Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Découvrir - Capitaliser - Mutualiser

L'objectif de cette rubrique est de faire connaître sous forme d'articles "journalistique" les projets et actions en lien avec  la transition agroécologique des exploitations et ateliers technologiques des établissements.
Elle est alimentée par les animateurs Réso'them de l'enseignement agricole, rattachés à la sous-direction de la recherche, de l'innovation et des coopérations internationales (SDRICI-BDAPI).

Découvrez les articles dans le sous-menu à gauche, classés par région...

 


 

 

Le trophée National des Lycées Agricoles (TNLA) : rendez-vous incontournable pour près de 50 établissements de l’enseignement agricole

Mars 2019 - Emmanuelle Zanchi, animatrice Reso’them de l’enseignement agricole

Effervescence dans les allées du hall 1 du salon de l’Agriculture ; nous entrons dans l’espace dédié au TNLA. Entre présentations sur le ring, animations auprès du public, traites quotidiennes, échanges avec les visiteurs, les journées sont bien rythmées. Zoom sur un concours qui repose sur un projet au long cours.

 

Amener une vache du lycée à Paris

C’est souvent avec l’envie “d’amener une vache à Paris” que commence le projet et ainsi qu’il se concrétise. Pour les étudiants du BTSA Productions animales (PA) du lycée agricole de Pau, c’est une évidence « le salon international de l’agriculture (SIA) est un évènement pour les agriculteurs. Nous voulions y participer activement ». Il faut alors constituer une équipe, rassembler un budget pour couvrir l’ensemble des frais : du transport de l’animal au logement de l’équipe à Paris en passant par l’alimentation de tous. Les étudiantes du BTSA PA de Rennes avouent qu’elles se sont lancées naïvement dans l’aventure. « C’est la première fois que notre lycée participe. Nous avons découvert l’ampleur du projet au fur et à mesure. Il faut penser à tout : la logistique, les démarches sanitaires pour le déplacement de l’animal sans négliger les épreuves du concours. Ça fait beaucoup ».

 

 

Parler d’élevage et présenter sa région

A la question « qu’avez-vous appris avec le TNLA ? », la réponse est unanime : communiquer. Pour les 49 équipes, le trophée est avant tout l’occasion de rencontrer les visiteurs. Rémy, Thibaut et Romain, élèves de Bac Professionnel du lycée agricole d’Yssingeaux, présentent les lentilles et le fin-gras du Mezenc, AOP de leur région. « On voit que l’agriculture intéresse les gens mais on aimerait maintenant les attirer sur nos fermes pour leur expliquer comment on travaille ». Pour Amandine, du lycée de Sées, « ce qui est important, c’est de montrer qu’il y a plusieurs facettes au métier d’agriculteur, et que l’on ne peut pas résumer un agriculteur à son métier ». Carla, étudiante à Pau, complète « on doit expliquer comment on produit de la viande : je voudrais mieux informer les parisiens pour qu’ils continuent à en consommer ». De l’avis général, les visiteurs viennent surtout voir les animaux mais les questions les plus fréquentes portent sur le bien-être animal. « A une dame, inquiète par rapport au bien-être animal pendant le Salon, nous avons expliqué que nous faisons marcher la vache pour la détendre en fin de journée » précise Elise, étudiante au lycée de Besançon ». « Une personne a trouvé que notre vache était maigre, relève Alexiane. Nous lui avons expliqué que c’était lié à la race de la vache puisque les Prim Holstein ont été sélectionnées pour produire du lait ».

En effet, dans les allées du TNLA, de nombreuses races laitières et allaitantes se côtoient : Prim Holstein, en nombre mais aussi Montbéliarde, Brune, Limousine, Aubrac, … Pour Brioude, c’est une Ferrandaise qui représente le lycée. « On a envie de faire découvrir cette race, emblématique de notre région et peu connue. C’est une race à préserver car elle valorise bien les ressources alimentaires de notre territoire » s’enthousiasme Alexandre. Leur formatrice complète « emmener une Ferrandaise à Paris, c’est aussi affirmer notre engagement localement et renforcer nos liens avec les professionnels de la race ».

 

Travailler en équipe dès le début de l’année scolaire

La présence au SIA est l’aboutissement d’un travail qui a commencé dès octobre 2018. Constituer une équipe de quatre à six élèves est la première étape. Les stratégies diffèrent. Au lycée agricole de Sées, les élèves répondent à un appel à projet coordonné par la directrice d’exploitation et la conseillère principale d’éducation du lycée. Sandra a déposé sa candidature, rédigé une lettre de motivation et un article pour être sélectionnée. « Nous sommes quatre filles et deux garçons à avoir été retenus pour participer au trophée. Je suis à l’aise en anglais, d’autres ont une expérience de création de page Facebook, d’autres sont spécialisés dans la manipulation de l’animal. Nous avions les talents pour participer », en référence au thème du SIA 2019 « des femmes, des hommes, des talents ». Ailleurs, l’équipe s’est constituée d’elle-même mais le dénominateur commun est la motivation.

Toute l’équipe est organisée autour de la vache, souvent star de l’équipe, qui concentre toutes les attentions. On en prend conscience en consultant la page Facebook des équipes et l’affiche, deux des épreuves du concours. Les personnels de l’établissement accompagnent le projet dans l’ombre. Pièces maîtresses, ils veillent à la cohésion de l’équipe, soignent les bobos, remontent le moral des troupes. « Pour les élèves, c’est une chance de rencontrer le Ministre de l’Agriculture, de représenter leur région. Pour nous, c’est l’occasion de vivre une aventure avec les élèves, mais aussi de développer des relations avec d’autres établissements » précisent-ils, oubliant le concours et le futur classement.

 

 

A l’annonce des résultats, des larmes de joie, de fatigue, de déception. Cette année, le lycée agricole du Robillard est le grand gagnant mais il remettra en jeu son trophée et nul doute que cinquante établissements seront prêts pour relever le défi l’année prochaine.

 

Le palmarès du TNLA 2019 :

Premiers de leurs sections :

  • lycée agricole du Robillard (14)
  • lycée agricole de Cibeins (01)
  • lycée agricole de Tulle-Naves (19)
  • lycée agricole de Saint Flour (15)

L’affiche gagnante : lycée agricole de Saint Laurent (08) Deux pages Facebook exæquo : lycée agricole de Saint Flour (15) et lycée de Vesoul (70)

Grand gagnant du trophée : lycée agricole du Robillard (14)

Les épreuves du TNLA :

  • Une page Facebook pour suivre la préparation de l’équipe, découvrir l’établissement et son territoire
  • Une affiche sur le thème « l’agriculture : des femmes, des hommes, des talents »
  • La manipulation de l’animal en toute sécurité lors du SIA
  • La présentation de l’animal lors d’une saynète qui doit intégrer une présentation de l’établissement, de son territoire, sa région en langue française et dans une langue étrangère
  • La notation du comportement de l’équipe pendant le SIA.
MAAF - DGER - SDRICI - BDAPI

1 ter avenue de Lowendal, 75700 Paris 07 SP