Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet
Developper l'agrciculture intégrée pour améliorer la qualité de l'eau et préserver la biodiversité
Établissement
EPLEFPA de l'Eure
Description du projet
L'action consiste dans un projet de développement de l'agriculture intégrée dans le sud du département de l'Eure . Elle s'appuie sur un réseau existant autour du lycée d'agriculteurs sensibilisés à cette technique et vise à répondre aux problèmes de qualité d'eau dans le territoire et à la perte de biodiversité consécutifs à la spécialisation et à l'intensification de l'agriculture locale .
Thématique principale
Agriculture et agro-écologie
Thématique secondaire
Développement local et péri-urbain

Identification

Centre constitutif concerné
1105
Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
27 240 Gouville
Nom du responsable du dossier
frank Blachère
Fonction du responsable du dossier
Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Legta de Chambray 27 24 0 Gouville 02 32 35 61 70 franck.balchere@educagri.fr
Nom du chargé de projet
Jena Robert Moronval
Fonction du chargé de projet
PCEA
Coordonnées du chargé de projet

Projet

Rapport 1

Actions prévues réalisées ou en cours
Expérimentation : faire de l'exploitation du lycée une plate forme d'expérimentation permettant l'adaptation au contexte pédoclimatique local des techniques de l'agriculture intégrée

actions réalisées :
proposition d'un système de culture innovant basé sur
- l'utilisation de composts de déchets verts produits à qq km du lycée
- l'introduction de la culture de tournesol
- une rotation plus longue et innovante
- la mise en place d'une parcelle en agroforesterie

suivi des cultures conduites en SdCI sur la campagne en cours

actions en cours :
rédaction du protocole expérimental en cours en vue de la mise en place de ce système de culture pour la campagne 2010/2011
rédaction du compte rendu d'expérimentation de la campagne en cours pour le RMT SdCI
participation aux réunions publiques Arvalis Haute Normandie

Permettre à des agriculteurs de mettre en place sur leurs exploitations des systèmes intégrés :
(8 à 10 agriculteurs concernés)
actions réalisées :
- calcul et analyse des pratiques phytosanitaires de la campagne 2008/2009 par l'intermédiaire des calculs d'IFT
- recherche d'une formation pour les agriculteurs sur la culture du Tournesol (n'a pas pu aboutir faute de moyens financiers : 1 journée = 1500 ?)
- participation, accompagnement des agriculteurs aux formations, visites d'essai ...
Actions non prévues réalisées
Participation aux réunions RMT SdCI (séminaires nationaux et réunions régionales) et aux réunions pour l'action 16 du plan ECOPHYTO 2018

Formateur dans le cadre de l'animation régionale des DEA sur les principes de reconstruction des SdC, sur le calcul de l'IFT et du bilan CORPEN auprès des DEA, enseignants ... des exploitations des lycées de la région (animation de 2 1/2 journée de formation + participation aux réunions DEA régionales)

Suivi d'une formation spécifique biodiversité à St Aubin du Cormier

Tour de plaine chez les agriculteurs

Reconstruction du SdC du lycée dans le cadre de l'action 16 du plan ECOPHYTO 2018

Intervention dans le cadre du RMT SdCI sur le transfert pédagogique de la notion de SdC
Actions à réaliser
Ecriture d'outil de transferts pédagogiques de la notion de SdC vers les apprenants

Rencontre avec les partenaires locaux (agence de l'eau, Pays, Chambre d'agriculture ...) pour finaliser une stratégie de gestion de la ressource en eau à l'échelle du territoire

Mise en place de la plate forme expérimentale sur l'exploitation du lycée
Partenaires
Partenaires techniques :
RMT SdCI
Chambre d'agriculture de l'Eure
Arvalis Institut du végétal Haute Normandie
Groupe agriculture intégrée Pays d'Avre et d'Iton
Centre de Ressources et d'Education à l'Environnement
Agence de l'eau Seine - Normandie

