Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Enseigner Autrement pour Produire Autrement - Du Local à l'International

Etablissement

EPL Cibeins

Description du projet

Il s'agit d'un projet à double entrée permettant de mobiliser l'ensemble des acteurs de l'EPL en vue d'intégrer le "produire autrement" et la "mobilité internationale" comme fils conducteurs des formations. Il s'agit de faire évoluer à la fois les pratiques pédagogiques et les pratiques agricoles afin d'aller vers une approche systémique raisonnée et transposable à tous types de situations techniques. Ce projet sera articulé autour : • des acteurs locaux (producteurs, chambres consulaires, acteurs territoriaux), • des acteurs nationaux (Eduter, ENFA) pour la démarche didactiques • des partenaires européens souhaitant s'engager dans une démarche de mutualisation d'expériences pédagogiques et techniques (Autriche, Allemagne, Estonie, Croatie, Slovaquie et Italie). Outre le fait de confronter les pratiques agricoles et pédagogiques des différents pays, l'intégration de la mobilité doit également amener à un questionnement sur l'alter-culturalité, l'ouverture à l'international et l'acquisition de l'autonomie comme vecteur d'une bonne insertion professionnelle à tous les niveaux d'études. Pour les apprenants, le projet doit permettre d'intégrer un nouveau mode de raisonnement davantage basé sur la réflexion et l'investigation. Pour les personnels, le projet doit permettre d'aboutir à une évolution de pratiques et un changement de posture dans la pédagogie afin d'accompagner l'acquisition des savoirs par tous les "médias". Ce projet associant des acteurs locaux (Chambre d'agriculture, CUMA, groupes de développement, collectivités territoriales) doit permettre de renforcer les liens, développer des expertises communes et faciliter les projets en cours ou futurs. Ce projet devrait "nourrir" les formations actuellement en place sur l'Etablissement et potentiellement un support de formations en cours de développement.


Thématique principale

Agriculture et agro-écologie

Thématique secondaire

Développement des territoires

Identification

Centre constitutif concerné

LEGTPA Cibeins

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

EPL de Cibeins Domaine de Cibeins 01600 MISERIEUX

Nom du responsable du dossier

Caroline VERRET

Fonction du responsable du dossier

Directrice-adjointe

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

Caroline VERRET

Nom du chargé de projet

ERAUD Isabelle - THIVOLLE Eve

Fonction du chargé de projet

enseignante histoire géo - enseignante techn animale

Coordonnées du chargé de projet

EPL de Cibeins domaine de Cibeins 01600 MISERIEUX

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

Le lycée agricole de Cibeins dépose un dossier auprès de l’agence Erasmus plus sur « Enseigner autrement pour produire autrement ». Le projet met en relation plusieurs établissements européens de formation en agriculture (Allemagne, Autriche, Croatie, Slovaquie) qui s’interrogent sur la nécessaire mutation des pratiques pédagogiques pour faire face au double enjeu de l’évolution des profils des apprenants et de la transition  agro-écologique.



 



Les partenaires européens engagés dans le projet sont :



 



Autriche : deux partenaires




  • LFS Hollabrunn : lycée professionnel agricole (Productions végétales et animales, viticulture, soins animaliers)

  • Haup de Vienne : université en sciences de l’éducation et pédagogie verte



 



Allemagne :




  • Edith Stein Schule (Fribourg) : lycée agricole professionnel (options aménagement et viticulture)



Croatie :




  • L'Institut agronomique Križevci (KCA) (délivre des formations jusqu’au Master)



 



Slovaquie :




  • L'établissement de formation professionnelle Secondaire (SOŠ) à Pruské



 



Slovénie :




  • Université de Nova Gerica, institut technique de viticulture.



 



Le public des apprenants  futurs ou jeunes citoyens en formation pour s’orienter vers les métiers de l’agriculture a besoin de clés de lecture pour appréhender la complexité du monde professionnel dans lequel il évoluera et pour se positionner en tant qu’acteurs décisionnel et citoyen.



 



Pour les enseignants, l’enjeu est d’appréhender la diversité des profils des apprenants (compétences, pré-requis, difficultés, motivation, maturité, conscience citoyenne) et les changements majeurs dans les manières d’apprendre (utilisation intensive voire systématique de l’outil numérique par les élèves qui ont accès par ce biais à une offre d’informations extraordinaire mais qui manquent d’outils conceptuels pour donner du sens à ces connaissances, pour se les approprier et les utiliser).



Enseigner le produire autrement implique un changement de posture des enseignants notamment dans l’utilisation et la valorisation des visites d’exploitation, des études de territoire et des stages en entreprise. La mobilisation des acteurs professionnels dans la construction des savoirs sur la transition agro-écologique devient essentielle.



 



Le trio enseignants, apprenants et professionnels est au centre de la double démarche de transition agroc-écologique et transition éducative.



