Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Accompagner la transition agroécologique et éducative dans l'EPL et sur son territoire.

Etablissement

EPLEFPA de Fontaines Sud Bourgogne

Description du projet

L'EPLEFPA de Fontaines, implanté sur 5 sites, intervient dans le domaine de l'agriculture à travers le LEGTA de Fontaines, le CFA départemental (sites de Gueugnon et Fontaines), le CFPPA de Charolles et les exploitations agricole de Fontaines et Charolles. Les formations dispensées vont du CAP Agricole au BTS. Les exploitations sont fortement impliquées dans des actions de développement/expérimentation aux côtés des partenaires professionnels et des acteurs de la recherche.

Le projet présenté vise à
- accompagner la mise en œuvre de la transition agroécologique sur les deux exploitations, avec en particulier les objectifs suivants :
- améliorer les performances économiques (maîtrise des charges, recherche de valeur ajoutée)
- améliorer les performances sociales, au regard du temps et des conditions de travail des équipes des deux exploitations
- développer l'offre de formation contribuant à Enseigner à Produire Autrement sur les différents centres et sites de l’établissement, en s'appuyant sur les exploitations.
développer la communication autour des actions innovantes conduites dans l'établissement et avec les partenaires.

La mise en œuvre du projet s'appuiera sur les résultats du projet CASDAR TAE« Laboratoire de la transition agroécologique pour un système de polyculture-élevage », dont la réalisation s'étend d'octobre 2014 à octobre 2017. Les démarches et outils techniques et pédagogiques conçus et testés dans le projet CASDAR TAE seront mis en œuvre, amplifiés et généralisés à travers :
- l'animation des relations entre exploitations et équipes pédagogiques de l'établissement
- la co-animation, avec les responsables pédagogiques des centres LEGTA, CFA et CFPPA, d'un travail de développement de l'offre de formation pour Produire Autrement (modules à l'initiative de l'établissement, pluridisciplinarité, stages courts ; valorisation des relations à l'entreprise)
- la communication vers les partenaires (enseignement agricole, professionnels)

Impact attendu sur le territoire : accompagnement de la transition agroécologique sur les territoire
- par l'implication de partenaires professionnels dans la mise en œuvre d'actions pédagogiques
- par la formation initiale et continue des (futurs) acteurs de l'agriculture et des territoires ruraux
dans le prolongement d'actions en faveur de l'agroécologie dans lesquelles l'établissement est déjà fortement impliqué, à l'échelle locale (Comité Territorial de Développement du Chalonnais, projet Inter-Agri) et Régionale (Réseau Rural, Plan Régional Protéines).

Thématique principale

Agriculture et agro-écologie

Thématique secondaire

Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France

Identification

Centre constitutif concerné

LEGTA Fontaines

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

LEGTA de Fontaines 10, La Platière 71150 FONTAINES Tél: 03.85.47.82.82

Nom du responsable du dossier

DUPUITS Guillaume

Fonction du responsable du dossier

Directeur -adjoint

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

DUPUITS Guillaume LEGTA de Fontaines 10, La Platière 71150 FONTAINES

Nom du chargé de projet

DEVILLE Joris

Fonction du chargé de projet

IAE

Coordonnées du chargé de projet

DEVILLE Joris LEGTA de Fontaines 10, La Platière 71150 FONTAINES

Projet rédigé


Rapport

Résumé grand public

Le projet mené s'articule autour de trois axes :
1. Accompagner la mise en œuvre de la transition agroécologique sur les deux exploitations de l'EPL ;
2. Favoriser le développement de l'offre de formation contribuant à Enseigner à Produire Autrement ;
3. Développer la communication autour des actions innovantes conduites dans l'établissement et avec les partenaires.

Notons le fort lien avec le CASDAR « Laboratoire de la transition agroécologique dans une exploitation de polyculture élevage » mené dans l'établissement.
Au terme de cette première année, le projet s'est largement orienté vers les axes 1 et 3 avec tout d'abord la remise en œuvre de réunions d'exploitations qui permettent de mieux fédérer les équipes autour du projet et d'envisager la mise en œuvre d'actions innovantes partagées par tous. Plusieurs actions sont actuellement conduites autour de thèmes variés : productions animales, productions végétales, valorisation du patrimoine boisé etc. Il est d'important d'encourager l'adhésion et la cohésion des équipes afin que les actions envisagées ne soient pas menées que par un groupe restreint, l'objectif étant de pérenniser les dispositifs et la dynamique mis en place, pour faire face notamment aux renouvellements des personnels à venir. Ces actions menées sont favroisées par un travail de diagnostic de l'EA effectué au préalable qui, s'il a été consommateur de temps, a permis de mieux cerner les objectifs et d'être plus efficace et opérationnel. De plus, des outils de communication ont été mis en place selon l'axe 3 afin de mieux communiquer au sein de l'EPL et avec le territoire : site web, réseaux sociaux et lettre d'information périodique. Ces outils prendront de l'ampleur au fur et à mesure du développement des actions mises en place.

