Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Vignes et vergers certifiés Haute Valeur Environnementale à Carpentras

Janvier 2019 – Karine Boutroux, Patrice Cayre, Philippe Cousinié, Dominique Dalbin, Jean-Marie Morin (animateurs Réso’them de l’enseignement agricole)

L’exploitation agricole du Campus Louis Giraud a développé le bio sur l’essentiel de son verger de pommes dès 2014. Son investissement, tant en biodiversité qu’en réduction des produits phytopharmaceutiques lui a permis d’obtenir la certification HVE de niveau 3 en novembre 2018. Rencontre avec Isabelle Pèlegrin, directrice de l’exploitation.

Une forte implication en agroécologie et en pédagogie

Depuis 2014, Isabelle Pèlegrin impulse de nombreuses actions pour développer l’agroécologie sur l’exploitation agricole de l’établissement de Carpentras. Forte de ses expériences précédentes d’enseignante en viticulture, elle a mis l’exploitation agricole au cœur de la pédagogie en y intégrant les apprenants. Les BTSA ACSE par apprentissage conduisent par exemple un verger maraîcher de 0,5 ha composé de différentes essences (noisetier, grenadier, figuier, plaqueminier) avec de l’ail violet irrigué entre les rangs.  Les différentes formations initiales de la filière « services » participent à la vente directe à la boutique Louis Giraud (SAPAT, DATR, licence professionnelle « tourisme et économie solidaire ») et une mise en place de casiers distributeurs a été évaluée par des étudiants de licence pro « ABCD ». Les activités de production et d’aménagement sont conduites avec la participation d’élèves de bac pro et d’adultes en formation continue (CFPPA). L’exploitation est engagée dans trois réseaux Dephy ferme (viticulture, raisin de table et arboriculture) pour réduire l’utilisation de produits phytosanitaires. Elle dispose de filets Alt’carpo pour le verger en pommes et elle a réduit ses IFT à 5 en 2017 en conduite AB (traitements à base d’huiles, cuivre et soufre sans produits de synthèse). Elle est engagée dans les démarches de signes de qualité : AB, IGP « muscat du Ventoux », AOP « Ventoux », production fruitière intégrée, verger écoresponsable, et tout dernièrement la certification Haute Valeur environnementale (HVE) de niveau 3.

La Haute Valeur Environnementale est le fruit d’atouts et d’une dynamique de développement

Sur le plan de la biodiversité, la ferme dispose de nombreuses haies composites, de haies brise-vent, de ripisylves, d’agroforesterie et d’îlots écologiques réservoirs permettant un habitat naturel pour la faune auxiliaire. Dès 2012, l’exploitation a converti sa production de pommes en AB. La dernière parcelle de 2,30 ha en pommes, de la variété Granny Smith, suivra elle-aussi en 2019. Les efforts d’engagement dans le plan Ecophyto et la certification AB ont permis de réduire les IFT ce qui offre une bonne performance sur le volet phytosanitaire. La fertilisation évolue vers un accroissement de l’épandage organique afin de mieux respecter la directive nitrates. Enfin, l’irrigation est conduite principalement au goutte à goutte et en micro-aspersion. Elle est utilisée de manière économe grâce à deux monitors installés sur une parcelle de pommiers et de raisin de table. Les données enregistrées quotidiennement permettent de répondre au plus près aux besoins des plantes.

C’est l’engagement dans les réseaux Dephy ferme et une formation qui a conduit Isabelle à réaliser un audit interne pour la certification HVE sur la campagne 2017. Les bons résultats obtenus ont permis à l’organisme Ocacia de certifier l’exploitation dès novembre 2018. Ainsi, le logo HVE est d’ores et déjà visible à la boutique Louis Giraud sur les emballages de pois chiches produits par l’exploitation !

De nouveaux défis pour intensifier la transition agro-écologique

L’enlèvement progressif du paillage plastique résiduel, encore présent sur 8 ha de vignes, permettra d’éliminer progressivement l’usage du glyphosate d’ici à trois ans. Le potentiel de vente directe à la boutique Louis Giraud, créée en 2017, ouvre des perspectives de commercialisation grâce à la certification HVE, à de nouveaux produits (jus de fruits) et une amélioration des partenariats avec des producteurs (26 partenaires). Un autre enjeu est de maîtriser l’invasion de Drosophila suzukii sur les cerisiers, qui a limité la production depuis 2016. Des essais prometteurs sont actuellement en cours avec des filets adaptés, testés sur une parcelle louée au domaine expérimental de la Tapy. La transformation de la production (jus de fruits, nectars, vins) est encore externalisée. Elle offre cependant de nouvelles perspectives de développement (les pommes Granny Smith seront transformées et commercialisées en jus de fruits AB en BIB par exemple). Enfin, la diversité des formations qui s’impliquent sur l’exploitation reste un atout majeur pour professionnaliser les jeunes et s’impliquer dans le développement local.

Les 3 questions de fin

- De quoi êtes-vous la plus fière ?“De la valorisation pédagogique de l’exploitation au sein du campus.”
- S’il fallait améliorer quelque chose ?“La gestion de la main d’œuvre : en passant de 4 à 6 ETP cette année, on atteint 50 % du budget de l’exploitation. Avec les besoins en investissements et l’inertie induite, cela pose la question des résultats technico-économiques…et de l’amélioration des conditions de travail.”
- Un conseil à donner à un éventuel successeur ?“Ne pas se laisser surprendre par cette exploitation passionnante aux activités diversifiées chronophages !”

L’exploitation agricole de Carpentras-Serres

Le domaine de 63 ha a été légué en 1957 par le Comte Victor de Sobirats pour y construire un collège agricole. L’exploitation agricole, créée en 1970, dispose aujourd’hui de 38 ha en production propre, irrigués en grande partie (par le canal de Carpentras et par un forage), en pommes, cerises, raisins de table (variétés muscat de Hambourg, danlas, ruby, centennial sans pépins, …), vignes (8,5 ha), vignes mères de porte-greffes et grandes cultures (blé, orge, pois chiche). Une partie des vignes est constituée de plantiers (jeunes plants de vignes). Actuellement il y a 6 ETP sur l’exploitation. Le chiffre d’affaires était de 309.256 € en 2017, issu principalement des ventes de fruits et de vin.

Contacts utiles

MAA - DGER - SDRICI - BDAPI

1 ter avenue de Lowendal, 75700 Paris 07 SP