Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Accompagner la mutation d’une entreprise horticole face aux enjeux de son environnement

Etablissement

EPLEFPA Jacques Bujault de Melle

Description du projet

Positionnée en milieu fragile et péri-urbain, l'exploitation horticole est confrontée à des enjeux écologiques, économiques et sociaux qu'il convient de concilier. Elle est un outil d’expérimentation et de démonstration pour les apprenants, les professionnels et les autres acteurs du territoire. Profitant de l'expérience acquise sur l'action Biodivéa/ Plante Bleue et des partenariats qui en ont découlé, elle est animateur local du produire autrement. A l’image de la filière horticole économiquement fragile, l’exploitation doit trouver un nouveau souffle. Un projet d’avenir est à construire. Le projet consiste à accompagner l’exploitation dans sa mutation afin de: -concilier les objectifs écologiques et la performance économique, -faire de l’outil un lieu d’investissement pédagogique, -développer une production alternative, -adapter la production au potentiel commercial, -développer les chantiers d’aménagements, La mise en place d'un atelier de production de petits fruits en AB avec cueillette à la ferme serait un début. L'idée étant de faire venir sur le site les citadins afin de limiter les coûts de main d’œuvre pour l'exploitation (maîtrise des charges), tout en augmentant les ventes de petits fruits mais aussi de produits horticoles (par le gain de nouveaux clients), Il contribuera à la promotion locale de l'enseignement agricole, de ses formations et de ses savoirs faire. Afin d’assurer sa pérennité, l’exploitation horticole de l’établissement doit comme les exploitations horticoles locales faire face à de nouveaux enjeux. Ce changement de stratégie sera conduit en : Elaborant une analyse systémique de l’exploitation au sein de l’EPL afin d’en identifier les forces et faiblesses et d’établir un diagnostic, Proposant des scénarios de changement (réorientation des productions ? mise en œuvre de stratégies commerciales ? ….) , Impliquant les équipes pédagogiques afin de permettre la mise en œuvre du scénario retenu dans le cadre d’activités pédagogiques, Assurant le maintien des expérimentations en cours (éliciteurs, biodiversité…) Communicant auprès du grand public et du monde professionnel local sur les actions mises en œuvre sur l’exploitation. La mise en œuvre du scénario engagera l’ensemble des formations (initiales et continues) en place sur le site de Niort. Les « AP » participeront à la mise en œuvre des aménagements paysagers nécessaires au site. Les « Productions horticoles », seront très mobilisées pour conduire les productions en intégrant les changements de pratiques. Les « commerces » devront mettre en œuvre une stratégie commerciale innovante afin d’assurer les débouchés à la production réalisée. Cet investissement des apprenants s’effectuera dans le cadre des TP, stage sur l’exploitation mais aussi dans le cadre des cours. En effet, les orientations retenues devront permettre à chacun d’être force de proposition et donc d’être le lieu d’exercice pédagogique où les meilleures propositions seront mises en œuvre.


Thématique principale

Développement local et péri-urbain

Thématique secondaire

Diversification-installation en agriculture

Identification

Centre constitutif concerné

Antenne de Niort CFPPA Melle-Niort

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

Lycée Horticole Gaston Chaissac Niort 130 route de Coulonges BP 2008 79000 Niort Cedex 09 0549733661

Nom du responsable du dossier

Cécile WEIDMANN

Fonction du responsable du dossier

Proviseure

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

Lycée Horticole Gaston Chaissac Niort 130 route de Coulonges BP 2008 79000 Niort Cedex 09 0549733661

Nom du chargé de projet

NAULIN Jean Pierre

Fonction du chargé de projet

PLPA2 STES GEA

Coordonnées du chargé de projet

Lycée Horticole Gaston Chaissac Niort 130 route de Coulonges BP 2008 79000 Niort Cedex 09 0549733661

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

Un projet de relocalisation de l’exploitation horticole sur le site du lycée est en cours sans quoi son avenir est engagé.

En effet, pour faciliter le travail des élèves sur les activités de production horticoles, l’établissement s’oriente vers l’installation d’une serre sur le Lycée sur des espaces non naturels et non paysagers. Ainsi, la production serait plus accessible aux élèves et profiterait des aménagements réalisés sur le lycée (talus, jardin…).
L’activité de production en pleine serait toujours maintenue sur le site de Chantemerle sous la responsabilité su centre de formation pour adulte. Des chantiers d’insertion y seraient développés et les activités d'expérimentation maintenus.

Issu d'une enquête auprès du personnel de l'établissement et des acteurs du territoire ce projet ouvre de nouvelles perspectives pour l'exploitation: réaffirmer son rôle pédagogique tout en atteignant l'équilibre financier.

Le projet doit désormais être affiné dans son contenu et ses conséquences financières évaluées.

Rapport

Résumé grand public

Pour réorganiser l’exploitation horticole et respecter les conclusions du plan de redressement tout en satisfaisant les besoins pédagogiques, une concertation a été menée avec l’ensemble des usagers sur l’année scolaire 2014-2015.

Ce travail a été conduit au travers d’enquêtes internes et externes.

Les travaux d’enquêtes et les réunions ont permis d’identifier pour chaque centre constitutif du site niortais les besoins pédagogiques en termes de productions et de surfaces.