L'axe 2 du projet a été abordé de manière encore ponctuelle avec la participation de classes de BTS (ACSE, APV) à différentes actions pédagogiques autour du diagnostic de l'EA de Fontaines et de la valorisation de son patrimoine boisé. Cependant ces actions pédagogiques sont encore trop ponctuelles et cet axe devra être investi massivement durant les deux années à venir. Pour cela, les actions au sein de l'EPL devront être poursuivies afin de favoriser les échanges entre les personnels de chaque centre et site ; en parallèle les partenariats locaux et nationaux devront être encouragés et développés afin de donner une plus grande dimension et une meilleure portée au projet. Le rôle du tiers temps sera alors de favoriser l'émergence d'actions pédagogiques innovantes autour de l'EAPA, de les répertorier, d'en assurer la communication et de mesurer l'impact pédagogique sur les apprenants (développement des compétences et de savoir-outils). On voit donc qu'une meilleure intégration du tiers-temps à la dimension de l'EPL est nécessaire pour favoriser les échanges entre les centres et les sites (y compris en valorisant les deux exploitations) malgré l'ensemble des contraintes matérielles et opérationnelles que cela nécessite. Les liens avec le territoire et ses partenaires devront aussi être consolidés.

Rapport

Résumé grand public

Le projet mené s’articule autour de trois axes :





  1. Accompagner la mise en œuvre de la transition agroécologique sur les deux exploitations de l’EPL ;




  2. Favoriser le développement de l’offre de formation contribuant à Enseigner à Produire Autrement ;




  3. Développer la communication autour des actions innovantes conduites dans l'établissement et avec les partenaires.





Notons le fort lien avec le CASDAR « Laboratoire de la transition agroécologique dans une exploitation de polyculture élevage » mené dans l'établissement.



Au terme de cette deuxième année, le projet a consolidé les actions menées autour des axes 1 et 3 avec tout d’abord la remise en œuvre de réunions d’exploitations qui permettent de mieux fédérer les équipes autour du projet et de coordonner la mise en œuvre d’actions innovantes partagées par tous. Plusieurs actions sont actuellement conduites autour de thèmes variés : productions animales, productions végétales, valorisation du patrimoine boisé, gestion de l’exploitation agricole, etc. Il est d’important d’encourager l'adhésion et la cohésion des équipes afin que les actions envisagées ne soient pas menées que par un groupe restreint, l’objectif étant de pérenniser les dispositifs et la dynamique mis en place, pour faire face notamment aux renouvellements des personnels à venir et pour s’assurer de la pérennité des démarches enclenchées. Ces actions menées ont été favorisées par un travail de diagnostic de l'EA effectué au préalable qui, s’il a été consommateur de temps, a permis de mieux cerner les objectifs et d’être plus efficace et opérationnel. En particulier, l’identification de la forte charge de travail sur l’exploitation de Fontaines a induit la mise en place d’action visant à la soulager afin de favoriser la réussite des démarches entreprises. De plus, des outils de communication ont été mis en place selon l’axe 3 afin de mieux communiquer au sein de l’EPL et avec le territoire : site web, réseaux sociaux et bulletin d’information périodique.



L’axe 2 du projet a été investi durant cette deuxième année, à travers l’émergence d’actions pédagogiques innovantes autour de l'EAPA, avec des thèmes d’études variés, des modalités d’actions diversifiées et des publics d’apprenants multiples (élèves, étudiants). Ces actions seront mises en place pour la prochaine rentrée scolaire et devront s’intégrer directement aux référentiels et rubans pédagogiques, en rapport avec les réformes en cours. Ces actions ont été permise en particulier par l’appui prononcé de l’équipe de direction en faveur du projet. Une meilleure intégration du tiers-temps à la dimension de l'EPL est nécessaire pour favoriser les échanges entre les centres et les sites (y compris en valorisant les deux exploitations) malgré l’ensemble des contraintes matérielles et opérationnelles que cela nécessite. Les liens avec le territoire et ses partenaires devront aussi être consolidés.



