Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Mettre en place des parcours individualisés pour lutter contre le décrochage scolaire

Etablissement

EPL Brette les Pins

Description du projet

Depuis la rénovation de la voie professionnelle de nombreuses actions d’individualisation ont été mises en place. Il convient d'en faire un bilan pour
-mettre en œuvre des parcours individualisés pour un nombre d’élèves croissant,
-structurer les actions et développer des outils internes
-intégrer l’établissement dans différents réseaux pour bénéficier de l’expertise du SNA et partager les expériences
L’objet du projet, au terme des 3 ans, est de disposer des réseaux et des compétences en interne pour que le dispositif d’individualisation soit pérenne. Pour éviter le décrochage et face aux difficultés rencontrées par les jeunes, l’établissement a mis en place
- 17 actions : tutorat(s), binôme de rattrapage scolaire, mini-stages, semaine d’accueil, études encadrées, accompagnement psychologique avec une Ecoute-ados, Groupe Adulte Relais.
- des formations : sur site sur les troubles DYS en 2013, 4 enseignants à Florac en 2014.
L’expérience montre que le maintien dans la scolarité est souvent atteint. Mais les difficultés sont telles pour certains élèves, qu’ils n’obtiennent pas de diplôme.
La prise en charge des difficultés doit être globale pour être efficiente. L’objectif du projet est de créer d’autres outils pour élaborer des parcours individualisés pour les élèves, de structurer l'offre pour une meilleure lisibilité des familles. Un nombre croissant d'élèves est susceptible de décrocher.
Les objectifs de ce projet sont donc de limiter le nombre d'élèves décrocheurs en tentant d'apporter une solution aux causes probables de leur décrochage et également de faciliter l'ancrochage des autres élèves.
L’objet du projet, au terme des 3 ans, est donc de tenter de formaliser des parcours d'individualisation tout en développant des réseaux et des compétences en interne pour que le dispositif d’individualisation soit pérenne.

L’établissement s’inscrit donc dans une démarche sur 3 ans avec les objectifs suivants:
- faire le bilan des actions déjà menées et mesurer leurs impacts
- former les personnels
- formaliser les parcours en associant les familles
- proposer de nouvelles actions
- partager l’expérience au niveau régional

LES ETAPES :
- Diagnostiquer les élèves au cours de la semaine d'accueil
- Mise en place d'actions pour remédier aux difficultés scolaires
- Mise en place d'ateliers pour faciliter l'ancrochage

PARTENAIRES :
- Mme Lelong : thérapeute familiale du CIDIF : écoute ados
- Mme Ollivier : psychologue: écoute adultes du GAR
- Une orthophoniste (à trouver)
- L’assistante sociale (à trouver)
- Le CIO, la documentaliste: orientation
- Enseignants et assistants d’éducation: cours individualisés, soutien, aide aux devoirs, apports méthodologiques
- Intervenants Relaxation et coaching (en cours)
- Supagro Florac  Formation des enseignants sur la pédagogie différenciée - Atelier "développer le goût de la lecture" : animé par la documentaliste
objectif : inciter les élèves à lire pour faciliter leur compréhension des consignes et augmenter leur champ lexical (lien avec toutes les matières).
- Atelier "Méthodologie" : enseignante.
Obj: aider les élèves de seconde pro en début d'année à ranger leurs classeurs de matières professionnelles, se repérer dans les modules.
- Atelier "Gestion de son image sur les réseaux sociaux" :enseignante TIM et une animatrice des foyers ruraux.
Obj: à partir d'un travail d'écriture, réfléchir à l'image de soi que l'on veut mettre en avant sur les réseaux sociaux (lien avec le français, l'informatique).
- Atelier "Relaxation/Gestion du stress" : enseignante ou intervenant extérieur.
Obj: s'approprier des exercices simples de relaxation (lien avec l'animation pour les seconde SAPAT)
- Atelier "Coaching" : enseignant ou intervenant extérieur.
Obj : apprendre à s'habiller, se présenter pour des oraux.

liste non exhaustive

Thématique principale

12

Thématique secondaire

Identification

Centre constitutif concerné

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

Le Haut-Bois 72250 BRETTE LES PINS

Nom du responsable du dossier

GROUALLE

Fonction du responsable du dossier

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

GROUALLE Corinne proviseur de l'établissement tel : 02 43 75 83 01 port : 06 29 96 32 00

