Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Mise en place d'une plate-forme "innovation-formation-diversification"

Etablissement

EPNEFPA de Wallis et Futuna

Description du projet

Le projet vise à développer sur l’exploitation de l’EPNEFPA une plate-forme « innovation-formation-diversification ». Ces objectifs sont multiples : - Permettre aux acteurs agricoles du territoire d’expérimenter et tester des innovations, - Structurer un site pilote pour la diffusion des innovations, - Disposer de supports pour la formation, - Faciliter la diversification des productions agricoles sur le territoire et l’installation des jeunes. La mise en œuvre du projet comprend les étapes suivantes : - une phase de diagnostic des besoins (professionnels du secteur et acteurs de la formation agricole), - la mise en place des supports sur l’exploitation, - la mise en œuvre de formations, - la mise en place d’une « couveuse d’activité » pour favoriser l’installation des jeunes. Le projet s’inscrit dans un territoire particulier dont les problématiques sont : la difficulté à installer des jeunes, une offre en produits agricoles locaux limitée, un manque d’accompagnement pour les professionnels du secteur. Actuellement, il n’y a pas de site dédié à l’expérimentation agricole sur le territoire, et l’offre en conseils agricoles est inexistante dans certaines filières (arboriculture par exemple). La mise en œuvre de ce projet devrait permettre de répondre à certaines problématiques : - diversifier l’offre en produits locaux en appuyant les professionnels dans l’élaboration et la mise en œuvre des itinéraires techniques innovants, - permettre aux professionnels de tester des techniques innovantes et d’améliorer ainsi la rentabilité des exploitations, - offrir aux jeunes du territoire désireux de créer une activité dans le domaine agricole un lieu de formation adapté à leurs besoins, - permettre aux porteurs de projets de tester en conditions réelles la faisabilité de leur projet en bénéficiant d’un accompagnement (couveuse d’activité). La finalité du projet est de développer des supports pour la formation qui soient adaptés aux problématiques locales. Ces supports, qui seront mis en place sur l’exploitation (sous la forme de parcelles de démonstration par exemple) seront utilisés lors de formations ponctuelles mais aussi par les enseignants du lycée professionnel agricole pour la formation initiale en bac pro CGEA et en bac pro Agroéquipement. Le projet intègre la réalisation de supports didactiques sous la formes de panneaux qui pourront être traduits en langues vernaculaires.


Thématique principale

Diversification-installation en agriculture

Thématique secondaire

Agriculture biologique

Identification

Centre constitutif concerné

Exploitation agricole de Wallis et Futuna

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

EPNEFPA de Wallis et Futuna Lycée professionnel Agricole de Wallis et Futuna BP 58 VAIMOANA 98600 Wallis

Nom du responsable du dossier

Dominique VILLÉ

Fonction du responsable du dossier

Directeur de l'EPNEFPA

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

Lycée professionnel Agricole de Wallis et Futuna BP 58 VAIMOANA 98600 Wallis tél : 00 681 72 20 91 mail : dominique.ville@ac-wf.wf

Nom du chargé de projet

Franck Roussel

Fonction du chargé de projet

Enseignant

Coordonnées du chargé de projet

Lycée professionnel Agricole de Wallis et Futuna BP 58 VAIMOANA 98600 Wallis tél : 00 681 72 04 97 mail : franck.roussel@educagri.fr

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

MISE EN PLACE D'UNE PLATEFORME "INNOVATION - FORMATION - DIVERSIFICATION'.



