème en Cgea). Objectif 2013: élargir cette offre à tous nos élèves de bac techno STAV
- accueil de stagiaires européens, adultes et élèves (4ème année en préparation)
- EIE "Transformation" initié pour la promotion 2012 de Bac Pro CGEA (partenariat lycée hôtelier de Tulle + CIBIAL EPL Limoge); production: mise au point et réalisation d'une recette pour 75kg de viande de veau en 200 verrines, certifié AB
D'autres modules suivront (formation adulte, maraîchage, AB). Objectif: écrire des modules professionnels transnationaux, via Leonardo transfert d'innovation A Maintien des petites exploitations agricoles par :
- élargissement des possibilités stages en mobilité (professionnels, adultes en formation, élèves) dans ces domaines :
1 transformation agroalimentaire et circuits courts
2 agritourisme, valorisation du cheval, et du patrimoine
3 agriculture biologique (AB)
- actualisation de l'offre de formation en transformation et agritourisme.

B Réalisation de catalogues des besoins et ressources des territoires :
- expériences/opportunités (fiches descriptives des fermes, actions, innovations, formations, agriculteurs maîtres de stage)
- hypothèses d’import-export de produits transformés entre terroirs
- valorisations/promotion de l’AB.

C Transfert de technologie en AB porcine, en transformation de produits fermiers, et concernant les AOC et IGP.

Thématique principale

Développement des territoires

Thématique secondaire

Identification

Centre constitutif concerné

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

Domaine de Cézarin 19460 NAVES 05.55.26.64.56 fax:05.55.26.50.91 Courriel: legta-tulle.naves@educagri.fr

Nom du responsable du dossier

Pascal CAVITTE Directeur d'EPL

Fonction du responsable du dossier

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

Domaine de Cézarin 19460 NAVES 05.55.26.64.56 fax:05.55.26.50.91 Courriel: legta-tulle.naves@educagri.fr

Nom du chargé de projet

M. Didier Christophe PCEA en Education Socio-Culturelle, chargé de mission Coopération internationale

Fonction du chargé de projet

PCEA

Coordonnées du chargé de projet

Domaine de Cézarin 19460 NAVES 05.55.26.64.56 fax:05.55.26.50.91 Courriel: legta-tulle.naves@educagri.fr

Projet rédigé


Rapport

Résumé grand public

Ce projet repose sur l'idée que la coopération internationale peut être un outil de désenclavement socio-territorial des régions fragiles. Il suppose des coopérations techniques et pédagogiques fondées sur des diagnostics et bases de développement partagés. Dans l'Union Européenne, en liant développement agricole, rural et culturel, des avancées sont faites par l'animation d'un réseau de formateurs, professionnels, associations et établissements d'enseignement agricole, réseau essentiellement établi en Hongrie et Limousin et amorcé dans d'autres pays. Initialement, les modalités envisagées étaient: stages professionnels, comparaison de pratiques, projets de territoires; l'avancement actuel confirme à ces hypothèse.

Vis-à-vis de la Hongrie, principal pays partenaire, le partenariat sort grandement renforcé de cette première année de mission animation et développement des territoires. D'une part, par la préfiguration d'une coopération transnationale LEADER avec 2 groupes d'action locaux (GAL Tisza-Menti et Körös Sök Völgye) hongrois de l'Alföld au GAL Corrèze-Ventadour, en concertation avec l'EPL Tisza Kalman (lycée agricole de Gyomaendröd) et le secrétariat d'Etat au développement rural ; d'autre part, co-écriture et signature d'un projet Grundtvig piloté par la direction de l'emploi du comitat de Békés, axé sur l'employabilité en agriculture par la formation, en lien à la valorisation des produits de la ferme et la diversification.
Par ailleurs, les échanges de stagiaires élèves et professionnels augmentent par le biais de projets Leonardo da Vinci croisés, et par des voyages d'études au public professionnel diversifié.
Dans chacun des deux pays a été mis en place un comité de suivi dont le travail a permis de dégager un axe de recherche commun: «Quels outils mettre en œuvre pour développer la transformation des produits de la ferme dans le cadre d'une dynamique économique, solidaire et partagée?»
Ce thème devient l'objectif du projet LEADER envisagé jusqu'à 2015. La prochaine phase opérationnelle comporte définition des outils, cahier des charges, montage des financements.
On ne peut nier cependant la difficulté à centrer les préoccupations des GAL de Corrèze-Ventadour et Tisza-Menti sur des problématiques de développement agricole identiques concernant la petite agriculture, malgré des constats de terrain similaires.

