Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Convention nationale Alimentation, Agri-Culture : quelle déclinaison en Franche-Comté ?

Etablissement

EPL Besançon

Description du projet

Expérimenter l’application de la convention, c’est questionner la complexité de la démarche de dvpt culturel à la lumière des enjeux dans les territoires ruraux et proposer des réponses innovantes et transférables :
Quel impact de l’organisation des collectivités, de la décentralisation, des PER (accessibilité, diversité de l’offre) ? Quid du volet culturel des projets de territoires ? Quel appui sur des ressources culturelles locales référencées ? Quelle synergie avec des professionnels de l’action culturelle (réseaux, formation) ? Comment favoriser les choix collectifs et l’appropriation ?
Trois thématiques sont pertinentes pour le dvpt culturel et l’amgt du territoire en F-C :
- Analyser l’offre culturelle et créative et favoriser l’éducation et le dvpt des pratiques AC dans le quotidien des habitants (jeunes-adultes) en rendant les équipements polyvalents, en dvpant l’itinérance, en étalant l’offre sur l’année
- Eviter le clivage entre territoires ds les actions culturelles par le soutien aux initiatives locales permettant l’émergence de la création en favorisant les jumelages entre établissements d’enseignement et structures culturelles, en organisant des résidences d’artistes
-Valoriser la culture populaire traditionnelle sans opposition avec d’autres formes de culture en dvpant les pratiques relatives au patrimoine gastronomique, aux savoirs-faire, aux traditions orales Année 1
1er objectif : Recenser en vue de les définir, les territoires où des actions à dimension culturelle sont conduites en lien par la DRAC et la DRAAF.
Etablir un état des lieux des actions culturelles. S’appuyer notamment sur les actions culturelles DRAC DRAAF développées par les établissements en lien avec un territoire, une structure, les jumelages contractualisés pluriannuels…
2ème objectif : identifier les acteurs de l’action culturelle au niveau des services déconcentrés : SRFD, le SRAL, le SRETE, la DDT, le SRISE, la DRAC
3ème objectif : identifier leurs projets, leurs partenaires et leurs réseaux : structures culturelles, collectivités territoriales, locales, associations, entreprises

Année 2
4ème objectif : créer les conditions de rencontres et de coopérations entre les acteurs qui ne s’étaient pas identifiés mutuellement.
5ème objectif : initier et soutenir des projets culturels de territoires associant DRAAF / DRAC / COLLECTIVITES LOCALES, tels que précisés dans l’appel à projet.
6ème objectif : établir une convention régionale entre la DRAAF et la DRAC.

Année 3
7ème objectif : expérimenter la convention : suivi des actions initiées, favoriser le renouvellement des actions de territoires entre les acteurs.
8ème objectif : bilan des actions achevées.
9ème objectif : bilan des trois années d’expérimentation.
Les EPLEFPA ont initiés les projets artistes/apprenants dans le cadre de la première convention culture-agriculture de 1990, le plus souvent sous la forme d’ateliers artistiques, financés par les DRAC et les SRFD.
L’ambition de cette nouvelle convention est justement d’élargir les projets à l’ensemble des services de la DRAAF et aux partenaires : structures culturelles, collectivités territoriales, locales, associations, entreprises.
Elle est aussi de faire des établissements d’enseignement des espaces culturels ouverts vers l’extérieur et inciter les apprenants à poursuivre l’action artistique en tant qu’acteurs de leurs territoires.

