Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Innover pour la viticulture régionale en développant la biodiversité pour produire mieux.

Etablissement

EPL Montreuil Bellay

Description du projet

Le projet vise à contribuer au développement de nouvelles techniques de production en viticulture permettant de concilier qualité, productivité et respect de l'environnement. Il s'inscrit dans le cadre général des politiques publiques en matière de DD et dans la continuité d'une première action conduite au moyen d'une plateforme régionale d'innovation viti vinicole.
L'objectif principal est de valider et diffuser des systèmes de culture innovants intégrés ou agrobiologiques adaptés aux conditions pédo climatiques du vignoble du Val de Loire. Les enjeux sont de deux ordres :
- particper à l'évolution et à l'adapation de la viticulture régionale aux attentes sociales et aux nouvelles
contraintes de production (rechauffement climatique, crise énergétique, résistances ravageurs...);
- former les futurs professionnels aux conditions d'exercice en constante évolution de leur future profession.

Le projet d'établissement vise à renforcer ce travail en cohérence avec la recherche développement et les professionnels autour d'objectifs partagés et à impliquer les élèves dans ces débats et recherches. Il a pour ambition pour l'EPL de faciliter les mutations en cours par le transfert des résultats aux professionnels et les actions de communication communes (ex: accueil manifestation tech & bio Viti 29/08/12 - 500 participants). Le projet se compose de deux axes principaux eux-mêmes déclinés en objectifs opérationnels et d’un axe transversal à ces deux premiers.

Axe 1 : réduire l’utilisation des produits phytosanitaires et herbicides en viticulture
Cet axe s’inscrit dans la continuité des travaux engagés par la plate forme régionale d’innovation avec la poursuite des programmes MILDIUM et ECOVITI en collaboration avec l’INRA et l’IFV. Parallèlement, des comptages et des observations permettront de collaborer à la mise en œuvre des BSV édités par la CA.
Le dernier objectif consiste à piloter un projet d’implantation d’une parcelle de vigne au sein d’un éco quartier créé à Montreuil Bellay. Nous assurerons la coordination et la plantation de la parcelle.
Axe 2 : Optimiser les itinéraires techniques en vinification en intégrant le cahier des charges des vins « bio ».
5 obj viennent décliner cet axe et le travail portera sur plusieurs types de vins.
L’établissement est partenaire du RMT FIDELE et mettra ses locaux et une partie de son personnel à disposition pour assurer les travaux de ce RMT.
L’axe 3 concerne la biodiversité. Il est transversal aux deux premiers puisque tous les travaux envisagés auront un impact significatif sur la biodiversité en modifiant les écosystèmes ou au sein de la cuve en modifiant les cinétiques de développement de la microflore levurienne et bactérienne.
L’objectif est aussi de valoriser les plantations de haies et de bandes enherbées efféctuées dans le vignoble.



La personne en charge du tiers temps pilotera la mise en œuvre des ces axes de travail en collaboration étroite avec le directeur d’exploitation du lycée ainsi qu’avec les différents partenaires fléchés, mais aussi avec les enseignants des matières techniques.
Les apprenants, quels que soient leurs niveaux de formation (Bac pro, BTS) participeront à la mise en œuvre des objectifs opérationnels.
Ils seront notamment impliqués pour la réalisation de comptages, de relevés ou d’observation pour les expérimentations à caractère viticole, ils assureront tout ou partie de la mise en œuvre des expérimentations en œnologie mais surtout, ils seront amener à présenter les résultats de certaines expérimentations soit dans le cadre de leur formation (évaluation) soit lors de journées portes ouvertes.

Thématique principale

Agriculture et agro-écologie

Thématique secondaire

Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France

Identification

Centre constitutif concerné

LPA Montreuil Bellay

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

EPLEFPA Edgard PISANI de MONTREUIL-BELLAY route de Méron 49260 MONTREUIL BELLAY tél : 02-41-40-19-20

Nom du responsable du dossier

Me LEPAGE Valérie

Fonction du responsable du dossier

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

Directrice adjointe de l'EPL proviseure du LPA valerie.lepage@educagri.fr

Nom du chargé de projet

M. PILLIAS Stéphane

Fonction du chargé de projet

enseignant Viticulture Oenologie PLPA2

Coordonnées du chargé de projet

stephane.pillias@educagri.fr

Projet rédigé


Rapport

Résumé grand public

Le projet "innover pour la viticulture régionale pour produire mieux" consiste à évaluer des systèmes de production viti-vinicoles innovants et plus respectueux de l'environnement.