Dans le même temps, les autres axes d'engagement international en vue du désenclavement socio-culturel sont aussi étoffés.
Tout d'abord, l'élargissement du public de nos projets Leonardo mobilité élèves et formateurs, impliquant désormais 5 EPL limousins; hélas, malgré un réseau nombreux de maîtres de stage Leonardo en Belgique, on n'y construit pas de partenariat territorial, contrairement à nos espérances. Pour les apprenants, la découverte de l'étranger passe non seulement par les stages professionnels mais aussi par une action culturelle permettant des résidences de création d'artistes étrangers au lycée (arts plastiques, cinéma).

Les liens avec le territoire ont été renforcés par ce projet, en permettant de réunir régulièrement de nombreux partenaires locaux dans un comité de suivi et un collectif opérationnel, et aboutissement à une thématique commune «outils de transformation partagés». Y participent divers acteurs du territoire: agriculteurs, élus (communauté d'agglomération et commune), techniciens du GAL Corrèze-Ventadour et syndicat intercommunal du Pays de Tulle, chambre d'agriculture, CIVAM, office du tourisme, SRFD, DDT, Conseil Général, et EPL (lycée et CFPPA). L'entrée Agriculture Biologique est l'une des clés de la concertation, et permet l'appui d'une ingénieur-projet.

Institutionnellement, ce travail à l'international est reconnu; on perçoit sous diverses formes: invitation à présenter ce projet ADT lors des «journées de terrain» du programme de recherche L'Appartenir de l'Université de Bordeaux, et lors de la journée d'études franco-hongroise coorganisée par la DGER et l'ambassade de Hongrie à SupAgro Montpellier.
Accueil en visites d'étude de deux délégations hongroises de haut niveau (secrétariat d'État, préfecture, GAL, EPL). Contacts en vue de coopération établis à l'initiative des ambassades d'Argentine et du Gabon.

Les implications pédagogiques se déclinent non seulement à travers les stages européens de Bac pro et le projet Grundtvig fléché formation continue, mais aussi par la création d'un stage longue durée ADT en licence professionnelle Agriculture Biologique Conseil et Développement, qui sera reconduit l'an prochain.

Ces avancées diverses et encourageantes sont cependant assombries par un écueil, la difficulté à impliquer dans cette dynamique de développement territorial des partenaires européens autres que hongrois, en dehors de ceux repérés pour le projet Grundtvig. C'est un objectif maintenu.

Rapport

Résumé grand public

Ce projet de l'EPLEFPA Edgard Pisani de Tulle-Naves-Cornil repose sur l'idée que la coopération internationale peut être un outil de désenclavement socio-territorial des régions fragiles. Il vise à développer des coopérations coopératifs techniques et pédagogiques sur la bases de diagnostics partagés.
Dans l'Union Européenne, en liant développement agricole, rural et culturel, des avancées sont faites par l'animation d'un réseau de formateurs, professionnels, associations et établissements d'enseignement agricole, d'une part avec notre territoire de Corrèze, d'autre part avec un réseau bien identifié en Hongrie et amorcé en Belgique.
Initialement, les modalités envisagées étaient: stages professionnels, comparaison de pratiques, projets de territoires; l'avancement 2013-2014 confirme et développe ces hypothèses.

Situation :
A l'automne 2012, nous avons créé un comité de suivi et d'orientation comprenant agriculteurs, élus (communauté d'agglomération et commune), techniciens du GAL Corrèze-Ventadour et Tulle'Agglo, chambre d'agriculture, FRCIVAM, office du tourisme, SRFD, DDT, Conseil Général, EPL (lycée et CFPPA) et partenaires hongrois. L'entrée Agriculture Biologique est l'une des clés de la concertation, avec l'appui de notre ingénieur-projet.
Maintien des acquis de l'an dernier: préfiguration d'une coopération transnationale LEADER, échanges sur les enjeux d'outils solidaires de transformation fermière.
Par ailleurs, les échanges de stagiaires élèves et professionnels continuent d'augmenter par le biais de projets Leonardo da Vinci croisés, et par des voyages d'études au public professionnel diversifié.
Pour 2014-2016, Erasmus+ doit remplacer Leonardo da Vinci : nous portons actuellement un projet pour 5 EPL / 6 lycées.
Vis-à-vis de la Hongrie, principal pays partenaire, cette deuxième année de mission ADT renforce les liens, par l'identification de partenaires clés (Secrétariat d'Etat au développement rural, GAL Tisza-Menti, GAL Körös-Sök-Völgye, chambre d'agriculture de Békés).

