Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Un système de polyculture-élevage au service des transitionS agroécologique et éducative

Etablissement

EPL de la Thiérache

Description du projet

Le projet vise à articuler la reconception d'un système de polyculture-élevage mobilisant les principes de l'agroécologie avec le projet enseigner à produire autrement. Il s'agit également de contribuer à la diffusion de l'agroécologie dans les territoires de l'EPL. Le projet s'inscrit dans le programme régional "Enseigner à produire autrement" qui vise notamment à : - Produire autrement à travers la conception de systèmes d'élevage favorisant l'autonomie alimentaire des troupeaux et la gestion des effluents. - Expérimenter de nouvelles pratiques pédagogiques à travers des actions innovantes sur l'exploitation de l'EPL (comment enseigner autrement). - Capitaliser et diffuser les résultats de la démarche auprès des acteurs de l'enseignement agricole. L'objectif du projet de l'EPL est multiple : - produire des références sur les systèmes de polyculture-élevage, - suivre les évolutions d'indicateurs de la performance écolnomique et environnementale du système, - diffuser les résultats auprès des professionnels, - assurer le transfert dans la formation en favorisant la construction des savoirs inhérents à l'agroécologie. Sur le plan technique, la réflexion se situe résolument à l'échelle du système de production dans le cadre d'une approche globale du fonctionnement de l'exploitation. Il s'agit non seulement d'expérimenter de nouvelles pratiques au sein de chaque sous-système ou atelier de l'exploitation, mais aussi et surtout de rechercher des complémentarités entre les sous-systèmes, dans une approche globale conciliant performance économique et respect de l'environnement. L'ambition est d'intégrer les apprenants aux différentes étapes de la démarche, le projet en lui même devenant ainsi un support pédagogique à part entière. Sur le plan technique, les axes de travail envisagés sont les suivants : - Le renforcement de l’autonomie et de la sécurité de l’alimentation des troupeaux ruminants via l’amélioration de la gestion des surfaces pâturées, les évolutions des techniques d’élevage, l’amélioration de la qualité des fourrages récoltés, la recherche d’une meilleure complémentarité entre le maïs et l’herbe, l’utilisation accrue des légumineuses, la recherche d'une meilleure complémentarité entre les élevages de ruminants (bovins lait et ovins). - Le raisonnement du système cultural et des ITK, en valorisant les complémentarités entre les sous-système de l'exploitation et en utilisant les outils d'aide à la prise de décision (logiciels agrotransfert SYMEOS et ODERA, utilisation de FARMSTAR, ...). - Le raisonnement de la gestion des effluents d'élevage à l'échelle de l'exploitation et des exploitations avoisinantes. - La poursuite de l'a mise en place d'aménagements agroécologiques favorables à la biodiversité fonctionnelle (haies, mares, ...). La production de références suppose : - La construction d'une grille d'indicateurs de suivi. - La collecte et l'enregistrement des données en vue d'un suivi technico-économique des ateliers. - L'interprétation des résultats au regard des actions mises en œuvre et du contexte. - L'élaboration d'un protocole de suivi de la biodiversité et sa mise en œuvre dans le cadre pédagogique. - Le suivi des cultures et des surfaces en herbe et l'enregistrement des données. - L'évaluation de l'impact des mesures prises sur l'autonomie alimentaire dans le contexte de la campagne. Il s’agit également de permettre la valorisation et le transfert des pratiques innovantes de l’exploitation dans les formations. Une des ambitions de ce projet est de pousser plus en avant la fonction pédagogique de l'exploitation à travers la conception et la mise en œuvre de séquences de formation permettant d’aborder les spécificités de l’approche agroécologique (éducation à la complexité dans une approche systémique, réflexion sur l'innovation, confrontation à la prise de risque dans le processus de décision). Le transfert des pratiques innovantes dans la formation passe notamment par la mise en place d'un système d'information au sein de l'EPL visant à favoriser l'accès aux données ou résultats produits par le projet et mobilisables dans le cadre pédagogique (centre de ressources agroécologiques)  et par la participation des apprenants aux différentes étapes du projet : - Participation à la formalisation de problématiques inhérentes à la réflexion sur la mise en œuvre de l'agroécologie dans le contexte de l'exploitation agricole et des enjeux de son territoire, ainsi qu'aux propositions de scénarii alternatifs - Collecte des données et suivi de la biodiversité tant au niveau des systèmes prairiaux que des grandes cultures - Suivi technico-économique des ateliers Le projet se veut fédérateur. Il permet de réunir la filière "agricole" (Bac pro CGEA SDE, BTS PA) et la filière "nature" (bac pro GMNF) autour de problématiques transversales et de situations communes aux deux champs professionnels.


