Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Une dynamique collective positive qui donne du sens aux apprentissages

Etablissement

EPLEFPA du Périgord à Coulounieix

Description du projet

Notre projet vise à créer une dynamique collective positive permettant de vivre et travailler ensemble au lycée. Pour relégitimer les savoirs et donner du sens aux apprentissages, il s'agit de penser le climat scolaire comme critère essentiel à la réussite dans une école bientraitante. En effet, de nombreux élèves arrivent en secondes professionnelles Nature-Jardin-Paysage-Forêt et Alimentation-BioIndustries-Laboratoire avec des difficultés multifactorielles, terreau du décrochage scolaire. Ces problèmes engendrent de plus en plus d'incivilités et de postures d'évitement face à l'effort et aux apprentissages. Pour éviter ces situations, l'équipe pédagogique de 2de pro Nature a mené une réflexion pour développer des outils efficients. Grâce au concours de SupAgro Florac, une professionnalisation des personnels a été menée cette année en vue de responsabiliser le jeune dans son parcours de formation. En parallèle, l'équipe d'Aménagement participe à une réorganisation de l'architecture du Bac Pro Aménagements Paysagers. C'est dans ce contexte particulier que notre projet s'inscrit avec la volonté marquée de poursuivre et d'approfondir le travail engagé avec l'équipe de 2de pro Nature. En effet, ce dernier a produit des effets bénéfiques et il semble indispensable de le poursuivre. Dans un premier temps, il s'agira de le développer sur cette classe, par la suite, de le prolonger sur toute la filière et, enfin, de l'étendre à d'autres classes de notre EPL. Ainsi, le projet propose une amélioration du climat scolaire pour permettre à nos élèves de se former et de réussir leur insertion professionnelle. Il repose sur un certain nombre d'actions concrètes et de réflexions autour des deux objectifs suivants : 1) UN COLLECTIF avec la création de liens et d'échanges qui font sens et valorisent : a) au sein du groupe classe, avec les enseignants et le personnel non enseignant -Créer une cohésion de groupe positive, dynamique et collaborative : dès la première semaine (importance de la prise en charge), puis lors du stage d'immersion (SupAgro Florac 1ère Année) et avec une année rythmée par des temps forts (actions et animations). -Réfléchir globalement au vivre ensemble, au bien-être, aux besoins de chacun (élèves, personnel, cadre matériel et symbolique) -Mettre en oeuvre des pratiques éducatives et pédagogiques qui favorisent l'estime de soi (pour les élèves et le personnel). SupAgro Florac aide l'équipe à atteindre ces objectifs de départ. b) avec les professionnels -Promouvoir l'insertion professionnelle : réflexion sur le projet personnel, professionnel, scolaire (aide à la réorientation si nécessaire), rencontres de professionnels, d'acteurs de l'insertion professionnelle. -Mettre en place des actions où l'élève, professionnel en devenir, est valorisé à travers ses réussites. -Ouvrir le champ des possibles dans les représentations des jeunes concernant leurs choix d'études et d'insertion professionnelle (avec une sensibilisation à la mobilité européenne). c) avec le territoire -Développer des partenariats avec le territoire et les rencontres entre pairs et entre générations. d) avec les familles -Resserrer les liens avec les familles pour mieux accompagner les jeunes. La dynamique collective permet de tisser des liens valorisants mais, elle s'accompagne aussi d'une considération individuelle de l'élève. 2) UNE INDIVIDUALISATION avec prise en compte des élèves dans leur formation et leur construction identitaire a) actions pour lutter contre les difficultés -Mettre en place un cadre structurant (emploi du temps hebdomadaire adapté et annuellement organisé à partir des temps forts, mise à jour des cours et cahiers encadrée, tutorat, aide individualisée, traitement rapide et efficace des incidents.) -Proposer des méthodes pédagogiques innovantes au service des objectifs cités (traitement didactique des activités, variétés des pratiques). b) responsabilisation des élèves -Développer des situations où l'élève est acteur/auteur de sa formation dans l'EA, pour lui permettre l'exercice de sa responsabilité : par exemple, concernant le déroulement de son année de formation et la prévention de la violence (tutorat entre pairs). c) construction d'une identité et ouverture personnelle -Mettre en oeuvre des activités éducatives notamment au travers d'activités culturelles sollicitant le positionnement des jeunes par une approche réflexive et critique (par exemple, mise en place d'un atelier d'écriture/lecture pour construire son identité sociale, civique et culturelle). L'établissement s'inscrit dans une démarche sur trois ans afin de permettre à ces réflexions et à ces actions d'améliorer le climat scolaire et les réussites de nos élèves dans des classes identifiées. La pérennité de ce projet repose sur la motivation des équipes à se former à cette dynamique collective positive, sur certaines réorganisations et sur la richesse des liens créés et maintenus.


