Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Agriculture et Biodiversité: Symbiose ou Parasitisme?

Etablissement

EPL Carcassonne

Description du projet

Objectif principal: tester la valeur fonctionnelle de la biodiversité à l’égard des cultures et approcher les interactions de performances entre biodiversité et production. 2 modes de production seront comparés (AB / raisonnée). Ce projet complète les actions déjà menées (Ecophyto 2018, BiodivEA) et constitue un aboutissement en globalisant les travaux pour apporter une valeur ajoutée. Les apprenants sont mis en situation pour proposer aux professionnels du territoire une voie de production dans les objectifs et évolutions pressentis de la PAC: lier efficacités agronomique et environnementale. Le projet souhaite répondre aux enjeux économiques et écologiques du territoire par son essence même. Ce travail est une suite aux actions déjà engagées sur le territoire en approfondissant les services rendus par la biodiversité à l’agronomie afin de « produire autrement ».
En outre, en même temps que la professionnalisation agronomique et écologique des apprenants, le projet souhaite apporter des éléments aux professionnels dans le cadre de la poursuite pressentie du verdissement de la PAC associée à un maintien des performances technico-économiques.
Ainsi, quelques objectifs stratégiques se dessinent :
- mettre en place des innovations agronomiques
- faire de l’EPL une plate forme agroécologique
- être identifié dans les projets et décisions liés à l’agriculture sur le territoire. Le projet vise à tester la valeur fonctionnelle de la biodiversité à l’égard des cultures et approcher les interactions de performances entre biodiversité et production.
Deux modes de production seront comparés (AB / raisonnée). Ce projet vient compléter les actions déjà menées et constitue un aboutissement en globalisant les travaux pour apporter une valeur ajoutée. Les apprenants sont mis en situation pour proposer aux professionnels du territoire une voie de production dans les objectifs et évolutions pressentis de la PAC: lier efficacités agronomique et environnementale.
L'ensemble des partenaires sollicités lors de l'écriture du projet ont répondu positivement à notre appel.
S. Kreiter et M-S.Tixier - département Biologie et Ecologie SupAgro Montpellier pour leur appui scientifique concernant l'objectif biodiversité des cultures
C. FORGET - CA11, secteur Limouxin. Pour du conseil concernant la mise en œuvre du projet biodiversité (protocoles et comptages) mais aussi pour du partenariat concernant des actions déjà engagées par la CA11.
E.ROUCHAUD Chef de service viticulture – CA11 et référent régional Ecophyto.
F.Bossut Vice président de l'Association AOC Sol- Appui technique sur les itinéraires en semis direct.
J-L.Vergé, technicien CA11 en grandes cultures (TCS)
B.PORTE – IFV – Life Biodivine +
BioCIVAM de l’Aude pour leur appui technique concernant le projet semis direct en association bio.
Candidat au RMT Agriculture et Biodiversité (contact : J-L.Toullec) Ce projet va permettre d'impliquer davantage les étudiants et apprenants de l'EPLEFPA.
De part sa thématique transversale (production et environnement) ce projet va permettre de développer des situations pluridisciplinaires, initier de nouveaux projets pédagogiques (MIL, PIC, PUS...)
De nombreux projet de BTSA seront développés : diagnostic IBIS, proposition de Systèmes de culture innovants (PIC)

C'est un élément moteur qui va permettre de développer une pédagogie participative et professionnalisant e.
Porté par l'exploitation du lycée, ce projet va renforcer le lien entre celle-ci et les apprenants en en faisant un support pédagogique privilégié ou seront testées des techniques novatrices et transposables par nos apprenants dans leur parcours professionnel.

De part notre expérience sur des projets techniques et environnementaux (Ecophyto et BiodivEA), il en résulte une dynamique au sein de l'équipe éducative permettant de développer des séquences pédagogique innovantes.

Thématique principale

Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France

Thématique secondaire

Agriculture et agro-écologie

Identification

Centre constitutif concerné

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

route de Saint Hilaire

Nom du responsable du dossier

Catherine HERVE

Fonction du responsable du dossier

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

Directrice de l'EPLEFPA de Carcassonne Route de St Hilaire 11000 CARCASSONNE

Nom du chargé de projet

Florian SANCHEZ

Fonction du chargé de projet

PCEA STAPV

Coordonnées du chargé de projet

Emmanuel Lahirigoyen DEA

Projet rédigé


Rapport

Résumé grand public

Le projet « Agriculture et Biodiversité, Symbiose ou Parasitisme », initié à la rentrée scolaire 2013 suit son cours. Pour rappel, l'objectif général de ce projet vise à tester la valeur fonctionnelle de la biodiversité à l’égard des cultures et tenter d'approcher les interactions de performances entre biodiversité et production. 

La thématique centrale du projet vise à améliorer nos connaissances vis à vis des auxiliaires des cultures et d'en mesurer l'impact positif que l'on peut en tirer pour la production.
Pour mener à bien cet axe, un ensemble d'objectifs opérationnels gravites autour de ce thème :
Conversion à l'agriculture biologique, agriculture de conservation, dispositif chiroptères, écophyto, couverts végétaux.
Ces derniers sont transversaux et visent à améliorer les conditions d'atteinte de notre objectif central: les auxiliaires des cultures.