Thématique principale

Agriculture et agro-écologie

Thématique secondaire

Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France

Identification

Centre constitutif concerné

Exploitation agricole de Vervins

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

EPLEFPA de Thiérache Le pont de Pierre 02140 Fontaine-Lès-Vervins Tél :03 23 91 34 00

Nom du responsable du dossier

André Grimault

Fonction du responsable du dossier

Directeur de l'EPLEFPA

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

André Grimault Directeur de l'EPLEFPA Tél : 0323913401

Nom du chargé de projet

Marion LEMAIRE

Fonction du chargé de projet

IAE

Coordonnées du chargé de projet

LEGTA de Thiérache marion.lemaire@educagri.fr 0323913400

Projet rédigé


Rapport

Résumé grand public

Dans le cadre du volet produire autrement, l'exploitation a mis en place une organisation différente, notamment sur l'atelier ovin et l'entretien des machines agricoles, afin de faire participer un maximum les apprenants. C'est dans ce cadre que les apprenants peuvent appliquer la théorie vue en classe. De plus, les activités faites par les apprenants font partie à part entière des besoins de l'exploitation. En effet, les données récoltées par les apprenants sont valorisées par l'EA.
Il y a donc réappropriation de l'exploitation par et pour les apprenants.
Enfin, l'exploitation concerne son rôle de vitrine en menant des expérimentations en production végétale et en proposant des journées de démonstration de matériels de précision.

Rapport

Résumé grand public

L'établissement en est à sa deuxième année d'expérimentation 1/3 temps. Ce projet consiste à replacer l'exploitation au coeur des enseignements et à l'accompagner dans sa transition agro-écologique, et notamment les volets produire autrement et apprendre à produire autrement. C'est dans ce cadre que l'atelier ovin a été confié aux étudiants de BTSA PA 2ème année. En effet, la gestion de cet atelier leur a été confié, notamment la conduite de l'alimentation, la conduite de la reproduction et la conduite sanitaire. Ce projet les met dans la peau d'un technicien, qui doit communiquer avec le chef d'exploitation, analyser la conduite et les résultats technico-économiques, et proposer des pistes d'amélioration et d'innovation. 



Rapport

Résumé grand public

L’établissement est en pleine rédaction du projet d’exploitation. De ce fait nous avons eu l’occasion de faire participer les étudiants de BTSA PA à cette réflexion pour qu’ils nous fassent part de ce qu’est pour eux l’exploitation thiérachienne de demain et quelles sont leurs attentes vis-à-vis d’une ferme pédagogique d’un établissement agricole. Toute l’équipe pédagogique est mobilisée autour de ce projet, aussi bien les enseignants et formateurs en zootechnie, agronomie, agro-équipement, économie, aménagement.



Les autres actions déjà menées sur l’établissement depuis le début du tiers temps ont été pérennisées et consolidées comme le MIL Ovin, l’utilisation des documents techniques dans les salles de classe par l’équipe éducative et l’organisation de travaux pratiques en lien avec le référentiel et les besoins de l’exploitation.



Les premières caissettes de viande d’agneaux ont été vendues en juin 2017.



Le Contrat de Spécialisation Ovin devrait voir sa première session commencer à la rentrée 2018. Il reste donc à mettre en place une organisation entre les deux filières : CS et BTS, afin d’optimiser l’atelier ovin d’un point de vue pédagogique.



Il y a encore la  filière NJPF/GMNF à intégrer à l’exploitation, ceci va être fait avec le projet d’exploitation. En effet les filières aménagement, en formation continue et en apprentissage vont participer à la réflexion et à la création des espaces verts autours des futurs bâtiments de l’exploitation.



En 3 années de 1/3 temps, il y a eu 3 DEA différents sur l'exploitation. Le 1/3 arrive au terme de sa mission, l'arrivée du nouveau DEA devrait combler ce manque, en pousuivant les actions de communication en interne, et en se tournant vers le référent en agro-écologie de l'établissement pour la communication en externe.