 



Le projet vise à favoriser les mobilités individuelles et collectives des personnels de la communauté éducative, des apprenants (pour le deuxième séminaire) et des professionnels. Il est articulé autour de trois temps forts qui rassembleront dans le cadre de séminaires les différents publics européens.



 




  • Un premier séminaire en février 2018 au lycée agricole de cibeins sur les enjeux de la transition éducative et agro-écologique



 




  • Un deuxième séminaire en octobre 2018 à Fribourg (Allemagne) sur l’agro-écologie



 




  • Un troisième séminaire en mars 2019 à Vienne (Autriche) sur la didactique et la pédagogie de l’éducation au développement durable et l’enseignement du produire autrement.



 



Au cours de ces séminaires, enseignants, chercheurs, apprenants et professionnels pourront échanger leurs expériences et leur vision de la transition agro-écologique (tables-rondes, conférences) et porter un regard réflexif sur leurs pratiques. Les chercheurs pourront apporter leurs compétences en didactique dans une perspective d’éducation au développement durable.



 



A l’issue de ces échanges, l’objectif est de construire un module d’enseignement commun aux différents partenaires outillé par un recueil sur la didactique du produire autrement.



 



La mobilité des apprenants prendra la forme d’étude de territoire ou de stages individuels en entreprise pour les candidats volontaires.



La mobilité des personnels pourra s’organiser dans le cadre de stages en entreprise, d’activités pédagogiques en établissements scolaires ou de formation en structures universitaires.



 



Rapport

Résumé grand public

« Enseigner autrement pour produire autrement », « Teach otherwise to produce otherwise » (TOPO) : le programme du séminaire européen organisé par le lycée agricole de Cibeins du 12 au 16 février 2018 a été un moment fort du projet d’animation du territoire cette année. Nous avons à cette occasion associé différents partenaires (collectivités territoriales, producteurs) pour échanger avec des collègues enseignants européens également confrontés aux enjeux de la transition agroécologique dans leurs établissements agricoles. Venus d’Autriche, de Croatie, d’Allemagne, de Slovaquie et de Slovénie, ils ont pu découvrir avec intérêt comment les producteurs de notre territoire se saisissent des questions posées par la transition agroécologique dans leurs pratiques professionnelles. Enseigner le produire autrement interroge également les pratiques pédagogiques. Le séminaire TOPO a été l’occasion pour les professeurs de sciences, de techniques et de lettres d’échanger sur la diversification des méthodes pédagogiques, de présenter des expérimentations en cours et de réfléchir à la construction d’outils et de ressources pour une transition éducative. Les exemples nombreux et diversifiés de pratiques pédagogiques alternatives montrent l’engagement des équipes : gestion mentale, classe inversée, méthode Freinet, capsules vidéos, café géo. Faire évoluer la posture des apprenants et des enseignants dans un triangle pédagogique constructiviste est l’objectif qui rassemble les partenaires européens dans le projet.



Pour ce faire, le lycée de Cibeins encourage les mobilités individuelles et collectives des apprenants et des personnels. Cette année 70 apprenants ont pu participer à des voyages à l’étranger grâce aux partenariats que le lycée a signé avec des établissements agricoles en Autriche et en Allemagne. Ces apprenants sont issus de différentes formations proposées à Cibeins : seconde générale et technologique, Baccalauréat Scientifique et STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant), BTS Technico-Commercial spécialité animaux de compagnie. Les voyages répondent à des objectifs ciblés en fonction des formations : découvrir un territoire durable pour étudier les enjeux de la transition énergétique et agro-écologique en seconde (visite de Fribourg et de sa région), développer la maîtrise de l’anglais à travers la découverte des domaines professionnelles en lien avec les formations pour les apprenants des cycles S, STAV et BTS TC (échanges avec l’école Hollabrunn en Autriche).



Pour se préparer à de futures mobilités individuelles et pour mieux échanger avec les collègues européens pendant le séminaire, le personnel enseignant et non enseignant a pu bénéficier d’une formation en anglais à raison de 2 heures hebdomadaires entre octobre 2017 et février 2018. Pour l’année scolaire prochaine, le lycée souhaite poursuivre et renforcer les mobilités. Nous avons la possibilité d’organiser des voyages d’étude en Slovaquie ou en Croatie et les personnels intéressés par la découverte d’un secteur professionnel ou d’un système éducatif étranger pourront aussi faire des stages dans les établissements de formation partenaires. La recherche de financement pour ce type d’actions occupe une partie du temps des chargés de mission. Nous avons redéposé des demandes de bourses ERASMUS pour l’année scolaire 2018-2019 et nous remercions tous les contributeurs au financement participatif MIMOSA qui ont fait confiance à notre projet de séminaire TOPO.