Partenaires financiers :

Agence de l'eau
Eau de Paris
Pays d'Eure, d'Avre et d'Iton
...
Indicateurs de suivi
La partie expérimentale est conduite grâce à un comité de pilotage qui s'est réuni le 11 mai. Lors de cette réunion, les grandes lignes de l'expérimentation ont été définie. Il reste à les formuler pour mettre en place l'expérimentation.

pas de réels indicateurs d'avancement pour l'instant.

temps de travail de septembre 2009 à mai 2010 : 471 heures
Résumé grand public
Pour répondre aux enjeux locaux liés à la qualité de l'eau et à la biodiversité, il faut développer des systèmes de culture à la fois performants et respectueux de l'environnement.
En utilisant au maximum les mécanismes de régulation naturels, il est possible de construire des systèmes de culture peu consommateurs d'engrais et de produits phytosanitaires. De tels systèmes de culture pourront alors préserver la qualité de l'eau et la biodiversité. l'agriculture intégrée apparaît comme une réponse face à ces enjeux.

Au lycée E de Chambray, une expérimentation visant à tester des systèmes de culture et à adapter les techniques de l'agriculture intégrée au Sud de l'Eure est en cours de développement.
Cette expérimentation doit permettre aux agriculteurs intéressés d'adapter leurs techniques culturales pour évoluer vers des systèmes de culture de type agriculture intégrée. elle servira à la fois de support expérimental et de support de communication.
Conduite conjointement avec la Chambre d'Agriculture, Arvalis Institut du végétal, cette expérimentation permet en outre de renforcer le lien avec le RMT SdCI.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
23/06/10
Vu par la DRAAF
23/06/10
Commentaire de la DRAAF
La mission de développement de l'agriculture intégrée pour améliorer la qualité de l'eau et rétablir la biodiversité correspond parfaitement à la situation de l'agriculture intensive dans le Sud du département de l'Eure.

Dans le cadre de la politique de développement durable, l'établissement a créé un centre de ressources et d'éducation à l'environnement et développe la filière aménagement (BTS GEMEAU).
Il travaille en liaison avec les collectivités locales, les organismes d'aménagement et la profession.
L'agriculture intégrée fait l'objet d'expérimentations sur l'exploitation du lycée et dans des exploitations voisines.

Des actions concrètes ont ainsi été réalisées durant cette année, notamment pour une diversité des cultures et des formations continues ouvertes aux agriculteurs.
Validation nationale
01/02/11
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 2

Actions prévues réalisées ou en cours
Suivi des cultures conduites en SdCI sur la campagne en cours