Thématique principale

Développement local et péri-urbain

Thématique secondaire

Déclinaison de la convention "Alimentation agri-culture" au niveau régional

Identification

Centre constitutif concerné

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

2 rue des Chanets 03.81.58.61.41

Nom du responsable du dossier

Serge ABADIE directeur EPL

Fonction du responsable du dossier

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

serge.abadie@educagri.fr

Nom du chargé de projet

Dominique DEON et Michèle LISION

Fonction du chargé de projet

PCEA ESC

Coordonnées du chargé de projet

dominique.deon@educagri.fr michele.lision@educagri.fr

Projet rédigé


Rapport

Résumé grand public

Cette 1ère année d’expérimentation autour de la Convention Alimentation-Agri-Culture a permis de mettre en place des actions prioritaires :
• Centrer l’action sur les établissements
• positionner le réseau d’Action et de Développement Culturelle (ADC) des EPL comme partenaire culturel.
• Faire émerger des projets artistiques et culturels inscrits aux projets d’établissement et dans les axes de la convention DRAC-DRAAF en cohérence avec le contexte territorial.
• Créer ou renouveler les jumelages et concertations avec les partenaires.
• Repérer les projets culturels territoriaux intégrant les EPL avec la DRAC
• Repérer les autres partenaires d’une action culturelle régionale : Réseau Rural au conseil régional, le SRAL, divers partenaires repositionne le réseau d’Action et de Développement Culturelle (ADC) des EPL comme partenaire.

Elle a permis de renforcer les actions à caractère régional :
o Formation des responsables associatifs ALESA/ASC au niveau régional et favoriser la participation aux rencontres nationales afin d’associer au maximum les associations aux projet régional 2014-2015
o Rencontre des élus associatifs avec l’artiste d’une compagnie qui anime son territoire rural
o Organisation de tournées régionales du groupe théâtre d’impro du lycée Montmorot (Lons) et d’un spectacle d’une compagnie régionale
o Organisation d’une formation au PADC avec enseignants ESC et équipes de Direction, pour renforcer les projets culturels des établissements.
o Accompagnement des EPL de Valdoie, Besançon et Mamirolle, pour inscrire le projet 2014-2015 sur leurs territoires.
o Mise en place d’une formation régionales aux arts numériques, à destination des enseignants

Quelles Actions restent à réaliser ?
o Rapprocher tous les EPL des partenaires du territoire développant des actions culturelles et artistiques
o Identifier les territoires sur lesquels il existe des actions culturelles et artistiques avec des partenariats DRAAF autres que SRFD.
o Identifier les territoires où l’action culturelle et artistique est absente ou peu développée pour créer des dynamiques dans lesquelles les établissements seront présents.

Impact sur le territoire
o Structuration du projet culturel pluriannuel en lien avec les partenaires locaux pour l’EPL de Valdoie
o Structuration d’un projet culturel en lien avec les partenaires locaux pour l’EPL de Mamirolle
o Accompagnement de l’opérateur culturel Intermède Géographique pour un projet artistique et social sur le PNR du Haut Jura.
o Conforter le jumelage Scène nationale Besançon et EPL Besançon par la mise en place d’un comité de pilotage.

Les rencontres
SRFD et DRAC lors de plusieurs réunions de travail (4 au total) pour repérer les territoires, les partenaires et les actions culturelles qui en découlent
Equipes des EPL régionaux (enseignants et Directeurs-adjoints) lors de rencontres pour redessiner les projets inscrits dans le financement culture-agriculture 2014-2015
Rencontres avec les partenaires culturels : Scène nationale de Besançon, Cie La Carotte (Jura Nord), Espace Multimédia Gantner, Médiathèque Départementale + Service environnement sur patrimoine alimentaire (CG90), Théâtre du Pilier, Moulin de Brainans et Parc Régional du Jura.

Rapport

Résumé grand public

Cette 2ème année d’expérimentation autour de la Convention Alimentation-Agri-Culture a permis :
• Centrer l’action sur les établissements
• de conforter le réseau d’Action et de Développement Culturelle (ADC) des EPL comme partenaire culturel au plan régional.
• de développer les projets artistiques et culturels inscrits aux projets d’établissement et dans les axes de la convention DRAC-DRAAF en cohérence avec le contexte territorial : jumelages et résidences d’artistes

Elle a permis de continuer et d’innover dans les actions à caractère régional :
o Formation des responsables associatifs ALESA/ASC au niveau régional et favoriser la participation aux rencontres nationales afin d’associer au maximum les associations aux projet régional 2014-2015
o Co-construction avec les associations d’apprenants dela journée culturelle régionale du 14 avril 2015, en s’appuyant sur les jeunes formés à Bugeat et les participants à la formation des élus associatifs de novembre 2014.
o Organisation de tournées dans les EPL (support : les associations d’apprenants) d’un spectacle d’une compagnie régionale,
o Mise en place d’une formation régionales aux arts numériques, à destination des enseignants

Quelles Actions restent à réaliser ?
o terminer le rapprochement de tous les EPL avec des partenaires du territoire développant des actions culturelles et artistiques
o terminer le rapprochement de tous les EPL avec des partenaires du territoire développant
o Construire autant que possible des projets culturels en tenant compte des priorités pédagogiques mais aussi des territoires proches, se rapprocher des dispositifs de la DRAC (CLEA, contrat territoirial)
o Terminer la déclinaison régionale de la convention national Alimentation-Agri-Culture

Rapport

Résumé grand public

Après 3 années d’expérimentation quel est le bilan ?

