Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Innovations techniques et industrielles pour la valorisation des produits agricoles

Etablissement

EPL de Meurthe et Moselle

Description du projet

Mettre au point et diffuser des techniques de transformation des produits agricoles pour augmenter leur valeur ajoutée, lutter contre les pertes et favoriser les circuits courts.
Mettre en relation les agriculteurs, les industriels (transformateurs et concepteurs de matériels) et les apprenants pour développer des procédés adaptés aux contraintes de terrain.
Proposer aux apprenants des cas d’études et des supports techniques représentatifs de l’évolution des pratiques.
Mettre en place des formations pour les exploitants désireux de développer cette activité sur le site de production.
La halle agro-alimentaire de l’établissement doit devenir une plate-forme de référence pour l’ensemble des acteurs de ces dispositifs.
Ce pôle technologique sera :
- une réponse aux problématiques des producteurs et des PME/TPE par la convergence des réponses à la fois des équipementiers et de l’orientation des formations (courtes ou longues).
- une valeur ajoutée à la formation dispensée aux apprenants des niveaux V à II par une meilleure professionnalisation et une meilleure emplyabilité.
L’établissement joue alors pleinement son rôle de diffusion de technologies, de formation des utilisateurs et d’incitation à développer une activité de diversification en positionnant son outil technologique au coeur de son projet stratégique de développement.
La Halle AgroAlimentaire de l'Etablissement privilégie, depuis son ouverture, l'acte pédagogique. Ce projet a pour vocation d'assurer l'évolution de la halle en une plateforme technologique accessible à l'ensemble des acteurs : apprenants, industriels, agriculteurs en réponse à des besoins : de formation, d'expérimentation-recherche-innovation et de transformation de matières agricoles (diversification d'activité) principalement végétales.
Les dimensions locale et régionale sont nécesssaires à la réussite d'un tel projet.

Au niveau régional, il sera important de poursuivre le travail de structuration du Réseau Agroalimentaire Lorrain, qui compte pour partenaires : l'Association des Industrires Alimentaires de Lorraine, la Chambre Régionale d'Agriculture, l'ENSAIA, la DRAAF, les EPL 54 - 55, l'OPCALIM et ainsi assoire des relations partenariales favorables à une évolution, complémentaire et cohérente, de l'offre de services régionale et locale actuelles.

Au niveau local, la halle, support de formation, devra accueillir un public d'apprenants élargi en niveau et en voie de formation (d'initiale à continue). De plus, il sera nécessaire d'organiser et de développer les activités d'expérimentation-recherche, d'accompagnement d'agriculteurs dotés d'un projet de transformation circuit court...
Une telle évolution de l'offre de services se traduira par la rédaction d'un projet de plateforme technologique dotée notamment d'une organisation adaptée et d'équipements complémentaires.

La diversification des activités et l'élargissement de l'offre de service de la halle associeront les apprenants.
En effet, support pédagogique, de nos étudiants, à la conduite de fabrication, la structuration du Réseau Alimentaire Lorrain favorisera les échanges d'apprenants, entre membres du réseau, avec ainsi, une valorisation de la complémentarité des outils. Elle contribuera également, à poursuivre l'évolution de l'offre de formation et à son adéquation "compétences attendues - outil de formation disponible".
La participation de la halle au dispositif ATI se traduit par la réalisation d'essais avec nos étudiants ainsi confrontés à des problèmatiques industrielles actuelles.
De plus, la concrétisation des projets innovants de nos étudiants BTS sera valorisée par leur participation au 1er concours régional "Innov.-Nutrition-Santé" EPL 54 et 55 face à un jury de professionnels.
Les actions ici inscrites favoriseront la confrontation de nos apprenants aux réalités professionnelles.

Thématique principale

Programme national pour l'alimentation

Thématique secondaire

Diversification-installation en agriculture

Identification

Centre constitutif concerné

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

Domaine de Pixérécourt 54220 MALZEVILLE 03.83.18.34.00

Nom du responsable du dossier

Nicolas NOUAIL

Fonction du responsable du dossier

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

Nicolas NOUAIL 03.83.18.34.00 06.21.71.75.73

Nom du chargé de projet

Claudine ELBISSER

Fonction du chargé de projet

Enseignante

Coordonnées du chargé de projet

Nicolas NOUAIL 03.83.18.34.00 06.21.71.75.73

Projet rédigé


Rapport

Résumé grand public

Les évolutions techniques et scientifiques actuelles et futures, les enjeux économiques, environnementaux et ceux de l'alimentation, demandent aux établissements d'enseignement technique et supérieur de l'agroalimentaire, d'inscrire l'apprenant dans une dynamique d'apprentissage permanente, condition aujourd'hui indispensable à l'employabilité.

