Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Méthanisation à la ferme : Une démarche Agro écologique

Etablissement

EPL Clermont Ferrand

Description du projet

La méthanisation à la ferme contribue à répondre aux enjeux environementaux et énergétique de notre pays . L'état et la région Auvergne se sont engagés dans des plans volontaristes en la matiére. L'EPL de Marmilhat sera doté dés 2015 d'une unité de méthanisation sur son exploitation agricole .
Les objectifs de ce projet seront de :
- Capitaliser des références techniques , agronomiques et économiques .
- Diffuser et transférer en direction des publics en formation et des acteurs du territoire
- Inciter , promouvoir et accompagner les initiatives nouvelles .

Ce projet s'inscrit prioritairement dans la mission ADT de l'EPL .
La nature du projet permet d'envisager un transfert de connaissances dans des disciplines diverses techniques et scientifiques . Il donnera lieu à des formations courtes portées par le CFPPA en direction de publics divers ( agriculteurs , entrepreneurs ruraux , agents publics état et territoraiux ... ..)
La formation initiale intégrera cette thématique par le biais de la mise en place de MIL et MAR .

Il prendra place dans le projet de développement du volet expérimentation de l'exploitation agricole et trouvera des prolongements au travers du GIS et des ses partenaires ( Universitaires , pofessionnels .. )

Enfin , il portera une image innovante et positive de l'EPl de Marmilhat . Objectifs stratégiques

Implication dans une politique publique prioritaire Etat et Région
Recherche action sur autonomie énergétique des exploitations agricoles

Objectifs opérationnels :

Production de références techniques et agronomiques
Communication sur processus de méthanisation
Transfert de connaissances vers apprenants et professionnels
Mise au point d'une technique en voie séche continue
Partenaires :
prof : Chambre agri , coop,
Enseignement sup : Vetagro et UBP , DGER
Recherche : Istrea , Inra
Chargés de mission : Enseignants en agronomie et physique chimie
Ecriture de Mil et Mar
Séquences de formaation en CFA et CFPPA
Implication BTS avec PIC
Réalisation d'un parcours pédagogique
Mise à disposition base documentaire sur serveur
Implication des classes professionnelles sur suivi expériementation
Accueil stagiaires