Parmi les objectifs de départ quels sont ceux qui ont abouti, au moins partiellement, quels sont ceux qui n’ont pu être menés ?

Les objectifs atteints (en partie au moins)

Renforcer le réseau culturel régional,
Inscrire les actions du réseau au sein du SRFD : réunions du réseau, 50 ans de l’ESC, financement des actions via le PREAP (programme régional enseignement agricole public)
Participation aux séminaires en Franche-Comté et Rhône Alpes, organisés dans la cadre de l’expérimentation nationale
actions au niveau régional : journée culturelle, tournées spectacle vivant, rencontres musicales, journée thème culturel BTS
formations régionales : responsables associations, PADC, arts numériques

Associer les apprenants dans le projet culturel régional, renforcer le rôle des associations dans les établissements :
Participation aux journée nationales des associations à Bugeat en 2014
5 sessions régionales de formation des responsables associatifs
co-organisation avec les associations, de la journée culturelle régionale et des rencontres musicales AOC

Développer les projets d’animation culturelle dans les établissements
Rencontre avec les équipes de Direction des EPL pour favoriser les projets culturels d’établissement
Participation des équipes de Direction à la formation PADC
Initier un projets culturel par EPL, intégré au projet d’établissement associant les différents centres, les enseignants, les différentes filières et classes.
Associer les EPL dans les actions culturelles régionales

Favoriser les résidences d’artistes et les jumelages avec les structures culturelles
Les résidences d’artistes et les jumelages avec des structures culturelles sont favorisées. Les projets du type un artiste/une classe sont peu à peu abandonnés.
La DRAC et la DRAAF intégrent ces exigences dans leurs financements.

Développer les partenariats culturels
Des partenariats se sont développés avec les Scènes nationales de Franche-Comté,
Des projets avec les salles de musique actuelle, les JMF, l’espace Gantner (arts numériques), des compagnies de spectacle vivant, des artistes ont vu le jour
L’enseignement agricole est fortement représenté dans les actions culturelles initiées par le conseil régional : cinéma, musique, arts plastiques, spectacle vivant et architecture

Initier et développer des projets de territoire
La DRAC et la communauté de communes Jura Nord ont signé un contrat territorial, dans lequel l’EPL Besançon est l’opérateur culturel.
Ce projet territorial permet d’associer actions culturelles et pédagogie, d’envisager des partenariats avec des acteurs locaux et renforce les liens de l’EPL et un territoire rural proche. Ce projet a été exposé lors des journées à Rambouillet en décembre 2015.
D’autres projets sont actuellement à l’étude sur les autres départements.
Reste que ce travail territorial demande un temps de travail et une disponibilité
supérieure aux moyens humains mis à disposition (4h semaine en théorie). Il faudra donc revoir le rôle et les missions de l’opérateur culturel.

les manques :

Développer des partenariats avec d’autres services (SRAL, DDT, réseau rural régional)
Des contacts avec le SRAL, le réseau rural ont été pris lors de la 1ère année d’expérimentation mais n’ont pas donné suite à des projets. C’est peut-être un des manques de ces 3 ans que d’avoir été plus dans l’action que dans l’expérimentation.
Les projets initiés sont importants et d’envergure mais sont restés dans le cadre « habituel » de l’éducation socioculturelle.

Adapter et écrire la convention Alimentation-Agri-Culture au niveau régional
Il n’y a pas eu de réécriture d’une nouvelle convention. Celle-ci aurait pu intervenir en 2016 mais la réorgnisation des régions oblige à une nouvelle harmonisation.
C’est l’objet de cette nouvelle année qui prolonge les 3 premières.