Thématique principale

12

Thématique secondaire

Insertion professionnelle

Identification

Centre constitutif concerné

LEGTPA Périgueux

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

Avenue Churchill 24660 Coulounieix-Chamiers tél. : 05 53 02 62 00

Nom du responsable du dossier

M. Herbreteau Laurent

Fonction du responsable du dossier

Directeur de l'EPLEFPA

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

M. Herbreteau Laurent

Nom du chargé de projet

Muriel Galmiche

Fonction du chargé de projet

PCEA Lettres

Coordonnées du chargé de projet

LEGTA de Périgueux

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

Notre projet a pour thématique principale, la lutte contre le décrochage scolaire et thématique secondaire l'insertion professionnelle.



Pour ce faire, il vise à créer une dynamique collective positive permettant de vivre et travailler ensemble au lycée. Pour relégitimer les savoirs et donner du sens aux apprentissages, il s'agit de penser le climat scolaire comme critère essentiel à la réussite.



 



En effet, de nombreux élèves arrivent en filières professionnelles NJPF et ABIL avec des difficultés multifactorielles, terreau du décrochage scolaire. Ces problèmes engendrent de plus en plus d'incivilités et de postures d'évitement face à l'effort et aux apprentissages.



 



Pour éviter ces situations, l'équipe pédagogique de 2de pro Nature a mené une réflexion pour développer des outils efficients. Grâce au concours de SupAgro Florac, une professionnalisation des personnels a été menée en 2015-2016 en vue de responsabiliser le jeune dans son parcours de formation. C'est dans ce contexte particulier que notre projet s'inscrit.



Lors de cette première année de mise en oeuvre de l'action, le projet a décliné, comme prévu, les actions concrètes et les réflexions autour des deux objectifs suivants :



-UN COLLECTIF avec la création de liens et d'échanges qui font sens et valorisent :



a) au sein du groupe classe, avec les enseignants et le personnel non enseignant



-Créer une cohésion de groupe positive, dynamique et collaborative : dès la première semaine (importance de la prise en charge), puis lors du stage d'immersion et avec une année rythmée par des temps forts autour de la thématique de l'arbre. Ce choix permet une approche professionnelle fructueuse mais aussi des approches pludisciplinaires grâce à sa richesse symbolique et métaphorique (arbre généalogique, par exemple).



-Réfléchir globalement au vivre ensemble, aux besoins de chacun. L'élaboration d'un arbre/charte de vie relationnelle, l'élection des délégués novatrice, les enquêtes "climat scolaire" permettent une prise en compte de la parole de chacun.



-Mettre en oeuvre des pratiques éducatives et pédagogiques innovantes qui favorisent l'estime de soi.



L'équipe est force de propositions pour valoriser les élèves.



De plus, la chargée de mission a rencontré d'autres porteurs de projet pour enrichir sa réflexion concernant les pratiques pédagogiques novatrices. Par exemple, l'observation d'une classe collaborative dans un autre établissement agricole aquitain nourrit les démarches mises en place dans notre structure.



 



b) avec les professionnels



-Promouvoir l'insertion professionnelle : réflexion sur le projet personnel, professionnel, scolaire, rencontre de professionnels et d'acteurs de l'insertion professionnelle (CIO, pour cette année).



c) avec le territoire



-Développer des partenariats avec le territoire et les rencontres entre générations.



Les élèves ont mené deux activités à destinationation de l'EHPAD (atelier d'écriture autour de l'arbre génalogique) et de l'école élémentaire (animation sur le thème de la reproduction végétale).



 



d) avec les familles



-Inviter les familles à deux temps de convivialité où leur enfant est valorisé permet de modifier le regard porté sur le jeune, l'institution et l'équipe.



 



2) UNE INDIVIDUALISATION avec prise en compte des élèves dans leur formation et leur construction identitaire



a) actions pour lutter contre les difficultés



-Mettre en place un cadre structurant avec un emploi du temps adapté (vie de classe en première heure de la semaine, un emploi du temps organisé à partir des temps forts...)



Pour tous les primo-arrivants :



-Mettre en oeuvre des tests de mode d'apprentissage et de tests de positionnement disciplinaires pour permettre aux jeune et aux équipes de mieux l'accompagner.



-Accompagner le jeune (méthodes d'organisation, de lecture de consignes et de mémorisation).



-Proposer des activités variées (ludiques et pédagogiques) 1h par semaine sur une heure banalisée (animées par des enseignants d'ESC, documentalistes, tiers temps et AE).