Thématique principale

Agriculture et agro-écologie

Thématique secondaire

Développement local et péri-urbain

Identification

Centre constitutif concerné

Exploitation agricole de Marmilhat

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

Marmilhat 63370 Lempdes Tel : 04 73 83 72 50

Nom du responsable du dossier

GERMOT Alain

Fonction du responsable du dossier

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

Directeur EPL

Nom du chargé de projet

MARANDET Pierre et ROLLAND Jean-Pierre

Fonction du chargé de projet

Enseignant en agronomie et physique chimie

Coordonnées du chargé de projet

Lycée Louis Pasteur . Marmilhat

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

Le projet de méthanisation sur le site du lycée agricole de Marmilhat a vu le jour en 2011. Le directeur de l’exploitation de l’époque M. Jean-Pierre Latron a débuté les réflexions autour de ce sujet en partenariat avec l’école d’ingénieurs Vetagrosup. Une première étude a été conduite par un groupe d’élèves d’ingénieurs dans le cadre d’un projet tutoré. A cette époque la technologie voie humide infiniment mélangée était privilégiée. Le conseil régional, dans le cadre de son agenda 21 a repris le projet en 2013. Une étude de faisabilité a été menée par la société Agréole cette même année. Le procédé technique retenu a été celui de la voie sèche continue pour des raisons liées au caractère novateur de cette technologie ainsi qu’à la nature de nos intrants, relativement secs. Ont suivi des avants projets sommaire puis définitif ainsi que des compléments d’étude sur la valorisation de la chaleur. Un premier appel d’offre a été publié en 2014 mais a été jugé infructueux à l’automne pour des raisons de dépassement du budget prévu. L’appel d’offre a été revu et relancé car le projet continu d’être soutenu avec conviction par la région .
Lors de notre prise en main du projet en septembre 2014, nous avons souhaité démarrer notre travail par des recherches documentaires sur la méthanisation en voie sèche, technique actuellement peu développée en France, et plus généralement sur le fonctionnement d'une unité de méthanisation sur une exploitation agricole. Pour valoriser ces recherches et capitaliser les informations recueillies, nous avons crée une base documentaire sur la méthanisation à usage interne : DOC METHA. Cette dernière comprend des renseignements de base sur les différents modes de méthanisation, des renseignements plus pointus sur tout ce qui a attrait à la technique par voie sèche. Elle centralise des résultats d’expérimentations, des interprétations… Les premières semaines ont également été consacrées à la lecture des différents et volumineux documents liés au projet du site. A cette occasion nous avons listé un certain nombre de points importants à aborder et étudié des propositions d’amélioration du process afin d’être force de proposition pour l’équipe projet.
Ensuite nous avons cherché à visiter une unité de méthanisation voie sèche avec l'équipe. L'objectif était d'appréhender la réalisation concrète du procédé que nous avions découvert, d'en apprécier plus facilement les forces et les faiblesses et de discuter de la conduite de ce type d'unité avec ses responsables et conducteurs. Cette volonté s'est traduite par une visite le 25 février d'une entreprise : Sologne biogaz, à La Ferté Saint Aubin. Cette unité, construite par l'entreprise ayant répondu à l'appel d'offre du conseil régional était en fonctionnement depuis quelques mois et nous avons pu bénéficier des premiers retours d'expérience. Cette visite a été riche d'enseignements : sur le coté réaliste du process tout d'abord, avec une production de biogaz convenable, sur la difficulté à gérer les corps étrangers et incorporer suffisamment de matière, sur la nécessité de lisser dans le temps les variations d'intrants...
Nous nous sommes également réunis, après cette visite, le 4 mars 2015 avec les maîtres d’œuvre et d'ouvrage (Conseil régional, architecte et cabinet d'étude) afin de discuter des derniers choix à faire ou à revoir en vue du lancement de l'appel d'offre définitif. Cette réunion a été l'occasion d'affiner le dimensionnement de certains appareils de l'unité (broyeur, bol mélangeur...), de revoir la taille des aires et fosses de stockage face à l'évolution toute récente de la réglementation locale (passage de l'exploitation très probable en zone vulnérable). Ces échanges étaient éclairés par le retour récent d'expérience entrevu la semaine précédente lors de la visite. Nous avons souhaité nous assurer, lors de cette réunion, de la capacité de ce projet à d'adapter à des évolutions : prises de chaleur, évolution de la puissance du moteur...

Après cela, nous nous sommes concentrés sur les aspects pédagogiques de notre mission : nous avons commencé à créer un portail multimédia « PORTAIL METHA » qui regroupe et permet d’accéder simplement et intuitivement à la totalité de nos supports de communication déclinés en plusieurs versions en fonction du temps disponible et de la nature du public, ainsi qu’à notre base documentaire « DOC METHA » à usage interne qui regroupe tous les documents techniques liés à la méthanisation (aspects agronomiques, techniques, économiques, réglementaire, expérimentaux…). Nous sommes en train d’enrichir ce contenu de propositions de séances de cours ( travaux pratiques, exercices…) répertoriés par disciplines ( agronomie, physique-chimie, économie, biologie…). Ce PORTAIL METHA sera présenté et mis en service auprès de l’équipe pédagogique à la rentrée 2015 et continuera d’être alimenté suite aux retours de nos collègues. Nous avons en fin d’année testé cet outil auprès de trois classes du lycée.

Une

Rapport

Résumé grand public

Le projet de méthanisation sur le site du lycée agricole de Marmilhat a vu le jour en 2011. Le directeur de l’exploitation de l’époque M. Jean-Pierre Latron a débuté les réflexions autour de ce sujet en partenariat avec l’école d’ingénieurs Vetagrosup. Une première étude a été conduite par un groupe d’élèves d’ingénieurs dans le cadre d’un projet tutoré. A cette époque la technologie voie humide infiniment mélangée était privilégiée. Le conseil régional, dans le cadre de son agenda 21 a repris le projet en 2013. Une étude de faisabilité a été menée par la société Agréole cette même année. Le procédé technique retenu a été celui de la voie sèche continue pour des raisons liées au caractère novateur de cette technologie ainsi qu’à la nature de nos intrants, relativement secs. Ont suivi des avants projets sommaire puis définitif ainsi que des compléments d’étude sur la valorisation de la chaleur. Un premier appel d’offre a été publié en 2014 mais a été jugé infructueux à l’automne pour des raisons de dépassement du budget prévu. L’appel d’offre a été revu et relancé car le projet continu d’être soutenu avec conviction par la région .

