Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Mutualiser autour de systèmes d'élevage agroécologiques pour enseigner à produire ensemble

Etablissement

EPL Chaumont

Description du projet

L'EPLEFPA E.Pisani est engagé dans une dynamique d’enseigner à produire autrement notamment avec la présence d’un tiers temps « Création et valorisation de références en système polyculture élevage autonome et durable », la création d’un EIE «vers des systèmes polyculture-élevage innovants» en bac pro CGEA et plus récemment au travers du projet PEPIETA.
L’objectif de PEPIETA est de travailler sur la Pédagogie en Equipe Pluridisciplinaire : Innover pour Enseigner la Transition Agroéologique.
Cette nouvelle approche axée sur l’équipe et le travail collectif est un moyen pour enseigner la transition agroécologique et pour accompagner les enseignants dans la mise en œuvre de la rénovation des diplômes.

Actuellement, le baccalauréat professionnel CGEA comme le brevet professionnel REA donne la capacité à l’installation. Les apprenants et équipes pédagogiques doivent prendre conscience que le métier d’agriculteur est en pleine mutation et en transition. Les exploitations agricoles changent et sont de plus en plus complexes, elles évoluent dans un contexte marqué par l’imprévisibilité. Face à ce constat, le BTS PA qui forme des techniciens doit répondre lui aussi à ces nouveaux enjeux. Le technicien doit changer de posture en passant du suivi individuel au conseil collectif.

L’EPLEFPA doit donc s’appuyer sur les ressources existantes en interne tout en intégrant une démarche collective et multipartenariale afin d’assurer la transition à l’agro-écologie.
C’est pourquoi, il apparait nécessaire d’innover en matière de pédagogie en créant des groupes de réflexion entre enseignants et professionnels, alimentés par des expériences issues d’outils de démonstration tels que des exploitations d’élevage impliquées dans l’agro-écologie au sein du territoire.

Ainsi, le tiers-temps permettra à partir d’un réseau déjà existant, le Réseau Ovin Nord-est dans l’Enseignement Agricole (RONEA) de créer des groupes de travail et de réflexion sur le système PCE. Actuellement le RONEA est constitué de 6 exploitations d’EPL dont la nôtre appartenant au quart nord-est de la France (4 dans notre grande région (ACAL), 1 en Bourgogne et 1 en Picardie. Rappelons que les GIEE de la grande région sont tous orientés sur une thématique précise mais qu’aucun ne possède une identité forte sur les systèmes polyculture élevage ovin.

Afin de construire une dynamique territoriale innovante et multi partenariale, il semble nécessaire d’ouvrir le réseau à des éleveurs du territoire afin qu’ils apportent leurs propres expériences et participent aux réflexions. Les exploitations privées ciblées seront des fermes engagées ou susceptibles de s’engager dans des démarches originales et alternatives. Les éleveurs devront montrer des intérêts face à la triple performance : économique, sociale et environnementale.
Concernant le développement des formations, certains enseignants en bac pro CGEA sont déjà fortement impliqués puisqu’une enseignante est réfèrente en agro écologie et bénéficie d’un tiers temps. Le travail avait été jusqu’alors axé sur la création de références et de pédagogie pour enseigner à produire autrement. Avec ce tiers temps supplémentaire, notre travail serait complémentaire puisque nos travaux de groupe et nos expériences de terrain permettrait d’innover ensemble.
Cette entrée sur la thématique « travail en collectif » met en évidence le fait de créer un nouveau partenariat entre l’enseignement, la recherche et le développement au sein du RMT Travail en élevage sur la période 2016 - 2018.

Ce projet s’appuyant sur le collectif nécessite également d’intégrer l’EPLEFPA dans son ensemble sur les différentes voies de formation.
Pour le CFA/CFPPA, nous pouvons ainsi envisager de revoir la conduite des UCT en BPREA par apprentissage ou en formation adulte de manière plus transversale autour des thématiques de l'agro-écologie voire de développer auprès des professionnels des formations courtes. Pour le lycée, nous souhaitons retravailler sur des filières jusque là moins engagées dans cette dynamique sur les formations STAV et BTS PA.

L’ambition du projet est aussi d’impulser un groupe de réflexion auprès des équipes enseignantes des 6 EPL engagés dans le RONEA afin d’apprendre à produire ensemble. Pour cela une journée d’échange sur l’agro écologie sera organisée. Cette journée aura pour objectif de mettre en avant les actions menées dans chaque EPL au travers d’une présentation réalisée par les apprenants, aussi bien pour initier un partage de pratiques pédagogiques que des expériences de terrain illustrant l’agro-écologie.