Nom du chargé de projet

ASTIER Anne

Fonction du chargé de projet

PLPA biologie écologie

Coordonnées du chargé de projet

Groualle corinne

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

Le lycée professionnel de Brette-les-pins accueille des élèves en seconde professionnelle dont certains, parfois en grandes difficultés scolaires et sociales, présentent un risque de décrochage important. Le lycée a donc mis en place plusieurs actions visant à "ancrocher" ces élèves. Des parcours individualisés sont mis en oeuvre pour répondre aux plus près des difficultés rencontrées.
Tout d'abord, des dispositifs ayant pour cibles les élèves eux-mêmes :
- une semaine d'accueil au cours de laquelle les élèves découvrent l'établissement, la filière professionnelle et apprennent à se connaître. C'est également pour eux l'occasion de passer des tests afin d'évaluer leurs difficultés.
- l'individualisation : dispositif permettant aux 10 élèves en très grande difficulté (sur les 3 secondes) de suivre les cours de maths et de français en groupe plus restreint. Ce dispostif vise à améliorer la compréhension des consignes écrites et orales des élèves mais également à favoriser l'obtention du certificat de BEPA pour des élèves en grandes difficultés.
- des atelliers de la réussite : Ils ont pour objectif de remédier par petits groupes à certaines de leurs difficultés, de leur redonner confiance en les mettant en situation de réussite sur des projets courts et concrêts. différents des clubs, ils permettent aux élèves de s'investir dans un projet tout en renforçant ou développant de nouvelles compétences.
Des actions à destination des enseignants : en effet, pour que les élèves restent "ancrochés", il est important qu'ils soient bien cours. D'où des formations permettant aux enseignants :
- d'adapter ou de varier leurs pratiques pédagogiques,
- de gérer leur stress mais aussi de mobiliser des outils facilitant la concentration des élèves,
- de repèrer les troubles dys et de l'attention chez les apprenants et de mettre en place des outils adaptés
Enfin, dernière cible du projet : les familles sans lesquelles toute lutte contre le décrochage reste vaine. Il est donc porté une attention particulière à la relation famille- établissement, en particulier via le professeur principal.

















Rapport

Résumé grand public


Au lycée professionnel agricole André Provots de Brette-les-Pins dans la Sarthe, l’équipe pédagogique se mobilise pour lutter contre l’abandon scolaire : plusieurs actions ont été mises en place : ces actions privilégient à la fois :
-le climat scolaire : mise en place de lieux d’écoute pour les élèves, organisation d’une semaine d’accueil pour les secondes et les 3ième, actions développant l’écoute et la collaboration.
- la réussite « scolaire » des élèves : repérage des difficultés scolaires, propositions de remédiation ou de réorientation, participation à des « ateliers de la réussite ».
Ces derniers consistent en des projets ou actions de courte durée (3 ou 4 semaines). Ils sont proposés aux élèves de chaque classe de seconde 2 h par semaine. Ils ont pour buts de remédier aux difficultés (atelier « Méthodologie » ou « Apprendre à apprendre ») mais également « d’ancrer » les élèves en essayant de susciter de la motivation (atelier « Plantes carnivores », « Autrement livres « ), de donner de la confiance (atelier « Gestion du stress », « Prise de parole ») ou de développer de nouvelles compétences. Certains sont animés par des enseignants, d’autres par des assistants d’éducation et enfin, certains font appel à des compétences externes spécifiques
Ainsi, l’équipe enseignante et l’équipe de la vie scolaire, tendent à mettre en place et à proposer aux élèves des « parcours individualisés » essayant de répondre aux difficultés rencontrées par chacun.
Par ailleurs, désireuse de renforcer chez les élèves, des qualités comme l’écoute, la coopération et la collaboration, l’équipe éducative a mis en place cette année des actions allant dans ce sens : ces actions, nécessitant l’intervention de partenaires extérieurs, seront renforcées dans le courant de l’année scolaire 2016-2017.
D'autre part des formations ont été proposées aux enseignants afin qu'ils puissent faire évoluer leurs pratiques et les aider à prendre en compte les difficulés de chacun.

