Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Une exploitation se pilote avec un projet dont la dimension économique constitue un enjeu pour que l’exploitation soit crédible et reproductible, pour cela il faut un projet qui pourrait se décliner selon le concept du One Welfare. Un tel projet fixe le cap ! Avec un cap, une direction est fixée et cela facilite l'argumentation et la crédibilité dans la recherche de financements complémentaires. Le projet d’exploitation ou d’atelier technologique doit aussi tenir compte des orientations préconisées par les politiques publiques dont « Education en vue du Développement Durable » (lien vers partie 6) et "Mobilisation pour la Transition Agro-Ecologique" (lien vers la partie 6). Le projet d’exploitation (de l'EA et/ou de l’AT) se décline sous différents angles : pédagogiques, productions, actions de démonstrations et d’expérimentations. Agrocampus Ouest a accompagné des exploitations à identifier et renforcer leur potentiel pédagogique et éducatif : le guide propose quelques éléments de présentation de cette démarche avec la méthode POPE présentée en octobre 2017 à des DEA-DAT du Grand Ouest. Extrait de la démarche et sa mise en œuvre . Un projet d’exploitation doit également intégrer les exigences de la sécurité sanitaire (lien vers le chapitre 5).

La présente note de service a pour objet de présenter les fonctions exercées par les exploitations agricoles et les ateliers technologiques des EPLEFPA ainsi qu’un cadre général pour l’élaboration du projet de centre. Consulter

41 - Le projet d'exploitation en articulation avec le projet d'établissement.

Les exploitations agricoles et les ateliers technologiques des établissements publics locaux d'enseignement et de formation professionnelle agricoles sont des unités de production à vocation pédagogique. Leur orientation, leur conduite et leur gestion, qui se réfèrent aux usages et pratiques commerciales des professions concernées, sont utilisées comme moyens de formation, d'expérimentation, de démonstration et de développement. » (R 811-9 code rural).Plusieurs productions de l'inspection concernent le projet d'exploitation et sont disposnibles sur le site Chlorofil. Les exploitations et ateliers technologiques sont également directement concernés par l’axe 2 du plan EPA 1, en attendant la sortie du plan suivant (voir partie 6).Le site des référents régionaux EPA recense tous les plans du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et le plan EPA, https://reseaux.cdrflorac.fr/EPA/wakka.php?wiki=PagePrincipale

42 - Canevas de Règlement Intérieur de l'EA ou AT.

Proposé par le conseil d’exploitation (daté) et avec l’avis de la commission Hygiène et sécurité (daté), le règlement intérieur est une décision exécutoire adoptée par le conseil d'administration de l'établissement, transmise aux autorités de tutelle et affichée dans l'exploitation. Il fait également l'objet d'une notification individuelle à l'apprenant et à sa famille. Le règlement intérieur fait référence :

- Aux règles en matière d'hygiène et de sécurité : les principales interdictions, les consignes en cas d'événement grave, les consignes particulières en matière de lieux et celles applicables à l'utilisation de certains biens, produits et machines dangereuses.

- Au déroulement des activités pédagogiques : L'exploitation doit prendre toutes les assurances nécessaires pour couvrir les risques durant les stages. Plus loin dans ce chapitre , des outils sont proposés pour faciliter la communication avec les formateurs et planifier les travaux pratiques sur le site.

43 - Guide pour la mise en place des différents conseils.

La note de service DGER/SDEDC/2015-860 du 13/10/2015 présente les différents conseils de l’établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricoles (EPLEFPA) au travers de 9 fiches qui définissent, pour chaque conseil de l’EPLEFPA, leur composition et les modalités de désignation et d'élection de leurs membres. En particulier, la fiche numéro 5 traite du conseil d'exploitation et/ou d'atelier technologique.

 

44 - L'organisation du service pendant les vacances scolaires

La note de service du 6 décembre 2001 fixe les règles d'application de l'aménagement et de la réduction du temps de travail (ARTT) dans les établissements publics locaux d'enseignement et de formation professionnelle agricoles. Elle traite en particulier des questions d’astreintes et d’organisation du service pendant les congés scolaires. Consulter . Un point sur le compte-épargne temps est à paraitre.

45 - La communication

  • La conférence "exploitations" est un lieu d'échange et de transmissions d'informations. Elle compte près de 500 abonnés, pour la plupart des DEA-DAT mais également des personnes en appui du DEA-DAT (cf. partie 1 du guide). Cette conférence archive des échanges d'informations qui ont lieu dans plusieurs domaines suceptibles de répondre à une préoccupation quotidenne comme : apiculture, produit des exploitations, juridique, fruits et légumes, rencontres DEA-DAT, EPA (enseigner à produire autrement), AB, Productions animales, Interrégions, cheval-centre equestre, formations et concours, Productions végétales, ecophtyto, management, horti-paysage, santé et sécurité au travail, pédagogie, compta-gestion, eau. Des rubriques naissent constamment en fonction du besoin du DEA (par exemple, une rubrique ecoantibio est en cours de création). Pour vous inscrire à la conférence, il vous suffit d'envoyer votre demande par messagerie à LAURENT CATALON [laurent.catalon@educagri.fr]
  • Les exploitations de lycées ont aussi l'habitude de communiquer via des newsletters. Pour retrouver ces gazettes en ligne, cliquer ici. Si la newsletter de votre exploitation n'apparais pas sur cette page merci de l'envoyer par messagerie à JOSE RATRIMOHARINOSY [jose.ratrimoharinosy@educagri.fr] qui la mettra en ligne. Un projet de valorisation de ces newsletters est à l'étude (classement par mots clés, archivage des numéros devenus anciens ...)