Wallis-et-Futuna (« Uvea mo Futuna ») est un archipel, à près de 2 100 km de la Nouvelle-Calédonie, composé de trois îles principales, Wallis (75,64 km²), Futuna (46,28 km²) et Alofi (17,78 km²). Les deux dernières sont très proches (2 km de distance) et font partie d’un même ensemble géologique, alors que Wallis est située à 230 km au nord-est. L'agriculture et l'élevage sont omniprésents, sont essentiellement vivriers et contribuent au positionnement social des habitants. Le Lycée Profesionnel Agricole et son exploitation existent administrativement depuis 2010 sur l'île de Wallis. D'abord incompris par la population, perçu même comme un concurrent à travers son exploitation, l'établissement se repositionne et se place au centre du développement agricole. Aujourd’hui l’exploitation agricole du L.P.A. compte un directeur et deux salariés. L’activité actuelle de l’exploitation est centrée sur la production agricole (maraîchage et élevage porcin). Les missions d’expérimentation et de développement ne sont pas ou peu assurées pour l’instant. Les enseignants techniques du lycée agricole interviennent, mais ne peuvent pas aller très loin en matière de développement. Par ailleurs, une réorganisation des missions agricoles au niveau du territoire a fait émerger un besoin en matière de site pilote pour mettre en place des expérimentations (en élevage et en agriculture biologique) ainsi qu’un suivi des actions. Enfin, les professionnels du secteur ont besoin d’un site pour tester des innovations, ils ont besoin de conseils et de suivi.



Le projet vise donc à développer sur l’exploitation du L.P.A. une plate-forme « innovation-formation-diversification ». Ces objectifs sont multiples : - Permettre aux acteurs agricoles du territoire d’expérimenter et tester des innovations, - Structurer un site pilote pour la diffusion des innovations, - Disposer de supports pour la formation, - Faciliter la diversification des productions agricoles sur le territoire et l’installation des jeunes. La mise en œuvre du projet comprend les étapes suivantes : - une phase de diagnostic des besoins (professionnels du secteur et acteurs de la formation agricole), - la mise en place des supports sur l’exploitation, - la mise en œuvre de formations, - la mise en place d’une « couveuse d’activité » pour favoriser l’installation des jeunes. Le projet s’inscrit dans un territoire particulier dont les problématiques sont : la difficulté à installer des jeunes, une offre commerciale en produits agricoles locaux limitée, un manque d’accompagnement pour les professionnels du secteur. Actuellement, il n’y a pas de site dédié à l’expérimentation agricole sur le territoire, et l’offre en conseils agricoles est inexistante dans certaines filières (arboriculture par exemple). La mise en œuvre de ce projet devrait permettre de répondre à certaines problématiques : - diversifier l’offre en produits locaux en appuyant les professionnels dans l’élaboration et la mise en œuvre des itinéraires techniques innovants, - permettre aux professionnels de tester des techniques innovantes et d’améliorer ainsi la rentabilité des exploitations, - offrir aux jeunes du territoire désireux de créer une activité dans le domaine agricole un lieu de formation adapté à leurs besoins, - permettre aux porteurs de projets de tester en conditions réelles la faisabilité de leur projet en bénéficiant d’un accompagnement (couveuse d'activité).



Cette plateforme, étant basée à l'exploitation agricole du LPA, conserve une dimension pédagogique importante. Les apprenants sont alors acteurs de leur formation en participant aux travaux d'élaboration et de conduite des supports végétaux et/ou animaux; ils sont aussi les premiers bénéficiaires de ces innovations techniques. D'ailleurs certaines expérimentations sont en cours au LPA ou chez les producteurs partenaires. Ils ont été initiés lors du développement de l’activité de l’exploitation agricole et lors des différents projets comme RITA et INTEGRE.



Les thématiques développées sont: Le maintien de la fertilité des sols ; La protection des cultures en lutte biologique ; La maîtrise de la reproduction et de la conduite de l'élevage porcin ; La première transformation des produits issus de l'agriculture et de l'élevage. Pour chaque thème, il s'agit de former et de rédiger et de diffuser des documents techniques de références.



En parallèle au L.P.A., la mise en place de la plateforme "Innovation-Formation-Diversification" doit aboutir à une structure de formation continue durable. Cette structure pourrait être assimilée à un CFPPA . Pour cela, les perspectives sont :



- le maintien de l'offre de formation continue et initiale



- l'implication de la collectivité territoriale dans le fonctionnelent de la structure



- la capacité à financer un chargé de mission pour la coordination du site



- la capacité à rester une force de proposition et d'expérimentation