Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Mise en place d’un pôle agroéquipement au sein de l’EPLEFPA

Etablissement

EPL Guadeloupe

Description du projet

Doter l’EPLEFPA d’un « pôle agroéquipement », lieu de production, de formation et de démonstration d’une gamme de matériel agricole à même de répondre aux enjeux de formation et de développement agricole à travers le levier qu’est la mécanisation.
Il s’agit de se doter de moyens matériels, pédagogiques et de développer l’expertise technique nécessaires pour :
- Former les apprenants et les professionnels (agriculteurs, tractoristes, techniciens et conseillers agricoles) à l’utilisation, au réglage, à la maintenance et au choix de matériel
- Concevoir du matériel agricole innovant, adapté aux besoins de la production locale.

Avantages stratégiques pour l’EPLEFPA :
Il n’existe aucune structure à même de réaliser de la formation spécialisée en agroéquipement. Les demandes de formation dans ce domaine ne sont pas forcément exprimées puisque l’offre est inexistante ; il n’en demeure pas moins que les attentes des professionnels sont très fortes : les tractoristes agricoles sont formés « sur le tas » ou recrutés dans le domaine des travaux publics sans compétence spécifique agricole. Toutes les opérations de réglage, adaptation des outils qui demandent de la technicité et une approche agronomique sont alors négligées (notamment tout ce qui concerne les problématiques de pulvérisation et d’épandage, mais aussi de préparation et d’entretien du sol)
Les projets connexes dans lesquels l’EPLEFPA est déjà impliqué (Dephy Expe, RITA …) convergent tous vers ce besoin de compétence et la nécessité d’innovation en agroéquipement.
Dans le Plan Enseigner à Produire Autrement, un grand nombre de mesures concrètes mettent en œuvre des agroéquipements et des innovations dans ce domaine, ce qui nous confronte à nouveau au même problème.
La place centrale de l’EPLEFPA dans l’enseignement agricole en Guadeloupe en fait l’acteur désigné et attendu pour la mise en place de ce véritable « pôle de compétences » dans le domaine de l’agroéquipement.

Thématique principale

Machinisme et agro-équipement

Thématique secondaire

Agriculture et agro-écologie

Identification

Centre constitutif concerné

LEGTPA Guadeloupe

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

Convenance 97122 BAIE-MAHAULT 0590952766

Nom du responsable du dossier

RAMIANDRISOA Yves

Fonction du responsable du dossier

DIRECTEUR ADJOINT FCPA

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

yves.ramiandrisoa@educagri.fr

Nom du chargé de projet

BRETON ROMUALD

Fonction du chargé de projet

enseignant en agroéquipement et / ou agronomie

Coordonnées du chargé de projet

romuald.breton@educagri.fr

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

L’EPLEFPA Alexandre Buffon, bien que ne possédant pas de formation diplomante purement agroéquipement, a fait le choix de se lancer dans la "mise en place d’un Pôle agriéquipement", afin de répondre aux problématiques actuelles du territoire de la Guadeloupe. En effet l’agriculture guadeloupéenne est essentiellement composée d’exploitations de moins de 5ha, souffrant d’une faible mécanisation et d’un manque de compétitivité lié surtout aux lourdes charges de main d’œuvre tout au long des itinéraires techniques, en particulier pour les cultures visant l’autonomie alimentaire du territoire (fruits et légumes, fourrages pour les élevages).



La « mécanisation raisonnée », une déclinaison de l’agriculture du même nom, est donc un levier majeur du développement de l’agriculture guadeloupéenne et vise à améliorer les performances des systèmes d’exploitation, tout en évitant la dérive vers une sur-mécanisation et une consommation d’énergie excessive, en privilégiant les pratiques agro-écologiques.



C’est pourquoi, au travers de ce pôle agroéquipement, nous souhaitons répondre aux problématiques suivantes :

• Formation : comment répondre au besoin de compétence de plus en plus grand en agroéquipement sur la Guadeloupe ?