Lors de notre prise en main du projet en septembre 2014, nous avons souhaité démarrer notre travail par des recherches documentaires sur la méthanisation en voie sèche, technique actuellement peu développée en France, et plus généralement sur le fonctionnement d'une unité de méthanisation sur une exploitation agricole. Pour valoriser ces recherches et capitaliser les informations recueillies, nous avons crée une base documentaire sur la méthanisation à usage interne : DOC METHA. Cette dernière comprend des renseignements de base sur les différents modes de méthanisation, des renseignements plus pointus sur tout ce qui a attrait à la technique par voie sèche. Elle centralise des résultats d’expérimentations, des interprétations… Les premières semaines ont également été consacrées à la lecture des différents et volumineux documents liés au projet du site. A cette occasion nous avons listé un certain nombre de points importants à aborder et étudié des propositions d’amélioration du process afin d’être force de proposition pour l’équipe projet.

Ensuite nous avons visité avec l'équipe projet une installation fonctionnant en voie sèche continue et nous sommes longuement entretenu avec les responsables de production et les concepteurs pour profiter de leur retour d'expérience. Ceci a permis d'apporter de nouvelles modifications à notre projet: dimensionnement de certains appareils de l'unité (broyeur, bol mélangeur...), révision de la taille des aires et fosses de stockage face à l'évolution toute récente de la réglementation locale (passage de l'exploitation très probable en zone vulnérable), capacité de ce projet à d'adapter à des évolutions de l'exploitation: prises de chaleur, évolution de la puissance du moteur...

Après cela, nous nous sommes concentrés sur les aspects pédagogiques de notre mission : nous avons commencé à créer un portail multimédia « PORTAIL METHA » qui regroupe et permet d’accéder simplement et intuitivement à la totalité de nos supports de communication déclinés en plusieurs versions en fonction du temps disponible et de la nature du public, ainsi qu’à notre base documentaire « DOC METHA » à usage interne qui regroupe tous les documents techniques liés à la méthanisation (aspects agronomiques, techniques, économiques, réglementaire, expérimentaux…). Nous sommes en train d’enrichir ce contenu de propositions de séances de cours ( travaux pratiques, exercices…) répertoriés par disciplines ( agronomie, physique-chimie, économie, biologie…). Ce PORTAIL METHA a été présenté et mis en service auprès de l’équipe pédagogique à l’automne 2015. Nous avons testé cet outil auprès de trois classes du lycée. Nous avons souhaiter aller plus loin dans notre communication en mettant en place le ssite internet http://www.methanisation-eplefpa-marmilhat.fr/ qui permet de toucher un public plus large.

Une fois l’installation en fonctionnement, alors commencera la phase de communication et/ou de partenariat scientifique et technique avec par exemple : l’enseignement supérieur (vétagrosup, faculté, IUT, écoles d’ingénieurs), l’ADEME, la chambre d’agriculture, le réseau énergie de la DGER, les éventuels réseaux professionnels, le grand public, l’enseignement primaire et secondaire. Cette installation servira donc à la fois de support pédagogique illustrant la production d’énergie renouvelable mais aussi de vitrine. Le monde professionnel pourra découvrir ce procédé novateur de méthanisation à l’échelle d’une exploitation. Les informations collectées sur son fonctionnement à venir pourront servir à améliorer et orienter les choix de développement de cette technique.

NB: L’été et l’automne 2015 ont été consacrés à la mise en place de CIVE de récolte automnale ou printanière (sorgho, moha, mélange avoine diploïde/vesce, seigle). Les premiers résultats sont intéressants...

Rapport

Résumé grand public

Le projet de méthanisation sur le site du lycée agricole de Marmilhat a vu le jour en 2011 avec le directeur de l’exploitation de l’époque M. Jean-Pierre Latron en partenariat avec l’école d’ingénieurs Vetagrosup. Une première étude a été conduite par un groupe d’élèves d’ingénieurs dans le cadre d’un projet tutoré. A cette époque la technologie voie humide infiniment mélangée était privilégiée. Le conseil régional, dans le cadre de son agenda 21 a repris le projet en 2013. Une étude de faisabilité a été menée par la société Agréole cette même année. Le procédé technique retenu a été celui de la voie sèche continue pour des raisons liées au caractère novateur de cette technologie ainsi qu’à la nature de nos intrants, relativement secs. Après un appel d'offre infructueux en 2014 l’appel d’offre a été revu, relancé et concrétisé.