Thématique principale

Agriculture et agro-écologie

Thématique secondaire

Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France

Identification

Centre constitutif concerné

LEGTA Chaumont

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

rue du Lycée 52000 Chamarandes-Choignes Tel.: 03 25 30 58 00

Nom du responsable du dossier

Yann SOREL

Fonction du responsable du dossier

Directeur de l'EPL

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

Yann SOREL DIRECTEUR de l'EPL yann.sorel@educagri.fr

Nom du chargé de projet

Stéphane HIRTZBERGER

Fonction du chargé de projet

DEA

Coordonnées du chargé de projet

Stéphane HIRTZBERGER Directeur de l'exploitation stephane.hirtzberger@educagri.fr

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

Déjà engagé dans une démarche d’enseigner à produire autrement, l'EPLEFPA de Chaumont a souhaité poursuivre ce travail en mutualisant autour des systèmes d'élevage agro écologique. Quoi de plus opportun que de s’appuyer sur un réseau déjà existant le Réseau Ovin Nord-est dans l’Enseignement Agricole (RONEA) pour créer une dynamique de travail collectif au niveau pédagogique.



L’objectif de ce projet rappelons le, est de s’appuyer sur un réseau de professionnels engagés dans des démarches innovantes en système polyculture élevage pour enseigner la transition agro-écologique en équipes (interne et externes à l'établissement) .





En cette première année de projet, différentes actions ont été réalisées sur une thématique commune le collectif:




  • Echanges entre professionnels et apprenants



Participation à l’organisation d’une journée technique ovine dans le cadre de la formation en BTS PA. Un travail collectif a été engagé avec l’enseignant référent dans le cadre d’un MIL sur de nouvelles approches pédagogiques. L’objectif étant de préparer les étudiants à une situation de projet. Cette approche a permis un travail pluridisciplinaire qui a mobilisé de nombreux savoirs notamment en matière technique mais aussi générale, les étudiants ont également changé de posture. Ils n’étaient plus des étudiants consommateurs mais des étudiants organisateurs donc co-constructeur de leur savoir.



Cette journée intitulée : « Une place pour un atelier ovin dans chaque exploitation » a permis de sensibiliser les apprenants et les professionnels à l’ovin comme un allier des autres productions. Et surtout de lever des freins grâce à la force du collectif avec l'appui de professionnels et d'un réseau de DEA fort de leurs expériences.




  • Accompagnement de la rénovation du bac pro CGEA :



La rénovation du bac pro CGEA nous permet de bénéficier d’un contexte favorable à l’évolution de nos formations et surtout à notre manière d’enseigner.



Différentes réunions ont été mises en place et cela s’est traduit par une volonté de travail collectif dont la finalité a été de produire ensemble, un MAP commun à nos deux centres constitutifs (CFA et lycée).



Ce MAP s’intitule « conduite d’une production innovante », les apprenants pourront choisir entre deux MAP qui analyse une conduite de production innovante mais avec un support  soit orienté production végétale soit production animale.



Au final, cela permettra de mixer les publics (apprentis et élèves), de favoriser les échanges entre les formateurs et les enseignants et surtout de personnaliser les parcours de formation afin de favoriser la réussite à l’examen de nos apprenants.



• Travail en réseau autour de systèmes d'élevage agroécologiques :



Un travail collaboratif associant différents acteurs a été mené cette année au travers de :

- l’implication dans le RMT Travail et le réseau Inn’ovin permet d’intégrer l’enseignement agricole à la recherche en participer aux réflexions communes autour du travail en élevage, de l’attractivité, de la recherche en ovin.

- travaux réalisés dans le cadre :




  • de la journée technique ovine sur l’EPLEFPA de Chaumont.



Un travail en commun a été réalisé sur de nouvelles approches pédagogiques. Cette manifestion a permis de communiquer et de valoriser les données du RONEA à destination des apprenants, des équipes pédagogiques et des professionnels.




  • l’agro écologie tour et le salon de l’herbe. Ces travaux portent sur la création de supports de communications à destination des professionnels et des apprenants.  



Les supports ont été travaillés conjointement avec la participation des membres du RONEA, de la chambre d’agricole de la haute marne et de l’institut de l’élevage.




  • L’association de l’animatrice réseau élevage, de la Chargée de mission - réseau terraptitude et de la Chef de Projet de « Partenariat, Solutions agronomiques et zootechniques pour des systèmes d'élevage autonomes » pour définir les orientations du projet.



Ce travail collaboratif devrait aboutir à des échanges de pratiques pédagogiques inter-région, l’objectif étant de mutualiser autour de systèmes d'élevage agroécologiques pour enseigner à produire ensemble



Cette année, ce projet a permis de travailler en collectif sur un réseau déjà existant tout en créant de nouveaux partenariats. Mais aussi d'accompagner l'évolution de nos formations existantes sur la question de la transition agro écologique.