Pour répondre à ces besoins pédagogiques, 5 espaces nouveaux espaces à dimension plus humaine relocalisés sur le site du Lycée ont été définis pour 5 fonctions différentes :
- 200 m² dédiés à l’implantation d’une planche de culture hors sol. Lieu de démonstration de différents revêtements de sol et de stockage des ligneux en pots où il faudra en envisager un système d’arrosage.
- 150 m² de jardin pour y faire les cultures maraîchères et autres de pleine terre.
- 1 tunnel de 288 m² environ (dont 58 m² de hall d’application et lieu de vente). Le tunnel pourra profiter de la cuve de 30000l d’eau de récupération des eaux de pluie pour satisfaire une partie de son arrosage.
- 1 local technique de la serre (système de pilotage agro-climatique, irrigation et nutri-irrigation) sera installé.
- Un petit bâtiment de stockage (petite production, approvisionnement au fur et à mesure, stockage des matières sensibles - phytosanitaires et solutions nutritives) avec chambre climatique de 4m², accolé à la serre sera créé.
- Un bureau du DEA et une salle technique pouvant accueillir les groupes pour débriefing sera créé.

Le choix des productions et des quantités produites correspond exclusivement à des besoins pédagogiques :
- La serre-tunnel sera le lieu des productions en pots de saison, à savoir, les productions de plantes annuelles, bisannuelles, plantes fleuries ainsi que les jeunes plantes de légumes. Une zone spécifique à la multiplication permettra aux apprenants de suivre une culture complète, par exemple, celle de légumes, de la graine jusqu’à l’assiette.
- Une zone de maraîchage de pleine terre sera le support des productions de légumes et d’aromatiques de saison. Production intégrée aux nouveaux référentiels, très sollicité par les professionnels et les jeunes en formation, cette nouvelle zone sera un lieu d’apprentissage à l’agro-écologie dans le cadre d’une culture maraîchère.
- Une zone hors-sol pour des cultures pérennes et notamment des plantes ligneuses : arbres fruitiers (dont variétés locales), arbustes, plants champêtres d’origine locale permettra de ne pas délaisser un pilier important de la production horticole et surtout essentiel à nos formations en paysage.

La commercialisation des produits ne devrait pas causer de problèmes majeurs puisque les faibles quantités écoulées (bien inférieures à celles commercialisées à ce jour) ont été guidés par les objectifs de productions pédagogiques et non par des objectifs de vente. Toutefois, l’aspect commercial n’a pas été négligé puisque le choix des espèces et variétés est contraint par la possibilité de pouvoir vendre cette production. A titre d’exemple, la production de la culture en pots d’arbres fruitiers intégrée au projet permet :
- aux apprenants d’aborder la culture des ligneux en pots,
- à la future exploitation d’obtenir une production facilement commercialisable puisque très demandée.

Les canaux de commercialisation des produits issus de ces trois zones seront les suivants :
- les plantes en pots que ce soit des productions annuelles ou pérennes seront commercialisées sur site à destination essentiellement des particuliers et des collectivités lors de journées banalisées ou d’opérations organisées par la filière Technicien conseil-vente du lycée
- les produits issus de la zone de culture maraîchère seront directement traités par les restaurations de l’EPL.

Un projet de développement est en cours de construction pour le site de Chantemerle (ancienne exploitation). Au même titre que le projet « route de Coulonges », cette réflexion est menée par tous les centres présents sur le site de Niort. Ce travail est conduit de telle façon que cette opération ne sollicite pas d’investissement particuliers. L’objectif étant d’exploiter au mieux les potentialités du site, de développer de nouveaux systèmes de production et potentiellement de l’ouvrir à de nouveaux partenariats extérieurs notamment par la création d’un lieu test.

Rapport

Résumé grand public

Positionnée en milieu fragile et péri-urbain, l'exploitation horticole est confrontée à des enjeux écologiques, économiques et sociaux qu'il convient de concilier. Elle est un outil d’expérimentation et de démonstration pour les apprenants, les professionnels et les autres acteurs du territoire.



Profitant de l'expérience acquise sur l'action Biodivéa/ Liséa /Plante Bleue et des partenariats qui en ont découlé, elle est animateur local du produire autrement et de l'agro-écologie.



A l’image de la filière horticole économiquement fragile, l’exploitation a du trouver un nouveau souffle: les pertes économiques accumulées devenant insoutenables. Le projet a donc consister à accompagner l’exploitation dans sa mutation afin de:



-concilier les objectifs pédagogiques, écologiques et la performance économique,



-faire de l’outil un lieu d’investissement pédagogique,



-développer une production alternative,



-adapter la production au potentiel commercial,



-développer les chantiers d’aménagements,



La mise en place d'un atelier de production  et de commercialisation sur le site du lycée à été un début.



Ce changement de stratégie a été conduit en : 



- Élaborant une analyse systémique de l’exploitation au sein de l’EPL afin d’en identifier les forces et faiblesses et d’établir un diagnostic,



- Proposant des scénarios de changement (réorientation des productions ? mise en œuvre de stratégies commerciales ? ….) ,



- Impliquant les équipes pédagogiques afin de permettre la mise en œuvre du scénario retenu dans le cadre d’activités pédagogiques,



- Assurant le maintien des expérimentations en cours (éliciteurs, biodiversité…) 



- Communicant auprès du grand public et du monde professionnel local sur les actions mises en œuvre sur l’exploitation.



La mise en œuvre du scénario (développement d'ateliers pédagogiques sur le site du lycée, maintien de Chantemerle avec réorientation des productions, développement de l'agro-écologie...) a engagé l’ensemble des formations (initiales et continues) en place sur le site de Niort. Le projet est devenu structurant et source de cohésion pour tout le site niortais.



La mise en œuvre du projet a été facilitée par le soutien financier de la Région Nouvelle Aquitaine.



Ainsi, le projet devrait contribuer à la promotion locale de l'enseignement agricole, de ses formations et de ses savoirs faire.