Pour notre établissement, un tel enjeux ne peut s'envisager qu'avec l'appui de partenaires internes et externes favorisant :
- la connaissance et la mutualisation des compétences et outils mobilisables,
- la mise en cohérence des compétences, des outils et de leur complémentarité
- l'accès à l'information
- les mises en situation de nos apprenants et leur confrontation régulière au monde professionnel.

Ainsi, dès octobre 2012, l'EPL 54 a participé à la constitution d'un réseau de partenaires : le Réseau Agroalimentaires Lorrain, actuellement composé de représentants :
- des organisations professionnelles (L'AIAL, la Chambre Régionale d'Agriculture, l'OPCALIM et le CRITT-AGRIA Lorraine),
- des services déconcentrés de l'Etat (DRAAF),
- des organismes de formation et de recherche, les 3 établissements agroalimentaires lorrains : Université de Lorraine-ENSAIA, l'EPL de Nancy-Pixérécourt et l'EPL de la Meuse,
et récemment
- des collectivités teritoriales (Conseil Régional Lorrain).
Ce réseau se veut ouvert et évolutif.

Le RAL se donne comme ambition de mieux répondre aux besoins du secteur agroalimentaire. Il est un service à la disposition des entreprises agroalimentaires ainsi que des exploitations agricoles. Ainsi, des consultations de ces professionnels sont supports aux projets et actions conduites par le réseau.
Aux regards des attentes exprimées lors de ces consultations, de l'évolution des méthodes de travail et de la réglementation en entreprise, un projet de "plateforme technologique régionale mutisites (EPL 54 - 55, ENSAIA)" a été validé par la profession et déposé en mars 2014 auprès des instances décisionnelles.
L'objectif d'un tel projet est l'adaptation et la modernisation des outils technologiques des 3 établissements d'enseignement en réponse aux attentes et besoins croissants de formation (matériels évolutifs - compétences évolutives), de diversification d'activités et d'innovation, des professionnels de la filière.
Ainsi, les 3 centres techniques se spécialisent et affichent leurs compétences complémentaires :
*la viande à l'EPL 55
*les végétaux à l'EPL 54
*et le lait à l'ENSAIA.
Une telle mise en cohérence des outils est favorable à la mutualisation des moyens, des compétences, aux échanges.
Ce projet est actuellement en cours d'instruction.

De plus, la constitution du Réseau Agroalimentaire Lorrain est aujourd'hui un facteur favorable au décloisonnement et à la conduite d'actions communes entre l'enseignement technique (EPL 54 et 55) et l'enseignement supérieur et de la recherche (Université L. et ENSAIA).
Ainsi, l'équipe pédagogique s'est mobilisée autour du projet de "plateforme technologique régionale multisites" et a contribué à la réalisation d'actions communes :
- Nouvelle "formation-essais" : l'objectif est d'accompagner, avec l'EPL 55, des maraîchers BIO en projet de diversification par le biais de la transformation. Cette formation sera mise en place, dès sept. 2014, et suivie d'essais afin de valider des recettes, des technologies, des produits finis et leur devenir dans les circuits courts.
- Expérimentation : par la participation des BTS STA 1ère année, autour d'un dispositif ATI, regroupant : des étudiants ingénieurs en 1ère année pour la partie bibliographique, l'entreprise soucieuse de stabiliser la qualité microbienne de son lactosérum pour une utilisation ultérieure et, le Hall de Technologie de l'établissement, pour ces essais de stabilisation.
- Innovation : lors du 1er concours régional FABELOR, les BTS STA 2éme année des EPL 54 - 55 ont défendu leur projets innovants auprès d'un jury de professionnels : 8 produits présentés, 3 lauréats primés. C'est notamment le résultat d'un travail de collaboration engagé avec l'ENSAIA au travers d'un appui méthodologique de nos étudiants par des maters et doctorants de l'ENSAIA, de conférences régionale sur la thématique de l'innovation.