Ce projet s'appuie notamment sur l'existence d'une plate forme régionale d'innovation, structure d'expérimentation localisée sur le lycée Edgard Pisani.

Dans le cadre de celle-ci, plusieurs expérimentations sont menées dans les deux domaines de production de la filière; la viticulture et l'œnologie.

Ainsi, pour le volet viticole, et en partenariat avec les instituts techniques et de recherche régionaux (INRA et l'Institut Français de la vigne et du vin), la PRI participe à la mise en œuvre de différentes expérimentations:

- ECOVITI: c’est un programme expérimental qui vise à comparer deux systèmes de conduites différents, l’un avec une parcelle menée en guyot et enherbé totalement et l’autre menée en cordon avec un rang travaillé sur deux. La gestion des ces cultures se fait à l’aide des outils d’aide à la décision optidose et mildium qui visent à diminuer les doses d’intrants de 50% environ.

-MILDIUM : c’est un programme qui vise à produire un outil d’aide à la décision pour le viticulteur afin de limiter le nombre de traitements phytosanitaires intégré à sa stratégie de lutte contre le mildiou et l’oidium. Elles sont les deux principales maladies cryptogamiques de la vigne.

-AMPELOMYCES : c’est une expérimentation qui vise à mesurer l’impact d’un champignon antagoniste de l’oidium. L’objectif est de pouvoir lutter contre le ravageur avec une alternative aux produits phytosanitaires.

De plus, l’équipe PRI participe au suivi biologique du territoire par l’observation hebdomadaire de l’état de santé de plusieurs parcelles. Les données récoltées sont traitées avec les autres observations régionales et permettent d’ajuster les conseils aux producteurs avec davantage de précision.

Pour la partie œnologie, les partenariats sont publics et privés. Les travaux sont de différentes natures :

- Membre du RMT FIDELE : c’est un reseau multipartenarial qui vise à mettre en lien différents acteurs de la filière boissons fermentées (vins, cidre, alcool). Celui-ci a pour but d’initier des travaux de recherche et d’expérimentation dont les problématiques sont communes à tous les partenaires. Le rôle des lycées dans ce réseau est d’offrir son support technique pour mettre en œuvre les protocoles et de faciliter le transfert de connaissances vers les futurs professionnels de la filière.

- Expérimentation SORBATE : le sorbate est utilisé en œnologie pour ses propriétés antifongiques, il évite la refermentation des vins. A des doses résiduelles, il peut gêner le processus d’élaboration des vins effervescents et nuire à ses qualités organoleptiques. L’objectif est ici de définir la dose de sorbate à partir de laquelle la prise de mousse est contrariée et quel est l’impact de celui-ci du point de vue organoleptique sur le vin fini.

- Expérimentation POROSITE : lors de l’élaboration de vins effervescents, différents adjuvants sont ajoutés au vin pour affiner la perception organoleptique de celui-ci. L’objectif est de mesurer si la modulation de la porosité des capsules de bouchage lors de la prise de mousse peut diminuer les quantités d’adjuvants apportés.

- Expérimentation BATONNAGE : de plus en plus de viticulteurs choisissent de produire en agriculture biodynamique. Ce système de production intègre le calendrier lunaire dans le choix des pratiques. L’essai vise à mesurer l’impact du calendrier lunaire lors des batonnages réalisés sur les vins lors de l’élevage.


En plus de la collaboration à la mise en œuvre de ces expérimentations, l’objectif du projet est d’intégrer les apprenants à ces actions afin qu’ils bénéficient durant leurs apprentissages des différentes innovations techniques.
Il a pour objectif aussi de les sensibiliser à une production plus respectueuse de l’environnement et moins « gourmande en intrants ».