L?approche expérimentale a été repensée du fait de l?admission de notre dossier en réponse à l?appel à projets BiodivEA : « A la recherche d?une biodiversité fonctionnelle et patrimoniale au sein de différents systèmes de culture ».
Actions réalisées :
Rédaction, préparation, prise de contact avec les partenaires potentiels pour formuler une proposition forte en réponse à l?appel à projets BiodivEA.
Cette admission à l?appel à projets BiodivEA m? a amené à suivre des formations spécifiques et à mettre en place un protocole expérimental impliquant les agriculteurs de la petite région (5 agriculteurs ayant des conduites culturales donc des systèmes de culture différents ?agriculture biologique, agriculture intégrée, agriculture conventionnelle, agriculture intégrée avec agroforesterie -, chez qui des mesures de biodiversité sont réalisées)
Cette action m?a permis d?avoir des contacts avec de nombreux partenaires : Université de Rennes 1, Casdar Entomophage, AREHN, CG27 ? et donne un appui scientifique fort à l?expérimentation.
Participation aux réunions publiques Arvalis Haute Normandie
Mise en place, réalisation et suivi de l?ensemble du protocole expérimental inhérent à BiodivEA
Actions non prévues réalisées
Participation aux réunions RMT SdCI (séminaires nationaux et réunions régionales) et aux réunions pour l'action 16 du plan ECOPHYTO 2018.
Implication forte dans le réseau RMT SdCI au niveau de l?action 4b
Suivi d'une formation spécifique IBIS à Rennes
Suivi d?une formation « Identification Carabidae et Syrphes» à Boigneville chez Arvalis Institut du végétal.
Tour de plaine chez les agriculteurs
Intervention auprès d?une classe de bac pro GMNF sur le thème : Systèmes de culture et biodiversité.
Participation en cours à la rédaction d?un article, dans le cadre du RMT SdCI, sur le transfert pédagogique de la notion de SdC.
Intervention lors de la rencontre nationale des DEA à Rambouillet sur le thème des pratiques pédagogiques mises en place pour former les élèves et étudiants à la biodiversité présentes au sein des systèmes de culture.
Travail en phase terminale : Rédaction d?un outil de transferts pédagogiques de la notion de SdC vers les apprenants
Actions à réaliser
Poursuite du travail lié à l?expérimentation BiodivEA
Rédaction, précision des protocoles expérimentaux.
Analyse progressive des résultats et publication d?une synthèse pluri annuelle.
Actions de communication sur le thème de la biodiversité et des systèmes de culture
Partenaires
Agriculteurs impliqués directement dans le réseau de parcelles support de l?expérimentation BiodivEA : mise à disposition de parcelles pour les mesures
AREHN : participation à l'identification et à l'analyse des résultats
Arvalis Institut du Végétal (Casdar entomophages) : formation à la biodiversité
Arvalis Institut du végétal Haute Normandie
Centre de Ressources et d'Education à l'Environnement : participation aux inventaires
Chambre d'agriculture de l'Eure
CSNHN : participation aux inventaires et à lamise en place de plantes messicoles
Groupe agriculture intégrée Pays d'Avre et d'Iton : aquisition de références
RMT SdCI : action de communication
Université de Rennes 1 ? Station biologique de Paimpont identification et analyse des résultats
Indicateurs de suivi
La partie expérimentale est conduite grâce à un comité de pilotage qui s'est réuni le 13 janvier 2011. Lors de cette réunion, les grandes lignes de l'expérimentation présentées ont été retenues.

lors de la prochaine réunion, les résultats des inventaires et des mesures expérimentales seront présentés.
L'analyse des premiers résultats fera également l'objet d'une communication.
Résumé grand public
Pour répondre aux enjeux locaux liés à la qualité de l'eau et à la biodiversité, il faut développer des systèmes de culture à la fois performants et respectueux de l'environnement.
En utilisant au maximum les mécanismes de régulation naturels, il est possible de construire des systèmes de culture peu consommateurs d'engrais et de produits phytosanitaires. De tels systèmes de culture pourront alors préserver la qualité de l'eau et la biodiversité. l'agriculture intégrée apparaît comme une réponse face à ces enjeux.
En réponse à l'appel à projets BiodivEA, nous avons mis en place un protocole expérimentale visant à rechercher une biodiversité fonctionnelle et patrimoniale au sein de différents systèmes de culture.
Cette expérimentation repose sur 4 systèmes de culture différents : agriculture conventionnelle, agriculture intégrée, agriculture intégrée avec agroforestrie et agriculture biologique.
les mesures réalisées visent à avoir une vision compléte de la chaîne trophique depuis le sol jusuq'aux prédateurs situés en bout de chaîne alimentaire.
les obeservations portent sur les sols (mesure du carbone microbien, populations lombriciennes, faune épigée), sur la flore présente (inventire floristique sur un site), sur la faune (inventaire oiseaux, et transects papillons)
Les résultats en cours d'acuisition doivent être analysé et interprétés avant de faire l'objet de publications.
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
15/06/11
Vu par la DRAAF
15/06/11
Commentaire de la DRAAF
Le projet de systhème de cultire respectueux de l'environnement se développe en harmonie avec les travaux proposés par la DGER (projet Biodivea).
Les partenariats locaux ont été mobilisés (agriculteurs et exploitation du lycée) et le chef de projet a suivi les formations adaptées.Il s'implique dans le réseau RMT Sdci.
Un protocole expérimental a été élaboré et proposé aux agriculteurs.
Par ailleurs les élèves du lycée mais aussi ceux de Evreux ont bénéficié de formations sur ce projet.
Il reste à préciser les protocoles puis à analyser les résultats de cette entreprise.
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER

Rapport 3

Actions prévues réalisées ou en cours
Expérimentation BiodivEA « A la recherche d’une biodiversité fonctionnelle et patrimoniale au sein de différents systèmes de culture ».
Le protocole proposé l’an dernier a été mis en place. Il a permis d’évaluer le niveau de biodiversité présent au niveau des systèmes de culture support. Trois conduites culturales (conventionnelle, intégrée et biologique) dans différents types de paysages (openfield, quelques IAE, IAE très présentes) sont à l’origine de 6 systèmes de culture différents. Le réseau de parcelles support est constitué de 3 parcelles du lycée et de 5 parcelles d’agriculteurs.
Actions réalisées :
Mise en place, suivi et analyse des résultats de l’expérimentation BiodivEA.
Protocole de mesure :
‒ Mesures communes à l’ensemble des parcelles : indice d’activité biologique, populations de lombrics (protocole université de Rennes 1, et faune épigée par pièges Barber (protocole Arvalis simplifié : 3 pièges par parcelle, 4 semaines de piégeage)
‒ Mesures propres aux parcelles du lycée (en plus des mesures communes) nichoirs à pollinisateurs, plaques à invertébrés terrestres (protocole MNHN), transects papillons et points d’écoutes oiseaux, inventaire floristique.
Les mesures réalisées sur les parcelles du lycée permettent de mesurer l’impact du paysage sur la biodiversité. Les mesures communes à l’ensemble des parcelles permettent d’apprécier l’impact des pratiques culturales sur la biodiversité.
Actions non prévues réalisées
Participation aux réunions RMT SdCI (séminaires nationaux et réunions régionales) et aux réunions pour l'action 16 du plan ECOPHYTO 2018. Animation du groupe Grandes Cultures en collaboration avec le bureau 3DFI de la Bergerie Nationale. Production de ressources pédagogiques en cours.
Réalisation d'une enquête auprès des enseignants afin de connaître leur approche de la notion de SdC
Implication forte dans le réseau RMT SdCI au niveau de l’action 4b.
Rédaction d’un article, dans le cadre du RMT SdCI, sur le transfert pédagogique de la notion de SdC.
Participation aux activités de l'AFA.
Intervention lors de la rencontre nationale action 16 à Dijon sur le thème de la biodiversité présente au sein des systèmes de culture.
Mise en place d'une collection de plantes messicoles (15 espèces)
accueil d'un stagiaire "BiodivEA" ayant pour mission de participer aux mesures de biodiversité et de proposer un plan de gestion de la biodiversité sur une exploitation en AB.
Réalisation d'une 1/2 journée de communication sur les plantes messicoles.
Actions à réaliser
Poursuite du travail lié à l’expérimentation BiodivEA (poursuite des mesures, suivi des messicoles ...)
Rédaction, précision des protocoles expérimentaux.
Analyse progressive des résultats et publication d’une synthèse pluri annuelle (automne ou hiver 2012)
Actions de communication sur le thème de la biodiversité et des systèmes de culture (journée de communication et d'échanges à destination des professionnels prévue en septembre 2012)
Partenaires
Agriculteurs impliqués directement dans le réseau de parcelles support de l’expérimentation BiodivEA : mise à disposition de parcelles agricoles et des données techniques de conduite des cultures
AREHN : intervention dans la réalisation des inventaires
Arvalis Institut du Végétal (Casdar AuxiMore) et INRA SAD Paysage Rennes : aide à la mise en place des protocoles et à l'analyse des résultats
Arvalis Institut du végétal Haute Normandie : mise à disposition de données techniques sur les conduites culturales
Centre de Ressources et d'Education à l'Environnement : participation à la réalisation des mesures de biodiversité et du transfert pédagogique
Chambre d'agriculture de l'Eure : échange de résultats
CENHN : mise à disposition de graines pour le semis d'une collection de plantes messicoles et intervention auprès des élèves
Les Défis Ruraux : travail en collaboration à la réalisation d'une journée de communication et d'échanges
Groupe agriculture intégrée Pays d'Avre et d'Iton
RMT SdCI : fournit des outils d'analyse des SdC et collaboration au travail de formation dans l'action 4b
Université de Rennes 1 – Station biologique de Paimpont aide à la réalisation du protocole lombrics.
Indicateurs de suivi
Réunion du comité de pilotage le 14 février.
présentation des résultats de 2011. définition du programme d'action pour 2012.