Rapport

Résumé grand public

Depuis plusieurs années, un nombre important de démissions en cours de cycle Bac pro, plus particulièrement en classe de seconde pro est constaté. L'orientation des élèves est parfois subie, d’une part et d’autre part, ils ne peuvent pas être affectés en CAP par manque de place. Ces élèves de seconde pro sont donc « non motivés » par la filière mais également en difficulté par rapport au niveau exigé par la seconde pro.



D’autre part, les démissions des élèves en classes de 1ère ou de terminales augmentent.



Par ailleurs les élèves recrutés rencontrent également d’importantes difficultés familiales, sociales ou financières. Les motifs du décrochage étant souvent liés à un manque de motivation, à des difficultés scolaires, à du découragement ou à un climat scolaire insécurisant, le projet propose donc des actions pour « bien travailler » (Susciter de la motivation , Prendre en compte les difficultés,), pour « orienter » (Accompagner les élèves dans la recherche d’une autre filière), pour « bien vivre ensemble » (Créer un climat scolaire serein).



Ces actions visent les élèves, bien sur, mais également les familles, que le lycée cherche à impliquer davantage, et les enseignants, qui peuvent évoluer dans leurs pratiques.




  1. Le bien travailler :



Des expérimentations telles que « l’individualisation » ou les « ateliers de la réussite » sont faites pour limiter le découragement, pour redonner envie de travailler et développer le goût de l’effort.



 




  • Individualisation : cours de maths et français pour un groupe de 10 élèves en grandes difficultés. Ces élèves sont issus des 3 classes de seconde : l’objectif est de les préparer aux CCF de maths et de français comptant pour la certification BEPA mais aussi de les aider à mieux comprendre les consignes et à savoir calculer.

  • Accompagnement individualisé ou coaching pour préparer le BEPA (pour les élèves de terminales ne l’ayant pas eu) : préparation à l’épreuve orale devant les professionnels et entraînement sur des sujets écrits.

  • « Ateliers de la réussite » : ce sont des projets ou actions de courte durée qui sont proposés aux élèves de chaque classe de seconde sur les créneaux laissés libres à l’EDT. Ils ont pour objectifs de remédier aux difficultés (atelier « Méthodologie » ou « Apprendre à apprendre ») mais également « d’ancrer » les élèves en essayant de susciter de la motivation, de donner de la confiance (« Prise de parole ») ou de développer de nouvelles compétences. Des ateliers sont également proposés aux élèves de 1ière et de terminales pour les soutenir avant le bac comme les ateliers « Gestion du stress », « Optimiser l’usage de sa calculatrice », « Se présenter à l’oral ». L’objectif est aussi de proposer davantage d’ateliers aux élèves de 1ière qui ont l’impression de ne plus progresser. Cet aspect mérite encore d'être développé.

  • Soutien scolaire, aide aux devoirs : les assistants d’éducation ont en charge l’accompagnement  de certains élèves, les objectifs sont d’apporter des aides concrètes aux élèves mais également de les responsabiliser en développant leur autonomie. Le CPE, le Professeur principal et l’animatrice du projet font le lien entre l’équipe enseignante et les assistants concernés.



 



2  Le bien vivre  ensemble




  • Activités coopératives et collaboratives : travailler ensemble nécessite d’apprendre à s’écouter, à tenir compte de l’autre. Trouver un stage, passer un entretien, se confronter aux adultes nécessitent d'avoir des comportements pro-sociaux adaptés. Développer ou asseoir les compétences psychosociales chez les jeunes, au travers de ces activités,  peut donc contribuer à limiter le décrochage.

  • Certains élèves connaissant d’importantes difficultés sociales ou familiales : plusieurs dispositifs d’écoute sont donc mis en place au sein du lycée pour les soutenir et parfois les guider vers des structures adaptées : Groupe Adultes Relais, Thérapeute familiale



 



Par ailleurs, depuis le début du projet, chaque année, les enseignants ont pu bénéficier d'une formation les accompagnant pour diversifier leurs pratiques pédagogiques ou les aider à apaiser les tensions en classe.



Afin de faire du lien entre ces dispositifs et de faciliter leur appropriation par les élèves et les membres du personnel, l’ensemble est coordonné, par l’animatrice du projet.