Concernant l’aspect financier, les partenariats existent aussi puisque le budget intègre différents acteurs :
- Le ministère de l’agriculture
- La région pays de la Loire
- Le lycée viticole
- L’INRA
- L’IFV val de loire
- L’Union des Maisons des Fines Bulles de Saumur

Rapport

Résumé grand public

Le projet "innover pour la viticulture régionale pour produire mieux" consiste à évaluer des systèmes de production viti-vinicoles innovants et plus respectueux de l'environnement.

Ce projet s'appuie notamment sur l'existence d'une plate forme régionale d'innovation, structure d'expérimentation localisée sur le lycée Edgard Pisani.

Dans le cadre de celle-ci, plusieurs expérimentations sont menées dans les deux domaines de production de la filière; la viticulture et l'œnologie.

Ainsi, pour le volet viticole, et en partenariat avec les instituts techniques et de recherche régionaux (INRA et l'Institut Français de la vigne et du vin), la PRI participe à la mise en œuvre de différentes expérimentations:

- ECOVITI: c’est un programme expérimental qui vise à comparer deux systèmes de conduites différents, l’un avec une parcelle menée en guyot et enherbé totalement et l’autre menée en cordon avec un rang travaillé sur deux. La gestion des ces cultures se fait à l’aide des outils d’aide à la décision optidose et mildium qui visent à diminuer les doses d’intrants de 50% environ.

-ESSAI PLANTES : c’est une expérimentation qui a pour but d’utiliser des plantes lors des traitements pour diminuer les doses de cuivre. L’évaluation se fera sur l’état sanitaire de la plante et de la récolte.

-AMPELOMYCES : c’est une expérimentation qui vise à mesurer l’impact d’un champignon antagoniste de l’oidium. L’objectif est de pouvoir lutter contre le ravageur avec une alternative aux produits phytosanitaires.

De plus, l’équipe PRI participe au suivi biologique du territoire par l’observation hebdomadaire de l’état de santé de plusieurs parcelles. Les données récoltées sont traitées avec les autres observations régionales et permettent d’ajuster les conseils aux producteurs avec davantage de précision.

Pour la partie œnologie, les partenariats sont publics et privés. Les travaux sont de différentes natures :

- Membre du RMT FIDELE : c’est un réseau multi partenarial qui vise à mettre en lien différents acteurs de la filière boissons fermentées (vins, cidre, alcool). Celui-ci a pour but d’initier des travaux de recherche et d’expérimentation dont les problématiques sont communes à tous les partenaires. Le rôle des lycées dans ce réseau est d’offrir son support technique pour mettre en œuvre les protocoles et de faciliter le transfert de connaissances vers les futurs professionnels de la filière..

- Expérimentation BATONNAGE : de plus en plus de viticulteurs choisissent de produire en agriculture biodynamique. Ce système de production intègre le calendrier lunaire dans le choix des pratiques. L’essai vise à mesurer l’impact du calendrier lunaire lors des batonnages réalisés sur les vins lors de l’élevage.

-Essai INERTYS : l’objectif est d’utiliser la fonctionnalité gaz inerte lors du pressurage des marcs de rouge afin d’améliorer les caractéristiques organoleptiques des vins rouges de presse.

-Essai VIVELYS : cet essai vise à modéliser la maturité aromatique des raisins de cabernet franc à l’aide du DYOSTEM. Cette technique aide à déterminer la date de récolte en fonction du profil aromatique souhaité pour le vin rouge.


En plus de la collaboration à la mise en œuvre de ces expérimentations, l’objectif du projet est d’intégrer les apprenants à ces actions afin qu’ils bénéficient durant leurs apprentissages des différentes innovations techniques.
Il a pour objectif aussi de les sensibiliser à une production plus respectueuse de l’environnement et moins « gourmande en intrants ».

Concernant l’aspect financier, les partenariats existent aussi puisque le budget intègre différents acteurs :
- Le ministère de l’agriculture
- La région pays de la Loire
- Le lycée viticole
- L’INRA
- L’IFV val de Loire
- L’Union des Maisons des Fines Bulles de Saumur

Rapport

Résumé grand public

Le projet "innover pour la viticulture régionale pour produire mieux" consiste à évaluer des systèmes de production viti-vinicoles plus respectueux de l'environnement.

