Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Recherche Sols Fertiles aux jardins du Pflixbourg

Jean-Marie Morin, animateur Résothem de l’enseignement agricole – Formabio

Octobre 2018

 

Au sein de l’EPL des sillons de Haute Alsace (Rouffach – Wintzenheim), une équipe motivée expérimente une écologie de terrain innovante et appliquée au maraichage biologique. Avec les acteurs du territoire, le monde agricole mais aussi les collectivités et le grand public, elle prépare l’intégration des apprenants à leur future vie professionnelle.

 

Une volonté d’expérimenter en maraichage

Depuis la création du pôle maraichage biologique en 2010, sur le site de Wintzenheim, Guillaume Delaunay pilote les expérimentations sur la fertilité du sol et la gestion de l’enherbement, avec son équipe et l’appui de la direction des exploitations de l’établissement (Karen Saccardy) et de celle des Jardins du Pflixbourg (Gilles Cloitre).

Les techniques testées reposent sur :

- La culture en planches permanentes pour limiter l’impact du travail du sol et du passage de tracteur sur la structure du sol.

- Le paillage (organique ou plastique) pour limiter l’enherbement, l’évapotranspiration des plantes et favoriser l’implantation des légumes.

- L’implantation systématique d’engrais verts en inter-culture, y compris sous paillis organique, pour gérer l’enherbement et améliorer la fertilité du sol.

-  L’implantation de cultures en direct ou après travail du sol localisé.

Elles sont à la base du projet SEFerSol (Stratégies innovantes d’entretien de la fertilité du sol en maraichage biologique) qui compare trois systèmes de culture dont les logiques de double gestion de la fertilité du sol et de l’enherbement sont différentes.

 

Les résultats économiques du maraichage confortent ces orientations : avec un chiffre d’affaires d’environ 100 K€ sur une superficie de 2 ha en culture et 2000 m2 couverts, l’atelier maraichage démontre la robustesse du système.

L’équipement matériel très complet et en grande partie auto-construit avec l’aide de l’Atelier Paysan permet un travail efficace et qui réduit la pénibilité trop souvent associée au métier de maraicher.

 

Un large partenariat

Le comité d’orientation du pôle maraichage du 16 octobre dernier réunissait plus de vingt personnes représentant les collectivités locales, l’agence de l’eau Rhin Meuse, les professionnels agricoles (Chambres d’agriculture et organisation des producteurs bios – OPABA, PLANETE Légumes), des associations et la Direction régionale de l’agriculture et de l’alimentation. Il a conforté le pôle dans ses choix même si le financement des expérimentations est toujours complexe avec la baisse des crédits de l’Agence de l’eau.

Le pôle répond bien aux problématiques locales et régionales sur la qualité de l’eau, la réduction de l’usage des produits phytosanitaires et les techniques agronomiques de conservation des sols ; mais il est aussi un vecteur d’informations et de démonstration pour le grand public et particulièrement les jardiniers amateurs : entre 15 et 30 jardiniers participent environ un samedi après-midi par mois à des ateliers organisés par le pôle.

 

Une pédagogie active

Le pôle maraichage est le support de nombreux travaux pratiques aussi bien avec les élèves et étudiants des filières horticoles et paysagères du lycée et du CFA que des stagiaires adultes en Brevet professionnel responsable d’entreprise agricole à orientation maraichage biologique. Ces derniers trouvent sur le site un vrai support professionnel où ils peuvent comparer les techniques de production mais aussi réfléchir à la commercialisation puisque la production maraichère est vendue dans le magasin de l’école sur place, mais aussi à des magasins bios ainsi qu’aux cantines du lycée et des établissements scolaires locaux. Avec à chaque fois des exigences spécifiques et différentes !

 Article sur le pôle expérimentation 

Chiffres clés de l'exploitation

  • SAU : Maraichage : 2has en culture et 2000 m2 couverts
  • CA maraichage 2017 : 100 K€
  • ETP de l’atelier maraichage : 1 chef de cultures + saisonniers, ETP du pôle expérimentations : 3,5 ETP

Contacts utiles : EPLEFPA des Sillons de Haute-Alsace

MAA - DGER - SDRICI - BDAPI

1 ter avenue de Lowendal, 75700 Paris 07 SP