Evolution :
Le travail du comité de suivi avait permis de dégager début 2013 un axe de recherche commun: «Quels outils mettre en œuvre pour développer la transformation des produits de la ferme dans le cadre d'une dynamique économique, solidaire et partagée?»
Ce thème devient l'objectif du projet d'équipement partagé qui devrait avoir le soutien de LEADER pour fin 2015, et sortir de terre en 2016.
Au printemps 2014, une association de préfiguration a été créée, chargée de porter la prochaine phase opérationnelle comportant définition des outils, dimensionnement, cahier des charges, montage des financements.
On constatait l'an dernier la difficulté à centrer les préoccupations des GAL de Corrèze-Ventadour et Tisza-Menti sur des problématiques communes de développement agricole concernant la petite agriculture, malgré des constats de terrain similaires.
En 2014, les contacts avec la chambre d'agriculture de Békés sont plus pertinents.

Au chapitre des regrets, abandon du projet Grundtvig co-écrit et signé en 2013, piloté par la direction de l'emploi du comitat de Békés, axé sur l'employabilité en agriculture par la formation, en lien à la valorisation des produits de la ferme et la diversification.

D'autres axes d'engagement international en vue du désenclavement socio-culturel sont aussi poursuivis, mais pas pérennes. L'action culturelle permettant des résidences de création d'artistes étrangers au lycée vit sa dernière année, car le financement européen Leonardo utilisé disparaît.

Perspectives d'élargissement des coopérations internationales :
De nouveaux espoirs vis-à-vis du réseau de maîtres de stage en Belgique sont centrés sur la coopérative PQA (délégation reçue à Naves au printemps 2014).
Les contacts de l'an dernier en vue de coopération établis à l'initiative des ambassades d'Argentine et du Gabon n'ont pas été suivi d'effet, mais le contact avec la délégation argentine est maintenu.

Pédagogie :
Les implications pédagogiques se déclinent non seulement à travers les stages européens, mais aussi par la création depuis deux ans d'un stage longue durée ADT en licence professionnelle Agriculture Biologique Conseil et Développement, qui sera probablement reconduit l'an prochain.
En bac pro CGEA, un MAP Diversification, transformation, valorisation, remplace l'EIE Transformation.
En BTS PA, projet d'EIE Diversité agricole dans l'UE.

Reconnaissance institutionnelle :
Dès l'automne 2012, invitation à présenter ce projet ADT lors des «journées de terrain» du programme de recherche L'Appartenir de l'Université Bordeaux Montaigne (CLARE EA 4593), et lors de la journée d'études franco-hongroise coorganisée par la DGER et l'ambassade de Hongrie à SupAgro Montpellier.
En 2013, l'EPL est support de formation pour Secrétariat d’État hongrois au développement rural.
En 2014, la création de l'association de préfiguration bénéficie du soutien logistique et politique de Tulle'Agglo et du GAL Corrèze-Ventadour.

Rapport

Résumé grand public

Ce projet de l'EPLEFPA Edgard Pisani de Tulle-Naves-Cornil suppose que la coopération internationale peut être un outil de désenclavement socio-territorial des régions fragiles. Il a visé à développer des coopérations techniques et pédagogiques sur la base de diagnostics partagés.
Dans l'Union Européenne, en liant développement agricole, rural et culturel, nous avons œuvré à la création et l'animation d'un réseau de formateurs, professionnels, associations et établissements d'enseignement agricole, d'une part avec notre territoire de Corrèze (Pays de Tulle), d'autre part avec un réseau bien identifié en Hongrie (Dél-Alföld) et amorcé en Belgique (Wallonie).
Toutes les modalités envisagées ont été développées: stages professionnels, comparaison de pratiques, projets de territoires.