Les retombées sont l'amélioration de la formation par la conduite d'actions pédagogiques professionnalisantes prenant appui sur des problèmatiques d'entreprise.
Ce travail de décloisonnement et d'échange favorise l'adaptabilité, la curiosité, la connaissance du monde professionnel, l'acquisistion de compétences professionnelles de nos apprenants.

L'entreprise, les exploitations agricoles et nos outils de production (exploitation agricole) et de transformation (hall de technologie) deviennent une réponse possible pour inscrire l'apprenant dans une dynamique d'apprentissage permanente.



Rapport

Résumé grand public

La Halle AgroAlimentaire de l'Etablissement privilégie, depuis son ouverture, l'acte pédagogique. Ce projet a pour vocation d'assurer l'évolution de la halle en une plateforme technologique accessible à l'ensemble des acteurs : apprenants, industriels, agriculteurs en réponse à des besoins : de formation, d'expérimentation-recherche-innovation et de transformation de matières agricoles locales (diversification d'activité) principalement végétales par les producteurs agricoles.
Les dimensions locale et régionale sont nécessaires à la réussite d'un tel projet.


Au niveau régional, l’évolution de la halle de l’établissement s’inscrit dans le projet de plateforme technologique régionale multi sites (EPL54 (végétaux) , EPL 55 (viande), ENSAIA (lait)) porté par le Réseau Agroalimentaire Lorrain qui compte pour composantes : l'Association des Industries Alimentaires de Lorraine, la Chambre Régionale d'Agriculture, l'ENSAIA, la DRAAF, les EPL 54 - 55, l'OPCALIM, le Conseil Régional de Lorraine.

Une étude d'opportunité et de faisabilité, sous l'impulsion du pôle immobilier du Conseil Régional, s’est conduite conjointement pour les halles des EPL 54 – 55. Les fonctionnalités et besoins en équipements sont à ce jour définis avec les équipes d’enseignants-formateurs de chacun des établissements et en réponse aux attentes (étude de l’automatisation, de la gestion de production...) énoncées lors des consultations avec des professionnels des entreprises agroalimentaires.

De plus, pour l’EPL 54, ces nouveaux équipements contribueront au développement de la filière végétale, réponse possible aux enjeux alimentaires d’aujourd’hui et de demain : Plan national de janvier 2015 : exploitation des protéines végétales comme alternative aux protéines animales, valorisation des produits céréaliers par le biais de l’extrusion,….

Au niveau local, la halle actuelle accueille un public d'apprenants élargi en niveau et en voie de formation (d'initiale à continue).
En effet, s’organise et se développe les activités d'accompagnement de maraîchers dotés d'un projet de transformation circuits courts et les activités d'expérimentation-recherche avec des entreprises agroalimentaires.
L’accompagnement des maraîchers se traduit par la mise ne place d’un dispositif basé sur des temps:
• De formation des professionnels à la transformation
• D’essais de formulation et de process
• De mini séries : vérification de la faisabilité économique du projet.

C’est l’occasion de mettre au point et diffuser des techniques de transformation des produits agricoles pour augmenter leur valeur ajoutée, lutter contre les pertes et favoriser les circuits courts.
A ces activités d’accompagnement des maraîchers s’ajoutent les expérimentations conduites avec les entreprises agroalimentaires.

La venue régulière des producteurs agricoles et des industriels à la halle favorise les rencontres et échanges entre professionnels et apprenants. Des temps de travail partagés tendent à se dégager. La confrontation des apprenants aux problématiques des professionnels apporte une valeur ajoutée certaine à la formation dispensée.

Rapport

Résumé grand public

Ouvrir la halle de technologie, lieu de transformation alimentaire, de l'EPL 54 tant aux apprenants en formation non alimentaire de notre établissement, qu'aux acteurs économiques du territoire (agriculteurs et industries alimentaires), tel est notre objectif depuis fin 2013.