Lors de notre prise en main du projet en septembre 2014 lors du 1er appel d'offre, nous avons effectué des recherches documentaires sur la méthanisation en voie sèche, technique peu développée en France, et plus généralement sur le fonctionnement d'une unité de méthanisation sur une exploitation agricole. Pour capitaliser les informations recueillies, nous avons crée une base documentaire à usage interne : DOC METHA. Cette dernière comprend des renseignements sur les différents modes de méthanisation, et d'autres plus pointus sur tout ce qui a attrait à la technique par voie sèche. Elle centralise des résultats d’expérimentations, des interprétations…



Par la suite nous avons visité plusieurs installations de méthanisation dont certaines en voie sèche sur le même modèle que la nôtre et avons pu recueillir des retours d'expérience. Nous avons listé un certain nombre de points importants à aborder et étudié des propositions d’amélioration du process afin d’être force de proposition pour l’équipe projet.



Après cela, nous nous sommes concentrés sur les aspects pédagogiques de notre mission :  nous avons commencé à créer un portail multimédia « PORTAIL METHA » qui regroupe et permet d’accéder simplement et intuitivement à la totalité de nos supports de communication déclinés en plusieurs versions en fonction du temps disponible et de la nature du public, ainsi qu’à notre base documentaire « DOC METHA » à usage interne qui regroupe tous les documents techniques liés à la méthanisation (aspects agronomiques, techniques, économiques, réglementaire, expérimentaux…). Nous sommes en train d’enrichir ce contenu de propositions de séances de cours (travaux pratiques, exercices…) répertoriés par disciplines ( agronomie, physique-chimie, économie, biologie…). Après avoir testé cet outil avec nos collègues et les classes du lycée nous avons souhaité aller plus loin dans notre communication en mettant en place le site internet http://www.methanisation-eplefpa-marmilhat.fr/ qui permet de toucher un public plus large et qui remplace désormais et depuis fin 2016  le portail interne.



Des essais de CIVE (culture intermédiaire à vocation énergétique) ont été réalisés sur l’exploitation et nous en avons analysé les résultats qui ne sont pas très prometteurs pour le moment. Nous avons donc prospecté pour trouver d’autres intrants méthanogènes externes pour compléter notre fumier… ceci est en cours.



Actuellement les travaux de construction sont en cours et nous médiatisons leur avancée via le site internet. En parallèle notre attention s’est portée sur les aspects techniques liés au suivi des paramètres physico-chimiques et biologiques. Des rencontres avec la société Methélec ainsi que des échanges avec la société INEVAL nous ont fait prendre conscience de la sensibilité de ces aspects biologiques. Nous expérimentons donc la méthanisation en micro-réacteur dans les laboratoires du lycée avec le retour d’expérience utile d’élèves de BCPST qui ont également travaillé sur ce sujet en mini-projet. Nos résultats seront valorisés en documents pédagogiques et permettrons de mieux comprendre les origines des dérèglements possibles de la biologie du méthaniseur afin de les corriger à temps. Nous espérons également pouvoir déterminer des pouvoirs méthanogènes de façon reproductible mais chaque expérience est longue.



Une fois l’installation en fonctionnement, alors s'accentuera la phase de communication (visites) et de partenariat scientifique et technique avec par exemple : l’enseignement supérieur (vétagrosup, faculté, IUT, écoles d’ingénieurs), l’ADEME, la chambre d’agriculture, le réseau énergie de la DGER, les éventuels réseaux professionnels, le grand public, l’enseignement primaire et secondaire. Cette installation servira donc à la fois de support pédagogique illustrant la production d’énergie renouvelable mais aussi de vitrine. Le monde professionnel pourra découvrir ce procédé novateur de méthanisation à l’échelle d’une exploitation. Les informations collectées sur son fonctionnement à venir pourront servir à améliorer et orienter les choix de développement de cette technique.