Echanges avec des conseillers agricoles du secteur sur cette problématique.

Demande de la part d'un groupe d'agriculteurs pour une journée de formation consacrée à la biodiversité dans les sols. (journée prévue en septembre 2012).

Réflexion en cours, chez des agriculteurs pour remettre des haies en fonction des effets attendus.
Résumé grand public
La biodiversité doit faire partie de nos systèmes de culture. Elle a été trop longtemps rejeté puisque les stratégies de production reposaient sur le "lutter contre". Or il s'avère que les mécanismes régulateurs semblent bien plus performants que les stratégies basées sur l'utilisation des produits phytosanitaires.
Mais il faut soumettre ces hypothèses à l'épreuve expérimentale. Aussi, nous nous sommes engagés dans une expérimentation reposant sur un réseau de 9 parcelles agricoles représentant 6 systèmes de culture et qui a pour objectif d'évaluer l'impact des systèmes de culture sur la biodiversité. Nous sommes donc à la recherche d'une biodiversité fonctionnelle et/ou patrimoniale au sein de différents systèmes de culture.

Suite à une première année de mesure, il s'avère que deux systèmes de culture présentent un niveau de biodiversité plus élevé : la parcelle conduite en agriculture intégrée avec agroforesterie et la parcelle agriculteur conduite en agriculture biologique. de tels systèmes de culture s'avérent performant en termes de biodiversité. Il faut noter cependant que la parcelle en agroforesterie n'a reçu aucun produit phytosanitaire depuis au moins 2 ans. C'est donc bien la combinaison agroforesterie et agriculture intégrée qui amène à ce niveau de biodiversité.
les autres sites présentent aussi de la biodiversité mais avec souvent des résultats qui montrent des situations de déséquilibre écologique.
Les élèves et étudiants ont participés aux mesures et à l'analyse des résultats. Sensibilisé à ce problème d'une biodiversité en déclin, ils se sont investi par l'intermédiaire de travaux personnels : PIC en BTSA ACSE et TPE en 1er S.
En 2012, les mesures sont reconduites afin de confirmer le résultat de la campagne 2011.
Le protocole évolue dans la mesure où une parcelle supplémentaire a été intégrée au dispositif. Par ailleurs, deux parcelles serviront de support aux mesures des Effets Non Intentionnels des produits phytosanitaires : une parcelle en conduite conventionnelle et une parcelle en AB.
(Rapport d'activité 2012 disponible sur demande)
Validation par le chef d'établissement
Vu par le chef d'établissement
Validation par la DRAAF
21/06/12
Vu par la DRAAF
21/06/12
Commentaire de la DRAAF
RAS - Projet conforme au rapport 3
Validation nationale
22/01/13
Vu par la DGER
Commentaire de la DGER