Situation :
A l'automne 2012, nous avons créé un comité de suivi et d'orientation comprenant agriculteurs, élus (communauté d'agglomération et commune), techniciens LEADER et Tulle'Agglo, chambre d'agriculture, FRCIVAM, association Les Fermes du Doustre, office du tourisme, SRFD, DDT, Conseil Général, EPL (lycée, ferme, CFPPA) et partenaires hongrois.
Les axes de coopération transnationale utilisent des programmes européens (Leonardo da Vinci, Erasmus, LEADER, Grundtvig) et ont permis la clarification des enjeux d'outils solidaires de transformation fermière, mais sans avancée notable sur l'entrée Agriculture Biologique.
Par ailleurs, les échanges de stagiaires élèves et professionnels continuent d'augmenter par le biais de projets Leonardo da Vinci et Erasmus+ croisés (nous portons un projet pour 5 EPL / 6 lycées), et par des voyages d'études au public professionnel diversifié; 180 envois et 120 accueils en 3 ans.
Vis-à-vis de la Hongrie, principal pays partenaire, la mission ADT a permis de renforcer les liens, par l'implication de partenaires clés (Ministère du développement rural, territoires de Tisza-Menti et Körös-Sök-Völgye, chambre d'agriculture de Békés).

Evolution :
Le travail du comité de suivi avait permis de dégager début 2013 un axe de recherche commun: «Quels outils mettre en œuvre pour développer la transformation des produits de la ferme dans le cadre d'une dynamique économique, solidaire et partagée?»
Ce thème devint l'objectif d'un projet d'équipement partagé qui a soutien de LEADER, et devrait sortir de terre fin 2016.
Au printemps 2014, une association de préfiguration a été créée, chargée avec Tulle-Agglo et le Pays de Tulle de porter la prochaine phase opérationnelle comportant définition des outils, dimensionnement, cahier des charges, montage des financements.
Centrer les préoccupations de territoires de Corrèze et Dél-Alföld sur des problématiques communes de développement agricole concernant la petite agriculture, sur des constats de terrain similaires, semblait encore difficile en 2013 mais est effectif en 2015.
Depuis 2014, les contacts avec la chambre d'agriculture de Békés sont pertinents et ont permis de développer en Dél-Alföld:
-un atelier fromager partagé,
-une association de tourisme rural,
-un atelier collectif de transformation de produits fermiers.

Deux regrets: abandon du projet Grundtvig co-écrit et signé en 2013, piloté par la direction de l'emploi du comitat de Békés, axé sur l'employabilité en agriculture. L'action culturelle permettant des résidences de création d'artistes étrangers en lycée est stoppée (suppression du financement européen).

Perspectives d'élargissement des coopérations internationales :
Les espoirs vis-à-vis du réseau de maîtres de stage en Belgique et la coopérative PQA (délégation reçue au printemps 2014) sont inaboutis.
Les contacts de fin 2013 en vue de coopération établis à l'initiative de l'ambassade d'Argentine n'ont pas été suivi d'effet, mais le contact est maintenu pour le développement d'un partenariat.

Pédagogie :
Les implications pédagogiques ont été déclinés non seulement à travers 300 stages européens, mais aussi par 10 stages axés ADT en licence professionnelle Agriculture Biologique Conseil et Développement, ingénieur VetAgro-Sup et master, pilotés sur l'EPL et Tulle-Agglo.
En bac pro CGEA, un MAP Diversification, transformation, valorisation, remplace l'EIE Transformation.
En BTS , 2 projets de MIL liés aux acquis de ce projet ADT.

Reconnaissance institutionnelle :
2012, invitation à présenter ce projet ADT lors de la journée d'études franco-hongroise coorganisée par la DGER et l'ambassade de Hongrie à SupAgro Montpellier.
2012-2014, invitation à l'Université Bordeaux Montaigne (CLARE EA 4593), présentation du projet ADT aux «journées de terrain», puis de l'action culturelle au colloque du programme de recherche L'Appartenir.
2013-2014, l'EPL est support de formation pour le Ministère hongrois du développement rural puis pour la chambre d'agriculture de Békés.
2014-2015, création de l'association de préfiguration d'ateliers collectifs de transformation, bénéficiant du soutien logistique et politique de Tulle-Agglo et du Pays de Tulle.