Pour 2 classes ciblées (CFA, lycée) :



-inscription au Projet Voltaire (site d'autoformation en orthographe par ancrage mémoriel). Le porteur de projet teste le dispositif et anime des séances avec les élèves avant la mise en place en septembre.



b) responsabilisation des élèves



-Développer des situations lors des temps forts où l'élève est acteur/auteur, pour lui permettre l'exercice de sa responsabilité (animation à detination de publics, rédaction de courriers, d'un journal, restitution théâtralisée, interview...).



c) construction d'une identité et ouverture personnelle



-Proposer des activités culturelles permettant une approche réflexive et critique (sortie culturellle et atelier d'écriture/lecture pour construire son identité sociale, civique).



 



Le comité de pilotage et les différents acteurs internes ou externes à l'établissement ont nourri la démarche.



En parallèle, un accompagnement de la filière agro-alimentaire et même 3è Prépa Pro se construit pour la rentrée prochaine.



Rapport

Résumé grand public

Notre projet a pour thématique principale, la lutte contre le décrochage scolaire et thématique secondaire l'insertion professionnelle.



Pour ce faire, il vise à créer une dynamique collective positive permettant de vivre et travailler ensemble au lycée. Pour relégitimer les savoirs et donner du sens aux apprentissages, il s'agit de penser le climat scolaire comme critère essentiel à la réussite.



 



En effet, de nombreux élèves arrivent en filières professionnelles NJPF et ABIL avec des difficultés multifactorielles, terreau du décrochage scolaire. Ces problèmes engendrent de plus en plus d'incivilités et de postures d'évitement face à l'effort et aux apprentissages.



Pour éviter ces situations, l'équipe pédagogique de 2de pro Nature a mené une réflexion pour développer des outils efficients. Grâce au concours de SupAgro Florac, une professionnalisation des personnels a été menée en 2015-2016 en vue de responsabiliser le jeune dans son parcours de formation. C'est dans ce contexte particulier que notre projet s'inscrit.



Lors de cette deuxième année de mise en oeuvre de l'action, le projet a décliné, comme prévu, les actions concrètes et les réflexions autour des deux objectifs suivants en ouvrant l'accompagnement à la filière agro-alimentaire et même à la filière agricole et aux 3è PP :



-UN COLLECTIF avec la création de liens et d'échanges qui font sens et valorisent :



a) au sein du groupe classe, avec les enseignants et le personnel non enseignant



-Créer une cohésion de groupe positive, dynamique et collaborative : dès la première semaine (importance de la prise en charge), puis lors de stages d'immersion et avec une année rythmée par des temps forts.



-Réfléchir globalement au vivre ensemble, aux besoins de chacun. L'élaboration d'une charte de vie relationnelle, l'élection des délégués novatrice.



-Mettre en oeuvre des pratiques éducatives et pédagogiques innovantes qui favorisent l'estime de soi.



La Ligue de l'Enseignement a mené 8h d'interventions pour 6 classes sur les thèmes suivants : estime de soi, altérité et sexisme.



De plus, la chargée de mission a animé un atelier lors des 2è Journées de l'Innovation Pédagogique de l'Enseignement Agricole. Dans le prolongement de ces journées, des barcamps sont organisés en fin d'année pour partager des innovations pédagogiques au sein des équipes enseignantes du lycée, CFA et CFPPA de l'établissement.



b) avec les professionnels



-Promouvoir l'insertion professionnelle : réflexion sur le projet personnel, professionnel, scolaire, rencontre de professionnels et d'acteurs de l'insertion professionnelle (CIO).



c) avec le territoire



-Développer des partenariats avec le territoire et les rencontres entre générations.



d) avec les familles



-Inviter les familles à des temps de convivialité où leur enfant est valorisé permet de modifier le regard porté sur le jeune, l'institution et l'équipe.



2) UNE INDIVIDUALISATION avec prise en compte des élèves dans leur formation et leur construction identitaire



a) actions pour lutter contre les difficultés



Pour tous les primo-arrivants :



-Mise en oeuvre des tests R.O.C. Pour permettre le repérage des difficultés d'apprentissage.



Pour 2 classes ciblées (CFA, lycée) :



-Inscription au Projet Voltaire. (site d'autoformation en orthographe par ancrage mémoriel). Le porteur de projet anime des séances 1h par semaine.



Réflexion pour un meilleur accueil des publics DYS et allophones à la rentrée 2018.



b) responsabilisation des élèves



-Développer des situations lors des temps forts où l'élève est acteur/auteur, pour lui permettre l'exercice de sa responsabilité.



c) construction d'une identité et ouverture personnelle



-Proposer des activités culturelles permettant une approche réflexive et critique (sortie culturellle et atelier d'écriture/lecture 1h par semaine pour construire son identité sociale, civique).



Le comité de pilotage et les différents acteurs internes ou externes à l'établissement ont nourri la démarche.



 



Rapport

Résumé grand public