Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Structuration d’une filière maraichère bio du producteur à la restauration collective

Etablissement

EPLEFPA de Nantes Terre Atlantique

Description du projet

L’expérimentation et l’animation du territoire font partie des missions de l’enseignement agricole au même titre que la formation et l’insertion professionnelle. C’est dans le cadre de ces missions que l’EPLEFPA Nantes Terre Atlantique est porteur d’une Plateforme Régionale d’Innovations. Cette PRI a pour objet de repenser et organiser une chaîne d’approvisionnement de la restauration collective en légumes bio locaux. Une 1ère phase a permis la professionnalisation du chantier d’insertion en maraîchage biologique par des investissements en matériel de production et local de vente. La 2ème phase consiste en la construction de la filière maraîchère bio vers la restauration collective autour d’un atelier de transformation de légumes. Ce projet transversal, à l’échelle du territoire, regroupant l’amont et l’aval, doit permettre d’apporter des réponses à des enjeux agricoles, sociaux, économiques et environnementaux. Le constat avait été fait qu’il manquait sur le territoire un outil structurant, permettant d’une part de répondre à la demande de la restauration collective en légumes bio locaux de 4ème et 5ème gamme, d’autre part de développer le débouché restauration collective aux producteurs locaux bio installés, et permettre également avec l’appui de ce débouché, de redynamiser l’installation de nouveaux maraîchers sur le territoire. C’est autour de cet atelier de transformation de légumes construit dans le cadre de la PRI pour l’établissement, que se rencontrent les parties prenantes du projet. La PRI permet des rapprochements entre les acteurs afin qu’ils réfléchissent à des stratégies communes. L’objectif de la plateforme est bien de modifier nos approches, de ne plus raisonner producteurs / consommateurs, mais alimentation et territoire en rassemblant dans une organisation tous les acteurs de la filière et toutes les personnes concernées par les problématiques de développement durable et d’alimentation afin d’apporter des solutions au développement de l’alimentation locale. Ce projet doit ainsi apporter sa contribution pour : Conforter et préserver l’efficacité du modèle de production sur des exploitations à taille humaine Conforter les modèles de production respectueux des ressources naturelles Valoriser les territoires par le maintien et le développement d’une agriculture péri-urbaine en intégrant la multifonctionnalité Relocaliser des productions et des circuits de productions dans une nouvelle dimension économique territoriale Garantir la pérennité des exploitations et favoriser l’accès au foncier des candidats à l’installation surtout dans les zones à forte urbanisation. En plus de la dimension structuration de filière, l’atelier de transformation de légumes permet d’accueillir 8 personnes en contrat d’insertion. Il est par là également source d’emploi et de professionnalisation. Un 3ème objectif de l’atelier est d’être un support pédagogique pour les apprenants de l’établissement des différentes filières industries agroalimentaires, production, commerce, et pour les stagiaires de la formation continue. Il a également vocation à accueillir différents publics intéressés par la structuration d’une filière et les circuits courts et à être un modèle duplicable sur d’autres territoires.


Thématique principale

Commercialisation et circuits courts

Thématique secondaire

Développement local et péri-urbain

Identification

Centre constitutif concerné

LPA de Nantes Grand Blottereau

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

5 rue de la syonnière 44800 Saint-Herblain Tel: 02 40 94 26 66

Nom du responsable du dossier

Aleth KOETZEL

Fonction du responsable du dossier

Directrice CFPPA

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

Directrice CFPPA 5 rue de la syonnière 44800 Saint-Herblain Tel: 02 40 94 26 66

Nom du chargé de projet

Philippe ONNO

Fonction du chargé de projet

Responsable Atelier

Coordonnées du chargé de projet

5 rue de la Syonnière 44800 Saint-Herblain Tel: 02 40 94 26 66

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

L'atelier de transformation de légumes a été livré par la Région Pays de la Loire à l'EPLEFPA Nantes Terre Atlantique en novembre 2015. Il a été baptisé Atelier de la Fée au Duc en référence au nom de l'ancienne exploitation agricole présente avant la construction de l'établissement.



Les premiers essais vers les établissements pilotes se sont déroulés courant décembre 2015. Toute l'année 2016 a été consacrée à la montée en puissance de l'outil.