• Mécanisation et innovation : comment répondre au besoin d’adaptation de la mécanisation aux productions et à la structure des exploitations locales ? 



 



Lors de cette première année d’exercice de tiers temps ADT, nous avons défini et orienté notre choix sur deux projets phares que sont la création d’une plateforme de compostage, ainsi que la création d’un « atelier d’auto-construction » type Atelier Paysan, pour dynamiser ce pôle agroéquipement.




  • La plateforme de compostage, (travaux entamés sur cette première année)



Il en découlera d’un point de vue pédagogique : une éducation à la gestion des déchets dans notre établissement et de devenir une vitrine aussi bien pour le lycée  les CFA, et les CFPPA. Mais aussi de participer aux travaux de compostage et à la gestion de cet outil.



Ceci permettra et permet déjà la création de support de cours pluridisciplinaire, la création d’un EIE (Gestion des déchets en milieu insulaire) en 2nd pro  NJPF pour la rentrée 2018.



Mais c’est aussi pour l’exploitation du lycée en conversion BIO une source de production de ressources (compost, lixivia, lombric-compost…) indispensable à l’évolution de ses pratiques.  



La micro-mécanisation sera privilégier pour mener à bien la production, et afin d’en faire un exemple pour de petite structure.



 




  •  L’atelier d’auto-construction type Atelier Paysan,



L’atelier d’auto-construction se voudra d’être une répondre à la problématique d’équipements que rencontre bon nombre d’agriculteurs en Guadeloupe, et ou d’adaptation de ces matériels à nos itinéraires techniques (cultures, sols).



A travers notre exploitation en conversion, il s’agira de mener une réflexion sur l’évolution de ses itinéraires techniques, en intégrant l’adaptation et la création de matériel pour répondre aux nouvelles problématiques  émergeantes par le passage et la pérennisation de nos cultures en BIO. 



L’atelier d’auto-construction prendrai place sur cette exploitation et permettrai aux agriculteurs de la Guadeloupe et des Antilles, mais aussi à nos apprenants (BTS, CFPPA…), de participer à ces réflexions sur les itinéraires techniques et d’auto-construire des matériels et équipements (adaptation ou création) afin de répondre aux mieux aux exigences de leurs parcelles et de leurs cultures. 



L’ambition sera d’être un relais à l’ATELIER PAYSAN (collectif de paysan-ne-s, de salarié-e-s et de structures du développement agricole, réunis au sein d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) baptisée l’Atelier Paysan.) sur notre exploitation, en mettant l’atelier à disposition, pour ces pratiques et d’en jouir aussi.  Cela contribuera à faire de l ‘EPLEFPA un lieu de référence et une vitrine de l’agriculture BIO aux Antilles.



 



Nous travaillons aussi sur l’élargissement de l’offre de formation, avec notamment l’ouverture du BPA Travaux de conduite et entretien des engins agricoles au CFA de la Guadeloupe pour la rentrée 2019. 



 



Mais ce n’est pas tout, d’autres actions ont vu le jour cette année :



Le Pôle agroéquipement à participation à la Journée Technique du 7 décembre 2017 au Lycée Agricole de Guadeloupe (Projet DEPHY EXPE) ayant pour thématique la « Prise en main des outils de petite mécanisation pour une gestion de l’enherbement sans herbicide en zones de captage d’eau potable » Ceci à occasionnée la production et distribution de documents : Fiche Sécurité : Le Microtracteur, Le Motoculteur, La Tondeuse-Débroussailleuse.



D’autres ressources prêtes à l’emploi ont été produites pour une utilisation pédagogique. Création de CHECK-LIST pour tracteur, mini-pelle... : Vérification avant utilisation, Maintenance conditionnelle...



 



Pour conclure, je dirai que cette première année forte enrichissante a permis de definir et d'organiser le travail pour les deux prochaines à venir.



A suivre.



 



 



Rapport

Résumé grand public