Rapport

Résumé grand public

« actions déjà mises en œuvre,»



Elles s’articulent autour de deux piliers



I. En lien avec les exploitations de l’EPL



Des actions techniques sont mises en place depuis 2015, sur les thèmes suivants : optimisation du pâturage des VL afin de valoriser la ressource fourragère et de sécuriser le système, gestion raisonnée et valorisation des haies de l’exploitation de Fontaines, travail sur l’assolement et les surfaces en cultures (en cours), valorisation du troupeau VA. De plus, un travail d’ampleur centré sur la gestion technico-économique et financière de l’exploitation de Fontaines et sur son pilotage est en cours de réalisation, avec en particulier une saisie des données de la comptabilité analytique pour aboutir à un diagnostic économique et financier, la création d’un agenda en commun pour mieux organiser le travail et la main d’œuvre, la rédaction de fiches de postes – dans un contexte de recrutement d’apprentis et de salarié à temps plein – la proposition de mise en place d’outil de management (prime d’intéressement), etc. Notons également une co-animation des réunions d’exploitations hebdomadaires ou thématiques qui regroupent tout ou partie des enseignants de matières techniques. Ce dernier point est essentiel au fonctionnement interne de l’EPL et à la mise en place d’actions en concertation entre les différentes équipes.



Des liens forts avec la pédagogie découlent de ces actions, notamment en ce qui concerne les études d’ateliers, avec la réalisation de diagnostics technico-économiques et proposition d’améliorations (exemple : BTS APV autour du système de culture, BTS ACSE en approche globale et étude de l’atelier bovins allaitants) ; mais également la refonte des stages sur les exploitations de l’EPL (BTS ACSE, Bac Pro CGEA), en lien avec les réformes des différents référentiels de formation.



Enfin, des actions de communications sont mises en place afin de faire connaître au plus grand nombre ce qui se fait sur les exploitations de l’EPL, et sur l’EPL en général. Il s’agit de la rédaction de bulletins d’informations périodiques, de l’investissement sur les réseaux sociaux numériques, de l’animation des outils de communication internes à l’EPL (conférence privée Firstclass dédiée aux exploitations), et, enfin, de l’animation et du développement des réseaux de partenaires (citons par exemple Beef Carbon, le PSDR POETTE/Prosys, l’animation « groupe 30000 », le RMT RED-SPyCE, REVA, Agronov, etc.)





 



II. En lien avec l’innovation pédagogique



Il s’agit d’une part d’accompagner la mise en œuvre des réformes des différents référentiels de formation, en œuvrant à la prise en compte de la transition agroécologique et de l’Enseigner à Produire Autrement. Après le BTS ACSE (2014), il s’agit dorénavant du BAC PRO CGEA, en coopération avec le dispositif d’appui PEPIETA.



D’autre part, le dispositif tiers-temps permet une totale implication dans le réseau régional des référents Enseigner à Produire Autrement (EAPA) BFC, avec en particulier l’intégration forte dans le programme PSDR (POEETE et PRO-SYS) qui promeut le travail de partenariat entre l’enseignement technique et l’enseignement supérieur agricoles, la mise en place d’un réseau d’enseignants avec des réunions de formation thématiques (exemple : accompagnement de la mise en œuvre du module M59 du BTS ACSE), et la réalisation de l’action « regards croisés entre les exploitations de différents EPL » (en cours). Il s’agit de faire étudier l’exploitation d’un EPL, sous l’angle de l’analyse globale et stratégique, par un ou plusieurs groupes classes d’un autre EPL régional, et inversement. L’objectif est de proposer un regard extérieur sur le fonctionnement de l’exploitation, ce qui est toujours utile pour le pilotage, tout en faisant découvrir d’autres exploitations d’EPL à des apprenants, le tout en favorisant les partenariats régionaux. Pour l’année scolaire en cours, deux actions sont prévues, une au niveau de BAC PRO spécialité grandes cultures , avec l’EPLEFPA de Quetigny (Ferme de Tart-le-bas), une au niveau des BTS ACSE 1 avec le lycée de Dannemarie-sur-Crête.