 La phase suivante du projet aura pour objectif de travailler en commun avec d’autres équipes pédagogiques dans une dynamique d’enseigner à produire autrement.  Pour ce faire des groupes de travail devront être créé notamment avec l’appui de nouveaux professionnels.



Rapport

Résumé grand public

L’enjeu de cette année était de poursuivre le  travail collaboratif en élargissant notre champ d’action aux équipes pédagogiques. 



En cette deuxième année de projet, différentes actions ont été réalisées sur une thématique commune le collectif:




  • Mutualiser autour de systèmes d'élevage agroécologiques pour enseigner à produire ensemble.



C'est dans ce cadre que le 10 janvier 2018 nous avons organisé une journée de formation FORMCO intitulé  "Echanges de pratiques du réseau ovin de  l’enseignement agricole" où une rencontre entre DEA et enseignants des différents EPLEPFA du réseau RONEA a eu lieu. Plus de 10 enseignants et formateurs représentant une diversité de formation (BTS ACSE, Bac Pro CGEA, CS ovin) et de centre constitutif ( CFA, CFPPA, lycée) ont fait le déplacement.Cette formation a été constuite en collaboration avec Margaux Cuvier, chargée de mission animation du réseau des exploitations à la DRAAF du Grand Est.Ce fut une belle démonstration de collaborations inter-centres en grande région .



 



 La formation proposée reposait sur deux temps forts :

- l'échange entre DEA et enseignants : l'objectif étant de proposer des thèmes à aborder sur les exploitations du RONEA et de valoriser les exploitations agricoles des EPL en tant que support pédagogique utilisable par tous et surtout en réseau.

- l'échange entre les équipes pédagogiques a permis de s'appuyer sur l'expérience de chacun et de partager sur la mise en place de pratiques pédagogiques.



Dans ce cadre, la formation avait pour objectif de créer un travail en réseau afin de co construire des situations pédagogiques. A la suite de cette formation, nous avons envisagé de créer un partenariat avec plusieurs établissements dès la rentrée 2018 avec comme par exemple des échanges de pratiques auprès de nos élèves sur les ressources communes dans le cadre de la rénovation du bac pro CGEA , mais aussi nous avons identifié des sujets d’étude à réaliser par les apprenants sur les exploitations du RONEA .



Tous ces exemples ne sont qu’une étape, permettant aux équipes pédagogiques de se structurer et développer les compétences nécessaires pour enseigner à produire ensemble.



Enfin pour faciliter nos échanges en réseau et mutualiser nos ressources, nous avons créé la conf RONEA Grand Est.



• Travail en réseau autour de systèmes d'élevage agroécologiques :



Le  travail collaboratif associant différents acteurs a été poursuivi cette année au travers de :

- l’implication dans le RMT Travail , le réseau Inn’ovin et la création d’un partenariat avec le CASDAR Amtrav’ovin permetant d’intégrer l’enseignement agricole à la recherche en participant aux réflexions communes autour du travail en élevage, de l’attractivité, de la recherche en ovin.





- travaux réalisés dans le cadre :




  • l'Agro écologie tour 2018 qui avait pour thème "écophyto". Dans ce cadre, nous avons créé une animation autour d'un jeu afin de démontrer que l'ovin pouvait être un allier permettant de diminuer les intrants. Cela a permis de communiquer auprès des apprenants du Grand Est sur des techniques innovantes qui ont pu pour certaines bouleverser leurs représentations.




  • L’association de l’animatrice réseau élevage, de la Chargée de mission - réseau terraptitude et de la Chef de Projet de « Partenariat, Solutions agronomiques et zootechniques pour des systèmes d'élevage autonomes » pour définir les orientations du tiers temps en cours et à venir.



Cette année, ce projet a permis de travailler  avec les équipes pédagogiques afin d'accompagner l'évolution des formations existantes sur la question de la transition agro écologique. Mais beaucoup reste à faire compte tenu de la montée des attentes des consommateurs et des citoyens en matière d’éthique, de développement durable et de bien-être animal.



C’est pourquoi, notre troisème année portera sur la thématique du bien être animal au sein des parties prenantes de l’enseignement agricole, apprenants, formateurs/enseignants et DEA du réseau RONEA.



Pour cela plusieurs étapes sont envisagées, un travail en amont aura lieu avec les DEA lors d'une formation afin d'identifier leurs représentations et leurs besoins puis un travail sera engagé auprès des apprenants du réseau avec différents outils pédagogiques.



 



Rapport

Résumé grand public