Ce projet s'appuie notamment sur l'existence d'une plate forme régionale d'innovation, structure d'expérimentation localisée sur le lycée Edgard Pisani.

Dans le cadre de celle-ci, plusieurs expérimentations sont menées dans les deux domaines de production de la filière; la viticulture et l'œnologie.

Ainsi, pour le volet viticole, et en partenariat avec les instituts techniques et de recherche régionaux ( l'Institut Français de la vigne et du vin et l'ATV) et des partenaires régionaux privés, la PRI participe à la mise en œuvre de différentes expérimentations:

- ECOVITI: c’est un programme expérimental qui vise à comparer deux systèmes de conduites différents, l’un avec une parcelle menée en guyot et enherbé totalement et l’autre menée en cordon avec un rang travaillé sur deux. La gestion des ces cultures se fait à l’aide des outils d’aide à la décision optidose et mildium qui visent à diminuer les doses d’intrants de 50% environ.

-ESSAI MILDIOU PLANTES : c’est une expérimentation qui a pour but d’utiliser des plantes lors des traitements contre le Mildiou pour diminuer les doses de cuivre. L’évaluation se fera sur l’état sanitaire de la plante et de la récolte.

-AMPELOMYCES : c’est une expérimentation qui vise à mesurer l’impact d’un champignon antagoniste de l’oidium. L’objectif est de pouvoir lutter contre le ravageur avec une alternative aux produits phytosanitaires.

- MUSCARI: cette expérimentation consiste à implanter certaines espèces végétales aux abords des parcelles et faire l'inventaire de la faune auxilliaire présente dans ces bandes enherbées. L'objectif étant de sélectionner des espèces végétales susceptible d'augmenter les auxilliaires de la vigne.

De plus, l’équipe PRI participe au suivi biologique du territoire par l’observation hebdomadaire de l’état de santé de plusieurs parcelles. Les données récoltées sont traitées avec les autres observations régionales et permettent d’ajuster les conseils aux producteurs avec davantage de précision.

Pour la partie œnologie, les partenariats sont publics et privés. Les travaux sont de différentes natures :

- Membre du RMT FIDELE : c’est un réseau multi partenarial qui vise à mettre en lien différents acteurs de la filière boissons fermentées (vins, cidre, alcool). Celui-ci a pour but d’initier des travaux de recherche et d’expérimentation dont les problématiques sont communes à tous les partenaires. Le rôle des lycées dans ce réseau est d’offrir son support technique pour mettre en œuvre les protocoles et de faciliter le transfert de connaissances vers les futurs professionnels de la filière.Plusieurs journée techniques de transferts ont été organisées.

- Expérimentation BATONNAGE : de plus en plus de viticulteurs choisissent de produire en agriculture biodynamique. Ce système de production intègre le calendrier lunaire dans le choix des pratiques. L’essai vise à mesurer l’impact du calendrier lunaire lors des batonnages réalisés sur les vins lors de l’élevage.

-Essai VIVELYS : cet essai vise à modéliser la maturité aromatique des raisins de cabernet franc à l’aide du DYOSTEM. Cette technique aide à déterminer la date de récolte en fonction du profil aromatique souhaité pour le vin rouge. De plus, des itinéraires techniques sont proposés en fonction de l'objectif de production des viticulteurs.


En plus de la collaboration à la mise en œuvre de ces expérimentations, l’objectif du projet est d’intégrer les apprenants à ces actions afin qu’ils bénéficient durant leurs apprentissages des différentes innovations techniques.
Il a pour objectif aussi de les sensibiliser à une production plus respectueuse de l’environnement et moins « gourmande en intrants ».

Concernant l’aspect financier, les partenariats existent aussi puisque le budget intègre différents acteurs :
- Le ministère de l’agriculture
- La région pays de la Loire
- Le lycée viticole
- L’IFV val de Loire
- L’Union des Maisons des Fines Bulles de Saumur
- La fédération viticole
- L'ATV