Bilan 2016



Volume brut (kg)  32300



Volume transformé/livré (kg) 26500



Établissements livrés





  • Lycées publics : 14




  • Collèges publics : 5




  • Cuisines centrales : 4




  • Autres : 2





Total : 25



Produits les plus commandés





  • Carotte éboutée pelée




  • Radis rouge entier équeuté




  • Pomme de terre pelée entière




  • Céleri pelé en quartiers




  • Chou blanc émincé




  • Carotte pelée en rondelles




  • Carotte éboutée non pelée




  • Chou rouge émincé





Effectifs



Recrutement progressif sur 2016



6 personnes en CDDI au 15 mars 2017 (soit 5 Équivalent Temps Plein)



Recrutement d'une personne pour la rentrée de septembre



Bilan de janvier-mai 2017



Volume brut (kg) 30000



Volume transformé/livré (kg) 25000



Établissements livrés





  • Lycées publics : 13




  • Collèges publics : 13




  • Cuisines centrales : 5




  • Autres : 1





Total : 32



Les objectifs



Économique



Un débouché supplémentaire pour les maraîchers installés, grâce à un travail de planification avec les responsables de cuisine collective.



Pour les futurs installés, c'est la possibilité de l'intégrer dans leur projet. Certains peuvent l'expérimenter sur « l'espace test », qui est un outil d'accompagnement de la Coopérative d'installation en Agriculture Paysanne (CIAP).



L'atelier propose des légumes issus de l'agriculture biologique locale transformés 4ème gamme (crus) au fil des saisons. Des légumes de 3ème gamme (surgelés) et 5ème gamme (cuits) sont proposés, afin de répondre à la différence de rythme entre les cultures en maraîchage et la restauration collective.



Sociale et humaine



L'atelier fonctionne sous forme de chantier d'insertion, afin de conforter la démarche engagée depuis 1995, au jardin Jules Rieffel. La capacité d'accueil est de 6 à 8 personnes en fonction de l'activité avec 1 encadrant.



Pédagogique



Créer un espace de médiation en termes d’apprentissages pédagogiques pour les apprenants de l'établissement, et le développement de formation professionnelle.



Le bâtiment permet également d'accueillir des groupes afin de sensibiliser aux légumes bio de saison en lien direct avec le jardin Jules Rieffel.



Innovation



Initier des partenariats public/privé en lien soit avec ONIRIS sur les innovations technologiques de conservation et de transformation, soit avec l’Institut d’Économie et de Management de Nantes - IAE pour les diverses solutions organisationnelles à apporter aux multiples acteurs de la filière.



Environnemental



Le projet s'inscrit dans une démarche de développement durable, comme initié sur l'établissement depuis 2012, à travers la préservation des ressources naturelles, par un système de récupération des eaux usées. Mais aussi , par le maintien des paysages agricoles dans une zone péri-urbaine, et enfin un aménagement de l'espace en lien avec les projets de l'établissement.



Perspectives 2017 :





  • Doubler les volumes de production




  • Rechercher des débouchés hors scolaire




  • Organiser des actions pédagogiques




  • Développer l'innovation : gamme produits, surgélation, conditionnement...




  • Structuration de la filière





 



Rapport

Résumé grand public

L'action du tiers temps avait pour objet d' aider à la mise en place et à la structuration de la filière autour de l'atelier, des producteurs-maraichers jusqu'au consommateur – restauration collective



Tout ceci dans le cadre de l'établissement EPL en insérant donc au maximum l'atelier dans un environnement pédagogique et en faisant en sorte que l'atelier constitue un point névralgique dans le territoire.



 



La fonction production et commercialisation de l'atelier a sur l'année 2017 connu une bonne progression



              Quantités brutes (kg)             Quantités livrés (kg)            Nombre établissements livrés



2016             44845                                       23261                                     26



2017            56840                                       28385                                     49



D'après ce tableau les résultats sont positifs et devraient sensiblement augmenter pour 2018...



La fonction formation est en place et ceci sur plusieurs axes :



-vulgarisation, accueil de groupe , soit en simple visite pour la connaissance du secteur et de l'environnement, soit en expertise pour étudier la duplicabilité d'un tel atelier par d'autres entités (communauté de commune, entreprise d'insertion,...)



-formation interne : les personnes travaillant à l'atelier , le sont dans le cadre d'un chantier d'insertion, il est donc nécessaire pour ces personnes d'acquérir les gestes et procédures spécifiques à l'agro alimentaire.



- formation de l'EPL : les apprenants de l'EPL viennent à l'atelier en relation avec les objectifs définies avec les enseignants dans le cadre de module.



La fonction développement est aussi engagée :







    • dans le positionnement de l'atelier au sein de la filière et son rôle de lien entre producteurs et consommateurs











    • dans le positionnement de l'atelier au sein des entreprises agro-alimentaires de la région (Ligeriaa)




    • dans le positionnement de l'atelier en tant que site « pilote » permetttant de voir si la duplicabilité de cet atelier est envisageable











    • dans le positionnement de l'atelier comme chantier d'insertion.







Rapport

Résumé grand public