A ce jour, le calendrier de réalisation est tenu et les objectifs annuels ont été réalisé, à savoir :

La conversion d'un îlot de l'exploitation en agriculture biologique. En effet c'est un ensemble de parcelles grandes cultures de 10ha qui est entré en conversion au mois d'avril 2014.
Le développement de l'agriculture de conservation avec la réalisation d'un semis de millet, sous couvert de luzerne. Ce travail à pu se faire grâce à l'aide d'un agriculteur biologique du Minervois, adhérent à l'association « AOC Sol ». Association local qui tente de promouvoir l'agriculture de conservation.
La mise en place d'un suivi des populations d'auxiliaires sur grandes cultures et vignes. Les premiers résultats sont encourageants. Les comptages et déterminations ont été réalisé par les étudiants de BTSA APV lors de séances pédagogiques. Concernant la suite des comptages, nous accueillons une stagiaire de licence de biologie, qui aura en charge la mise en place des protocoles et le suivi des comptages.
L'analyse de la qualité de l'eau sur l'exploitation. Ce projet sera conduit en partenariat avec la CAC. Un projet de demande de subvention a été déposé dans le cadre d'un partenariat entre l'agence de l'eau et la DRAAF. Nous avons obtenu un accord de financement à hauteur de 80%, ce qui nous permettra d'aller plus loin en réalisant une étude hydrogéologique.

Ce projet est surtout l’occasion d’impliquer les formations prenant déjà part aux autres projets (Viticulture-oenologie, Agronomie-productions végétales, Gestion et protection de la nature, Sciences et technologie de l'agronomie et du vivant) mais d’une façon différente et nouvelle. L’objectif est de faire travailler les filières ensemble afin de confronter la vision des choses (ex : naturaliste et productive) afin d’amener les groupes d’apprenants à travailler de façon complémentaire. L’intérêt est donc de créer une ouverture d’esprit sur les façons de produire en intégrant la biodiversité tout en inculquant la volonté de développer cette dernière pour qu’elle soit au service de l’efficacité de production.



Rapport

Résumé grand public

L'EPL de Carcassonne est engagé depuis maintenant deux ans dans un projet intitulé « Agriculture et Biodiversité : symbiose ou parasitisme ? »
Florian Sanchez, enseignant en agronomie, est en charge de la réalisation de ce projet sous la direction du Directeur d'exploitation Emmanuel LAHIRIGOYEN.

Ce projet qui vise à tester la valeur fonctionnelle de la biodiversité à l’égard des cultures et approcher les interactions de performances entre biodiversité et production, se décline sous plusieurs axes : conversion à l'agriculture biologique, agriculture de conservation, cultures associées, suivi des populations d'auxiliaires vigne et grandes cultures, mesure de la qualité de l'eau sur l'exploitation.

Il permet d’impliquer les formations prenant déjà part aux différents projets (Viticulture-oenologie, Agronomie-productions végétales, Gestion et protection de la nature, Sciences et technologie de l'agronomie et du vivant) mais d’une façon différente et nouvelle. L’objectif est de faire travailler les filières ensemble afin de confronter la vision des choses (ex : naturaliste et productive) afin d’amener les groupes d’apprenants à travailler de façon complémentaire. L’intérêt est donc de créer une ouverture d’esprit sur les façons de produire en intégrant la biodiversité tout en inculquant la volonté de développer cette dernière pour qu’elle soit au service de l’efficacité de production.

Ce projet va permettre d'impliquer davantage les étudiants et apprenants de l'EPLEFPA en développant une pédagogie participative et professionnalisante.

Rapport

Résumé grand public

L'objectif de ce projet vise à tester la valeur fonctionnelle de la biodiversité à l’égard des cultures et tenter d'approcher les interactions de performances entre biodiversité et production. La thématique centrale du projet vise à améliorer nos connaissances vis à vis des auxiliaires des cultures et d'en mesurer l'impact positif que l'on peut en tirer pour la production.Pour mener à bien cet axe, un ensemble d'objectifs opérationnels gravites autour de ce thème :Conversion à l'agriculture biologique, agriculture de conservation, dispositif chiroptères, écophyto, couverts végétaux.Ces derniers sont transversaux et visent à améliorer les conditions d'atteinte de notre objectif central: les auxiliaires des cultures.

A l'approche de l'échéance, nous ne pouvons que nous féliciter d'avoir pu tenir nos engagements initiaux.
Même si quelques uns des objectifs opérationnels ont en partie échoué ou bien été reporté et/ou intégré à de nouveaux projets, nous avons pu tirer des enseignements de certaines de nos pratiques.

La pédagogie a bien été au cœur de ce projet et notre fort engagement dans les dispositifs de la DGER ont permis à l'établissement d'être de nombreuses fois sollicité et cité comme référence dans le lien exploitation/pédagogie.

Ce projet aura permis de repositionner l'exploitation de l'EPL au cœur de la pédagogie en redevenant un support privilégié des enseignements.

Pour finir, les nombreux partenaires, nouveaux en partie, ont permis de réaffirmer que notre exploitation (et plus largement notre EPLEFPA), possède toutes les compétences nécessaires pour être un acteur majeur du territoire.

Enfin, tous ces projets ne pouvant s'arrêter là, de nombreuses actions seront maintenues et perdureront grâce à l'investissement des équipes enseignantes et le nouveau projet 1/3 temps qui se positionne dans la continuité du précédent.