LA HALLE SUPPORT PEDAGOGIQUE POUR NOS APPRENANTS
Initialement destinée à nos apprenants en formation agroalimentaire, la fréquentation de la halle, par les apprenants en formation non alimentaire, est croissante. Elle devient, en effet, le support :
- à la décourverte de métiers de l'agroalimentaire (3e pro),
- à l'étude de filière (BTS PA : et après la production?),
- à l'étude du fait alimentaire (BAC TECHNO STAV).
Ils participent ainsi à des temps de fabrication (3e pro. : fabrication du jus de pomme pour la mairie de Malzéville, participation aux vendanges des vignes du plateau de Malzévillle et à la fabrication de jus de raisin pour LORTIE...) ou à l'étude de la valorisation des matières par la transformation. Ces activités favorisent une meilleure connaissance de la halle et de ses potentialités par les personnels et les apprenants de l'EPL 54.

LA HALLE SUPPORT AUX PROJETS DES AGRICULTEURS LORRAINS
Les sollicitations par les professionnels de l'agriculture sont grandissantes. L'ouverture de la halle aux acteurs économiques agricoles du territoire est une réponse attendue et en cohérence avec la Transition Agro-Ecologique. Elle permet d'apprendre à transformer autrement, de se confronter à la responsabilité sociétale des activités de transformation alimentaire. C'est envisager la filière alimentaire dans son ensemble (approche systémique) et d'appréhender les compétences et les rôles de chacun des acteurs des maillons de la chaîne alimentaire : de la fourche à la fouchette, de la production primaire à la consommation.
L'objectif est notamment de limiter l'impact des activités sur l'environnement grâce à:
-un approvisionnement local,
-un transport limité,
-un faible temps de stockage,
-une valorisation, par la transformation, des matières périssables invendues par les maraîcher et ainsi limiter le gaspillage.
Ces sollicitations se traduisent par un accompagnement des agriculteurs au travers :
-d'actions de formation courtes adaptées à leurs attentes
-d'essais, de minies séries, dans un souci de valorisation des matières agricoles et de diversification de la gamme de produits proposés à la clientèle C/C et plus récemment, à la Restauration Collective,
-d'une gamme de produits transformés élargie.
Face aux demandes d'accompagnement, l'EPL 54 est actuellement porteur d'un projet CAS DAR TAE 2015/2017 "Valorisation des protéagineux locaux par l'élaboration de produits adaptés à l'alimentation humaine pour une commercialisation en Circuits-courts et en Restau. Coll.". 8 agriculteurs, soucieux de leurs pratiques agro-écologiques, cultivent des protéagineux (enrichissement des sols en azote, couverture des sols), valorisés jusqu'alors en alimentation animale (autonomie protéique pour l'alimentation animale). Face aux atouts nutritionnels de ces légumineuses, riches en protéines, une valorisation en alimentation humaine est à l'étude. L'objectif est de conduire des essais de transformation et proposer de nouveaux débouchés alimentaires à ces protéines végétales et ce, dans un contexte national favorable (Plan National Nutrition Santé - Plan Protéines Végétales pour la France 2014-2020).
LA HALLE ET L'INDUSTRIE AGRO ALIMENTAIRE EN LORRAINE
L'agro-alimentaire en lorraine est le 3e employeur industriel. Le contexte concurrentiel et l'évolution permanente des technologies demandent aux entreprises AgroAlimentaires à être innovantes et à former ses salariés à l'acquisition de nouvelles compétences.
Les composantes pédagogiques et de recherche de l'AA que sont : l'ENSAIA, l'EPL 54 et l'EPL 55, avec l'Association des Industries Agroalimentaires de lorraine et le Centre Régional d'Innovation et de Transfert Technologique se sont structurer en réseau. Depuis janvier 2016, ils proposent un guichet unique : Sphèr'Alim, interface entre les IAA et les partenaires de ce réseau. Ainsi, un interlocuteur unique recense les besoins (en formation, en Expé.-innovation...) des entreprises du territoire. La mutualisation et la complémentarité des moyens, des compétences mobilisables dans les établissements (ENSAIA, EPL 54 et 55), l'AIAL et le CRITT sont favorables à une réponse efficace et adaptée.
Nous notons, après le travail d'information des entreprises de l'existence du guichet unique et la mise en ligne de l'offre de services du réseau, une augmentation de l'expression des besoins d'expérimentation. Les halles de technologies spécialisées (ENSAIA : lait, EPL 55 : viande, EPL 54 : végétaux) ont pour ambition d'apporter un appui au développement des entreprises.
En conclusion, la halle de technologie de l'EPL 54, avec ses partenaires, s'inscrit dans une dynamique de participation à la formation des apprenants et à l'animation de son territoire.